Dimanche 23 Juillet 2017
(Xinhua 28/04/17)
Jeudi, le gouvernement chinois a fourni une assistance nutritionnelle d'urgence estimée à 8 millions de dollars pour soutenir la réponse du Programme alimentaire mondial (PAM) en Ethiopie. La contribution de la Chine permettra au PAM d'apporter des soins spécialisés à plus de 277.000 enfants et femmes modérément malnutris à cause de la sécheresse qui a touché certaines parties du pays est-africain. La Yifan, ambassadeur de Chine en Ethiopie, a déclaré lors de la cérémonie organisée à l'occasion que la Chine est un pays ami qui apporte son soutien du mieux qu'elle peut. "Nous sommes un pays en voie de développement et nous fournissons une assistance aux autres pays par le biais du Programme alimentaire mondial", a-t-il expliqué. L'ambassadeur a déclaré...
(AFP 27/04/17)
L'ambassade des Etats-Unis en Ethiopie a rapporté jeudi une série d'attaques à la grenade perpétrées en avril contre des hôtels et une résidence privée de la ville de Gondar (nord-ouest), située dans une région touristique réputée pour ses châteaux anciens. Etape prisée des circuits touristiques, Gondar a également été un des épicentres des manifestations antigouvernementales ayant mené l'année passée à l'instauration de l'état d'urgence dans le pays. Dans un communiqué, la représentation américaine en Ethiopie...
(RFI 20/04/17)
En Ethiopie, la Commission des droits de l'homme a rendu son rapport sur les manifestations violentes qui ont marqué les années 2015 et 2016, en pays Oromo et Amhara. Son président a présenté ses conclusions mardi 18 avril devant le Parlement : selon lui, les événements ont fait 669 morts, dont 462 manifestants et 33 policiers. Fait rare en Ethiopie, il a reconnu que, outre le fait que certains manifestants étaient armés, c'est la « négligence » des forces de sécurité et des abus individuels qui sont en partie responsables...
(APA 20/04/17)
Selon le dernier rapport ‘’Africa’s Pulse’’ de la Banque mondiale, publié, mercredi, la Côte d’Ivoire fait partie des 7 pays qui continuent de montrer une résilience économique et ayant affiché des taux de croissance annuels supérieurs à 5,4 % entre 2015 et 2017. L’Éthiopie, le Kenya, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Rwanda, le Sénégal et la Tanzanie qui, à en croire cette institution, '‘continuent de montrer une résilience économique, aidés en cela par la demande intérieure’’. La Banque mondiale rappelle que ces pays qui ont affiché des taux de croissance annuels supérieurs à 5,4 % entre 2015 et 2017, concentrent près de 27 % de la population de la région et représentent 13 % de son Produit intérieur brut...
(Algérie Presse service 15/04/17)
Les travaux de la 4ème session de la commission ministérielle mixte algéro-éthiopienne ont été sanctionnés par la signature, jeudi à Alger, de cinq accords de coopération, à l'issue desquels les deux pays ont affiché leur engagement à insuffler une dynamique nouvelle aux relations bilatérales. Cinq accords ont été signés lors d'une cérémonie présidée par le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, et son homologue éthiopien, Workneh Gebeyhu. Il s'agit de trois accords de coopération dans le secteur du commerce, de la communication...
(Agence Ecofin 12/04/17)
A partir du 1er juin 2017, Singapore Airlines et Ethiopian Airlines élargiront leur accord de partage de codes pour offrir à leurs clients une meilleure connectivité entre l’Asie et l’Afrique. Le nouvel accord inclura notamment la nouvelle ligne quotidienne Singapour-Addis-Abeba prévue pour être lancée en juin 2017. Singapore Airlines apposera notamment son code « SQ » sur de nombreuses dessertes africaines d’Ethiopian Airlines telles que le Botswana, le Burkina Faso, le Tchad, la Côte d’Ivoire, le Kenya, le Nigeria, le Mozambique, la République du Congo, le Rwanda, les Seychelles, l’Afrique du Sud, la Tanzanie et le Zimbabwe. En retour, Ethiopian Airlines placera son code « ET » sur les lignes de Singapore Airlines ralliant plusieurs destinations dont l’Australie, la Chine,...
(Jeune Afrique 11/04/17)
Une Tribune co-écrite avec Olivier Poujade, co-fondateur de East Africa Gate (cabinet de conseil dédié à l’accompagnement des investisseurs en Éthiopie et dans la Corne de l’Afrique). Pour qui remet les pieds aux environs de Tanger, au Maroc, sans y être venu depuis quinze ans, la surprise est grande. Les champs ont laissé place à l’une des usines automobiles les plus modernes au monde, reliée au nouveau port de TangerMed, faisant de cette région jadis négligée un pôle de croissance majeur au sud de la Méditerranée. Dix années de croissance économique à deux chiffres ont non seulement radicalement transformé le paysage urbain d’Addis Abeba, capitale où fleurissent les building, mais ont aussi permis d’innerver l’Éthiopie avec un réseau de routes,...
