Dimanche 22 Octobre 2017
(La Tribune 20/10/17)
Pour l’Ethiopie, puissance énergétique montante sur le Continent, il s’agit de lever les derniers écueils à l’inauguration sur son sol du http://afrique.latribune.fr/entreprises/green-business/2017-10-19/barrag... . A Addis-Abeba où elle a réuni les ministres de l’Eau de l’Egypte et du Soudan, l’Ethiopie tente de désamorcer les motifs de frictions pour faire tourner les turbines du plus grand barrage hydroélectrique d’Afrique. Une visite dans l'Etat régional éthiopien de Benishangul-Gumuz, sur les bords du Nil bleu, suivie d'une analyse des expertises techniques et de discussions approfondies. En recevant durant deux jours à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, Mohamed Abdel-Aty, le ministre égyptien de l'Irrigation, Muataz Musa, le ministre soudanais de l'Energie, Sileshi Bekele, leur homologue d'Ethiopie veut aller vite dans les...
(Le Monde 13/10/17)
De violents affrontements à la frontière des régions Oromia et Somali ont fait des centaines de morts et poussé de nombreuses familles à fuir. Fatiha Abdellah serre son téléphone dans la main. Elle attend un coup de fil. Elle n’a plus de nouvelles de sa sœur depuis qu’elle a quitté Jigjiga, la capitale de la région Somali, dans l’est de l’Ethiopie. « Je ne sais pas si elle est encore en vie », dit la jeune femme de 23 ans, la voix cassée. Comme elle, des dizaines de milliers d’Oromo, l’ethnie majoritaire du pays, ont été forcés de fuir la région en raison de tensions interethniques avec les Somali. Des tensions si fortes qu’elles ont obligé les Nations unies à...
(La Tribune 12/10/17)
Les autorités éthiopiennes ont annoncé la dévaluation de 15% de la monnaie locale, le Birr, à partir de ce mercredi 11 octobre 2017. Cette mesure serait justifiée par la nécessité de relancer les exportations du pays, de manière à répondre aux attentes du Trésor éthiopien en termes de recettes. Le Birr, la monnaie de l'Ethiopie, perd 15% de sa valeur. Il s'agit de la plus grande dévaluation de la monnaie nationale décidée ces sept dernières années. La National Bank of...
(RFI 11/10/17)
A l’occasion de la « Journée internationale de la fille », instaurée par l'agence ONU Femmes il y a 6 ans, l’ONG One – cofondée par le chanteur Bono – publie un rapport alarmant sur l’accès à l’éducation des filles dans le monde. Intitulé « Accès des filles à l’éducation dans le monde : les mauvais élèves », cette étude établit le classement des pays où il fait le moins bon être écolière. Parmi les dix « mauvais élèves »,...
(RFI 06/10/17)
Face à ses faiblesses structurelles, le géant est-africain, appelé à devenir la future usine du monde, entreprend un vaste chantier de réformes pour accélérer le "made in Ethiopia". Chercher à établir des corrélations, voire des relations de causalité, entre le développement des pays et la structure de leur économie est un pari qu'ont tenté de relever beaucoup d'économistes. Aux XVIIIe et XIXe siècles, Smith et Ricardo reliaient déjà la richesse des nations à l'ouverture au commerce et à la spécialisation...
(La Tribune 06/10/17)
L’efficacité de la politique industrielle est au centre de l’Africa Forum du 4 octobre. L’industrialisation de l’Afrique est un sujet de plus en plus débattu. Analyse du cas éthiopien. Par Gaëlle Balineau, AFD (Agence française de développement); Girum Abebe, Ethiopian Development Research Institute - EDRI; Mulu Gebreeyesus, Ethiopian Development Research Institute - EDRI et Tigabu Degu Getahun, Ethiopian Development Research Institute - EDRI Chercher à établir des corrélations, voire des relations de causalité, entre le développement des pays et la...
