| Africatime
Dimanche 19 Février 2017
(Le Monde 09/02/17)
Plongée dans des prisons d’Afrique (4/7). Contraints d’acheter l’engrais à crédit, les petits paysans sont asphyxiés par un système répressif. En Ethiopie, la prison révèle des usages surprenants. L’emprisonnement y est utilisé à des fins « développementales », pour reprendre la terminologie du parti au pouvoir, le Front démocratique révolutionnaire (EPRDF). Pour les autorités publiques, il doit permettre d’améliorer la capacité de remboursement de paysans endettés auprès du ministère de l’agriculture. En effet, les fermiers achètent, souvent à crédit, de l’engrais dans le cadre des programmes d’Etat de modernisation agricole.
(Jeune Afrique 08/02/17)
À Sabadell, en Espagne, l'Éthiopienne Genzebe Dibaba a amélioré mardi soir le record du monde du 2000 m en salle, en 5 min 23 sec 75/100e. Son exploit, réalisé la veille de son 26e anniversaire, porte à six sa collection de marques planétaires en salle. La vice-championne olympique du 1 500 m à Rio, distance dont elle détient également le record du monde en plein air (3:50.07 depuis 2015), possédait déjà les records du monde en salle des 1 500 m, mile (1609 m), 3 000 m, deux miles (3 218 m) et 5 000 m.
(Jeune Afrique 31/01/17)
Dans la Corne de l’Afrique, la sécheresse menace la sécurité alimentaire de 17 millions de personnes, indique l’agence des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). L’organisation évoque “une situation d’urgence humanitaire”. C’est un cri d’alarme qu’a lancé la FAO, en marge du 28ème Sommet de l’Union Africaine qui se déroule en ce moment à Addis-Abeba. D’après les estimations de l’organisation onusienne, près de 17 millions de personnes risquent de faire face à de...
(Le Monde 28/01/17)
Dans la capitale éthiopienne, les réunions internationales drainent leur lot d’hommes en quête d’« exotisme abyssin ».Cheveux frisés relevés en chignon, du rose sur les lèvres, Bittania* a gardé sa minijupe, mais ce n’est plus son uniforme de travail. Sortie du métier récemment, elle raconte : « A partir de 2013, il y avait des Ethiopiens et des Chinois qui construisaient la ligne de chemin de fer qui va jusqu’à Djibouti. » Les ouvriers avaient besoin de prendre du plaisir entre deux poses de rails, et Bittania savait les divertir.
(Jeune Afrique 26/01/17)
La venue de la ministre française dans la capitale éthiopienne, alors que vient de s'y ouvrir le 28e sommet de l'Union africaine, se confirme. Officiellement, elle souhaite assister au conseil d’administration de l’initiative africaine pour les énergies renouvelables. Officieusement, sa visite aurait un second objectif. La ministre française de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, Ségolène Royal, se rendra « probablement » à Addis Abeba, dimanche 29 janvier...
(Jeune Afrique 26/01/17)
Après l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique australe, la compagnie Ethiopian Airlines pourrait planter son drapeau en Afrique centrale. Selon une information exclusive de Jeune Afrique Business +, la compagnie nationale éthiopienne, qui peut se targuer de près de sept millions de passagers en 2015, est en discussion avec le transporteur brazzavillois Equatorial Congo Airlines (ECAir), avec des options allant du « partenariat stratégique et technique » jusqu’à la « prise de participation minoritaire ». ECair, en grave difficulté financière, a...
(Jeune Afrique 10/01/17)
Les performances économiques du deuxième pays le plus peuplé d’Afrique attirent les investisseurs et impressionnent les économistes. La croissance annuelle moyenne du PIB au cours des douze dernières années dépasse 10 %, selon Addis-Abeba. Même le FMI, réputé sévère, a généralement prévu une croissance comprise entre 7 % et 9 % par an sur la période. « Il n’y a pas beaucoup d’exemples historiques sur le continent », soutient Carlos Lopes, ex-secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), fervent défenseur du modèle économique éthiopien. Alors que depuis deux ans de nombreuses économies...