(AFP 06/04/17)
Deux blogueurs éthiopiens, acquittés en octobre 2015 du chef d'accusation de terrorisme après avoir passé 18 mois en prison, seront à nouveau jugés, cette fois-ci pour incitation à la violence, a décidé jeudi un tribunal d'Addis Abeba. Le Parquet avait fait appel d'un jugement d'octobre 2015 acquittant cinq membres du collectif Zone9, accusés d'avoir planifié des attaques terroristes en lien avec un groupe d'opposition exilé aux Etats-Unis, Ginbot 7. Les membres de Zone9 écrivaient sur des sujets touchant à la répression politique, la corruption, l’injustice sociale et étaient très populaires sur les réseaux sociaux en Ethiopie et parmi la diaspora éthiopienne à l’étranger. Après plus d'une année d'ajournements, la Cour suprême d'Addis Abeba a ordonné jeudi qu'un nouveau procès soit...
(APA 04/04/17)
APA - Addis-Abeba (Ethiopie) - Le Conseil d’administration de la Banque mondiale (BM) a annoncé mardi l’octroi d’un prêt de 645 millions de dollars à l’Ethiopie pour soutenir sa fourniture d’eau potable, améliorer les circuits de distribution commerciale et la compétitivité de ses industries. “Sur ce financement total, 445 millions de dollars seront utilisés pour améliorer les services d’approvisionnement en eau et l’assainissement, 150 millions de dollars pour améliorer les circuits de distribution commerciale et les 50 millions de dollars restants pour le projet de développement des infrastructures nationales de qualité (NQI), visant à améliorer la compétitivité des industries éthiopiennes”, a déclaré Wambui Gichuri, responsable de Water Global Practice à la Banque mondiale dans un communiqué. Elle a fait remarquer...
(APA 04/04/17)
Le président soudanais Omar al-Béchir est arrivé mardi à Addis-Abeba pour une visite de travail dont la durée n’a pas été précisée. Le président qui a été accueilli par le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn à l’aéroport international d’Addis-Abeba, s’est ensuite rendu au bureau du Premier ministre pour des pourparlers bilatéraux. Les deux dirigeants devraient discuter d’une série de questions bilatérales d’intérêt commun, en mettant l’accent sur l’évaluation de la mise en œuvre des accords et du mémorandum d’entente précédemment signés. Les deux personnalités examineront les défis et les obstacles qui empêchent la mise en œuvre rapide des accords signés et se concerteront sur les moyens d’accélérer l’exécution des projets conjoints dans des délais clairement définis. La signature d’une série...
(APA 03/04/17)
Le dirigeant soudanais, Omar Hassan al-Béchir devrait effectuer mardi une visite en Ethiopie voisine pour discuter avec le Premier ministre Hailemariam Desalegn de questions bilatérales, portant notamment sur l’amélioration de la coopération économique. Le porte-parole du ministère éthiopien des Affaires étrangères, Tewolde Mulgeta, a confié aux journalistes soudanais que Bashir tiendrait des réunions principalement axées sur l’évaluation de la mise en œuvre d’accords antérieurs sur le commerce et les investissements. Au cours de la réunion de haut niveau, al-Béchir et le Premier ministre éthiopien...
(APA 31/03/17)
L’Éthiopie envisage de rapatrier ses citoyens séjournant illégalement en Arabie Saoudite dans un délai de trois mois, a annoncé jeudi un haut responsable. L’annonce fait suite à l’avertissement du gouvernement saoudien qu’il allait expulser les immigrants sans papiers du royaume dans un délai de 90 jours. “En utilisant l’amnistie accordée à tous les immigrants illégaux par le gouvernement saoudien, le ministère éthiopien des Affaires étrangères se prépare au rapatriement de ses citoyens”, a déclaré le ministre de l’Information, M. Negeri Lencho, aux journalistes à Addis-Abeba. En 2013, l’Ethiopie a rapatrié plus de 100.000 citoyens, suite à une violente...
(APA 31/03/17)
Le Parlement éthiopien a prolongé ce jeudi, pour quatre mois supplémentaires, l’état d’urgence décrété le 8 octobre 2016 pour endiguer la vague de protestations qui secoue le pays depuis l’année dernière. Le parlement a unanimement voté la prolongation de l’état d’urgence après avoir examiné les rapports présentés par la Commission d’enquête sur l’état d’urgence, portant sur la mise en œuvre des mesures de sécurité pour empêcher les manifestations. Le ministre éthiopien de la défense, Siraj Fegessa, a déclaré que cette prolongation était nécessaire parce que les soi-disant « ennemis de l’Éthiopie » continuent de vouloir perturber la paix et la sécurité du pays. Selon Siraj, une étude menée à travers l’Ethiopie pour sonder l’opinion de la population sur l’état d’urgence...
