Mardi 17 Octobre 2017
(Xinhua 09/10/13)
Des responsables des Nations unies et de l'Union africaine (UA) ont souligné mardi la nécessité d'intensifier leur coopération pour relever les défis de paix et de sécurité d'Afrique, en particulier dans la région des Grands Lacs. Les responsables ont fait cette déclaration lors de la 7ème Réunion consultative conjointe annuelle entre le Conseil de paix et de sécurité de l'UA (AUPSC) et du Conseil de sécurité de l'ONU (UNSC) au siège de l'UA à Addis Abeba en Éthiopie. Cette réunion a évoqué la situation dans la région des Grands Lacs, dans la Corne de l'Afrique (Soudan/Sud-Soudan et Somalie), en République centrafricaine et dans la région du Sahel, ainsi que le renforcement du partenariat entre l'AUPSC et l'UNSC. À l'ouverture de...
(AFP 09/10/13)
ADDIS ABEBA, 9 octobre 2013 (AFP) - Les dirigeants africains se réunissent à partir de vendredi pour discuter d'un éventuel retrait collectif de la Cour pénale internationale (CPI), une position contre laquelle mettent en garde des organisations de défense des droits de l'Homme. En mai, dans la foulée de la victoire à la présidentielle kényane de Uhuru Kenyatta et de son colistier William Ruto, poursuivis par la CPI pour crimes contre l'Humanité, les 54 membres de l'Union africaine (UA) avaient presque unanimement fait bloc derrière Nairobi pour dénoncer un acharnement du tribunal de La Haye contre le Kenya et l'Afrique en général. L'UA avait demandé l'abandon des charges contre les dirigeants kényans fraîchement élus, le Premier ministre éthiopien et président...
(Xinhua 09/10/13)
PRETORIA, (Xinhua) -- L'Union africaine (UA) décidera si les pays africains restent dans la Cour pénale internationale (CPI), a déclaré mardi la ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération Maité Nkoana- Mashabane. L'Afrique du Sud soutiendra toute décision de l'UA concernant la participation du continent à ce tribunal, a déclaré Mme Nkoana- Mashabane. La ministre s'adressait aux journalistes à Pretoria à l' approche du sommet extraordinaire de l'UA prévu les 11 et 12 octobre à Addis Abeba en Éthiopie, pour discuter de la poursuite de la coopération de l'UA à la CPI. Certains pays africains auraient selon des informations menacé de se retirer de la CPI, accusant le tribunal de prendre injustement pour cible les pays africains, y...
(Gabon Actu 09/10/13)
La Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr.Nkosazana Dlamini-Zuma, a saisi l’occasion de la rencontre qu’elle a eue ce matin avec le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la République centrafricaine (RCA) et chef du Bureau intégré des Nations unies en RCA (BINUCA), le Général Babacar Gaye, pour lancer un appel pressant à la communauté internationale pour qu’elle apporte le soutien requis en vue de l’opérationnalisation rapide de la Mission internationale de soutien à la RCA sous conduite africaine (MISCA).Se référant à la grave situation sécuritaire et humanitaire qui prévaut sur le terrain, la Présidente de la Commission a souligné la nécessité d’une action internationale urgente.Dans ce contexte, la Présidente de la Commission a souligné...
(Xinhua 08/10/13)
Lundi, le parlement éthiopien a élu Mulatu Teshome à la tête du pays à la place de Girma Wolde-Giorgis, qui a dirigé le pays pendant douze ans.M. Mulatu, qui occupait la fonction d'ambassadeur du pays est- africain en Turquie, a été élu à un mandat de six ans lors d'une session conjointe de la Chambre des Représentants des peuples (HPR) et de la Chambre de la Fédération (HoF). Le nouveau président, âgé de 57 ans, est né à Arjo, dans l'Etat régional d'Oromia en Ethiopie. Il a étudié en Chine où il a obtenu un doctorat. Avant d'être élu président, M. Mulatu a également occupé des positions gouvernementales telles que président de la Chambre de la fédération, ministre des Finances...
