Jeudi 22 Février 2018
(AFP 14/02/18)
Les autorités éthiopiennes ont libéré mercredi un journaliste ainsi qu'un responsable d'opposition, et abandonné les charges contre des blogueurs critiques du gouvernement, dans le cadre d'un vaste programme d'amnisties et de libérations de prisonniers. Le journaliste Eskinder Nega et l'opposant Andualem Arage ont quitté mercredi une prison de la capitale Addis Abeba sous les regards d'une centaine de personnes venues les saluer, a constaté un journaliste de l'AFP. "La lutte doit continuer", a notamment déclaré M. Andualem. "Il faut que la situation s'améliore pour nous tous, les rayons de la démocratie doivent briller sur l'Ethiopie". MM. Andualem et Eskinder avaient été condamnés...
(AFP 14/02/18)
Le parquet éthiopien a abandonné mercredi ses poursuites contre deux blogueurs critiques du gouvernement, alors que les autorités ont entrepris un vaste programme d'amnisties et de libérations de prisonniers, a affirmé un membre du collectif de blogueurs. "Le juge a dit que les charges ont été abandonnées" contre les blogueurs Befekadu Haile et Natnael Feleke, a déclaré à l'AFP Atnafu Berhane, membre comme eux du collectif Zone 9 et lui aussi poursuivi pour incitation à la violence. M. Atnafu a assuré que le juge avait également annoncé que les charges retenues contre lui seraient abandonnées. Cela n'a pas encore été acté en raison d'une erreur administrative, qui devrait être rectifiée d'ici vendredi, selon le blogueur. Les trois hommes étaient inculpés,...
(RFI 14/02/18)
En Éthiopie, des affrontements le long de la frontière entre les États Oromo et Somali, au sud-est du pays, ont provoqué le déplacement de près d’un million de personnes depuis 2015. C’est ce qu’a révélé un rapport des Nations unies publié cette semaine. Ces conflits se sont intensifiés au cours de l’année 2017 durant laquelle près de 700 000 personnes ont pris la fuite. C’est une véritable guerre territoriale qui se joue. René Lefort est chercheur indépendant et spécialiste de la Corne de l’Afrique. Il répond aux questions de Gaëlle Laleix. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180213-ethiopie-question-frontieres-pas-ete...
(AFP 13/02/18)
L'un des principaux responsables de l'opposition en Ethiopie, Bekele Gerba, emprisonné depuis fin 2015, a été libéré mardi, a rapporté la radio-télévision Fana, proche du pouvoir, alors que des opposants ont manifesté aux abords d'Addis Abeba en bloquant des routes. "Bekele Gerba et six autres suspects ont été libérés de prison aujourd'hui (mardi)", au lendemain de l'annonce que le procureur général fédéral abandonnait les charges à son encontre, a indiqué Fana. M. Bekele, vice-président du Congrès fédéraliste oromo (OFC), bénéficie de l'amnistie annoncée le 3 janvier par le Premier ministre Hailemariam Desalegn à l'égard de certains hommes politiques. Depuis, le président de l'OFC, Merera Gudina, emprisonné depuis 2016, a été libéré. Et le gouvernement a annoncé la prochaine libération du...
(AFP 13/02/18)
En bas d'une piste sablonneuse, après la carcasse desséchée d'un animal, s'étendent quelques cabanes à moitié construites, dont le gouvernement éthiopien et les ONG espèrent qu'elles permettront d'atténuer les effets dramatiques des sécheresses à répétition. Le futur village de Dabafayed, dans le sud-est de l'Ethiopie, doit permettre de loger plus d'une centaine d'éleveurs jusque-là nomades et laissés dans le dénuement par l'absence de pluie. Pour eux, le changement de vie s'annonce radical mais il n'y a, selon des responsables éthiopiens, pas d'autre solution. "On ne peut plus dire que les choses sont normales quand la sécheresse est presque devenue permanente", a expliqué Achim Steiner, chef de l'Agence de développement des Nations unies (UNDP), lors d'une récente visite sur les lieux...
