Dialogue national : La mise en garde du PDG | Africatime
Mercredi 22 Mars 2017

Dialogue national : La mise en garde du PDG

Dialogue national : La mise en garde du PDG
(Gabon Review 18/03/17)

A quelques jours de l’ouverture du Dialogue national inclusif préconisé par Ali Bongo, sa formation politique, le Parti démocratique gabonais (PDG), réuni le 16 mars à Libreville, a mis en garde ses militants contre toute démarche solitaire lors de ces assises.

A l’initiative du Secrétariat exécutif et du Comité permanent du Bureau politique du PDG, toute la hiérarchie du parti au pouvoir s’est retrouvée à son siège de Louis pour définir une ligne de conduite à adopter lors du Dialogue national fixé au 28 mars prochain. Il a été question d’indiquer aux dirigeants qu’il ne sera toléré aucune démarche individualiste lors de ces assises.

L’unique point inscrit à l’ordre du jour de cette réunion présidée par le Secrétaire général, Faustin Boukoubi et les membres du Comité permanent du Bureau politique, dont Emmanuel Issoze Ngondet, a été le Dialogue national inclusif souhaité par le président Ali Bongo Ondimba. La hiérarchie du PDG a ainsi présenté le chronogramme de ce rendez-vous avant de rendre public le mot d’ordre du Président de cette formation.

Un mot fixant les militants et autres hiérarques sur la démarche qui sera celle du PDG pendant ces assises. Ce qui est certain, c’est que le mot d’ordre reste coercitif et oblige d’avance les militants à voguer main dans la main. «Le Parti Démocratique Gabonais défendra une position collégiale et cohérente. Il sanctionnera toute démarche individualiste», peut-on retenir des communications faites lors de cette rencontre. Selon certains observateurs, «la sortie de la hiérarchie du PDG n’est pas anodine». «Au regard des guéguerres et des conflits larvés au sein de ce parti, il y a bien de fortes chances que certains prennent leur liberté pendant le Dialogue», a indiqué une source digne de foi. Pour celle-ci, il fallait «mettre ceux qui ont ces velléités sous pressions».

Une mise en garde a également été adressée à «tous ceux qui utilisent les adversaires du PDG pour le détruire de l’intérieur». «Le Parti les a désormais à l’œil et ne tolérera aucune indiscipline», ont précisé les dirigeants de ce parti au pouvoir.

En attendant le début des travaux du Dialogue national, le 28 mars prochain, les PDGistes devraient faire un travail de terrain afin de sensibiliser le reste des militants. Mandat a ainsi été donné à tous les responsables politiques du Parti pour partager la quintessence de ces informations à leurs militants.

Commentaires facebook