Dimanche 19 Novembre 2017
(AIP 19/10/13)
Abidjan - La Banque Africaine de Développement, BAD, se dit disposée à apporter "son appui à tout pays membre ou à toute sous région qui envisagerait l’exploitation du gaz de schiste". Dans un communiqué dont copie à été transmise vendredi à l’AIP, il a été mis en relief un rapport intitulé "le gaz de schiste et ses implications pour l’Afrique et la Banque Africaine de Développement", examinant les aspects positifs ainsi que les mises en garde découlant de la révolution du gaz de schiste. Selon le rapport, nombre de pays africains regorgent de gisements de schiste potentiellement viable qui mises en exploitation conduiraient à d’énormes avantages notamment, une baisse du coût du gaz, une plus large consommation de gaz naturel,...
(AFP 18/10/13)
Des prisonniers politiques sont détenus dans des conditions épouvantables et torturés en Éthiopie, dénonce vendredi Human Rights Watch (HRW), dans un rapport que le gouvernement dit bourré de mensonges. Dans le document, d'ex-détenus de la prison Maekelawi d'Addis Abeba disent avoir été «giflés, avoir reçu des coups de pied et avoir été battus avec divers objets, dont des battons et des crosses d'armes» au cours d'interrogatoires. D'autres racontent avoir été maintenus de force «dans des positions douloureuses et pendant très longtemps, attachés au mur par les poignets, tout en étant souvent battus». Pour les autorités éthiopiennes cependant, le rapport de HRW, qui regroupe les témoignages de 35 ex-détenus, «est extrêmement biaisé». «Ils ne produisent aucune preuve», a estimé le porte-parole...
(Gabonews 18/10/13)
Organisée par le Centre africain pour la politique climatique (ACPC), sous les auspices du programme Climat pour le développement en Afrique (ClimDev-Afrique), la conférence aura pour thème central :L'essor de l'Afrique : les opportunités issues du changement climatique peuvent-elles favoriser le développement transformationnel à l'échelle du continent ? L'Union africaine et l'Organisation météorologique mondiale co-organiseront un événement parallèle qui identifiera les lacunes actuelles et les futurs besoins dans la prestation de services météorologiques et climatologiques. Cet événement présentera également un éventail de solutions potentielles à travers la mise en œuvre de la Stratégie africaine intégrée pour la météorologie (Services météorologiques et climatologiques), susceptibles d'exercer un impact positif sur la vie et les moyens de subsistance des communautés africaines. Cet événement...
(APA 18/10/13)
Ils viennent de 36 pays pour ce Congrès africain prévu du 21 au 24 octobre 2013 à Yaoundé. La rencontre est organisée par le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice), l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD). L’édition 2013 est placée sous le thème: «[i Science rizicole pour la sécurité alimentaire à travers le développement de l’agriculture familiale et de l’industrie agroalimentaire en Afrique». Les travaux seront menés sous forme d’un forum réunissant les représentants des secteurs privé et public, les partenaires au développement, les décideurs politiques, les investisseurs, les producteurs, les distributeurs, et les transformateurs. Il s’agira de fournir une plateforme de discussions sur la science et la...
(Xinhua 16/10/13)
La police kényane a arrêté 53 Ethiopiens et deux trafiquants d'êtres humains présumés dans le nord du Kenya, les autorités ayant renforcé la sécurité le long de ses frontières et à tous les points d'entrée du pays. Le commandant de la police du comté Samburu Samuel Muthamia a déclaré mardi que les Ethiopiens ont été arrêtés près du poste de Lososia et d'Archers dans le comté de Samburu sur leur chemin vers Nairobi. « Les suspects n'ont pas de documents valides et ne pouvaient pas s'exprimer dans une autre langue sauf amharique », a déclaré M. Muthamia. La police a également réussi à confisquer deux Land Cruiser Prado et les véhicules qu'ils utilisaient pour voyager au cours de l'opération surprise...
