Lundi 18 Décembre 2017

Affectation des membres de la FESYREFAA : Une mesure légale selon le ministère de l’Économie

Affectation des membres de la FESYREFAA : Une mesure légale selon le ministère de l’Économie
(Gabon Actu 04/10/17)

L’affectation des six membres du bureau de la Fédération des Syndicats des régies financières et des administrations assimilées (FESYREFAA), le 25 septembre dernier, constitue une mesure légale selon une source autorisée du ministère de l’économie , qui bat en brèche les allégations portant sur la prétendue violation des textes par Régis Immongault, ministre de l’économie.

.

« Ces affectations s’appuieraient simplement sur les lois et règlements en vigueur en République gabonaise, notamment la loi 8/91 qui dispose en son article 58 que les affectations et mutations des fonctionnaires sont prononcées selon les nécessités du service. », a fait savoir à Gabonactu.com.une source digne de foi.

« Les affectations et mutations des fonctionnaires à l’intérieur d’un département ministériel sont prononcées par le ministre responsable», ajoute l’article 59 de ladite loi.

Une note de service signée le 25 septembre dernier de Régis Immongault, ministre de l’Economie, affecte le président de la FESYREFAA Yves Boulingui, au bureau central des Douanes de Mayumba. Mvono Ebang, un autre du bureau à la direction provinciale des Doanes à Franceville et Nkoghe Nze Arsène Edouard, au bureau central des Douanes de Moanda.

Sylvain Ombinda, pour sa part exercera désormais au centre des Impôts de la direction provinciale du Haut-Ogooué. Landry Thibaut Moundounga Mombo et Juste Rodrigue Makouaka sont mutés au centre des Impôts de la direction provinciale du Woleu-Ntem.

Ces mesures sont perçues comme des affectations disciplinaires par les principaux concernés. Des affections selon eux visant à décapiter leur mouvement à l’origine d’une longue grève dans les régies financières. Une grève désormais suspendue. Le vice-président et porte-parole de cette organisation syndicale Wilfried Erisco Mvou Ossialas ne figure pas parmi les fonctionnaires mutés.

Selon le ministère de l’économie, à la lecture de la loi 8/91 portant statut général de la Fonction publique, ces derniers « s’inscrivent en faux contre l’article 64 qui dispose que l’exercice d’un emploi de la Fonction publique est incompatible avec les fonctions de membre permanent du bureau directeur ou exécutif d’un parti politique, d’un syndicat ou d’une fédération sportive.»

Les fonctionnaires mutés tarderaient toujours à rejoindre leurs nouveaux postes d’affectation. Ils s’exposent à des sanctions conformément à la loi en vigueur. Ces sanction peuvent aller qu’à la mise sur bon de caisse et la suspension de leurs salaires.

Sydney IVEMBI

Commentaires facebook