Lundi 21 Août 2017
(Les Afriques 07/10/13)
La nouvelle tragédie de l’immigration au large des côtes italiennes de Lampedusa, avec plus de 130 morts, doit interpeller tout le monde, et en premier lieu les africains. Ce drame doit les inviter à une véritable prise de conscience sur ce phénomène. Un navire avec à son bord quelques 500 migrants somaliens et érythréens fait naufrage au large de Lampedusa, avec un bilan provisoire qui fait état d’une centaine de morts et 200 portés disparus. L'Italie a prévu de proclamer un deuil national. "C'est affreux, c'est comme un cimetière, on ramène toujours de nouveaux corps", avait déclaré la maire de Lampedusa, Giusy Nicolini, visiblement marquée par cette grave tragédie. Jusqu’ici, tout laisse penser que rien n’est fait pour arrêter cette...
(AFP 07/10/13)
LAGOS, 7 octobre 2013 (AFP) - L'Afrique abrite beaucoup plus de milliardaires en dollars qu'on ne l'estimait jusqu'à présent, révèle le magazine Ventures qui publie lundi les noms de 55 d'entre eux, alors que le nombre de pauvres continue de progresser. Parmi les personnalités les plus riches d'Afrique répertoriées dans ce nouveau classement, 20 d'entre elles sont nigérianes. L'Afrique du Sud et l'Egypte arrivent en seconde et troisième position, avec respectivement neuf et huit milliardaires qui en sont originaires. Selon Ventures, l'entrepreneur nigérian Aliko Dangote, considéré comme l'homme le plus riche d'Afrique depuis plusieurs années par Forbes, est à la tête d'une fortune de 20,2 milliards de dollars. M. Dangote, qui a fait fortune dans le ciment, est aujourd'hui à...
(Xinhua 04/10/13)
Une délégation des membres du Conseil de sécurité de l'ONU va visiter la région des Grands Lacs pour afficher leur soutien à l'accord de paix négocié en février dernier sous l'égide des Nations Unies, a confié aux journalistes un porte-parole de l'ONU jeudi à New York. "Les 15 membres du Conseil de sécurité vont quitter cet après-midi New York pour entamer un voyage dans la région africaine des Grands Lacs. Cette délégation se rendra en République populaire du Congo (RDC), au Rwanda, en Ouganda et en Ethiopie", a déclaré Martin Nesirky, porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, lors d'un point de presse quotidien. "L'un des objectifs de cette visite est de réitérer le soutien du Conseil de sécurité...
(Le Mag 04/10/13)
Le club algérien de handball, le Groupement Sportif des Pétroliers, se serait retiré de la 35e édition du championnat africain de handball qui se déroule à Marrakech du 2 au 13 octobre. Le Maroc est représenté, lors de ce championnat, par deux clubs: le Mouloudia de Marrakech et le Wydad Smara. Ce dernier club se trouve au groupe D avec l’Espérance de Tunisie (Tunisie), GSP (Algérie), l’AS Sonabel (Burkina Faso) et Warriors Club (Tchad). Cependant, l'équipe algérienne se serait retirée de la compétition, selon les médias, prétextant son retrait par la présence du Wydad Smara, un club qui ne représenterait pas le Maroc, selon les algériens, puisque "Smara n'est point une ville marocaine", selon l'équipe algérienne. Le retrait a été...
(Fraternité Matin 04/10/13)
« Après avoir gagné la bataille du mobile et comblé le fossé numérique, le grand défi du continent africain, à présent, est d’éviter un nouveau fossé en matière d’Internet et de haut débit, à travers la mise en place d’une politique nationale qui attirera les investissements nécessaires, occasionnera la mise en place de l’infrastructure et permettra le développement du contenu », a indiqué Hamadoun Touré, ce jeudi 3 octobre, à sa sortie d’audience avec le Chef de l’Etat. « Nous avons vu ensemble les stratégies à mettre en place pour cela. Ce sont évidemment, une politique nationale qui attire l’industrie à faire les investissements nécessaires, la mise en place des infrastructures et enfin le développement du contenu », a-t-il poursuivi...
