Dortmund-AS Monaco : le duel Aubameyang-Mbappé vu par Patrick Mboma | Africatime
Mardi 25 Avril 2017

Dortmund-AS Monaco : le duel Aubameyang-Mbappé vu par Patrick Mboma

Dortmund-AS Monaco : le duel Aubameyang-Mbappé vu par Patrick Mboma
(Jeune Afrique 13/04/17)

Mercredi soir, Monaco s’est imposé (3-2) chez le Borussia Dortmund en quart de finale aller de la Ligue des Champions. Si le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang n’a pas marqué, Kylian Mbappé, l’attaquant français d’origine camerounaise, a inscrit un doublé. Patrick Mboma, l’ancien buteur des Lions Indomptables, analyse pour Jeune Afrique la prestation des deux joueurs.

Jeune Afrique : La prestation de Pierre-Emerick Aubameyang, plutôt moyenne, s’explique-t-elle en partie par le contexte qui a entouré ce match, reporté à mercredi après l’attaque aux explosifs qui a visé le bus des joueurs la veille ?

Patrick Mboma : Non, je ne pense pas. Monaco a marqué trois buts, deux résultant d’erreurs défensives et un autre contre son camp inscrit par un défenseur allemand. Concernant Pierre-Emerick Aubameyang, on l’a très peu vu en première période. Monaco, conscient du danger qu’il représente, avait décidé de beaucoup le surveiller, notamment avec Kamil Glik, qui lui a laissé très peu de liberté. Les défenseurs monégasques ont accordé plus d’espaces à Ousmane Dembelé. Pendant quarante-cinq minutes, il n’a pas trouvé la profondeur, une de ses qualités premières, ni la latéralité.

L’avez-vous trouvé meilleur en seconde mi-temps ?

Oui. Même s’il n’a pas réussi à se procurer de vraies occasions. Glik ne l’a quasiment pas lâché. Aubameyang a parfois occupé le couloir gauche, car dans l’axe, c’était bouché pour lui. Je pense d’ailleurs qu’il devrait, quand il ne parvient pas à faire la différence grâce à ses appels, décrocher un peu, pour se faire oublier, pour soulager son équipe. Il ne l’a pas fait contre Monaco. Ou pas assez. C’est pour cela que j’estime que Pierre-Emerick a encore des progrès à faire, pour que son jeu soit moins stéréotypé. C’est un excellent buteur, il a fait d’énormes progrès techniquement, mais il a aussi les qualités pour varier son jeu.

Il est impliqué dans le but de Dembelé, en étant l’avant-dernier passeur décisif pour Kagawa, sur une remise acrobatique. Ce geste spectaculaire était-il volontaire ?

Je me suis posé la question à vitesse réelle. Mais j’ai vu l’action et le but au ralenti à plusieurs reprises, et je ne pense pas qu’il l’ait fait exprès. J’ai plutôt eu l’impression qu’il a voulu tenter une reprise à la Ibrahomovic. Mais ça a marché et tant mieux pour lui.

Et Mbappé ? Il a provoqué un penalty – raté par Fabinho – et inscrit deux buts…

Sur le penalty, il l’obtient intelligemment, car la sanction est très sévère. Ses buts ? Sur le premier, il est hors-jeu et marque de la cuisse. Le second provient d’une passe manquée par un joueur du Borussia et il va marquer avec un sang-froid assez impressionnant pour un gamin de 18 ans. C’est un buteur-né. Depuis qu’il est petit, il marque des buts.

Commentaires facebook