| Africatime
Jeudi 30 Juillet 2015
(Agence Ecofin 30/07/15)
En Ethiopie, le gouvernement a annoncé, à la faveur de la visite du président américain Barack Obama, un accord d’achat de l’électricité produite par le Corbetti Geothermal Power. Pour les promoteurs de cette initiative, cette étape constitue une avancée majeure dans sa mise en œuvre. L’Islandais Reykjavik Geothermal Ltd (RGL) et ses partenaires ont annoncé que grâce à ce contrat d’achat de 7,53 cents de dollars US par Kwh, les travaux de la centrale qui sera implantée dans la région d’Oromia pouvaient débuter. «Les tours de forages seront désormais mobilisés et nous devrions les avoir dans les trois prochains mois afin de commencer les travaux.» a affirmé Edward Njoroge qui est à la fois le...
(France Inter 30/07/15)
Aujourd'hui Anthony Bellanger, vous avez voulu faire un portrait de l'Ethiopie... A l'occasion, bien sûr de la visite de B. Obama dans ce pays d'Afrique de l'Est deux fois grand comme la France et qui compte près de 100M d'habitants. Un géant dans la région. Mais pour beaucoup de nos auditeurs, l'Ethiopie, c'est avant tout une chanson de 1984 : Extrait de la chanson "Feed the word" de Band Air Vous vous souvenez certainement : Band Aid, « Feed The World », Bob Geldorf, Phil Collins, Boy George, George Michael, Sting, ils s'étaient tous mobiliser pour répondre à une famine « de proportion biblique en plein XXème siècle » en Ethiopie. A l'époque 8 millions d'Ethiopiens avaient été affectés par...
(AFP 29/07/15)
Un dirigeant de l'opposition éthiopienne a appelé mercredi les Etats-Unis à maintenir la "pression" sur son pays sur la question des droits de l'homme, évoquée par Barack Obama lors de sa visite de deux jours en Ethiopie. "J'étais contre cette visite, mais elle a permis d'exposer l'Ethiopie et son gouvernement", a expliqué à l'AFP Merera Gudina, vice-président du parti d'opposition Medrek, mentionnant l'intérêt généré par la venue du président américain sur la situation des droits de l’homme en Ethiopie auprès...
(RFI 29/07/15)
En Ethiopie, Barack Obama a tenu un discours, ce mardi, dans le hall Nelson Mandela, lieu symbolique du siège de l'Union africaine, à Addis-Abeba. C’est la première fois qu’un président américain prenait la parole devant l'organisation panafricaine. Et Barack Obama a joué la fibre sentimentale en donnant sa vision de l'avenir de l'Afrique. C'est d'abord la présidente de la commission de l'Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, qui a pris la parole pour souligner le côté historique de cet événement : « L’Afrique et les Etats-Unis ont des liens forts et historiques, faits du sang et de la sueur des fils et filles d’Afrique qui...
(Le Monde 29/07/15)
Évidemment, le meilleur atout de Barack Obama lors d’une tournée africaine, c’est lui-même. Il est le rêve incarné de la réussite, le modèle indépassable. Ses origines lui permettent une fraternité avec son assistance et l’autorisent à employer des mots qu’aucun autre chef d’état occidental n’oserait prononcer sous peine d’être taxé de raciste ou de néocolonialiste. Au Kenya, la patrie de son père, où il s’est rendu du 24 au 26 juillet, « le fils de la nation » était forcément un peu plus que le premier président américain à visiter ce pays. « Je suis le premier président...
(AFP 28/07/15)
Barack Obama a quitté l'Ethiopie mardi après-midi, après avoir bouclé une mini-tournée sur le continent par le premier discours d'un président américain au siège de l'Union africaine (UA). L'avion présidentiel américain a quitté Addis Abeba vers 16H00 (13H00 GMT). En quatre jours, Barack Obama a effectué deux visites officielles inédites sur le sol africain pour un président américain, en Ethiopie lundi et mardi, et au Kenya, le pays de son père, samedi et dimanche.