(Sidwaya 04/10/13)
La conférence régionale sur la population et le développement a entamé le dernier virage, hier jeudi 3 octobre 2013, à Addis-Abeba, avec le début de la rencontre de 48h des ministres africains en charge de ces questions. Les ministres vont examiner un projet de déclaration, à eux soumis par les experts, sur ce que doit être l’Afrique de demain. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn.L’Afrique se prépare à faire une déclaration d’espoir sur son avenir depuis Addis-Abeba, la capitale de l’Union africaine (UA). La même ville qui a vu naître la vision 2063 de l’UA, avec pour objectif de relever les nouveaux défis du continent en matière de croissance, pour les cinquante prochaines...
(Reuters 03/10/13)
Un bateau chargé de clandestins pour la plupart originaires de Somalie et d'Erythrée a fait naufrage au large de l'île de Lampedusa en Sicile (Italie) ce jeudi. Le bilan provisoire dépasse les 80 morts, selon les autorités et les sauveteurs interrogés par Reuters.Le nombre de victimes, alignées sur le port, augmente au fur et à mesure des opérations de sauvetage. D'après les garde-côtes, il semblerait que le bateau transportait entre 400 et 500 clandestins lorsqu'il a coulé. Jusqu'ici, 150 ont pu être sauvés.On rappelle que chaque année, des milliers de clandestins africains attirés par ce qu'ils pensent être une vie meilleure en Europe débarquent sur les côtes italiennes après un voyage éprouvant dans des embarcations souvent de fortune.
(Xinhua 03/10/13)
Il y a peu de signes d'une réduction systématique de la "pauvreté vécue en Afrique malgré les taux de croissance du PIB de 4,8 % affichés en Afrique entre octobre 2011 et juin 2013, selon une étude publiée mardi. L'enquête d'Afrobarometer révèle que la pauvreté vécue reste omniprésente sur le continent, démentant les prévisions selon lesquelles le recul de la pauvreté suivrait la progression des taux de croissance du PIB officiels. Afrobarometer est un projet de recherche indépendant et non- partisan qui mesure les conditions sociales, politiques et économiques en Afrique. Cette enquête a collecté des données auprès de 34 pays entre octobre 2011 et juin 2013, dans un projet d'une ampleur sans précédent prenant également en compte l'opinion et...
(RFI 02/10/13)
Entre 2002 et 2011, la croissance annuelle moyenne en Afrique a été de 4,8%. Pourtant, la grande majorité des Africains a le sentiment de ne pas avoir profité de cette croissance. C’est ce que révèle Afrobaromètre, qui a présenté son rapport 2012 sur les conditions de vie dans 34 pays africains, mardi 1er octobre à Johannesburg, en Afrique du Sud. Afrobaromètre regroupe plusieurs instituts de recherche en sciences sociales et en économie du continent. Le rapport présenté mardi 1er octobre à Johannesburg regroupe une série d'études d'opinion réalisées de 2010 à 2012. Plus de 50 000 personnes ont été sondées. Toutes les personnes sondées ont évoqué en détail leurs conditions de vie. Combien de fois leur famille a manqué de...
(AFP 01/10/13)
JOHANNESBURG, 1 octobre 2013 (AFP) - Les plus pauvres des Africains disent qu'ils ne profitent toujours pas de l'essor économique que connaît actuellement le continent, selon un sondage d'Afrobaromètre conduit dans 34 pays et publié mardi. "Satisfaire les besoins de base quotidiens reste un défi majeur pour la majorité des Africains, même à un moment où leurs pays font état de progrès économiques impressionnants", a commenté Afrobaromètre, qui présentait son étude à Johannesburg. L'économie de l'Afrique devrait croître de près de 5% cette année. Mais bien que leurs pays bénéficient des taux de croissance parmi les plus élevés du monde, de nombreux Africains manquent toujours d'eau et de nourriture, n'ont pas un accès suffisant aux soins et sont souvent à...
