| Africatime
Dimanche 29 Mars 2015
(RFI 28/03/15)
A Addis Abeba, la population voit enfin le bout du tunnel : la mise en service des deux lignes de tramway est annoncée pour quelques semaines. Pendant plus de deux ans, le moindre déplacement en ville a été compliqué par les travaux de construction du tram. Si tous les problèmes de circulation ne seront pas réglés avec la mise en service de ces lignes, et si certains émettent des doutes sur la sécurité, les 35 kms de rails et les 39 stations sont attendus comme une délivrance par tous ceux qui empruntent quotidiennement les axes nord-sud et est-ouest.
(AFP 25/03/15)
Le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi et le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn ont annoncé mardi à Addis Abeba leur intention de renforcer leur coopération sur le partage des eaux du Nil, après des années de relations houleuses. Ce réchauffement diplomatique intervient au lendemain de la signature à Khartoum entre les dirigeants égyptien, éthiopien et soudanais d'un accord de principe sur la construction par l'Ethiopie d'un immense barrage hydro-électrique sur le Nil bleu. L'Egypte s'est longtemps opposé à ce barrage, craignant qu'il ne diminue ses propres approvisionnements en eau. "Cet accord de principe est un pas positif dans la bonne direction. Nous ne devons plus perdre de temps", a martelé devant la presse le président égyptien, dont c'était la première...
(Euronews 25/03/15)
 
00:00
Un projet pharaonique qui est bel et bien lancé.. Celui du barrage Grande Renaissance, sur le Nil, et sur la construction duquel les chefs d’Etat égyptien, soudanais et éthiopien se sont mis d’accord en signant un accord de coopération. Si L’Egypte craignait que le barrage menace son approvisionnement en eau d’irrigation, les brouilles entre les trois partenaires semblent
(RFI 24/03/15)
On l'appelle le barrage Grande renaissance. C'est un immense chantier dont l'accord de principe vient d'être signé à Khartoum. L'Egypte et le Soudan ont donné leur feu vert à la construction par l'Ethiopie d'un immense barrage sur le Nil bleu. Un projet pharaonique Une déclaration de principe concernant l'édification du barrage Grande renaissance, en Ethiopie, a été signé ce lundi par le président soudanais Omar el-Béchir, le pays hôte, son homologue égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, et le Premier ministre éthiopien...
(Jeune Afrique 24/03/15)
Fini la discorde entre l'Éthiopie, l'Égypte et le Soudan. Ce lundi 23 mars, les trois pays ont signé un accord de principe pour la construction du barrage éthiopien Grande renaissance. Si l'Égypte est un don du Nil, le Nil est un cadeau de l'Éthiopie. Environ 80 % des eaux de ce fleuve long de 6 700 km viennent en effet de ce pays... Leur importance stratégique n'est pas une découverte récente puisque leur partage fut longtemps régi par un accord...
(AFP 23/03/15)
Le Soudan, l'Egypte et l'Ethiopie ont signé lundi à Khartoum un accord de principe pour la construction du barrage éthiopien Grande renaissance, dont Le Caire craignait qu'il ne diminue ses approvisionnements en eau du Nil, a indiqué un correspondant de l'AFP. Le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi et son homologue soudanais Omar el-Béchir ainsi que le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn étaient présents lors de la cérémonie de signature. "Je confirme que la construction du barrage Grande renaissance ne nuira pas à nos trois Etats, et en particulier au peuple égyptien", a déclaré M. Desalegn, dont le pays est à l'origine du projet. L'Egypte, qui dépend du Nil pour s'approvisionner en eau potable....
(Xinhua 23/03/15)
Le chef de l'Etat djiboutien Ismail Omar Guelleh a procédé dimanche à Ali-Sabieh, ville du sud de Djibouti, au coup d'envoi des travaux du projet transfrontalier d'adduction d'eau potable entre l'Ethiopie et Djibouti, en présence d'une forte délégation ministérielle éthiopienne. Ce projet, qui a coïncidé avec la célébration de la Journée mondial de l'eau, consiste à approvisionner Djibouti en eau potable à partir de la nappe souterraine de la ville éthiopienne de Hadagalla. Financée avec une enveloppe estimée à plus...
