Samedi 23 Septembre 2017
(Le Monde 11/08/17)
La Chine est la locomotive du processus d’industrialisation accélérée du grand pays de la Corne de l’Afrique, le deuxième le plus peuplé du continent avec près de 100 millions d’habitants. Peter Wan a le sourire jusqu’aux oreilles. Le quinquagénaire avance gaiement dans de grands hangars, où des dizaines d’ouvriers éthiopiens s’affairent près de machines à filer et à colorer du fil. « Nous en sommes au stade des essais de production », précise le consultant...
(RFI 11/08/17)
Ce jeudi 10 août 2017, quelque 180 migrants africains qui avaient pris place en bateau ont été jetés par-dessus bord par des passeurs au large du Yémen. On dénombre au moins cinq morts et 50 personnes portées disparues, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Le même drame s'était produit la veille. Mercredi, 120 migrants en provenance de la corne de l'Afrique avaient été jetés à la mer délibérément par des passeurs à l'approche de la côte de la province de Chabwa, dans le sud du Yémen. L'OIM avait alors estimé à environ 50 le nombre de victimes...
(Financial Afrik 10/08/17)
Les institutions financières publiques d’Éthiopie pèsent actuellement un peu plus de 22,5 milliards de dollars (523 milliards de birrs éthiopiens) durant l’exercice budgétaire 2016-2017. Ces avoirs livrés mardi 8 août par l’Agence éthiopienne des institutions financières publiques, sont détenus par la Commercial Bank of Ethiopia, la Development Bank of Ethiopia et la Ethiopian Insurance Corporation. D’après le DG de l’Agence des institutions financières publiques éthiopiennes, Sentayehu Woldemichael, le montant de 332,12 milliards de birrs sur le total de 523 milliards de birrs était attribuable au capital net. Le bénéfice total de ces trois institutions au cours de l’exercice s’est élevé à 15,64 milliards de birrs, dont 95% attribuables à la Commercial Bank of Ethiopia. Cependant, ces établissements financiers ne comptent...
(Le Monde 04/08/17)
Ce régime d’exception avait été instauré en octobre 2016 pour faire face à la contestation des Oromo, l’ethnie majoritaire en Ethiopie. Réuni en session extraordinaire, le Parlement éthiopien a voté, vendredi 4 août, la levée de l’état d’urgence instauré le 9 octobre 2016 à la suite de mois de manifestations anti-gouvernementales qui auraient fait plusieurs centaines de morts. Initialement prévu pour six mois, l’état d’urgence avait été prolongé, le 29 mars, de quatre mois supplémentaires.
(AFP 04/08/17)
Les autorités éthiopiennes ont levé vendredi l'état d'urgence instauré en octobre 2016 pour faire face à une vague de manifestations sans précédent, violemment réprimées par les forces de l'ordre. "Même s'il y a quelques situations dans de rares endroits, nous pensons que cela peut-être géré par les forces de sécurité et l'administration locales", a déclaré le ministre de la Défense Siraj Fegessa devant une session extraordinaire du Parlement. "Nous avons évalué la situation générale et nous avons rapporté au Parlement notre décision de lever l'état d'urgence", a-t-il ajouté, précisant que 21.100 personnes avaient été arrêtées dans le cadre de l'état d'urgence, lequel avait été prolongé de quatre mois en mars. Sur ce total, les deux-tiers ont été relâchées après avoir...
(France TV Info 03/08/17)
Une semaine après l’expiration de l’ultimatum fixé par les autorités saoudiennes, quelque 70.000 travailleuses et travailleurs éthiopiens clandestins ont quitté le royaume. Il en reste plus de 300. 000 qui risquent désormais des peines d’emprisonnement et des expulsions forcées assorties d’une forte amende. Leur rapatriement constitue un véritable défi pour les autorités d’Addis-Abeba. Sur le chiffre officiel de 400.000 Ethiopiens travaillant clandestinement...
(Le Point 03/08/17)
D'ici 2030, l'Éthiopie veut générer 30 milliards de dollars en devises du secteur du textile et du vêtement. Elle a décidé de s'en donner les moyens.C'est un choix fort que le gouvernement éthiopien vient de rendre public par la voix de sa vice-ministre de l'Industrie, Bogale Feleke. Profitant d'un atelier organisé à Addis-Abeba fin juillet pour promouvoir l'industrie textile éthiopienne, elle a indiqué combien le volontarisme du gouvernement est fort en la matière. « Nous avons l'intention d'augmenter notre superficie...