(Xinhua 01/10/13)
Malgré des progrès spectaculaires au cours des 20 dernières années, l'Afrique reste confrontée à des défis majeurs tels que les inégalités, la mauvaise gouvernance, et la corruption, a déclaré la vice- directrice du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), Anne-Birgitte Albrectsen.La vice-directrice a tenu ces propos lundi à l'ouverture de la session des experts de la Conférence régionale africaine sur la population et le développement, organisée à Addis Abeba par la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (UN-CEA), l' Union africaine (UA) et le FNUAP.La vice-directrice a souligné que les pays africains avaient démontré une forte volonté politique pour ce qui est d'éradiquer la pauvreté, de créer des opportunités d'emploi pour les jeunes, d' assurer le droit...
(Gabonews 30/09/13)
La 8ème édition de la Conférence économique africaine se tiendra à Johannesburg, en Afrique du Sud, du 28 au 30 octobre 2013.Cette rencontre, sous le thème de “l'intégration régionale en Afrique”, est organisée conjointement par le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).Cette année encore, la Conférence économique africaine rassemblera de hauts responsables politiques et économiques, des chefs d'État, des chercheurs de renom et des experts du développement. En provenance des quatre coins du continent africain et du reste du monde, ils débattront des efforts accomplis par les pays africains pour joindre leurs forces et intégrer leurs économies dans l'optique...
(Xinhua 30/09/13)
"Nous avons humilié et vaincu nos assaillants", s'est exprimé ainsi triomphalement le président kenyan, Uhuru Kenyatta, lors d'un discours télévisé, pour annoncer la défaite du commando terroriste des shebabs somaliens, plus de trois jours après le début de l'attaque contre le centre commercial Westgate de Nairobi.Au Kenya, les enquêtes sur l'attentat, qui a fait au moins 67 morts et 240 blessés, sont toujours en cours. Cet attentat, le plus meurtrier au Kenya depuis l'attaque-suicide d'Al-Qaïda en août 1998 contre l'ambassade des Etats-Unis, qui avait fait plus de 200 morts, a non seulement occulté la bonne réputation du Kenya, connue comme "la Perle de l'Afrique de l'Est", mais a également mis en évidence la fragilité de la sécurité globale en Afrique,...
(Jeune Afrique 28/09/13)
Lassés de voir Pékin exploiter leurs richesses pétrolières et minières sans que leurs pays en retirent des bénéfices substantiels, les gouvernements africains - du Gabon au Tchad en passant par le Niger - tentent de rééquilibrer les échanges. Au prix de quelques frictions. C'est arrivé coup sur coup. En décembre 2012, les Chinois ont perdu le champ pétrolier d'Obangue, au Gabon. En avril 2013, ils ont été conspués par des chômeurs près des puits de Diffa, dans le sud-est du Niger. En août, sur ordre du gouvernement, ils ont dû fermer un site d'extraction très polluant au Tchad. "La romance entre la Chine et nous, c'est fini", s'exclame Sanusi Lamido dans une tribune retentissante parue en mars dans le Financial...
(Afrik.com 27/09/13)
Depuis sa création en 1945, seul un Africain, le Sénégalais Amadou Mahtar Mbow, a accédé à la présidence de l’Unesco. Le Djiboutien Rachad Farah, ambassadeur de Djibouti en France, pourrait bien être le deuxième africain à prendre la direction de l’institution, d’autant qu’il est soutenu par les 54 pays du continent, qui l’ont choisi pour les représenter. Son but, faire bouger les lignes à l’Unesco qu’il définit comme la « diplomatie de la paresse ». Portrait.Difficile d’aborder Rachad Farah. A peine la conférence de presse qu’il a organisée jeudi à l’ambassade de Djibouti pour présenter ses ambitions à l’Unesco s’est terminée, qu’il se dirige déjà vers une émission de télévision, avant de prendre son vol pour une nouvelle destination. Malgré...