(Agence Ecofin 13/02/18)
Kenafric Industries, une firme kényane spécialisée dans la fabrication des produits de confiserie et de boissons s’est implantée en Ethiopie en investissant 500 millions de shillings (5 millions $) dans le capital d’une usine de fabrication de confiseries éthiopiennes. Cet investissement fait partie d’un plan plus vaste de diversification et d’expansion des activités de Kenafric en Afrique de l’Est. « Nous avons signé des accords commerciaux en Ethiopie et nous prévoyons commencer la production de confiseries dans ce pays d’ici la fin de l’année, et par la suite nous allons étendre nos activités dans d’autres pays d’Afrique de l’Est » a fait savoir Mikul Shah (photo), directeur général de Kenafric Industries. Le volume de participation acquis et l’identité de la...
(Agence Ecofin 13/02/18)
Mardi, la société d’investissements américaine, Fairfax Africa Fund a annoncé qu’elle a négocié des partenariats avec des investisseurs asiatiques pour construire une raffinerie pétrolière de 120 000 b/j à Awash, ville située à 200 km d’Addis-Abeba. D’un coût prévu de 4 milliards de dollars, la raffinerie devrait desservir le pays et le reste du marché d’Afrique orientale. Selon Zemedeneh Negatu (photo), le patron de Fairfax, la raffinerie contribuera à répondre efficacement aux besoins en produits pétroliers de la région qui ne dispose que d’une seule raffinerie. « Pourtant, l'Afrique de l'Est est la région à la croissance la plus rapide en Afrique. Vu le fait que l’urbanisation est galopante, nous avons pensé que c’est un projet viable.», a-t-il poursuivi. Fairfax...
(Agence Ecofin 13/02/18)
La compagnie britannique Intrade Co, spécialisée dans les matières premières agricoles déboursera une enveloppe de 100 millions $ dans la construction d’une usine textile en Ethiopie, rapporte le site just-style. L’infrastructure s’étendra sur une superficie de plus de 10 hectares dans le parc industriel de Mekelle, situé à 783 km d’Addis-Abeba dans l’Etat du Tigré. La construction de l’usine est prévue pour durer 18 mois et plus de 1 300 emplois locaux devraient être générés une fois que sa phase opérationnelle sera enclenchée. Ce nouvel investissement dans le pays des Négus reflète une tendance plus générale de nombreux acteurs étrangers attirés notamment par des coûts salariaux compétitifs, une énergie abondante ainsi que par un environnement fiscal avantageux. Espoir Olodo
(Agence Ecofin 13/02/18)
L’intérêt des Etats de l’Afrique de l’Est pour les infrastructures énergétiques demeure élevé, mais les financiers restent préoccupés par les risques d’ordre politique et financier auxquels sont exposées les opérations réalisées dans cette région. C’est ce qui ressort du sommet est-africain de l’énergie qui s’est tenu du 6 au 8 février dernier, à Kampala. « En tant que banque, nous avons pour mission d’accompagner tous les projets, même ceux qui suscitent des réticences auprès des autres investisseurs. Mais cela nous expose à certains risques, d’ordre politique, si les élections n’ont pas lieu au temps prévu ou d’ordre économique en cas d’instabilité de la monnaie.», a affirmé Lungile Mashele, le spécialiste des énergies à la Banque de développement de l’Afrique australe...
(AFP 12/02/18)
L’Éthiopie a abandonné les charges à l'encontre de l'opposant Bekele Gerba, dont l'arrestation fin 2015 avait nourri les manifestations anti-gouvernementales et été condamnée par la communauté internationale, a annoncé lundi la radio-télévision Fana, proche du pouvoir. Avec M. Bekele, vice-président du Congrès fédéraliste oromo (OFC), un nouvel opposant bénéficie de l'amnistie annoncée le 3 janvier par le Premier ministre Hailemariam Desalegn à l'égard de certains hommes politiques. "Le procureur général fédéral a aujourd'hui (lundi) abandonné les charges à l'encontre de sept suspects, dont Bekele Gerba", a indiqué Fana. "Cette mesure entre dans le cadre des décisions prises par le Comité...
