| Africatime
Mercredi 29 Mars 2017
( 01/08/13)
Un plan en 10 étapes pour améliorer la gouvernance foncière. L’Afrique subsaharienne recense près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées du monde mais, à ce jour, le continent n’est pas parvenu à développer les 202 millions d’hectares de terres disponibles pour mieux lutter contre la pauvreté, générer de la croissance, créer des emplois et promouvoir une prospérité partagée. Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », rendu public aujourd’hui, les pays africains et les communautés pourraient mettre fin aux « accaparements des terres », accroître leur production agricole et améliorer leurs perspectives de développement, s’ils parviennent à moderniser, au cours de la décennie, les procédures complexes qui...
(Sud Quotidien 30/07/13)
Dakar abrite depuis hier, lundi 29 juillet 2013, le 4ème dialogue sectoriel de l’Initiative africaine concertée sur la réforme budgétaire (Cabri) sur le financement de l’agriculture. Les pays africains tels que le Kenya, Rwanda, le Mali, le Ghana, l’Ethiopie, Burkina Faso, le Botswana et l’Afrique du Sud se sont donner rendez-vous à Dakar pour discuter du renforcement budgétaire susceptible de relever les défis en matière de politique agricole dans chaque pays. C’est parti pour deux jours d’échanges, à compter de ce lundi 29 juillet, autour l’optimisation des ressources dans le financement de l’agriculture en Afrique. Le dialogue sectoriel (quatrième du genre) de l’Initiative africaine concertée sur la réforme budgétaire (Cabri) sur le financement de l’agriculture sollicite la participation de tous...
(Sud Quotidien 29/07/13)
Si la Banque mondiale conseille aux pays africains de diversifier leur économie, sa filiale privée, la Sfi(Société financière internationale), elle, s’en met les poches en investissant notamment dans le pétrole africain… Le hic c’est qu’elle règne sur ce secteur notamment dans lequel aucun investissement ne peut se faire sans qu’il ne porte la patte de la Sfi. Pire, dans le secteur bancaire, l’institution financière qui veut aider à redresser le climat des affaires en Afrique va même jusqu’à concurrencer directement les banques commerciales africaines, sans être exposées aux mêmes risques ni soumises aux mêmes contraintes dans l’accès au financement. Le sujet est encore « tabou » dans certaines économies en Afrique, mais il ne résiste pas à l’analyse à l’aune...
(Afrik.com 29/07/13)
A l’occasion de la poursuite des éliminatoires au Championnat d’Afrique des nations 2014, le Burkina Faso, le Congo et le mali ont décroché leur ticket pour pour l’Afrique du Sud, à l’issue des matches retour. Bien que battu en Côte d’Ivoire, le Nigeria s’est également qualifié. Dans les manches aller, le Cameroun a pris une option du le Gabon (1-0). Les résultats des matches retour. Niger 1-0 Burkina Faso, 5-6 aux tab (0-1) -Guinée 1-0 Mali (1-3) - Côte d’Ivoire 2-0 Nigeria (1-4) - Ouganda - Tanzanie : 3-1 (1-0) - Congo 1-0 RD Congo (1-2) - Soudan 1-1 Burundi, 3-4 aux tab (1-1) - Rwanda 1-0 Ethiopie, 5-6 aux tab (0-1)- *Les équipes en gras sont qualifiées et rejoignent...
(AFP 28/07/13)
JOHANNESBURG, 28 juillet 2013 (AFP) - Nelson Mandela, hospitalisé depuis plus d'un mois et demi à Pretoria, reste toujours dans un état "critique", avec "quelques progrès", a indiqué dimanche la présidence sud-africaine, qui a refusé de commenter des information de presse selon lesquelles l'ancien président aurait subi une légère intervention. Selon la chaine de télévision américaine CBS, le héros de la lutte anti-apartheid, 95 ans, aurait subi vendredi une "intervention chirurgicale pour débloquer le tube de dialyse", à sa septième semaine d'hospitalisation dans une clinique de Petoria. Cette opération a été "bénigne", a assuré CBS. Le porte-parole de la présidence, Mac Maharaj n'a pas confirmé ou infirmer. "Il (Mandela) est dans un état critique, stable, mais il y a quelques...