(Xinhua 03/08/17)
Les Etats membres de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) feront de l'intégration de leurs marchés de capitaux une priorité afin d'accroître les investissements étrangers dans la région. Le PDG de l'Autorité des marchés de capitaux du Kenya, Paul Muthaura, a déclaré aux journalistes à Nairobi que la pleine intégration des marchés de capitaux nationaux nécessitera la mise en place de 21 directives du Conseil des ministres de chaque Etat membre. "A ce jour, tous les Etats partenaires de la CAE ont mis en place sept lois et accélèrent la mise en place des régulations restantes", a indiqué M. Muthaura. Les Etats membres de la CAE sont le Kenya, l'Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda, le Burundi et le Soudan du...
(AFP 28/07/17)
Le gouvernement éthiopien a annoncé vendredi qu'il allait remettre des cartes d'identité aux rastafari, garantissant la jouissance d'un certain nombre de droits aux membres de la secte messianique d'origine jamaïcaine qui se sont longtemps plaints d'être laissés pour compte sur leur "terre promise". Les rastafari ont commencé à émigrer en Ethiopie dans les années 1950 après que l'empereur Hailé Sélassié, qu'ils considéraient comme leur messie, eut réservé 1.200 ha de terres dans la ville de Shashamane, dans le sud de l'Ethiopie, aux descendants d'esclaves africains qui choisiraient de regagner le continent.
(Xinhua 27/07/17)
L'Éthiopie ouvrira un nouveau camp pour les réfugiés sud-soudanais dans le but de faire face à un nombre croissant de personnes fuyant une guerre civile brutale. Le nouveau camp de réfugiés situé dans l'Etat régional de Benishangul Gumuz devrait atténuer la pression sur le camp de réfugiés Sherkole, a rapporté mercredi l'agence de presse de l'Etat régional de Benishangul Gumuz. Benishangul Gumuz avec un autre État régional de Gambella ont porté le fardeau d'accueillir la majorité des 285.809 réfugiés...
(AFP 25/07/17)
Des commerçants d'Addis Abeba ont fermé leurs boutiques mardi pour protester contre une hausse d'impôt sur les sociétés, nouvelle étape d'un mouvement qui a débuté hors de la capitale éthiopienne. Les protestations ont débuté ce mois-ci dans deux agglomérations proches d'Addis Abeba après la réception d'avis d'impôts prévoyant des taxes jusqu'à quatre fois supérieures à celles des années précédentes, selon des habitants des villes concernées. Le mouvement a gagné mardi le plus grand marché de la capitale, Mercato, où une minorité de boutiques est restée fermée, a constaté un correspondant de l'AFP. La grève survient alors que l'Ethiopie est toujours placée en état d'urgence après les grandes manifestations...
(Xinhua 25/07/17)
L'Éthiopie vise à construire une ceinture de développement le long du chemin de fer électrique Ethiopie-Djibouti pour attirer des investissements, en particulier dans le secteur manufacturier, a déclaré le ministre éthiopien des Transports Ahmed Shide. S'exprimant à Xinhua samedi, M. Shide a affirmé que les parcs industriels Dire Dawa et Adama en cours de construction ainsi que le parc industriel Ayisha planifié, qui se trouvent le long de la ligne ferroviaire, sont les points focaux de la ceinture de développement. Les parcs industriels Dire Dawa et Adama, situés à 446 km et 99 km respectivement à l'est de la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, sont tous deux construits par la China Civil Engineering Construction Company (CCECC). Le coût total du parc industriel...
(Xinhua 22/07/17)
Le chemin de fer électrique de 756 km reliant l'Éthiopie à Djibouti, construit par une entreprise chinoise, débutera le service commercial en octobre, a fait savoir jeudi le ministre éthiopien des Transports. Dans une interview par téléphone auprès de Xinhua, le ministre éthiopien des Transports, Ahmed Shide, a déclaré que ce projet ferroviaire illustrait le soutien de la Chine aux efforts de l'Éthiopie pour transformer son économie par le développement des infrastructures. L'Éthiopie procède actuellement à des trajets d'essai sur la ligne de chemin de fer et finalise les ...
(AFP 20/07/17)
Daniel Teklay a porté le maillot de l'équipe d'Erythrée à travers l'Afrique pendant plusieurs années mais, en 2016, ce cycliste a fui l'un des régimes les plus répressifs au monde et rejoint clandestinement l'Ethiopie, ses rêves de petite reine en poche. "J'ai décidé de quitter l'Erythrée, et je ne veux pas y retourner", explique-t-il à l'AFP, à l'occasion d'un entraînement matinal en périphérie de la capitale éthiopienne, Addis Abeba. "J'ai un rêve à réaliser". Car un an après son exil, Daniel est à nouveau en selle. Ce cycliste de 24 ans participe à des compétitions en Ethiopie, voisin et ennemi juré de son pays d'origine. Il est même le meilleur coureur d'une équipe de réfugiés aux résultats impressionnants, malgré d'importants...