(Agence Ecofin 09/02/18)
En Ethiopie, les deux années d’implémentation du Plan de croissance et de transformation (GTP II), ont permis d’apporter l’électricité à 993 villages et d’améliorer la fourniture électrique de 146 villes. C’est ce qu’a annoncé le ministère de l’eau, de l’irrigation et de l’énergie. Sur ces réalisations, 254 villages ont été électrifiés et 35 villes ont vu leur fourniture électrique être améliorée au cours des six derniers mois. L’objectif initialement fixé pour cette période, portait sur 330 villages et 42 villes. Le projet entre dans le cadre du Programme national d’électrification qui ambitionne de porter le taux d’électrification national à 90%. Cela passera par l’électrification de 10 205 villes et villages, selon Challa Aman, le ministre de la programmation, de la...
(AFP 08/02/18)
Le gouvernement éthiopien a ordonné jeudi la libération de 746 prisonniers, parmi lesquels le blogueur Eskinder Nega et l'opposant Andualem Arage, dont les arrestations avaient suscité la réprobation de la communauté internationale, a annoncé la radio-télévision Fana, proche du pouvoir. Cette libération fait suite à la promesse, le 3 janvier, du Premier ministre Hailemariam Desalegn, de libérer un certain nombre d'hommes politiques. "Le procureur général fédéral a aujourd'hui (jeudi) gracié 746 suspects et prisonniers, dont Eskinder Nega et Andualem Arage", a annoncé Fana. "417 des prisonniers graciés avaient été emprisonnés pour des charges de terrorisme, d'incitation à la violence, d'extrémisme religieux ou autres", a précisé Fana. Les prisonniers seront libérés après avoir participé à un "programme de réhabilitation", selon la...
(RFI 07/02/18)
L’Éthiopie et Djibouti sont à nouveau reliés par une ligne de chemin de fer. Cela faisait près de dix ans que l’ancienne ligne, construite par une entreprise française au début du XXe siècle, ne fonctionnait plus. Désormais, les 750 kilomètres sont couverts par une toute nouvelle voie ferrée électrifiée, de fabrication chinoise. Les premiers passagers ont pu l’emprunter début janvier. Quelques semaines auparavant, les premières marchandises avaient fait le même chemin. Car c’est bien l’enjeu principal : accélérer le commerce extérieur éthiopien. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180207-ethiopie-nouvelle-ligne-chemin-fer-a...
(Xinhua 07/02/18)
La croissance du PIB en Afrique était estimée à 3,6% en 2017, selon la Banque africaine de développement (BAD) qui voit des perspectives "beaucoup plus prometteuses" avec un taux de croissance de 4,1% en 2018 et 2019. "Les perspectives de croissance sont beaucoup plus prometteuses et nous prévoyons une accélération de la croissance du PIB de l'Afrique à 4,1% en 2018 et 2019", a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d'une cérémonie officielle pour présenter les progrès et les perspectives de développement de l'Afrique mardi à Abidjan. "Nous avons la tête hors de l'eau et les économies africaines progressent fortement et sereinement", a commenté Akinwumi Adesina faisant remarquer que "la croissance du PIB réelle était estimée à...
(Agence Ecofin 06/02/18)
Selon la Commission régionale de l'investissement d’Oromia, l’une des neuf régions administratives de l'Éthiopie qui s'étend de l'est au sud-ouest du pays, ce sont au total 167 projets d’investissement, d’un montant total de plus de 5 milliards de birrs (environ 182,7 millions $) qui ont été approuvés, au cours des six derniers mois. A en croire le commissaire aux investissements de la région d’Oromia, Reshid Muhaba, 126 de ces projets sont détenus par des investisseurs locaux, 3 par par des étrangers, 37 par la diaspora éthiopienne, tandis qu’un est une coentreprise. Ces projets d’investissements qui ont nécessité la mise à disposition de 4600 hectares de terres, concernent principalement les secteurs de l'agro-transformation, de la manufacture et de l'agriculture. Ceci, pour...