(Xinhua 08/10/13)
En visite officielle dans la région des Grands Lacs, les 15 membres du Conseil de sécurité se sont entretenus avec plusieurs chefs d'Etat de la région de la mise en œuvre d'un accord de paix conclu plus tôt cette année. Signé en février dernier sous l'égide de l'ONU par la République démocratique du Congo (RDC) et 10 autres pays de la région, ainsi que par quatre institutions régionales et internationales, l'Accord-cadre de paix, de sécurité et de coopération pour la RDC et les Grands Lacs propose une approche globale pour une paix durable dans la région. Au cours du week-end, la délégation du Conseil de sécurité était en RDC, où ils ont rencontré le président Joseph Kabila ainsi que d'autres...
(Sidwaya 08/10/13)
La Conférence régionale sur la population et le développement en Afrique a pris fin, dans l’après-midi du vendredi 4 octobre 2013, à Addis-Abeba, en Ethiopie, avec à la clé une déclaration sur l’avenir du continent.L’accouchement de la déclaration d’Addis-Abeba sur la vision de l’Afrique en matière de population et développement a été des plus difficiles. La Conférence des ministres qui devait l’adopter, dans l’après-midi du vendredi 4 octobre 2013, au plus tard à 15h, heure locale (moins 3 GMT), a dû jouer 5h de prolongation. Et malgré tout, la séance a été levée, sans le consensus recherché, laissant un goût d’inachevé à la rencontre, selon certains délégués, à l’image de ceux de l’Algérie. En effet, un pays comme le Tchad...
(Xinhua 08/10/13)
LE CAP, (Xinhua) -- L'Afrique reste frappée par des taux de pauvreté et de chômage élevés malgré la croissance économique observée ces dernières années, a souligné lundi l'ex- secrétaire général de l'ONU Kofi Annan. L'Afrique sub-saharienne a connu "la plus récente success story économique du monde", mais cette croissance n'a pas eu pour conséquence l'éradication des taux élevés de pauvreté et de chômage, a souligné M. Annan lors de la 3ème Conférence annuelle internationale pour la paix en l'honneur de Desmond Tutu à l' Université du Cap-Ouest dans la ville du Cap. Cette conférence fait partie des célébrations marquant le 82ème anniversaire de la naissance de M. Tutu. M. Annan a qualifié "d' enthousiasmants" les progrès enregistrés par les pays...
(AFP 08/10/13)
Le Cap - L'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan a estimé lundi que ce serait «une marque de honte» pour l'Afrique si ses dirigeants votaient pour que leurs pays quittent la Cour pénale internationale (CPI). «Quelques dirigeants résistent (à la CPI) et la combattent», a relevé M. Annan dans un discours au Cap, mettant en garde contre l'éventualité d'un tel vote. «S'ils combattent la CPI, s'ils votent contre la CPI, ce sera une marque de honte pour chacun d'entre eux et pour leurs pays», a affirmé M. Annan dans ce discours prononcé pour le 82e anniversaire de l'archevêque sud-africain Desmond Tutu. L'ancien secrétaire général de l'ONU a rejeté les accusations de certains dirigeants africains selon lesquelles la CPI,...
(AFP 07/10/13)
ADDIS ABEBA, 7 octobre 2013 (AFP) - Le Parlement éthiopien a élu lundi Mulatu Teshome président , un poste essentiellement honorifique, a annoncé le gouvernement dans un communiqué. M. Mulatu, 57 ans, était jusqu'ici ambassadeur d'Ethiopie en Turquie. Il remplace Girme Wolde Giorgis, âgé de 88 ans, élu en 2001 et réélu en 2007. "Une session conjointe de la Chambre des Représentants et de la Chambre de la Fédération a élu l'ambassadeur Mulatu Teshome en tant que président d'Ethiopie", indique le ministère des Affaires étrangères. Le président d'Ethiopie est officiellement le chef de l'Etat, mais ses responsabilités sont essentiellement symboliques et honorifiques. L'essentiel du pouvoir est aux mains du Premier ministre, qui représente le pays dans les grands sommets. L'actuel...
