| Africatime
Mercredi 29 Mars 2017
(APA 29/03/17)
De nouvelles limitations de vitesse pour les conducteurs vont entrer en vigueur en juillet, à Addis-Abeba, capitale éthiopienne a annoncé mardi, le Bureau de coordination des programmes de transport de la ville. Un communiqué du Bureau a indiqué que la révision était nécessaire parce que la conduite au-delà de la limitation de vitesse a toujours été la cause principale des accidents de la route notés dans la capitale. La limitation de vitesse actuellement en vigueur pour les voitures et les motocyclettes est de 50-80 km/h dans une partie de la ville et 100 km/h dans d’autres. Selon les dernières données de l’OMS, les décès par accident de la route en Ethiopie ont atteint 15.015, soit...
(Agence Ecofin 28/03/17)
La Banque mondiale a signé, le 23 mars dernier, un accord de subvention avec le gouvernement éthiopien d’un montant de 18 millions $, destiné à accroître les investissements, améliorer la gestion durable des forêts ainsi qu’à réduire les émissions de carbone dans l’état d’Oromia. L’enveloppe sera débloquée par le Fonds Biocarbone, un programme administré par la Banque mondiale et qui mobilise des financements pour des activités visant à fixer ou piéger le dioxyde de carbone (CO2) dans les écosystèmes forestiers ou agricoles. Il servira à appuyer le « Oromia Forested Landscape Program (OFLP) », lancé par le gouvernement éthiopien dans le but de reboiser les paysages de l’Etat d’Oromia. En outre, le financement soutiendra les activités centrées sur les communautés...
(Le Monde 28/03/17)
Le pays avait déjà été fragilisé en 2016 par le phénomène météo El Nino. Pour préserver son image de stabilité, Addis-Abeba fait le choix d’une diplomatie humanitaire discrète. En 2016, l’Ethiopie était frappée de plein fouet par « la pire sécheresse depuis trente ans », selon les Nations unies. Cette année, le pays doit faire face à une nouvelle sécheresse qui touche toute l’Afrique de l’Est, ainsi que le Yémen, rendant nécessaire une aide alimentaire d’urgence pour 20 millions de...
(RFI 27/03/17)
Une dramatique sécheresse frappe depuis plusieurs années la Corne de l'Afrique, au point que la Somalie a déclaré l'état de catastrophe nationale et que l'état de famine a été décrété au Soudan du Sud. Depuis quelques semaines, les organisations humanitaires enregistrent les premiers morts de faim dans la région, tandis que les agricultures sont dévastées et les paysans contraints de se déplacer pour survivre. Parmi les pays les plus touchés, l'Etat autoproclamé du Somaliland, indépendant de facto depuis 1991. Le...
(APA 25/03/17)
Le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, s’est entertenu, ce vendredi à Casablanca, avec l'ancien ministre éthiopien des Affaires Etrangères, Tedros Adhanom Ghebreyesus, candidat au poste de directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les deux parties ont examiné lors de cette entrevue les mécanismes de coopération et de partenariat susceptibles de booster les échanges entre les deux pays et exploré de nouveaux horizons dans les domaines du commerce et des investissements. Au terme de cette rencontre, Ghebreyesus a souligné que « les entretiens ont porté sur les opportunités à exploiter afin de développer...
(Le Courrier 23/03/17)
Les multinationales avant les populations locales? Après l’éboulement d’une décharge à Addis Abeba qui a fait de nombreuses victimes, les ONG pointent du doigt le modèle de gestion des déchets promu par l’Agence française de développement. Eclairage. Un éboulement dans l’immense décharge de Koshe, dans la capitale éthiopienne Addis Abeba, a fait au moins 113 morts selon le dernier décompte. La catastrophe, survenue le 11 mars 2017, a principalement frappé des femmes et des enfants vivant sur ce site de 30 hectares, et gagnant leur vie à fouiller les déchets à la recherche de matières recyclables ou réutilisables: les waste pickers ou chiffonniers.