(Xinhua 26/07/13)
BRAZZAVILLE -- Le représentant de l'Union européenne (UE), Zouli Bonkoun Gou, a souligné jeudi au Congo, l'intérêt de tous les pays africains de trouver des moyens nécessaires pour optimiser le trafic par Internet, afin de soutenir les flux de trafic intracontinentaux et de créer des opportunités d'affaires pour les citoyens africains. "Abaisser le coût du trafic local permettra de réduire le coût de financement du commerce et d'encourager l'intégration commerciale régionale", a notamment déclaré M. Bonkoun à l'ouverture de l'atelier sur les meilleures pratiques de mise en oeuvre des points d'échange Internet, dans le cadre du projet Système d'échange Internet africain (AXIS) qui s'achève vendredi à la capitale congolaise. En effet, l'Afrique est en train de payer actuellement une forte...
(Xinhua 24/07/13)
LUANDA -- L'Union africaine (UA) a appelé mardi à mettre en place des liaisons aériennes directes entre les capitales des États membres pour réduire les temps de voyage sur le continent. Cet appel a été adressé par le directeur du département des Transports aériens de la Commission de l'UA pour les Infrastructures et l'Énergie, Adiron Alberto, à Luanda, capitale de l'Angola, en marge de la troisième réunion des ministres africains des Transports qui s'est ouverte ici sous la direction du ministre angolais des Transports Augusto da Silva Tomas. M. Alberto a rapporté qu'actuellement, un passager voyageant de Luanda au Gabon était contraint de faire étape par l'Europe ou l'Afrique du Sud, car il n'y a aucun vol direct entre l'Angola...
(Xinhua 23/07/13)
ADDIS ABEBA -- La présidente de la Commission de l'Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma, a rencontré lundi l'envoyé spécial du président par intérim égyptien, Mona Omar, au siège de l'UA à Addis Abeba en Éthiopie. L'envoyé égyptien a transmis la position du gouvernement égyptien par interim concernant la décision du Conseil de paix et de sécurité de l'UA le 5 juillet 2013 de suspendre l'adhésion de l' Égypte à l'UA jusqu'au retour de ce pays à l'ordre constitutionnel. M. Omar a également demandé des clarifications sur les règles statutaires et le mandat du Panel de haut-niveau de l'UA sur l' Égypte, établi par la suite par la Commission de l'UA. Le Panel de haut-niveau de l'UA sur l'Égypte, établi par...
(Agence Ecofin 23/07/13)
(Agence Ecofin) - L’Afrique possède près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées de la planète. Ce sont environ 202 millions d’hectares qui pourraient être ainsi exploités. Elle affiche pourtant le niveau de pauvreté le plus élevé du monde. Ses piètres performances sur le front du développement suggèrent qu’elle n’a pas tiré parti de ses abondantes terres agricoles et ressources naturelles pour enclencher une croissance partagée et soutenue. Intensifier les progrès Le rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », affirme que la mauvaise gouvernance des terres – qui permet de déterminer et d’administrer les droits fonciers – pourrait bien être à incriminer. C’est ce que vient de découvrir la Banque...
