Lundi 21 Août 2017
(RFI 14/08/17)
La FAO tire à nouveau la sonnette d'alarme sur les victimes de la sécheresse en Afrique orientale et notamment en Ethiopie. Près de 8,5 millions de personnes, soit un Ethiopien sur 12, souffrent de la faim, dont plus de 3 millions rien que dans la région somali, à l'est du pays. Et c'est sur la situation particulièrement alarmante des éleveurs de cette zone est, du fait de la mort de leur bétail, que l'agence onusienne pour l'alimentation souhaite attirer l'attention de la communauté internationale. L'Afrique orientale confrontée à des pluies insuffisantes consécutive au passage du phénomène El Niño, en 2016...
(Le Monde 11/08/17)
La Chine est la locomotive du processus d’industrialisation accélérée du grand pays de la Corne de l’Afrique, le deuxième le plus peuplé du continent avec près de 100 millions d’habitants. Peter Wan a le sourire jusqu’aux oreilles. Le quinquagénaire avance gaiement dans de grands hangars, où des dizaines d’ouvriers éthiopiens s’affairent près de machines à filer et à colorer du fil. « Nous en sommes au stade des essais de production », précise le consultant...
(RFI 11/08/17)
Ce jeudi 10 août 2017, quelque 180 migrants africains qui avaient pris place en bateau ont été jetés par-dessus bord par des passeurs au large du Yémen. On dénombre au moins cinq morts et 50 personnes portées disparues, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Le même drame s'était produit la veille. Mercredi, 120 migrants en provenance de la corne de l'Afrique avaient été jetés à la mer délibérément par des passeurs à l'approche de la côte de la province de Chabwa, dans le sud du Yémen. L'OIM avait alors estimé à environ 50 le nombre de victimes...
(France TV Info 03/08/17)
Une semaine après l’expiration de l’ultimatum fixé par les autorités saoudiennes, quelque 70.000 travailleuses et travailleurs éthiopiens clandestins ont quitté le royaume. Il en reste plus de 300. 000 qui risquent désormais des peines d’emprisonnement et des expulsions forcées assorties d’une forte amende. Leur rapatriement constitue un véritable défi pour les autorités d’Addis-Abeba. Sur le chiffre officiel de 400.000 Ethiopiens travaillant clandestinement...
(Le Point 03/08/17)
D'ici 2030, l'Éthiopie veut générer 30 milliards de dollars en devises du secteur du textile et du vêtement. Elle a décidé de s'en donner les moyens.C'est un choix fort que le gouvernement éthiopien vient de rendre public par la voix de sa vice-ministre de l'Industrie, Bogale Feleke. Profitant d'un atelier organisé à Addis-Abeba fin juillet pour promouvoir l'industrie textile éthiopienne, elle a indiqué combien le volontarisme du gouvernement est fort en la matière. « Nous avons l'intention d'augmenter notre superficie...
(Le Monde 13/07/17)
L’e-santé, le grand espoir de l’Afrique (2). Des vidéos pédagogiques et des conseils délivrés aux sages-femmes par téléphone ont fait baisser de 40 % la mortalité infantile. Au centre de santé de Yubdo, un village poussiéreux écrasé par la chaleur du plateau éthiopien, entre Addis-Abeba et la frontière du Soudan du Sud, les visiteurs de la capitale arrivent en un jour et demi de voiture à travers les hauts plateaux de la région Oromia. Les femmes enceintes, elles, y parviennent...
(RFI 08/07/17)
Un cadre de l'opposition éthiopienne, de nationalité britannique, a comparu devant un tribunal au Royaume-Uni ce mercredi. —Tadesse Kersmo avait été arrêté en janvier dernier à l'aéroport de Londres en possession de documents sur des techniques de subversion armée. Une affaire révélatrice de l'embarras des pays accueillant sur son sol, en tant que réfugiés, les dirigeants de groupes armés étrangers, dont certains ont pignon sur rue en Europe. En janvier dernier, Tadesse Kersmo avait été arrêté en possession de documents...
(Le Monde 06/07/17)
Bilan du dernier sommet de l’Union africaine en six chapitres : réforme, financement, jeunesse, retour du Maroc, médiation et famine. Le ballet des berlines des chefs d’Etat et de gouvernement africains s’est achevé, mardi soir 4 juillet, à Addis-Abeba, en Ethiopie, où se tenait le 29e sommet de l’Union africaine (UA). Un sommet consacré à la jeunesse et à la réforme d’une institution en quête de souveraineté financière. Retour sur les points marquants de cette grand-messe africaine.
(Le Monde 03/07/17)
Médecins sans frontières alerte sur l’urgence humanitaire dans la région Somali, où le nombre d’enfants sévèrement malnutris a fortement augmenté. L’Ethiopie voulait éloigner le spectre de la famine, il lui revient comme un boomerang. Médecins sans frontières (MSF) a alerté, dans un communiqué publié vendredi 30 juin, sur une « situation nutritionnelle extrême » dans la région Somali, dans le sud et le sud-est du pays. Le nombre d’enfants sévèrement malnutris pris...
(Jeune Afrique 24/06/17)
Alors que la compagnie éthiopienne a noirci le carnet de commandes d’Airbus, Boeing et Bombardier, seuls Mauritania Airways, Cemair et Air Sénégal ont signé l’achat d’appareils durant le 52e salon du Bourget. Le point sur les commandes. Pour les professionnels, le rideau est tombé jeudi 22 juin au soir sur la 52e édition du Salon international de l’aéronautique du Bourget. Une édition à l’issue de laquelle Boeing est sorti vainqueur − avec 571 commandes et engagements − du match traditionnel face à Airbus qui en a engrangé 326.