(Agence Ecofin 21/03/15)
Le premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn a rencontré le ministre sud coréen des affaires intérieures Chong Jong-sup le 19 mars 2015. Durant leur échange, Hailemariam Desalegn a formulé au ministre Sud-coréen la volonté de l’Ethiopie de collaborer avec la Corée du Sud dans le développement industriel, surtout dans le domaine des Sciences et des technologie de l'information et de la communication. Chong Jong-sup a rassuré le chef du gouvernement éthiopien sur la disponibilité de son pays à partager son expérience, les meilleures pratiques et l’expertise acquises dans les TIC avec l’Ethiopie. Très avancée dans les technologies de l’information et de la communication, la Corée du...
(AFP 20/03/15)
Un pilote d'Ethiopian Airlines qui avait dérouté en février 2014 un avion sur Genève afin d'y demander l'asile politique, a été condamné par contumace à 19 ans et six mois de prison par un tribunal éthiopien, selon un correspondant de l'AFP. Le 17 février 2014, Hailemedehin Abera Tagegn, 32 ans, copilote sur le vol d'Ethiopian reliant Addis Abeba à Rome, avait profité de l'absence du commandant de bord, parti aux toilettes, pour s'enfermer dans le cockpit et prendre le contrôle...
(Le Point 20/03/15)
Avec l'observatoire d'Entoto, Addis Abeba s'engage dans les sciences de l'espace, mais arriver à cette réalisation ne fut pas un long fleuve tranquille.Après avoir crapahuté la colline d'Entoto, accolée à la capitale Addis Abeba, il faut encore suivre dix kilomètres de piste au milieu des eucalyptus plantés au cordeau. À mesure que le soleil s'éclipse, les températures baissent. Le vent se lève. Les arbres cèdent la place à l'herbe rase. Ils apparaissent enfin à 3 200 mètres d'altitude. Deux dômes gris, métalliques, brillants. Deux télescopes fonctionnent depuis février Les deux télescopes ont été construits en octobre 2013 par l'entreprise allemande Astelco. Ils ne sont devenus fonctionnels...
(BBC 20/03/15)
Six tonnes d’ivoire saisies durant les 20 dernières années en Ethiopie ont été brûlées vendredi sur la colline de Gulele, dans le nord d’Addis Abeba. Le stock contenait des colliers, des bracelets, des statuettes mais aussi des défenses entières d’éléphants. Bien qu’étant interdit, le commerce de l’ivoire demeure lucratif. Et depuis le début des années 2010, le braconnage des éléphants est en plein essor sur le continent africain. Selon Ian Craig, président de l’ONG Stoppons l’Ivoire, l’activité était même "hors...
(AFP 18/03/15)
Un pilote d’Ethiopian Airlines qui avait dérouté en février 2014 son appareil sur Genève afin d’y demander l’asile politique, a été reconnu coupable lundi par contumace de "détournement d’avion" par un tribunal éthiopien, a rapporté la radio locale Fana News. Le 17 février 2014, Hailemedehin Abera Tagegn, 32 ans, copilote sur le vol Ethiopian reliant Addis Abeba à Rome, avait profité de l’absence du commandant de bord, parti aux toilettes, pour s’enfermer dans le cockpit et prendre le contrôle de...
(Agence Ecofin 18/03/15)
(Agence Ecofin) - Kefi Minerals Plc, compagnie minière cotée à Londres, a réduit de 150 millions à 120 million de dollars ses dépenses de développement du projet aurifère Tulu Kapi qu’elle détient à 100% dans l’ouest de l’Ethiopie. La réduction des dépenses est consécutive à une offre alléchante obtenue pour l’acquisition d’une usine de traitement jugée adéquate, a rapporté la compagnie d’exploration et de développement dans une mise à jour le 16 mars sur le projet. Ceci, pendant qu’elle est...