(Le Monde 05/10/17)
A Addis-Abeba, les quatorze titres d’Ethiopia, le cinquième album du chanteur Teddy Afro, tournent en boucle dans les bars et les minibus bondés depuis sa sortie en mai. Nul ne peut échapper aux vendeurs à la sauvette qui hèlent le chaland avec des dizaines de CD dans les mains. Tewodros Kassahun, de son vrai nom, est l’une des plus grandes stars de l’histoire musicale éthiopienne. A seulement 41 ans, il fait même de l’ombre aux légendes vivantes Mahmoud Ahmed et...
(Le Monde 04/10/17)
L’ethnie majoritaire du pays, qui s’estime marginalisée et martyrisée, dénonce la mainmise des Tigréens sur les affaires de l’Etat depuis plus d’un quart de siècle. Chala* est venu « remercier Dieu ». Vêtu d’un pull traditionnel aux bandes noires, rouges et blanches, le jeune avocat a trempé des fleurs jaunes et de l’herbe fraîche dans le lac Horsada, à Bishoftu, une localité au sud-est de la capitale éthiopienne, Addis-Abeba. Puis, il s’est aspergé d’eau avec le bouquet. Une tradition chez les Oromo, l’ethnie majoritaire, pour célébrer la fin de la saison des pluies.
(Le Point 02/10/17)
Malgré la sécheresse et la baisse des prix des matières premières, l'Ethiopie a réussi à être le pays à la croissance économique la plus rapide du monde. D'après l'édition de juin 2017 du Global Economic Prospects de la Banque mondiale, l'Éthiopie, avec 95 millions d'habitants, serait le pays à la croissance économique la plus rapide au monde en 2017. Estimée à 8,3 %, l'augmentation du PIB du géant est-africain durant cette année est trois fois supérieure à la moyenne mondiale, qui s'élève à 2,7 %. « L'économie éthiopienne a fait preuve d'une grande résistance en 2016-2017...
(La Tribune 02/10/17)
En Ethiopie, les autorités prévoient la construction d'un projet d'énergie solaire de 100 mégawatts. Pour un coût de 100 millions de dollars d'après un responsable du ministère éthiopien de l'eau, de l'irrigation et de l'énergie, les travaux du projet devraient démarrer en début d'année 2018. L'Ethiopie est en passe de renforcer la composante solaire de son mix énergétique. D'après Bizuneh Tolcha, directeur des relations publiques et patron de la direction des communications au ministère éthiopien de l'eau, de l'irrigation et...
(RFI 02/10/17)
La nation oromo a fêté dimanche 1er octobre l'un de ses plus importants festivals religieux, l'Ireecha, qui est célébré en famille chaque année, début octobre, à Bishoftu sur les rives du lac Harsadi, à 50 km d'Addis Abeba. L'année dernière, cette fête avait été marquée par la mort d'au moins 50 pèlerins après une bavure de la police, alors même que tout le pays oromo était secoué par des manifestations anti-gouvernementales qui ont fait près de mille morts entre 2015 et 2016. Alors cette année, ce drame était encore dans toutes les têtes. La fête d'Ireecha pour les Oromos, c'est un remerciement.
(Jeune Afrique 02/10/17)
Pour la quatrième année consécutive, l'Institut Choiseul, think tank français, a établi un classement des futurs grands décideurs économiques africains. Jeune Afrique vous livre en exclusivité le palmarès 2017, à retrouver intégralement dans notre édition datée du 1er octobre. Depuis 2014, l’Institut Choiseul établit un classement des 100 premiers décideurs économiques africains de moins de 41 ans. Jeune Afrique s’est associé au think tank français et livre en exclusivité le palmarès à ses lecteurs. Déjà présent dans cette sélection en...