(Agence Ecofin 22/07/13)
Négociant son adhésion à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) depuis 2003, l'Éthiopie devrait faire des propositions d’ici quelques semaines pour accélérer son adhésion à l’OMC avec un statut de « pays moins avancé ». Les officiels gouvernementaux négocieront une ouverture progressive à la concurrence des secteurs clés afin de laisser le temps aux monopoles publics de se transformer pour faire face à l’arrivée de la concurrence du secteur privé national et international. Le cadre de la négociation OMC-Ethiopie comprend la production d'électricité ainsi que le secteur tertiaire dont les activités bancaires et les télécommunications. lundi, 22 juillet 2013
(Ips News 22/07/13)
WASHINGTON- Les organismes d'aide étrangère américains et britanniques sont accusés d'ignorer, de mal caractériser ou de minimiser les témoignages faits par des communautés ethniques en Ethiopie, par rapport à certains abus du gouvernement de ce pays. Ces communautés accusent notamment le gouvernement d'Addis-Abeba de les expulser de force de leurs terres et de violer leurs droits humains au nom des projets de développement de masse. Malgré plusieurs missions d’information effectuées par l'Agence américaine pour le développement international (USAID) et le ministère du Développement international (DFID) - les bras d'aide étrangère des Etats-Unis et du Royaume-Uni - dans les communautés touchées, les deux gouvernements ont trouvé à plusieurs reprises que les accusations d'abus étaient sans fondement. Pourtant, selon les enregistrements de...
(Agence Ecofin 22/07/13)
(Agence Ecofin) - Le Fonds Afrique50 de la Banque africaine de développement (BAD) est devenu vendredi 19 juillet le le principal véhicule financier pour les infrastructures du continent. « Nous, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l’Union africaine (CUA), Dr Carlos Lopes, secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), M. Donald Kaberuka, président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), les communautés économiques régionales, les institutions régionales de financement du développement et l’Agence de planification et de coordination du NEPAD, renforçons notre coopération dans la quête de nouveaux instruments innovants pour augmenter de manière significative les investissements dans l’infrastructure régionale et continentale en appui à la transformation de l’Afrique », déclare le communiqué commun...
(Le Soleil 18/07/13)
La Commission économique pour l’Afrique (Cea) en collaboration avec Oxford University Press, a publié la 3ème édition du Rapport sur la gouvernance en Afrique (Agr III). «Alors que l'Afrique a enregistré des progrès remarquables dans la régularité des élections, le contenu et la qualité de ces élections demeurent suspects dans de nombreux pays. Les élections sont devenues source de conflits avec la violence, les tensions et les acrimonies et les divisions d'élite pointue qui retardent les résultats des élections. Ceci constitue une tendance préoccupante à l'avenir démocratique de l'Afrique », lit-on dans le communiqué. Ce rapport retrace la généalogie des élections en Afrique; les infrastructures politiques et constitutionnelles sur lesquelles les élections sont faites, les formes de transition politique par...
(AFP 17/07/13)
RYAD, 17 juillet 2013 (AFP) - Le ministère saoudien du Travail a décidé mercredi de suspendre la venue des travailleurs éthiopiens, après une série de crimes attribués à des domestiques de ce pays. Dans un communiqué, le ministère a indiqué avoir pris cette décision en coordination avec le ministère de l'Intérieur et jusqu'à la fin des enquêtes sur de "récentes affaires". Il faisait référence à des meurtres d'enfants attribués par le presse à des domestiques éthiopiennes, dont deux se sont produits récemment à Ryad. Le nombre de travailleurs éthiopiens en Arabie saoudite, principalement des domestiques de maison, reste inconnu. Mardi, le gouvernement saoudien a introduit une nouvelle réglementation pour les employés de maison étrangers, stipulant le droit au repos et...
(Air Journal 17/07/13)
Les enquêteurs sur l’incendie d’un Boeing 787-8 Dreamliner de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines vendredi dernier à Londres se penchent sur la balise de détresse, après avoir indiqué ne pas voir de lien direct avec les batteries au lithium-ion. L’incendie du 12 juillet 2013 était survenu alors que le Dreamliner était stationné vide depuis huit heures à l’aéroport de Londres – Heathrow, et n’avait pas fait de victime. Selon un porte-parole de l’AAIB (Air Accidents Investigation Branch), qui prend soin de souligner qu’il s’agit d’un élément parmi d’autres de l’enquête, le rôle de l’ELT (émetteur de localisation d’urgence) est examiné de près, et son fabricant Honeywell Aerospace a été « invité à se joindre à l’enquête ». L’ELT, situé près...