(France TV Info 06/01/17)
En Éthiopie, une nouvelle classe de super-riches émerge. Le pays affiche une croissance de 10% par an en moyenne. Dans sa villa accrochée sur les hauteurs d'Addis-Abeba, capitale de l'Éthiopie, vit un homme à qui tout sourit. Said Brahan affiche ostensiblement tous les signes extérieurs de sa réussite. Sa fortune se compte en millions d'euros, Said Brahan n'a pas peur de la montrer et sa décoration intérieure est plutôt claquante. Manifestement, fier d'être riche, Said Brahan expose les portraits de...
(RFI 04/01/17)
Ces dernières années, en Ethiopie, les affaires de viols collectifs, d’agressions ou de meurtres de femmes ont brisé un tabou. Si les inégalités hommes-femmes s’expriment par les violences physiques, les très récents mouvements féministes éthiopiens s’attaquent d’abord aux carcans sociaux. Dans ce pays de 100 millions d’habitants de la Corne de l’Afrique, très majoritairement rural, les traditions ancestrales subsistent. Et avec elles, persistent le mariage forcé des mineures, les mutilations génitales féminines bien qu’interdits par la législation nationale… Ces atteintes...
(France TV Info 03/01/17)
À Dallol (Éthiopie), la nature est fascinante, mais dangereuse. Nous sommes au nord-est du pays, au cœur de la dépression du Danakil, à l'extrémité de la plaque tectonique de l'Arabie, qui se détache petit à petit du continent africain. L'activité souterraine est permanente et bouillonnante. La croûte terrestre est fine et les conditions de vie insupportables. Le commerce du sel Il faut aller à 30km de là, traverser le désert du Danakil, 4 000 mètres carrés de sel, pour trouver...
(RFI 31/12/16)
En Éthiopie, Merera Gudina, une figure de l'opposition oromo, a comparu devant un tribunal d'Addis Abeba le 30 décembre. Il est désormais accusé de « terrorisme » après avoir partagé sa tribune avec le leader d'un groupe armé qui mène des opérations depuis l'Érythrée. Merera Gudina a la réputation d'être avant tout un intellectuel et un partisan de l'auto-administration du peuple oromo. Président du Congrès fédéraliste oromo, il avait été arrêté à sa descente d'avion le 30 novembre, alors qu'il rentrait de Bruxelles où il avait participé à une conférence...
(RFI 24/12/16)
Un signe d’apaisement en Ethiopie ? Après avoir levé certaines mesures de l’état d’urgence en vigueur depuis deux mois dans le pays, le gouvernement a annoncé mercredi 21 décembre la libération de près de 10 000 prisonniers arrêtés lors des manifestations contre le pouvoir en place. Parmi eux, un célèbre blogueur. Befeqadu Hailu est un jeune blogueur de « Zone 9 », un collectif qui chronique la répression politique, la corruption et l'injustice sociale en Ethiopie. Arrêté le mois dernier à Addis Abeba, il vient d’être libéré avec près de 10 000 autres personnes qui auraient pris part à la contestation antigouvernementale.
(BBC 22/12/16)
L'Ethiopie prévoit de libérer près de 10 000 personnes arrêtées en vertu de l'état d'urgence instauré en octobre dernier. 2 500 autres détenus seront quant à eux jugés pour trouble à l'ordre public. Les personnes qui seront libérées ont suivi une formation spéciale pour qu'elles « n'adoptent plus de comportements destructeurs » ont déclaré les autorités. La majeure partie de ces prisonniers sont originaires des régions Oromo et Amhara, où se sont tenues d'importantes manifestations anti-gouvernementales cette année.
