| Africatime
(Le Monde 05/05/15)
Seyoum s’enfonce dans un vieux canapé, les épaules enveloppées dans une couverture en coton blanc. Il a les yeux rougis de fatigue et la voix éteinte. Il y a quelques jours, Seyoum a appris la mort de son jeune frère Eyasu, par une vidéo postée par l’organisation Etat islamique (EI) : le jeune homme a été tué par balle, ainsi que seize autres Ethiopiens, tous chrétiens orthodoxes, par des militants djihadistes quelque part dans le sud de la Libye. « Il est parti il y a deux mois. La dernière fois que j’ai eu de ses nouvelles, il était encore au Soudan », murmure Seyoum. Eyasu était parti avec Balcha, employé de la société nationale...
(Le Monde 05/05/15)
Depuis le 30 avril, plusieurs manifestations de juifs d’origine éthiopienne ont dégénéré à Jérusalem et à Tel-Aviv. A l’origine du mouvement de colère, le passage à tabac d’un soldat israélien-éthiopien par deux policiers filmés par une caméra de surveillance. La vidéo dure un peu plus de deux minutes. Captée par une caméra installé sur un immeuble, la scène a été le catalyseur de la colère de toute une communauté. On y voit Damas Pakada, un soldat israélien d’origine éthiopienne en uniforme, pris à partie par deux policiers blancs. Il est frappé au visage en plein centre-ville de Holon, au sud de Tel-Aviv, puis roué de coups une fois au sol. L’enregistrement a largement été diffusé sur Internet et par les...
(AFP 04/05/15)
Dans le "quartier éthiopien" de Ramleh, rien ne transparaît de la colère qui s'est déversée dans la grande ville voisine de Tel-Aviv. Pourtant, ici aussi, on accepte de plus en plus mal d'être traité comme des citoyens de seconde zone. Ramleh, une cité satellite de Tel-Aviv où vivent 4.200 israéliens juifs d'origine éthiopienne sur une population totale d'environ 76.000 habitants, n'a pas été agitée par les heurts sans précédent qui ont mis aux prises les membres de la communauté dimanche...
(AFP 04/05/15)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé lundi à "éradiquer" le racisme après les violentes manifestations qui ont agité cette semaine la communauté des juifs israéliens d'origine éthiopienne. "Nous devons être unis contre le phénomène du racisme, le dénoncer, et l'éradiquer", a déclaré M. Netanyahu, cité dans un communiqué de ses services, à l'issue d'une rencontre de trois heures avec les représentants de la communauté éthiopienne. M. Netanyahu a ajouté qu'il avait chargé une commission ministérielle de s'attaquer aux problèmes d'intégration rencontrés par les Israéliens d'origine éthiopienne, notamment des difficultés dans le domaine de l'éducation, du logement et de l'emploi. Plus d'une soixantaine...
(AFP 04/05/15)
Le président Reuven Rivlin a admis lundi que l'Etat israélien avait commis des erreurs causant une "plaie ouverte" chez les Israéliens d'origine éthiopienne, qui ont violemment manifesté ces jours derniers contre le racisme et les discriminations. "Les manifestants de Jérusalem et de Tel-Aviv ont révélé une plaie ouverte et vive au coeur de la société israélienne (...) Nous devons nous pencher directement sur cette plaie ouverte. Nous avons commis des erreurs, nous n'avons pas assez ouvert les yeux et nous n'avons pas assez tendu l'oreille", a-t-il dit, selon un communiqué de ses services.
(Le Monde 04/05/15)
Une cinquantaine de personnes, en majorité des policiers, ont été blessées dans des heurts dimanche 3 mai au soir à Tel-Aviv après un rassemblement contre les violences policières et la discrimination dont sont victimes les Israéliens d'origine éthiopienne. La police montée a tiré des grenades assourdissantes pour disperser la foule et l'empêcher de s'en prendre à la mairie de Tel-Aviv. Les manifestants ont lancé des pierres, des bouteilles et des chaises sur la police. Des canons à eau et des...