(Les Afriques 07/10/13)
La nouvelle tragédie de l’immigration au large des côtes italiennes de Lampedusa, avec plus de 130 morts, doit interpeller tout le monde, et en premier lieu les africains. Ce drame doit les inviter à une véritable prise de conscience sur ce phénomène. Un navire avec à son bord quelques 500 migrants somaliens et érythréens fait naufrage au large de Lampedusa, avec un bilan provisoire qui fait état d’une centaine de morts et 200 portés disparus. L'Italie a prévu de proclamer un deuil national. "C'est affreux, c'est comme un cimetière, on ramène toujours de nouveaux corps", avait déclaré la maire de Lampedusa, Giusy Nicolini, visiblement marquée par cette grave tragédie. Jusqu’ici, tout laisse penser que rien n’est fait pour arrêter cette...
(AFP 07/10/13)
LAGOS, 7 octobre 2013 (AFP) - L'Afrique abrite beaucoup plus de milliardaires en dollars qu'on ne l'estimait jusqu'à présent, révèle le magazine Ventures qui publie lundi les noms de 55 d'entre eux, alors que le nombre de pauvres continue de progresser. Parmi les personnalités les plus riches d'Afrique répertoriées dans ce nouveau classement, 20 d'entre elles sont nigérianes. L'Afrique du Sud et l'Egypte arrivent en seconde et troisième position, avec respectivement neuf et huit milliardaires qui en sont originaires. Selon Ventures, l'entrepreneur nigérian Aliko Dangote, considéré comme l'homme le plus riche d'Afrique depuis plusieurs années par Forbes, est à la tête d'une fortune de 20,2 milliards de dollars. M. Dangote, qui a fait fortune dans le ciment, est aujourd'hui à...
(Xinhua 04/10/13)
Une délégation des membres du Conseil de sécurité de l'ONU va visiter la région des Grands Lacs pour afficher leur soutien à l'accord de paix négocié en février dernier sous l'égide des Nations Unies, a confié aux journalistes un porte-parole de l'ONU jeudi à New York. "Les 15 membres du Conseil de sécurité vont quitter cet après-midi New York pour entamer un voyage dans la région africaine des Grands Lacs. Cette délégation se rendra en République populaire du Congo (RDC), au Rwanda, en Ouganda et en Ethiopie", a déclaré Martin Nesirky, porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, lors d'un point de presse quotidien. "L'un des objectifs de cette visite est de réitérer le soutien du Conseil de sécurité...
(Le Mag 04/10/13)
Le club algérien de handball, le Groupement Sportif des Pétroliers, se serait retiré de la 35e édition du championnat africain de handball qui se déroule à Marrakech du 2 au 13 octobre. Le Maroc est représenté, lors de ce championnat, par deux clubs: le Mouloudia de Marrakech et le Wydad Smara. Ce dernier club se trouve au groupe D avec l’Espérance de Tunisie (Tunisie), GSP (Algérie), l’AS Sonabel (Burkina Faso) et Warriors Club (Tchad). Cependant, l'équipe algérienne se serait retirée de la compétition, selon les médias, prétextant son retrait par la présence du Wydad Smara, un club qui ne représenterait pas le Maroc, selon les algériens, puisque "Smara n'est point une ville marocaine", selon l'équipe algérienne. Le retrait a été...
(Fraternité Matin 04/10/13)
« Après avoir gagné la bataille du mobile et comblé le fossé numérique, le grand défi du continent africain, à présent, est d’éviter un nouveau fossé en matière d’Internet et de haut débit, à travers la mise en place d’une politique nationale qui attirera les investissements nécessaires, occasionnera la mise en place de l’infrastructure et permettra le développement du contenu », a indiqué Hamadoun Touré, ce jeudi 3 octobre, à sa sortie d’audience avec le Chef de l’Etat. « Nous avons vu ensemble les stratégies à mettre en place pour cela. Ce sont évidemment, une politique nationale qui attire l’industrie à faire les investissements nécessaires, la mise en place des infrastructures et enfin le développement du contenu », a-t-il poursuivi...