(Sidwaya 27/09/13)
La 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes le jeudi 26 septembre 2013 à Ouagadougou. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao.C’est le jeudi 26 septembre dernier que la 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes. « Tourisme et Technologies de l’information et de la communication (TIC) : quelles opportunités pour l’Afrique ? », tel est le thème sur lequel se focaliseront les débats et réflexions durant les 4 jours consacrés au salon. Le choix de ce thème est lié à l’essor des TIC qui ont entraîné des changements dans la nature de...
(Xinhua 26/09/13)
L'Institut d'études pour la paix et la sécurité (IPSS) de l'université d'Addis Abeba (AAU) en Éthiopie, continue de promouvoir sa coopération avec la Chine en matière de construction de la paix et d'éducation pour la paix, a indiqué le vice-directeur de l'institut. L'IPSS a pour but de promouvoir la paix et la sécurité en Afrique par la formation, l'éducation, la recherche et le dialogue politique. L'Institut a organisé la 11ème Assemblée générale de l' Association africaine des formateurs pour la paix, ou APSTA, débutée mercredi à Addis Abeba, capitale de l'Éthiopie, et qui doit délibérer pendant trois jours consécutifs des questions relatives aux opérations de soutien de la paix en Afrique. Dans une interview auprès de Xinhua mercredi, le vice-...
(Xinhua 26/09/13)
Le président en exercice de l'Union africaine (UA), Hailemariam Dessalegn, a appelé à un nouveau programme de développement mondial pour l'après-2015 correspondant aux priorités de développement de l'Afrique. Dans son discours fait au cours du débat de haut niveau à l'Assemblée générale de l'ONU, M. Dessalegn, qui est également le Premier ministre éthiopien, a indiqué : "Nous espérons énormément que le programme de développement mondial pour l'après-2015 concordera avec nos priorités et besoins de développement". Un programme de développement pour l'Afrique sur les 50 prochaines années vise à réaliser cet objectif fondamental, afin d'éradiquer la pauvreté et d'assurer le développement durable, a-t-il indiqué. "Le XXIe siècle sera le siècle de l'Afrique si nous harmonisons nos efforts pour maintenir et accélérer...
(AIB 25/09/13)
Le défi de la valorisation des résultats de la recherche scientifique est au cœur des préoccupations de chercheurs et étudiants de divers pays, réunis à Ouagadougou pour un symposium international sur la valorisation des résultats de recherche et des innovations en Afrique, du 24 au 27 septembre 2013.Aucun pays ne peut se développer sans la recherche scientifique. C’est la conviction affichée par le chef du gouvernement burkinabè, Luc Adolphe TIAO lors du symposium symposium international sur la valorisation des résultats de recherche et des innovations en Afrique. Le défi auquel sont confrontés les pays africains reste la valorisation des résultats de la recherche.Selon le ministre en charge de l’Innovation, Gnissa Isaïe Konaté, sur la base de l’expérience des pays émergents,...
(Xinhua 25/09/13)
ARUSHA (Tanzanie)- Un haut responsable de Tanzanie a appelé mardi les pays d'Afrique à s'unir pour lutter contre la corruption abondante dans les secteurs de la construction et des transports car ce problème contribue au ralentissement socioéconomique de la région.Le vice-ministre tanzanien des Travaux Gerson Lwenge a tenu ces propos à Arusha à l'occasion du Séminaire international sur la performance et la gouvernance de l'administration des routes et des transports.Cette réunion, qui mobilise 25 pays du monde entier, a été organisée par l'Association mondiale des réseaux routiers (PIARC) en collaboration avec l'Association des agences routières nationales d'Afrique australe (ASANRA).Les pays africains, et en particulier ceux d'Afrique sub- saharienne, déploient de grands efforts pour mettre en place de meilleures infrastructures routières...

Pages