(AFP 28/07/15)
Premier président américain à s'exprimer à la tribune de l'Union africaine (UA), Barack Obama a tancé mardi à Addis Abeba les dirigeants africains qui s'accrochent au pouvoir et a appelé le continent à éradiquer le "cancer de la corruption". Il a parallèlement exhorté le monde à "changer de regard sur l'Afrique" et à bâtir avec elle de "véritables partenariats", assurant que Washington aiderait les Africains dans leur combat contre le "terrorisme" et les groupes armés, sans toutefois faire d'annonce concrète...
(Le Monde 28/07/15)
La diplomatie est avant tout affaire de subtilité et de dosage. Barack Obama le sait bien, qui effectue lundi 27 et mardi 28 juillet une visite historique en Ethiopie – la première d’un président américain en exercice, note la BBC. Ce pays de la corne de l’Afrique, le deuxième du continent par la population (96 millions d’habitants) derrière le Nigeria, représente un « terrain de mission difficile », observe la Deutsche Welle. De fait, si, d’un côté, il incarne un...
(RFI 28/07/15)
Barack Obama prononcera ce mardi après-midi un discours devant l'Union Africaine. Ce sera la première fois qu'un président américain en exercice s'exprimera ainsi devant l'institution panafricaine. Un moment d'ores et déjà qualifié d'historique. Le moment, c’est certain, est historique. Marquera véritablement un moment charnière, important pour l’institution continentale et pour le président américain Barack Obama ? Il ne fait pas de doute que Barack Obama va vouloir profiter de cette tribune dans la salle plénière Nelson Mandela pour donner du...
(RFI 28/07/15)
Le président américain s'est entretenu lundi 27 juillet avec le Premier ministre Hailemariam Desalegn. L’Ethiopie est un partenaire important des Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme. La sécurité dans la région a donc occupé l'essentiel des entretiens. Barack Obama a notamment salué les efforts d'Addis Abeba contre les shebabs et a évoqué le cas préoccupant du Soudan du Sud. Comme attendu, cette visite de Barack Obama a permis de mettre en lumière le rôle stratégique régional essentiel d'Addis Abeba. L'Ethiopie est par exemple en première ligne en Somalie pour lutter contre les islamistes shebabs.
(AFP 27/07/15)
Barack Obama a fait la leçon lundi depuis l'Ethiopie au parti républicain, qui selon lui tolère des propos outranciers à son égard et empêche le débat sur le nucléaire iranien de se dérouler sereinement, à 15 mois de la présidentielle. A plus de 11.000 km de Washington, en déplacement en Ethiopie, le président américain n'a pu s'empêcher de saisir la perche d'une journaliste qui lui proposait de réagir, en fin de conférence de presse, aux propos du candidat aux primaires...
(AFP 27/07/15)
L'Ethiopie doit "faire plus" en matière de droits de l'Homme, a affirmé lundi à Addis Abeba le président américain Barack Obama, lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn. "Il reste du travail et je pense que le Premier ministre est le premier à admettre qu'il y a encore à faire", a-t-il dit. Un peu plus tôt, M. Hailemariam avait lui-même assuré que l'engagement de son pays "envers la démocratie est réel". L'Ethiopie, partenaire-clé des Etats-Unis en matière de lutte antiterroriste, est régulièrement accusée de bafouer les droits de l'Homme et de faire taire les voix dissidentes.
(AFP 27/07/15)
Barack Obama a appelé lundi les pays d'Afrique de l'Est combattant les islamistes shebab en Somalie à "maintenir la pression" sur les insurgés, tout en égratignant son allié-clé en matière de sécurité régionale, l'Ethiopie, sur la question des droits de l'Homme. Depuis la capitale éthiopienne Addis Abeba, où il effectue une visite inédite pour un chef d'Etat américain, Barack Obama a salué le travail des troupes régionales engagées au sein de la force de l'Union africaine (UA) en Somalie (Amisom)...