(RFI 16/03/15)
En Ethiopie, les grands projets nationaux se multiplient, tout comme les investissements de grande envergure, notamment dans le domaine de l’agrobusiness. Mais ces initiatives ne sont pas sans conséquences sur l’équilibre social du pays, car ils nécessitent souvent d’importants déplacements de population. Les bailleurs de fonds s’inquiètent donc des méthodes employées par les autorités éthiopiennes. Des rapports explosifs ont été rédigés, mais les positions officielles restent plus diplomatiques, comme dans la dernière lettre adressée aux autorités éthiopiennes par le DAG, regroupant la Banque Mondiale, les Nations Unies, l’Union Européenne et les autres partenaires bilatéraux. La politique de déplacement et...
(France 24 14/03/15)
En avril 2011, l’Éthiopie a commencé la construction d'un gigantesque barrage sur le Nil. Lorsqu'il sera terminé, ce barrage pourra produire 6 000 mégawatts. Ce sera l'ouvrage hydroélectrique le plus important d'Afrique. Pour l'Éthiopie, ce "barrage de la Renaissance", comme le surnomme la population, est la promesse du développement de l'agriculture irriguée et de l'indépendance énergétique, même si les Éthiopiens sont appelés à en payer le prix fort.
(Agence Ecofin 11/03/15)
La centrale éolienne Adama II actuellement construite par les entreprises chinoises Hydrochina et CGCOC sera achevée d’ici trois mois. C’est que qu’a annoncé Liu Jianquan, le responsable des acquisitions et des programmes d’Hydrochina au journal national The Ethiopian Herald. « 78 des 102 turbines éoliennes de 1,53 MW de capacité chacune, ont déjà été installées» a-t-il affirmé. Au stade actuel, cette centrale d’une capacité totale de 153 MW, qui coûtera 345 millions de dollars a été installée à 83%. Les...
(AFP 10/03/15)
Chanté par Bob Marley en référence au "lion de Judah", l'empereur Haïlé Sélassié, le lion d'Abyssinie s'affiche en Ethiopie sur les pièces de monnaie, les bus, les avions et de nombreuses statues dans les rues d'Addis Abeba. Mais ces félins de pierre seront peut-être bientôt les seuls à entretenir la légende du fauve abyssinien, célèbre pour sa crinière noire et emblème national en Ethiopie, aujourd'hui menacé par la destruction galopante de son habitat. "Les lions vivaient pratiquement partout en Ethiopie, rappelle Zelealem Tefera, biologiste de la vie sauvage et représentant de la fondation Born Free dans le pays...
(Le Monde 09/03/15)
Pour l’occasion, Yonas Hailé a enfilé son plus beau costume. Cravate rouge et souliers cirés, le quadra a rendez-vous avec la télévision nationale plus tard dans la journée. « La première chose que j’ai faite en rentrant de Chine, raconte-t-il tandis qu’il enjambe la voie ferrée en prenant soin de ne pas froisser son pantalon, c’est de manger du shiro », une purée de pois chiches épicée. Les baguettes, je n’ai jamais réussi à m’en servir. » Un sourire, puis...
(La Nation (Djib) 09/03/15)
Le sous-comité d’experts djiboutiens et éthiopiens en charge des questions douanières a clôturé mardi dernier ses travaux dans les locaux du Ministère du Budget. Les deux parties ont eu des discussions dans une atmosphère de compréhension mutuelle. Ce climat de confiance a permis aux intervenants d’élaborer les grandes lignes d’une feuille de route douanière en totale conformité avec les priorités des gouvernements des deux pays. Lesquelles visent au renforcement des acquis de l’intégration...
(RFI 09/03/15)
En plein boom économique, l’Ethiopie multiplie les grands projets, parmi lesquels le plus symbolique est sans aucun doute le Grand Barrage de la Renaissance. Le pays a en effet investi plus de 4 milliards de dollars pour se doter de la plus puissante centrale hydroélectrique d’Afrique, qui va lui permettre d’exporter de l’énergie aux pays voisins. L’infrastructure est censée devenir fonctionnelle en 2017, mais provoque la colère de l’Egypte, qui revendique ses droits historiques sur le Nil. Après des mois...

Pages