(Xinhua 06/02/18)
L'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) a repris lundi les pourparlers de paix pour le Soudan du Sud à Addis-Abeba, capitale de l'Éthiopie, sur fond de menaces de sanctions à l'encontre des parties en conflit. Intitulée "Seconde phase du forum de redynamisation des pourparlers de haut-niveau", cette réunion fait suite à l'accord de cessez-le-feu conclu le 24 décembre 2017, dans lequel les parties en conflit ont signé un Accord de cessation des hostilités (CoHA). Cet accord a été violé quelques heures après le début supposé de son entrée en vigueur. L'envoyé spécial de l'IGAD au Soudan du Sud, Ismael Wais, a appelé les parties en conflit à s'abstenir de toute nouvelle infraction au cessez-le-feu pour aider à établir et à...
(APA 05/02/18)
Des mois d'affrontements sporadiques entre les deux principaux groupes ethniques en Ethiopie ont forcé près d'un million de personnes à quitter leurs foyers, selon un rapport des Nations unies dont l'AFP a obtenu une copie lundi. Les violences opposant des membres des communautés Oromo et Somali le long des frontières des deux Etats du même nom, dans le sud du pays, intermittents tout au long de l'année 2017, se sont intensifiés à partir du mois de septembre, faisant plusieurs centaines de morts, selon les autorités. Des chiffres récents de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) des Nations unies montrent que le nombre de déplacés est bien plus important qu'on ne le pensait. "Des données préliminaires collectées en novembre 2017 par...
(APA 05/02/18)
APA - Addis-Abeba (Ethiopie) - Le gouvernement éthiopien a annoncé la levée de l’interdiction imposée il y a quatre ans à ses citoyens de voyager à l’étranger pour y travailler. L’annonce a été faite vendredi à la presse par l’ambassadeur Misganaw Admasu, Ministre d’Etat du travail et des affaires sociales. La décision de lever l’interdiction est intervenue suite à l’approbation d’une nouvelle Proclamation sur l’emploi à l’étranger, en remplacement de l’ancienne Proclamation sur les services d’échange d’emplois Selon la nouvelle proclamation, une femme éthiopienne doit compléter huit année d’études au minimum pour être qualifiée...
(AFP 02/02/18)
L’Éthiopie a levé l'interdiction qui empêchait ses travailleurs peu qualifiés d'émigrer pour travailler à l'étranger, en particulier au Moyen Orient, après avoir voté une nouvelle loi qui doit prévenir la maltraitance de ces employés, a déclaré un responsable du gouvernement jeudi. Le second pays le plus peuplé d'Afrique avait mis en place cette interdiction cinq ans plus tôt, après des rapports ayant mis en évidence des mauvais traitements. Des plaintes avaient été déposées contre des agences de recrutement ayant attiré des Éthiopiens pour travailler à l'étranger dans des conditions irrégulières et déplorables. Abebe Haile, directeur au ministère du Travail et des Affaires sociales, a déclaré que la nouvelle loi encadre les agences recrutant ces Éthiopiens en recherche d'emploi à l'étranger...
(Le Monde 02/02/18)
Choisir de ne pas investir dans une éducation de qualité pour toutes les filles et tous les garçons du monde serait en réalité une économie très coûteuse. Une récente étude menée par l’organisation que je dirige, l’ONG One, montre que, chaque jour, dans les pays en développement, on pourrait éviter le décès de 2 800 personnes si on améliorait l’accès à une éducation de qualité. De plus, offrir le même niveau d’éducation aux filles et aux garçons pourrait rapporter plus de 308 millions de dollars par jour aux pays les plus pauvres. C’est pourquoi nous ne devons pas prendre à la légère les investissements à réaliser pour faire respecter le droit de chaque enfant à apprendre à lire, écrire, compter...

Pages