(Xinhua 19/07/17)
Djibouti et l'Ethiopie ont convenu lundi de mettre en place un comité conjoint pour assurer les contrôles au poste frontalier du nouveau train reliant les deux pays. L'annonce a été faite à Djibouti, à l'issue de la première journée des travaux de consultations ministérielles annuelle djbouto-éthiopiennes. Cette décision a pour objectif d'enterrer définitivement ce double contrôle de deux côtés de la frontière qui rendait interminable et épuisant le voyage dans le train précédent de cette ligne ferroviaire entre Djibouti et ...
(APA 18/07/17)
L'Afrique progresse vers la création d'ici le 30 octobre d'une grande zone de libre-échange (ZLE) qui couvrira environ la moitié des pays du continent. Cette zone serait formée de la fusion du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA), de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) et de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC). Francis Mangeni, directeur des questions commerciales et douanières auprès du COMESA, rappelle dans une tribune parue lundi dans le quotidien kenyan The Star que 19 des 26 pays impliqués dans ce projet imaginé en 2008 ont déjà signé l'accord. "Trois annexes non résolues ont fait que l'accord n'était pas complet et ceci a été invoqué par certaines parties comme justifiant le fait qu'elles ne...
(AFP 13/07/17)
Un diplomate sud-coréen accusé du viol d'une de ses collègues a été rappelé d'Ethiopie, a annoncé jeudi le ministère sud-coréen des Affaires étrangères. "Le ministère présente ses plus sincères excuses, se considérant profondément responsable du crime sexuel commis par un diplomate en Ethiopie", a déclaré le porte-parole du ministère, Cho June-Hyuck, dans un communiqué. Le diplomate, actuellement interrogé, subira la "peine la plus sévère" en vertu de la loi, a-t-il ajouté, précisant qu'il perdrait son emploi et qu'il ferait face à des poursuites pénales. Le diplomate et la Sud-Coréenne âgée d'une vingtaine...
(Agence Ecofin 13/07/17)
En 2016/2017, l’Ethiopie a exporté 221 000 tonnes de café pour des recettes de 866 millions $, rapporte Ethiopian Herald. Si cette manne financière affiche une progression de 15,6% par rapport aux résultats enregistrés un an plus tôt, elle reste néanmoins en dessous des 940 millions $ prévus en janvier dernier par l’exécutif. S’agissant des débouchés d’exportation, l’Ethiopie a expédié son café vers 57 destinations dont l’Allemagne, l’Arabie Saoudite, le Japon, les USA, la Belgique, la France, la Corée du Sud ainsi que le Soudan. Ces 8 pays ont absorbé à eux seuls, 86% du volume total des exportations.
(Le Monde 13/07/17)
L’e-santé, le grand espoir de l’Afrique (2). Des vidéos pédagogiques et des conseils délivrés aux sages-femmes par téléphone ont fait baisser de 40 % la mortalité infantile. Au centre de santé de Yubdo, un village poussiéreux écrasé par la chaleur du plateau éthiopien, entre Addis-Abeba et la frontière du Soudan du Sud, les visiteurs de la capitale arrivent en un jour et demi de voiture à travers les hauts plateaux de la région Oromia. Les femmes enceintes, elles, y parviennent en marchant des heures depuis les villages alentour. Seules celles qui sont au terme de leur grossesse ont droit à la vieille ambulance du centre qui, certains jours, voit naître une dizaine d’enfants. Ici, l’électricité est rare, les infrastructures de...
(RFI 08/07/17)
Un cadre de l'opposition éthiopienne, de nationalité britannique, a comparu devant un tribunal au Royaume-Uni ce mercredi. —Tadesse Kersmo avait été arrêté en janvier dernier à l'aéroport de Londres en possession de documents sur des techniques de subversion armée. Une affaire révélatrice de l'embarras des pays accueillant sur son sol, en tant que réfugiés, les dirigeants de groupes armés étrangers, dont certains ont pignon sur rue en Europe. En janvier dernier, Tadesse Kersmo avait été arrêté en possession de documents sur les techniques des snipers et sur la guérilla urbaine, mais aussi d'un manuel d'instruction de combattant jihadiste. Il venait de faire un séjour dans un camp d'entraînement du mouvement nationaliste éthiopien Ginbot-7, hébergé et armé par l'Erythrée. Un camp...

Pages