(Sidwaya 16/10/13)
Dans la tribune qui suit, le Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), Carlos Lopes, questionne les voies du développement du continent.Il invite à une bonne négociation des contrats miniers, afin de tirer un plus grand profit des ressources minérales.L’économie politique de l’Afrique est profondément ancrée dans l’histoire de l’exploitation et de la gouvernance ou de la malgouvernance de ses ressources naturelles et minérales. Plus de 500 ans après l’exploitation commerciale de ses ressources, le continent continue de posséder plusieurs des grands gisements inexploités de minéraux dans le monde. A titre d’exemple, l’Afrique a à son actif, trois quarts de l’offre mondiale de platine et la moitié de celle de diamant et de chrome. Elle détient près du...
(RFI 16/10/13)
Le Rwandais Donald Kaberuka est le président de la Banque africaine de développement (BAD). Il vient de participer à Paris au treizième forum de l’OCDE sur l’Afrique. A cette occasion, Donald Kaberuka fait le point sur les défis à relever par le continent, notamment ses relations avec la Chine. Le banquier rwandais réagit à l'affirmation de Sanusi Lamido Sanusi, le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria, qui déclarait récemment : « La Chine s’empare de nos matières premières et nous vend des biens manufacturés. C’est l’essence même du colonialisme ! ». Donald Kaberuka s’exprime également sur le retour de la BAD à Abidjan, alors que la banque s’était délocalisée en Tunisie il y a dix ans. RFI: Quatorze millions...
(RFI 16/10/13)
C’est la journée mondiale de l’alimentation ce mercredi 16 octobre. Selon l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) un tiers de la production alimentaire mondiale est « perdue ou gaspillée », par négligence ou faute de moyens de stockage. Soit 1,3 milliard de tonnes par an. Or, 842 millions de personnes souffrent, aujourd'hui, encore de la faim dans le monde. Voici un aperçu de la situation dans plusieurs pays en Afrique. La République démocratique du Congo est l’un des pays où le taux de malnutrition chronique est le plus fort, notamment du fait des milliers de déplacés dans les conflits. Cette malnutrition touche près de 40% des Congolais. Les régions de l’Est, denses en populations déplacées sont très...
(AFP 16/10/13)
LONDRES, 16 octobre 2013 (AFP) - Londres accueille cette semaine la première foire d'art contemporain africain en dehors du continent noir, témoignant de l'émergence d'un marché aux oeuvres profondément ancrées dans les réalités sociales et politiques. "Dans la mentalité de beaucoup de gens (en Occident), l'art africain se résume aux arts premiers", explique Philippe Boutté de la galerie Magnin-A basée a Paris et spécialisée dans l'art africain contemporain. Le public a longtemps vu dans les artistes qu'on exposait "des +Bushmen+, des gens qui auraient fait de l'art sans le savoir", note-t-il avec ironie, "alors que ce sont des vrais artistes". Derrière lui, un imposant trône de l'artiste mozambicain contemporain Gonçalo Mabunda, confectionné uniquement de revolvers, Kalachnikov et autres munitions vestiges...
(Le Figaro 14/10/13)
Les poursuites engagées, pour crimes contre l'Humanité, par la Cour pénale internationale à l'encontre du président kényan Uhuru Kenyatta et de son vice-président, William Ruto, ont profondément agacé l'Union africaine. L'Union africaine n'a finalement pas mis sa menace à exécution. Réunis samedi en sommet extraordinaire à Addis-Abeba, les présidents du continent n'ont pas retiré en masse leurs pays de la Cour pénale internationale (CPI). Ils ne l'avaient en fait jamais réellement envisagé. Ils ont néanmoins manifesté leur agacement vis-à-vis du tribunal de La Haye, qualifié de «raciste» et «d'impérialiste» par le président kényan, Uhuru Kenyatta. Au centre de ce début de fronde continentale, se trouvent précisément les poursuites engagées, pour crimes contre l'Humanité, par la CPI à l'encontre d'Uhuru Kenyatta...