(Jeune Afrique 14/12/16)
Les rares allusions des manuels scolaires à cette page d’histoire se réfèrent principalement à l’Éthiopie et plus sporadiquement à la Libye, mais sans que la question coloniale, sa genèse, son développement et son contenu en matière de choix politique, économique et civilisationnel soit jamais abordée. De fait, la plupart des Italiens ignorent le passé colonial de leur pays. Une histoire passée sous silence Durant la période de fascisme, les enseignants ont largement propagé des idées toutes faites sur cette époque,...
(Jeune Afrique 30/11/16)
30 novembre 1974. Une équipe composée de scientifiques américains, éthiopiens et français réalise des fouilles dans le désert de l’Afar, au nord-est de l’Éthiopie. Ils cherchent et trouvent de nombreux ossements d’hominidés. Mais la découverte qu'ils font ce jour-là va bouleverser l’Histoire. Cela fait deux ans que les Français Maurice Taieb (géologue) et Yves Coppens (paléontologue), accompagnés de l’Américain Donald Johanson (paléoanthropologue), ont fondé l’International...
(Jeune Afrique 30/11/16)
Entre l’Éthiopie et son voisin, tout roule ou presque : la liaison ferroviaire devrait fonctionner dès cette année. Et prendre de l’ampleur très rapidement. Régulièrement annoncée depuis un an, et officiellement inaugurée le 5 octobre dans la capitale éthiopienne, la liaison ferroviaire Addis-Abeba - Djibouti n’est toujours pas sur les rails, mais presque. Selon le président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh, le premier service est attendu « pour le 22 décembre », et la ligne devrait être pleinement opérationnelle un mois plus tard. Le...
(RFI 23/11/16)
Le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn est depuis dimanche 20 novembre en visite officielle en Arabie saoudite, où il a rencontré le roi Salman ben Abdelaziz. Au menu des discussions : des projets économiques, mais aussi la situation sécuritaire dans la Corne de l'Afrique, sur fond de guerre au Yémen. En envoyant plusieurs ministres de poids et une équipe de télévision, le gouvernement éthiopien a voulu le faire savoir : les relations sont bonnes entre Addis Abeba et Riyad. Mais...
(Jeune Afrique 22/11/16)
Arrivé samedi à Antananarivo, le roi du Maroc marche dans les pas de sa famille, exilée en 1954 dans la Grande Île par les autorités françaises. Une histoire commune sur laquelle il entend capitaliser pour consolider ses amitiés africaines dans la perspective du retour du royaume au sein de l'UA. Pas de répit pour Mohammed VI et la délégation marocaine qui l’accompagne dans ses voyages en Afrique. Alors que le rideau n’était pas encore tombé sur la COP22, l’avion royal s’est envolé jeudi 17 novembre pour l’Éthiopie et, trois jours plus tard...
(Financial Afrik 22/11/16)
OCP et le Ministère des Entreprises Publiques de l’Éthiopie, ont procédé, aujourd’hui, à la signature d’un partenariat stratégique pour la construction d’une usine d’engrais de classe mondiale en Éthiopie. S’élevant à 2,4 milliards de dollars, cet investissement s’inscrit dans la continuité de l’engagement d’OCP en faveur du développement d’un véritable modèle de partenariat sud-sud. Cet accord repose sur une vision commune du Maroc et de l’Éthiopie pour le développement de l’agriculture durable en Afrique et une volonté de renforcer les...
(RFI 22/11/16)
A l'occasion de la visite en Ethiopie du roi du Maroc Mohammed VI, les deux pays ont signé un accord portant sur la construction d'un complexe de production d'engrais agricoles destiné à rendre l'Ethiopie auto-suffisante en 2025. Le coût de l'investissement est de 2,25 milliards d'euros. En 2022, l'Ethiopie devrait produire sur place grâce au complexe de Dire Dawa 80% des engrais agricoles dont le pays a besoin. Il devrait même parvenir à l'autosuffisance en 2025, réalisant ainsi des économies...

Pages