(Agence Ecofin 16/07/13)
(Agence Ecofin) - Ethiopian Airlines, l’un des leader du transport aérien en Afrique, a annoncé qu’elle est actionnaire à hauteur de 49% de la nouvelle compagnie Malawi Airlines aux côtés du gouvernement qui détient 20% du capital et d’investisseurs privés pour le solde. « Pour que les compagnies aériennes africaines nationales réussissent et obtiennent leur juste part du marché, les partenariats entre les compagnies aériennes africaines sont indispensables», a indiqué Tewolde GebreMariam, PDG de la compagnie. Ce nouveau partenariat qu’Ethiopian vient de conclure est l’un des axes de sa stratégie 2025 qui vise à atteindre un chiffre d’affaire de 10 milliards $ en déployant des hubs dans plusieurs capitales africaines. Lilongwe, capitale du Malawi, deviendra le troisième hub africain après...
(AFP (eng) 15/07/13)
Ethiopian opposition activists on Sunday demanded the release of journalists and political prisoners jailed under anti-terror legislation in demonstrations in two major towns. In rare public outpours of anger, people marched peacefully in the towns of Gondar and Dessie, chanting "freedom" and carrying pictures of jailed politicians and journalists. Government officials said there were around 1,500 protesters in total in both towns, while the activists themselves claimed the number to be as high as 20,000. "The protests were peaceful and successful," said Senegas Gidada, protest organiser and chairman of the Unity for Democracy and Justice Party (UDJ) party. "We are unhappy about the lack of human rights and democratic freedom in Ethiopia," he added. The demonstrations follow a rally last...
(AFP 11/07/13)
L'athlète et coureur de fond éthiopien Haile Basselissie a annoncé mercredi son entrée en politique dans son pays, exprimant son intention de briguer un siège au parlement dans deux ans. "Il y a de nombreuses discussions sur internet à propos de mon entrée en politique", a affirmé sur son compte twitter le double champion olympique du 10.000 mètres, aujourd'hui âgé de 40 ans. "Oui, je veux accéder au Parlement en 2015 pour aider mon pays à progresser", a-t-il simplement confirmé. Gebreselassie, qui fut quatre fois champion du monde de 10.000 mètres, n'avait jamais caché son ambition de se lancer en politique. Le Parlement éthiopien est dominé par le parti au pouvoir, l'EPRDF (Front démocratique et révolutionnaire des peuples éthiopiens,) un...
(The Africa Report 11/07/13)
As rhetorical battles raged last month, with analysts providing doomsday forecasts of an imminent water war, it was hightime someone poured a few gallons of realism on the Egypt-Ethiopia River Nile affair. As pressure from local opposition mounted in June, Egypt's President Mohammed Morsi sought to hit on a useful nationalist diversion in defending the sacred Nile. The now ousted Morsi's foreign minister, Mohamed Kamel Amr, said he would not surrender "a single drop" in negotiation over Ethiopia's $4.2bn Grand Renaissance Dam. But Ethiopia's energy minister, Alemayehu Tegenu, insisted it will take five to six years to fill the dam, stretching it out so that it will have minimal effects on Egypt and Sudan. A negotiating team, including Egypt, Sudan...
(Reuters (Eng) 07/07/13)
America's wealthiest universities are venturing into Africa's fast-growing frontier markets in search of outsized investment returns that will allow them to offer scholarships, lure star professors and fund research. For Sub-Saharan Africa, recognition from these deep-pocketed U.S. institutions, who have often earned envy among fellow global investors for their strong returns, marks a significant shift. American university endowments - permanent funds of educational institutions - pride themselves on spotting new investment opportunities early, such as venture capital, private equity and natural resources such as timber. Combined, they manage assets of over $400 billion. A study of 831 endowments by the Commonfund Institute and the National Association of College and University Business Officers published this year showed their annual net returns...

Pages