Lundi 26 Juin 2017

Bilie-By-Nzé assiste au Salon international de l’édition du livre de Casablanca

Bilie-By-Nzé assiste au Salon international de l’édition du livre de Casablanca
(Agence Gabonaise de Presse 11/02/17)

Le ministre gabonais de la Culture, Alain-Claude Bilie-By-Nze a assisté jeudi, à Casablanca, la capitale économique du Royaume du Maroc à l’ouverture du Salon international de l’édition du livre (SIEL) qui enregistre la participation 700 éditeurs provenant de 54 pays.

M. Bilie-By-Nze encadre les maisons d’éditions gabonaises Amaya, les éditions Ntsame et Raponda Walker présentes également à ce rendez-vous littéraire de Casablanca. Deux écrivains gabonais sont aussi de la partie, il s’agit de Jean Divassa Nyama et d’Eric Joël Bekalé.

Inauguré jeudi par le Prince régent Rachid Moulay, le SIEL est le premier événement culturel consacré au livre en Afrique du nord. Il est attendu à ce salon plus de 350.000 visiteurs.

Le 23ème SIEL réserve un place de choix aux pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CCEAC), organisation actuellement présidée par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, indique les organisateurs.

Tourné depuis de longues années vers le sud, le SIEL accélère la dynamique panafricaine alors que le Maroc vient de réintégrer les instances de l’Union africaine. « J’ai tenu à convier notre hôte marocain et mes homologues du continent au Salon international du livre et des arts (SILAL), prévu en avril à Libreville », a affirmé le ministre gabonais de la Culture et des Arts.

Prévu pour s’achever le 19 février prochain, le salon sera marqué par la tenue de séries de conférence qui permettront d’explorer les territoires créatifs des lettres africaines, un espace devenu multiple et mondialisé où se confrontent élan identitaire, goût des ailleurs et imaginaire diasporique.
.
Par ailleurs, le Gabon est de retour sur la scène culturel avec notamment la renaissance du Centre international de civilisation Bantu (CICIBA). La culture gabonaise sera à travers le 7ème art au célèbre Festival du cinéma d’Ouagadougou (FESPACO) très prochainement.

Sur le plan local, le pays prépare un grand salon littéraire dont la date n’a pas encore été arrêtée par les gouvernants.

En marge du SIEL, le ministre gabonais de la Culture et des Arts, s’est entretenu avec ses homologues congolais, santoméen, angolais, équato-guinéen, burundais et rwandais, ainsi que le ministre marocain de la Culture.

Commentaires facebook