(AFP 12/10/13)
ADDIS ABEBA, 12 octobre 2013 (AFP) - Un sommet extraordinaire de l'Union africaine qui doit examiner une résolution demandant l'ajournement des procédures ouvertes par la Cour pénale internationale contre des dirigeants en exercice, s'est ouvert samedi à Addis Abeba, a constaté une journaliste de l'AFP. La présidente de la Commission de l'UA, la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, et le président en exercice de l'organisation, le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn devaient s'exprimer à la tribune avant des débats à huis clos. Le président kényan, dont le procès pour crimes contre l'humanité doit s'ouvrir le 12 novembre devant la CPI et dont le pays a sollicité la réunion était présent dans la salle. Son vice-président William Ruto est lui jugé depuis le...
(Xinhua 12/10/13)
ADDIS-ABEBA, (Xinhua) -- Le ministre éthiopien des Affaires étrangères Tedros Adhanom a critiqué vendredi la Cour pénale internationale (CPI) pour son traitement "inéquitable et injuste" vis-à-vis des pays africains. A l'ouverture du sommet spécial de l'Union africaine (UA) à Addis-Abeba, M. Adhamon a déclaré que l'engagement inébranlable de l'Afrique pour combattre l'impunité et promouvoir la démocratie, l' état de droit et la bonne gouvernance sur tout le continent se reflète clairement dans l'Acte constitutif de l'Union. Le Traité de Rome établissant la CPI stipule également les mêmes principes et objectifs, a souligné le ministre. "Malheureusement, la façon dont la cour opère, notamment son traitement injuste de l'Afrique et des Africains, laisse beaucoup à désirer", a-t-il dit. "Loin de promouvoir la...
(Xinhua 12/10/13)
BRUXELLES, -- Presque la moitié du fonds EU Children of Peace bénéficie à des enfants africains, a indiqué vendredi la Commission européenne dans un communiqué rendu public à l'occasion de l'anniversaire du fait que l'Union européenne (UE) avait été honorée en 2012 en tant que lauréat du Prix Nobel de la paix. Lors de la cérémonie de remise du Prix Nobel de la paix le 10 décembre 2012, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le président du Parlement européen Martin Schulz avaient annoncé la décision de créer un fonds avec le Prix Nobel de la paix, afin de soutenir des projets destinés aux enfants victimes des conflits. Ce...
(AFP 11/10/13)
LE CAP, 11 octobre 2013 (AFP) - Les dirigeants africains militant en faveur d'un retrait de la Cour pénale internationale cherchent un réalité "un permis de tuer, de mutiler et d'oppresser" en toute impunité, a dénoncé vendredi le prix Nobel de la paix sud-africain Desmond Tutu. M. Tutu a demandé aux leaders des 54 Etats membres de l'Union africaine (UA), dont certains estiment le continent traité de manière "injuste", de s'opposer à leurs homologues "les moins démocratiques" afin qu'ils ne quittent pas la CPI, rappelant que l'Afrique avait participé à sa création, engageant des procédures et fournissant du personnel. "Certains à l'UA pourraient avancer la carte raciale ou la carte coloniale dans leurs discours", a estimé M. Tutu dans une...
(Xinhua 11/10/13)
LUSAKA, 10 octobre (Xinhua) -- L'African Ministers Council on Water (AMCOW) s'est dit inquiet car la région sub-saharienne lutte pour atteindre l'Objectif du millénaire pour le développement (OMD) sur les conditions d'hygiène et a appelé à une intensification des efforts, a rapporté jeudi le Times of Zambia. Le secrétaire exécutif d'AMCOW, Bai-Mass Taal, a déclaré que bien que les pays reconnaissent que l'accès aux conditions sanitaires et d'hygiène sûres restent une condition pour des moyens de subsistance significatifs, les progrès en matière d'OMD sont encore bas. « Malheureusement de nombreux pays d'Afrique sub-saharienne n'arrivent pas atteindre les OMD sur l'hygiène », a-t-il déclaré cité par le journal au lancement d'une réunion sous-régionale d' Afrique australe sur l'hygiène à Lusaka, capitale...