(AFP 27/07/15)
L'engagement de l'Ethiopie "envers la démocratie est réél" a affirmé lundi à Addis Abeba son Premier ministre Hailemariam Desalegn, lors d'une conférence de presse commune avec le président américain Barack Obama. "Notre engagement envers la démocratie est réel et non de façade", a-t-il assuré. L'Ethiopie est un partenaire clé des Etats-Unis en matière sécuritaire dans la Corne de l'Afrique, mais est également régulièrement accusée de bafouer les droits de l'Homme.
(AFP 27/07/15)
Barack Obama effectue lundi et mardi la première visite d'un président américain en Ethiopie, pays le plus peuplé d'Afrique après le Nigeria, dans la foulée d'un déplacement déjà inédit au Kenya voisin, la patrie de son père. M. Obama, qui en point d'orgue de sa visite prononcera un discours au siège de l'Union africaine (UA) mardi, a été accueilli dimanche soir à Addis Abeba à sa descente d'avion par le Premier ministre Hailemariam Desalegn et son épouse. Comme au Kenya,...
(RFI 27/07/15)
Le président américain Barack Obama est arrivé ce dimanche soir en Ethiopie pour un séjour de 48 heures. En s'arrêtant à Addis-Abeba, une première pour un président américain, Barack Obama récompense un allié crucial dans la lutte contre le terrorisme dans la Corne de l'Afrique. Quitte à reléguer au second plan les violations des droits de l'homme dans le pays. Barack Obama est à Addis Abeba pour deux jours. Ce lundi matin, il va s’entretenir avec le Premier ministre éthiopien...
(AFP 27/07/15)
En s'arrêtant à Addis Abeba, une première pour un président américain, Barack Obama récompense un allié crucial dans la lutte contre le terrorisme dans la Corne de l'Afrique. Quitte à reléguer au second plan les violations des droits de l’Homme dans le pays. Barack Obama est arrivé dimanche soir pour un séjour de 48 heures en Ethiopie, deuxième pays le plus peuplé d'Afrique après le Nigeria, avec quelque 95 millions d'habitants. Il se rendra également, mardi, au siège de l’Union...
(La Nation (Djib) 27/07/15)
Le chef de la diplomatie djiboutienne, Mahmoud Ali Youssouf, s’est entretenu vendredi dernier à Addis-Abeba avec son homologue éthiopien, Tedros Adhanom, de plusieurs questions. Le chantier de la nouvelle ligne ferroviaire, la coopération universitaire, les importations djiboutiennes en sucre éthiopien, et les derniers développements du contexte sécuritaire régional ont alimenté leurs discussions. Le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Mahmoud Ali Youssouf, a rencontré vendredi 24 juillet à Addis-Abeba son homologue éthiopien, Tedros Adhanom. L’entrevue s’est déroulée...
(Le Monde 25/07/15)
C’est une première en Ethiopie. Pour la première fois, un président américain en exercice va se rendre à Addis Abeba pour rencontrer le premier ministre Hailemariam Desalegn et échanger avec les dirigeants de l’Union africaine. « C’est une visite historique, explique Getachew Reda, conseiller spécial du premier ministre éthiopien. C’est l’opportunité de renforcer nos relations aux multiples facettes. » « L’Ethiopie est l’une des économies africaines qui enregistre la croissance la plus rapide, nous avons besoin d’investissements de qualité de...
(Le Magazine du Manager 24/07/15)
L’Ethiopie qui ambitionne de réduire la mobilité des jeunes due à la pauvreté par la mise en œuvre de projets dans le secteur agricole, a conclu un accord de partenariat à Addis-Abeba, avec l’organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO). L’accord porte sur la réalisation de projets au profit des jeunes dans les zones rurales, de politiques innovantes créatrices d’emplois et d’occasions d’affaires. Il s’agira pour l’Ethiopie de mieux cerner la dynamique conduisant les jeunes à quitter leur foyer pour aller chercher ailleurs un emploi en milieu urbain. Les autorités éthiopiennes vont améliorer les politiques de...

Pages