200 000 hectares de forêts détruits chaque année en Afrique centrale | Africatime
Mardi 25 Avril 2017

200 000 hectares de forêts détruits chaque année en Afrique centrale

200 000 hectares de forêts détruits chaque année en Afrique centrale
(APA 13/04/17)

APA-Douala (Cameroun) - Plus de 200 000 hectares de forêt sont détruits chaque année du fait de l’agriculture itinérante sur brûlis dans le Bassin du Congo, d’après des chiffrés révélés jeudi en marge de la Foire internationale de Douala pour le développement (FIDD).

Un rythme de déforestation plutôt inquiétante et qui a un impact direct sur la vie des populations, et sur l’équilibre des écosystèmes d’autant que la destruction de la forêt pour des besoins industriels est encore pire.

Pour des experts, il s’agit d’un cercle vicieux lorsque les petits agriculteurs, auteurs de ce genre de pratique, apparaissent comme les premières victimes des changements climatiques, eux qui sont obligés de faire une pression soutenue sur la nature pour leur subsistance quotidienne.

Pour inverser tendance, la situation n’est pas facile, comme on l’a pu constater lors des échanges portant sur les « Outils d’encadrement et amélioration du cadre de vie en milieu rural ».

La solution efficace pourrait consister à amener les planteurs à mieux produire, à exploiter de manière optimale les espaces disponibles, à aller vers l’agriculture de second génération « tout en respectant l’environnement ».

En d’autres termes, « il ne suffit pas d’amener les gens à produire. Il faut aussi améliorer le cadre de production », ont convenu des participants, qui ont reconnu qu’une agriculture de seconde génération nécessite des moyens conséquents, puisqu’il s’agit de la mécanisation, alors que des paysans ont à peine des moyens d’acheter la machette et la houe ».

Commentaires facebook