Dimanche 22 Octobre 2017

Gabon: condamnation unanime après l'attaque de plusieurs médias

Gabon: condamnation unanime après l'attaque de plusieurs médias
(RFI 18/06/17)
Gabon: condamnation unanime après l'attaque de plusieurs médias

Après les attaques d'hommes armés dans des médias, la capitale gabonaise a retrouvé son calme. Une enquête a été ouverte. Le leader présumé Roland Désiré Aba’a Minko a été arrêté. Vendredi 16 juin, un commando pénétré dans les locaux de quatre médias pour diffuser un message de l'ancien candidat à la présidentielle dans lequel il donnait 72 heures au président Ali Bongo pour céder le pouvoir à l'opposant Jean Ping. Il affirmait avoir disposé des bombes dans des bâtiments administratifs et menaçait de les faire sauter si ses exigences n'étaient pas satisfaites. Samedi, beaucoup de partis politiques ont réagi.

Le parti au pouvoir PDG, Démocratie nouvelle ou encore la coalition autour de Jean Ping ont tous condamné les attaques de médias de vendredi à Libreville.

Le porte-parole de la coalition autour de Jean Ping, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, affirme que l'opposant n'a rien à voir avec ce qui s'est passé et a rappelé « son attachement à la démocratie ». Il s'est toutefois interrogé sur le silence du gouvernement et a « parlé de coïncidence troublante » avec l'arrivée, mardi, d'une mission de la Cour pénale internationale. Il a également dit espérer que tout cela ne serve pas de prétexte pour créer une situation d'exception.

Démocratie nouvelle, le parti de René Ndemezo'o Obiang, ex-directeur de campagne de Jean Ping, n'a pas non plus épargné Aba'a Minko. « Démocratie nouvelle dénonce et condamne avec la plus grande vigueur tout acte tendant à mettre en péril le processus démocratique en cours dans notre pays. »

Le Parti démocratique gabonais (PDG) s'est dit de son côté choqué par ces attaques. Son secrétaire général a demandé au gouvernement d'agir pour protéger le territoire. Faustin Boukoubi a appelé les Gabonais à la raison et au patriotisme.

Nous lançons un appel à la raison et au patriotisme de nos compatriotes. Au gouvernement nous demandons de prendre toutes les dispositions en vue d'assurer la défense de notre territoire, le bon fonctionnement des institutions, de protéger les personnes ainsi que les biens publics et privés.
Faustin Boukoubi

Commentaires facebook