(Sidwaya 04/10/13)
La conférence régionale sur la population et le développement a entamé le dernier virage, hier jeudi 3 octobre 2013, à Addis-Abeba, avec le début de la rencontre de 48h des ministres africains en charge de ces questions. Les ministres vont examiner un projet de déclaration, à eux soumis par les experts, sur ce que doit être l’Afrique de demain. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn.L’Afrique se prépare à faire une déclaration d’espoir sur son avenir depuis Addis-Abeba, la capitale de l’Union africaine (UA). La même ville qui a vu naître la vision 2063 de l’UA, avec pour objectif de relever les nouveaux défis du continent en matière de croissance, pour les cinquante prochaines...
(Reuters 03/10/13)
Un bateau chargé de clandestins pour la plupart originaires de Somalie et d'Erythrée a fait naufrage au large de l'île de Lampedusa en Sicile (Italie) ce jeudi. Le bilan provisoire dépasse les 80 morts, selon les autorités et les sauveteurs interrogés par Reuters.Le nombre de victimes, alignées sur le port, augmente au fur et à mesure des opérations de sauvetage. D'après les garde-côtes, il semblerait que le bateau transportait entre 400 et 500 clandestins lorsqu'il a coulé. Jusqu'ici, 150 ont pu être sauvés.On rappelle que chaque année, des milliers de clandestins africains attirés par ce qu'ils pensent être une vie meilleure en Europe débarquent sur les côtes italiennes après un voyage éprouvant dans des embarcations souvent de fortune.
(Xinhua 03/10/13)
Il y a peu de signes d'une réduction systématique de la "pauvreté vécue en Afrique malgré les taux de croissance du PIB de 4,8 % affichés en Afrique entre octobre 2011 et juin 2013, selon une étude publiée mardi. L'enquête d'Afrobarometer révèle que la pauvreté vécue reste omniprésente sur le continent, démentant les prévisions selon lesquelles le recul de la pauvreté suivrait la progression des taux de croissance du PIB officiels. Afrobarometer est un projet de recherche indépendant et non- partisan qui mesure les conditions sociales, politiques et économiques en Afrique. Cette enquête a collecté des données auprès de 34 pays entre octobre 2011 et juin 2013, dans un projet d'une ampleur sans précédent prenant également en compte l'opinion et...
(RFI 02/10/13)
Entre 2002 et 2011, la croissance annuelle moyenne en Afrique a été de 4,8%. Pourtant, la grande majorité des Africains a le sentiment de ne pas avoir profité de cette croissance. C’est ce que révèle Afrobaromètre, qui a présenté son rapport 2012 sur les conditions de vie dans 34 pays africains, mardi 1er octobre à Johannesburg, en Afrique du Sud. Afrobaromètre regroupe plusieurs instituts de recherche en sciences sociales et en économie du continent. Le rapport présenté mardi 1er octobre à Johannesburg regroupe une série d'études d'opinion réalisées de 2010 à 2012. Plus de 50 000 personnes ont été sondées. Toutes les personnes sondées ont évoqué en détail leurs conditions de vie. Combien de fois leur famille a manqué de...
(AFP 01/10/13)
JOHANNESBURG, 1 octobre 2013 (AFP) - Les plus pauvres des Africains disent qu'ils ne profitent toujours pas de l'essor économique que connaît actuellement le continent, selon un sondage d'Afrobaromètre conduit dans 34 pays et publié mardi. "Satisfaire les besoins de base quotidiens reste un défi majeur pour la majorité des Africains, même à un moment où leurs pays font état de progrès économiques impressionnants", a commenté Afrobaromètre, qui présentait son étude à Johannesburg. L'économie de l'Afrique devrait croître de près de 5% cette année. Mais bien que leurs pays bénéficient des taux de croissance parmi les plus élevés du monde, de nombreux Africains manquent toujours d'eau et de nourriture, n'ont pas un accès suffisant aux soins et sont souvent à...

Pages