(AFP 11/10/13)
L'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan a estimé jeudi à Abidjan que le débat sur le retrait des pays africains de la Cour pénale internationale (CPI) visait davantage à protéger les "leaders" que les "victimes". Les systèmes judiciaires nationaux et internationaux, dont la CPI "visent à protéger les victimes, les sans-voix, les petits. On entend parler beaucoup de pays, mais c'est pour une protection de leurs leaders", a remarqué Kofi Annan jeudi à Abidjan. "Je n'ai pas entendu de leaders parler de justice pour des milliers et des milliers d'Africains qui ont perdu leur vie ou qui ont été blessés, qui sont obligés de fuir leurs foyers. C'est pour eux que je me bats. C'est pour eux qu'il...
(RFI 09/10/13)
Les secours sont toujours actifs en mer Méditerranée, à la recherche des corps après le naufrage de jeudi dernier. Le bilan provisoire fait état, ce mardi 8 octobre, de 274 morts parmi lesquels des migrants provenant principalement de la Corne de l'Afrique. En Ethiopie, dans deux camps de réfugiés érythréens, une veillée funèbre en mémoire des victimes a mal tourné. Ces émeutes ont fait au moins un mort et six blessés parmi les réfugiés. Tout a démarré il y a trois jours. Les réfugiés érythréens ont organisé une veillée funèbre à la mémoire des victimes du naufrage de Lampedusa. Beaucoup de migrants noyés seraient Erythréens dont certains originaires des deux camps de Maï Ani et d’Adi Arush, installés dans le...
(Xinhua 09/10/13)
Des responsables des Nations unies et de l'Union africaine (UA) ont souligné mardi la nécessité d'intensifier leur coopération pour relever les défis de paix et de sécurité d'Afrique, en particulier dans la région des Grands Lacs. Les responsables ont fait cette déclaration lors de la 7ème Réunion consultative conjointe annuelle entre le Conseil de paix et de sécurité de l'UA (AUPSC) et du Conseil de sécurité de l'ONU (UNSC) au siège de l'UA à Addis Abeba en Éthiopie. Cette réunion a évoqué la situation dans la région des Grands Lacs, dans la Corne de l'Afrique (Soudan/Sud-Soudan et Somalie), en République centrafricaine et dans la région du Sahel, ainsi que le renforcement du partenariat entre l'AUPSC et l'UNSC. À l'ouverture de...
(AFP 09/10/13)
ADDIS ABEBA, 9 octobre 2013 (AFP) - Les dirigeants africains se réunissent à partir de vendredi pour discuter d'un éventuel retrait collectif de la Cour pénale internationale (CPI), une position contre laquelle mettent en garde des organisations de défense des droits de l'Homme. En mai, dans la foulée de la victoire à la présidentielle kényane de Uhuru Kenyatta et de son colistier William Ruto, poursuivis par la CPI pour crimes contre l'Humanité, les 54 membres de l'Union africaine (UA) avaient presque unanimement fait bloc derrière Nairobi pour dénoncer un acharnement du tribunal de La Haye contre le Kenya et l'Afrique en général. L'UA avait demandé l'abandon des charges contre les dirigeants kényans fraîchement élus, le Premier ministre éthiopien et président...
(Xinhua 09/10/13)
PRETORIA, (Xinhua) -- L'Union africaine (UA) décidera si les pays africains restent dans la Cour pénale internationale (CPI), a déclaré mardi la ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération Maité Nkoana- Mashabane. L'Afrique du Sud soutiendra toute décision de l'UA concernant la participation du continent à ce tribunal, a déclaré Mme Nkoana- Mashabane. La ministre s'adressait aux journalistes à Pretoria à l' approche du sommet extraordinaire de l'UA prévu les 11 et 12 octobre à Addis Abeba en Éthiopie, pour discuter de la poursuite de la coopération de l'UA à la CPI. Certains pays africains auraient selon des informations menacé de se retirer de la CPI, accusant le tribunal de prendre injustement pour cible les pays africains, y...

Pages