(RFI 27/09/17)
En Ethiopie, les quelque 40 millions de chrétiens orthodoxes célèbrent Meskel, la fête de la Vraie Croix, ce mercredi 27 septembre. Meskel commémore traditionnellement la découverte en 326 après J-C de la croix sur laquelle Jésus-Christ a été crucifié. C'est la mère de l'empereur romain Constantin qui aurait retrouvé le précieux bois à Jérusalem. Pour deviner l'emplacement exact des restes de la croix, Hélène s'en serait remise aux fumées d'un grand feu. En Ethiopie, les célébrations ont débuté dès mardi...
(BBC 18/09/17)
La BBC a lancé trois nouveaux sites d'informations pour l'Ethiopie et l'Erythrée dans le cadre de sa plus grande expansion depuis 1940. "Les sites doivent être des sources d'informations fiables dans une région qui souffre d'une absence de médias indépendants", a déclaré Will Ross, le responsable éditorial. Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/region-41306521
(BBC 16/09/17)
Evaluer l'impact des affrontements de ces derniers jours entre des groupes rivaux entre les régions d'Oromia et de Somali à l'Est de l'Ethiopie, est le but d'une mission d'enquête initiée par le gouvernement. L'enquête confiée à des militants des droits de l'homme vise à déterminer les causes de ces conflits qui ont déjà fait dix-huit morts et environ trente mille déplacés. Le gouvernement qui a mis en garde les responsables de ces affrontements a également demandé à ces derniers de...
(BBC 14/09/17)
Au moins deux personnes ont été tuées lors des manifestations qui ont éclaté mardi dans des villes de l'Est du pays. Plus de 600 personnes se sont déplacées lors des affrontements. La police est accusée par les manifestants d'avoir commis des meurtres sur le peuple Oromo et perpétré des exactions portant atteintes aux droits de l'homme. Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/region-41255787
(France TV Info 05/09/17)
La mise en eau annoncée de l’Ethiopian Renaissance Dam, plus grand barrage d'Afrique, inquiète l’Egypte. L' impact de l'ouvrage sur le débit aval du Nil est difficile à prévoir. Le partage des eaux est un motif de conflit dans la région mais incite aussi à la coopération. Le Soudan veut sa part d'électricité, l'Egypte exige un très lent remplissage du barrage pour ne pas altérer le débit du Nil. La construction du barrage Grand Renaissance sur le Nil bleu, commencé...
(RFI 14/08/17)
La FAO tire à nouveau la sonnette d'alarme sur les victimes de la sécheresse en Afrique orientale et notamment en Ethiopie. Près de 8,5 millions de personnes, soit un Ethiopien sur 12, souffrent de la faim, dont plus de 3 millions rien que dans la région somali, à l'est du pays. Et c'est sur la situation particulièrement alarmante des éleveurs de cette zone est, du fait de la mort de leur bétail, que l'agence onusienne pour l'alimentation souhaite attirer l'attention de la communauté internationale. L'Afrique orientale confrontée à des pluies insuffisantes consécutive au passage du phénomène El Niño, en 2016...
(Le Monde 11/08/17)
La Chine est la locomotive du processus d’industrialisation accélérée du grand pays de la Corne de l’Afrique, le deuxième le plus peuplé du continent avec près de 100 millions d’habitants. Peter Wan a le sourire jusqu’aux oreilles. Le quinquagénaire avance gaiement dans de grands hangars, où des dizaines d’ouvriers éthiopiens s’affairent près de machines à filer et à colorer du fil. « Nous en sommes au stade des essais de production », précise le consultant...
(RFI 11/08/17)
Ce jeudi 10 août 2017, quelque 180 migrants africains qui avaient pris place en bateau ont été jetés par-dessus bord par des passeurs au large du Yémen. On dénombre au moins cinq morts et 50 personnes portées disparues, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Le même drame s'était produit la veille. Mercredi, 120 migrants en provenance de la corne de l'Afrique avaient été jetés à la mer délibérément par des passeurs à l'approche de la côte de la province de Chabwa, dans le sud du Yémen. L'OIM avait alors estimé à environ 50 le nombre de victimes...

Pages