(La Tribune 12/06/17)
Le port de Berbera situé au Somaliland semble attiser l’intérêt du gouvernement éthiopien soucieux de multiplier ses accès à la mer. Addis Abeba dépend à 90% du port de Djibouti pour ses échanges commerciaux, une situation qui pourrait changer en cas d’entrée du gouvernement éthiopien dans le tour de table du port de Berbera géré par l’émirati DP World. Autre atout de ce complexe portuaire en extension, la présence d’une base militaire...
(Le Monde 09/06/17)
Dans la région Somali, les camps de déplacés se remplissent. Addis-Abeba assure que « tout est sous contrôle », mais 7,8 millions d’Ethiopiens ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence. La hutte est minuscule et délabrée, le vent chaud passe au travers. Bisharo Choukiri n’a presque plus rien. De maigres possessions et cinq chameaux. Et la cinquantaine d’autres, les quatre cents chèvres et les quarante moutons ? Morts, « les uns après les autres. Avant, j’étais riche. Maintenant, je n’ai plus...
(France TV Info 31/05/17)
Animés par une passion commune, de jeunes Érythréens? réfugiés en Ethiopie, ont formé une équipe de cyclistes. Ils s’entraînent régulièrement avec l’espoir de participer un jour à une compétition de haut niveau. «Le cyclisme est une partie essentielle de ma vie. Je me sens heureux et détendu et je ne pense à rien d’autre lorsque je suis sur mon vélo», témoigne Filmon sur le site du Haut Commisssariat des Nations-Unies pour les réfugiés (HCR). Le jeune homme de 24 ans...
(Le Monde 26/05/17)
Après avoir réprimé dans le sang les manifestations, le gouvernement interdit tout rassemblement public et maintient un climat de peur. Reportage en région Oromia. Bekuma parle tout bas. Il jette un regard à gauche, un autre à droite. Il y a beaucoup de passage dans ce café du centre-ville de Waliso, ville éthiopienne située à une centaine de kilomètres d’Addis-Abeba, dans la région Oromia (centre et ouest). Ici, il vaut mieux se méfier des oreilles indiscrètes. « Les gens ont peur », dit-il, avec un sourire gêné. Waliso était l’un des...
(RFI 24/05/17)
C'est une première. Un Africain a pris la tête de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'une des plus importantes institutions du système onusien. Mardi 23 mai à Genève, Tedros Adhanom Ghebreyesus, ancien ministre éthiopien de la Santé puis des Affaires étrangères, a été élu au poste de directeur général. Il remplacera à partir du 1er juillet la Chinoise Margaret Chan, qui a effectué deux mandats. Premier directeur africain de l'OMS, Tédros Adhanom Ghebreyesus est également le premier à ne pas être médecin.
(La Tribune 22/05/17)
La stabilité économique de l’Afrique de l’Est semble avoir convaincu Volvo Trucks de renforcer sa présence économique dans la région. La filiale camions du constructeur suédois vient en effet d’annoncer la mise en place d’une unité d’assemblage dans la ville kenyane de Mombasa. Une implantation qui rentre dans la cadre d’une association conclue entre la multinationale et NECST Motors, un concessionnaire kenyan qui prévoit également la mise en place de 20 ateliers dans la région. La filiale camions du constructeur...
(RFI 17/05/17)
En Ethiopie, l'un des opposants incarcérés après les troubles qui ont endeuillé le pays l'année dernière a été reconnu coupable par la Haute Cour d'Addis-Abeba. Yonathan Tesfaye, porte-parole du Parti Bleu, l'une des plus importantes formations de l'opposition, était accusé d'incitation au terrorisme pour une série de posts publiés sur sa page Facebook. La loi antiterroriste éthiopienne est connue pour son intransigeance, et c'est en vertu de cette loi que Yonathan Tesfaye a été reconnu coupable. Coupable d'avoir, dit l'accusation...
(Le Monde 10/05/17)
Le textile devient un secteur important de l’économie éthiopienne. Mais l’instabilité politique et sociale et les problèmes agraires peuvent remettre en cause l’ambition d’Addis-Abeba d’en faire un pôle textile régional L’Ethiopie souhaite que les entreprises textiles mondiales considèrent ce pays comme l’un des endroits les plus hospitaliers au monde pour produire. Les bas salaires et l’énergie à bas prix ont conduit les sociétés étrangères à se tourner vers cette nation de la Corne de l’Afrique ces dernières années. Le gouvernement reconnaît l’importance stratégique de l’habillement et du textile et a continué à investir dans le secteur en construisant...
(La Tribune 08/05/17)
Le PAM s’inquiété de la situation alimentaire alarmante qui sévit actuellement en Ethiopie, un pays durement touché par la sécheresse. L’organisation demande un financement international d’urgence pour sauver des millions de personnes. Seulement, selon les autorités du pays, la situation ne serait pas aussi catastrophique. Le Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM) exprime son inquiétude quant à l'impact de la sécheresse qui sévit actuellement en Ethiopie. L'organisation demande une intervention urgente de la communauté internationale pour sauver les millions d'Ethiopiens en proie à la pauvreté. Le nombre de personnes ayant besoin d'une aide humanitaire d'urgence a dépassé les 7,7 millions.
(RFI 20/04/17)
En Ethiopie, la Commission des droits de l'homme a rendu son rapport sur les manifestations violentes qui ont marqué les années 2015 et 2016, en pays Oromo et Amhara. Son président a présenté ses conclusions mardi 18 avril devant le Parlement : selon lui, les événements ont fait 669 morts, dont 462 manifestants et 33 policiers. Fait rare en Ethiopie, il a reconnu que, outre le fait que certains manifestants étaient armés, c'est la « négligence » des forces de sécurité et des abus individuels qui sont en partie responsables...

Pages