(AFP 30/03/17)
Le Parlement éthiopien a approuvé jeudi la prolongation pour quatre mois de l'état d'urgence décrété en octobre pour mettre un terme à plusieurs mois de violentes manifestations antigouvernementales. "La chambre a voté à l'unanimité l'extension de l'état d'urgence", a rapporté la radio gouvernementale Fana. Le ministre de la Défense Siraj Fegessa a justifié cette décision par la nécessité de s'assurer que "la paix et la sécurité relatives", qui prévalent actuellement, s'installent durablement. Le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn avait déclaré l'état d'urgence le 9 octobre pour six mois, après...
(RFI 30/03/17)
Le Parlement éthiopien a prolongé l'état d'urgence de quatre mois, ce jeudi 30 mars. Il avait été instauré pour six mois en octobre, après un an de violentes manifestations en pays oromo et amharas, où la population protestait contre leur marginalisation dans la société éthiopienne. Les dispositions les plus strictes ont été levées, mais le contrôle exercé par le gouvernement reste quand même très étroit. Au début de la semaine, la commission d'enquête chargée d'évaluer la mise en oeuvre de l'état d'urgence a comparu devant les députés éthiopiens. Ses chiffres ont donné un contour concret à la situation : 26 000 personnes ont été arrêtées, près de 5 000 ont été envoyées devant un tribunal avec des chefs d'accusation graves,...
(APA 30/03/17)
Quelque 5 000 personnes suspectées d’être impliquées dans les troubles qui ont secoué les principales villes éthiopiennes l'année dernière, seront jugées, a annoncé la commission d'enquête mise en place pour élucider cette affaire. La Commission a annoncé mardi que 26.130 personnes avaient été détenues dans les États d'Oromia, d'Amhara et de SNNP, ainsi que la capitale, Addis-Abeba, dans le cadre de l'Etat d'urgence décrété il y a six mois et qui doit expirer le 5 avril prochain. 20.659 des détenus ont été relâchés après avoir subi « une formation civique » tandis que 475 d’entre eux ont été libérés en raison de leur âge ou de leur état de santé. « Les 4.996 personnes restantes devront par contre faire face...
(APA 29/03/17)
De nouvelles limitations de vitesse pour les conducteurs vont entrer en vigueur en juillet, à Addis-Abeba, capitale éthiopienne a annoncé mardi, le Bureau de coordination des programmes de transport de la ville. Un communiqué du Bureau a indiqué que la révision était nécessaire parce que la conduite au-delà de la limitation de vitesse a toujours été la cause principale des accidents de la route notés dans la capitale. La limitation de vitesse actuellement en vigueur pour les voitures et les motocyclettes est de 50-80 km/h dans une partie de la ville et 100 km/h dans d’autres.
(APA 29/03/17)
Les hauts commandements militaires du Soudan et de l'Ethiopie ont conclu une alliance en vue de sécuriser conjointement leur frontière commune et combattre le trafic d'êtres humains, a appris APA de source autorisée. Le chef de l'état-major de l'armée soudanaise, le général Imad Adawi, a déclaré mercredi qu'il avait rencontré son homologue éthiopien avec qui il a échangé sur l'importance de la compréhension au niveau stratégique et de la coordination pour prendre en charge les défis sécuritaires des deux pays. Le général Adawi a annoncé que les deux pays ont convenu que leurs deux forces vont patrouiller conjointement le long de leur frontière commune, longue de 725 km, afin des prévenir toute activité illégale notamment le trafic d'êtres humains qui...
(L'Express de Madagascar 29/03/17)
Jour J. Le vol inaugural de la compagnie Ethiopian Airlines reliant Antananarivo et Addis Abeba est attendu ce jour. Le Boeing 737-800 de cette compagnie foulera pour la première fois le tarmac d’Ivato à 14h20. C’est un évènement majeur pour cette compagnie du gouvernement éthiopien, l’une des compagnies avec une croissance rapide en Afrique. Pour cette nouvelle destination, elle proposera trois vols par semaine entre sa base à Addis Abeba–Bole et l’aéroport d’Antananarivo–Ivato. La capitale malgache s’ajoute donc aux 95 villes déjà desservies par cette compagnie membre de Star Alliance. D’autres destinations viennent d’être inaugurées aussi cette semaine par la compagnie. Cette ouverture de ligne est bon signe pour le tourisme. Selon un opérateur touristique, « l’arrivée d’Ethiopian Airlines profitera...
(Agence Ecofin 28/03/17)
La Banque mondiale a signé, le 23 mars dernier, un accord de subvention avec le gouvernement éthiopien d’un montant de 18 millions $, destiné à accroître les investissements, améliorer la gestion durable des forêts ainsi qu’à réduire les émissions de carbone dans l’état d’Oromia. L’enveloppe sera débloquée par le Fonds Biocarbone, un programme administré par la Banque mondiale et qui mobilise des financements pour des activités visant à fixer ou piéger le dioxyde de carbone (CO2) dans les écosystèmes forestiers ou agricoles. Il servira à appuyer le « Oromia Forested Landscape Program (OFLP) », lancé par le gouvernement éthiopien dans le but de reboiser les paysages de l’Etat d’Oromia. En outre, le financement soutiendra les activités centrées sur les communautés...

Pages