(Xinhua 22/03/17)
Le 5 octobre 2016, la ligne ferroviaire Addis-Abeba–Djibouti a été officiellement inaugurée à la gare de Feri-Labu en Éthiopie. Construite par China Railway Group et China Railway Construction Corporation, elle relie la capitale de l'Éthiopie et le port de Djibouti, le plus grand port moderne d'Afrique de l'Est. « Chemin de fer Tanzanie-Zambie de la nouvelle époque » En tant que directeur général du projet de la ligne Addis-Abeba–Djibouti de China Railway Group, Fu Xun est arrivé en Éthiopie en...
(Agence Ecofin 16/03/17)
Le service des Douanes de Corée du Sud (KCS) a annoncé qu’il dotera bientôt l’Ethiopie d’un système électronique de dédouanement. Dénommé « UNI-PASS », ledit système sera installé dans le pays, d’ici 2020. Un accord d'une valeur de 13 millions $, a été signé, à cet effet, entre l’Ethiopie et la Corée du Sud, au début du mois de mars. Le système électronique de dédouanement dont veut se doter l’Ethiopie, vise à faciliter le commerce, à fournir des services ininterrompus et à assurer la transparence et le contrôle de l'administration douanière. Pour les opérations douanières, les entreprises n’auront plus besoin de se rendre physiquement auprès de l’administration pour entrer...
(AFP 15/03/17)
Au moins 113 personnes ont péri dans la catastrophe provoquée samedi soir par un éboulement dans la plus grande décharge d'ordures d'Ethiopie, selon un nouveau bilan communiqué mercredi par les autorités. "Le nombre total de morts est désormais de 113", a indiqué à l'AFP Dagmawit Moges, une porte-parole de la municipalité d'Addis Abeba. Le ministre éthiopien de la Communication, Negeri Lencho, a lui affirmé que la plupart des victimes de cette tragédie sont des femmes, et précisé que "les recherches (de corps et d'éventuels survivants, ndlr) continuent". Selon des témoins et rescapés interrogés par l'AFP, un flanc de la principale montagne de déchets s'est subitement détaché samedi...
(AFP 15/03/17)
Au moins 12 personnes ont été tuées et 22 enlevées dans l'ouest de l'Ethiopie, au cours d'une attaque attribuée à des voleurs de bétail venus du Soudan du Sud, a annoncé mercredi le gouvernement éthiopien. "Douze personnes ont été tuées, 22 enlevées", a affirmé le ministre éthiopien de la Communication Zadig Abrha, sans préciser le jour de l'attaque, dans la région éthiopienne de Gambella, frontalière du Soudan du Sud. "Nous recherchons activement les assaillants", a-t-il poursuivi, ajoutant que certains avaient déjà été tués, et d'autres capturés par l'armée éthiopienne.
(Ouest-France 15/03/17)
Le bilan s’est alourdi en Éthiopie trois jours après l’effondrement d’une montagne de déchets sur la décharge de Koshe, en périphérie d’Addis Abeba. Les victimes sont principalement des femmes et des enfants. Au moins 72 personnes ont péri dans la catastrophe provoquée par un éboulement sur la plus grande décharge d’ordures d’Éthiopie où un deuil national de trois jours a été décrété. « Le bilan s’élève désormais à 72 morts », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Negeri Lencho, ajoutant que les...
(Reuters 15/03/17)
Des hommes armés venus du Soudan du Sud ont tué 28 personnes et ont enlevé 43 enfants le week-end dernier en Éthiopie, a annoncé un responsable gouvernemental éthiopien. Les raids se sont produits dimanche et lundi dans les zones de Gog et Jar, dans la région de Gambela, a déclaré Chol Chany, porte-parole du gouvernement régional.
(AFP 14/03/17)
Au moins 72 personnes ont péri dans la catastrophe provoquée par un éboulement sur la plus grande décharge d'ordures d’Éthiopie où un deuil national de trois jours a été décrété, a-t-on appris mardi auprès du gouvernement. "Le bilan s'élève désormais à 72 morts", a déclaré à l'AFP le porte-parole du gouvernement, Negeri Lencho, ajoutant que les équipes de secours étaient toujours à pied d’œuvre sur le site, en périphérie d'Addis Abeba. Un précédent bilan de cette catastrophe, survenue samedi soir...
(Le Monde 14/03/17)
A Koshe, dans la banlieue d’Addis-Abeba, un pan entier des trente hectares de la plus grande décharge du pays s’est effondré, tuant au moins 65 personnes. Quand Baye est rentré du travail ce soir-là, il n’avait plus rien. Plus de maison, plus de femme. Un seul de ses trois enfants a réussi à s’enfuir en courant lors du gigantesque éboulement d’ordures qui a eu lieu, samedi 11 mars, dans la plus grande décharge d’Ethiopie, en périphérie de la capitale, Addis-Abeba...
(Amnesty International 14/03/17)
Plus de 60 personnes sont mortes lors d'un éboulement de terrain qui a eu lieu dans une vaste décharge, aux abords de la capitale éthiopienne, le 11 mars. Les autorités éthiopiennes ont clairement manqué à leur devoir, a déclaré Amnesty International le 13 mars 2017. Des dizaines de personnes sont toujours portées disparues depuis l’éboulement qui s'est déroulé le 11 mars dans la décharge municipale de 36 hectares de Repi, à Addis-Abeba. De nombreuses familles n'ont plus de toit, leurs logements de fortune ayant été ensevelis sous des tonnes de déchets. « Le gouvernement éthiopien est pleinement responsable...
(AFP 13/03/17)
L'éboulement d'ordures survenu samedi soir dans la plus grande décharge d'Ethiopie, en périphérie d'Addis Abeba, a fait au moins 65 morts, selon un nouveau bilan communiqué lundi par les autorités. "Le nombre des morts est passé à 65", a déclaré à l'AFP Dagmawit Moges, une porte-parole de la municipalité d'Addis Abeba. Quelques minutes plus tôt, le ministre de la Communication, Negeri Lencho, avait lui fait état d'un bilan de 63 morts. Sur place, "les opérations de secours se poursuivent. Les...
(AFP 13/03/17)
Un immense éboulement d'ordures survenu samedi soir dans la plus grande décharge d'Ethiopie, en périphérie d'Addis Abeba, a fait au moins 46 morts, selon un nouveau bilan communiqué dimanche soir par les autorités. Le bilan est "désormais de 46 morts, dont 32 de sexe féminin et 14 de sexe masculin", a déclaré à l'AFP Dagmawit Moges, une porte-parole de la municipalité de la capitale éthiopienne, précisant que quelques enfants figuraient parmi les victimes.
(AFP 13/03/17)
Le tramway d'Addis Abeba est l'un des rares exemples d'infrastructure urbaine de transports collectifs sur un continent où les bus bringuebalants et pollueurs font la loi. Mais 14 mois après son entrée en fonction, il peine à convaincre les usagers. Problèmes de conception du tracé, usure anormalement rapide entraînant pannes et retards, rames bondées dans une ville à la démographie galopante... le tramway n'a pas désengorgé les rues de la capitale éthiopienne. Et malgré un tarif légèrement avantageux sur les...
(RFI 13/03/17)
Un immense éboulement s'est produit samedi soir dans une décharge publique d'Addis-Abeba, tuant au moins 46 personnes et faisant des dizaines de blessés, selon une source officielle. Trois cents personnes vivent dans le plus grand dénuement sur cette décharge de Koshe dans la capitale éthiopienne. Les victimes sont ceux que l'on appelle à Addis-Abbeba les « squatteurs ». Des chiffonniers qui vivent et travaillent sur cette immense décharge de Koshe qui est la plus grande du pays, une montagne d'ordures qui s'étend sur plus de trente hectares. Les « squatteurs » habitent dans des baraques de fortune accrochées sur les flancs de la montagne de déchets...
(APA 13/03/17)
La Haute Cour fédérale d’Éthiopie a refusé la mise en liberté sous caution du leader de l’opposition, le Dr. Merrera Gudina, accusé d’actes de de terrorisme. Le tribunal a accusé lundi le président du Parti du Congrès fédéraliste Oromo d’incitation à la violence, entraînant la perte de vies et la destruction de biens dans l’État d’Oromia. Selon un document judiciaire consulté par APA samedi, M. Merera a été privé de caution au motif que les crimes dont il est accusé...

Pages