(AFP 04/05/15)
Le Kényan Felix Kipchirchir Kandie a remporté dimanche le marathon de Prague, tandis que l'Ethiopienne Yebrgual Melese s'est imposée parmi les femmes. Kandie a coupé la ligne d'arrivée après 2h 08 min 32 sec, sa meilleure performance personnelle, avec 18 secondes d'avance sur son compatriote Evans Kiplagat Chebet. Melese l'a emporté en 2 h 23 min 49 sec, avec 1 minute d'avance sur la Portugaise Sara Moreira. Classements Messieurs: 1. Felix Kipchirchir Kandie (KEN) 2 h 08:32 2. Evans Kiplagat Chebet (KEN) 2 h 08:50 3. Robi Deribe (ETH) 2 h 09:05
(AFP 02/05/15)
Sur les murs des petites maisons de briques et de tôles de Cherkos, un quartier d'Addis Abeba, les portraits des "martyrs" fauchés dans leur tentative de passer en Europe s'affichent comme autant de funestes avertissements. Le sort des 28 Éthiopiens chrétiens, tués par les militants du groupe État islamique (EI) en Libye et dont au moins cinq sont originaires de ce quartier pauvre de la capitale éthiopienne, ne décourage pourtant pas les candidats au départ. "Nous étions sur le point...
(AFP 28/04/15)
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a accusé lundi le gouvernement soudanais d'avoir empêché l'évacuation médicale d'un Casque bleu ethiopien de sa Mission au Darfour (Minuad) qui est ensuite décédé. Dans un communiqué M. Ban "regrette profondément que le 26 avril le gouvernement soudanais ait refusé une demande d'évacuation médicale d'urgence d'un casque bleu ethiopien blessé dans l'exercise de ses fonctions à Mujkar dans l'ouest du Darfour". Le Casque bleu "est décédé quelques heures plus tard", ajoute le communiqué. M. Ban demande à Khartoum de respecter l'accord sur les conditions de déploiement de la Minuad et de "lever toutes les restrictions imposées" à la mission.
(AFP 27/04/15)
Slalomant au milieu des embouteillages chroniques et d'une circulation anarchique, sautant des trottoirs défoncés, de jeunes skateurs investissent peu à peu les rues d'Addis Abeba, où le skateboard était jusqu'ici un engin inconnu. Soutenus par des pratiquants du monde entier dont des professionnels américains, une poignée de passionnés tente de développer ce sport auprès des jeunes démunis. Une façon de leur offrir des moments d'évasion et de plaisir mais aussi de les garder dans le droit chemin, hors de la...
(RFI 23/04/15)
En Ethiopie, l’explosion démographique à Addis Abeba et l’émergence d’une classe moyenne ont bouleversé l’équilibre de la ville. Exemple, avec son abattoir, qui ne peut plus supporter la demande en viande dans la capitale, qui a doublé en 15 ans. En outre, la majorité des bêtes restent abattues informellement, pour une consommation personnelle, ou illégalement, pour la vente, et une nouvelle infrastructure est donc indispensable. Elle devrait voir le jour d’ici trois à quatre ans, mais en attendant, il faut...
(AFP 22/04/15)
Des dizaines de milliers d'Ethiopiens ont participé mercredi à Addis Abeba à une manifestation organisée par le pouvoir contre le groupe Etat islamique, responsable de l'exécution de 28 chrétiens éthiopiens en Libye, a constaté un journaliste de l’AFP. Le rassemblement visait à canaliser l’émotion et la colère suscitées par le meurtre des ressortissants éthiopiens par le groupe jihadiste. Mais de petits groupes de manifestants en ont profité pour exprimer leur colère envers les autorités, dans un pays où toute contestation est sévèrement réprimée. La foule a commencé à se rassembler au petit matin, pour finalement largement déborder de Meskel Square, la place centrale de la capitale éthiopienne.
(La Croix 22/04/15)
Le pape François a réagi, lundi 20 avril, à l’assassinat d’otages éthiopiens par Daech, qui représentent selon le cardinal Sandri « des martyrs » de la foi.Sous forme d’un message, rendu public le soir du lundi 20 avril, au patriarche de l’Église orthodoxe éthiopienne, le pape François a exprimé sa « tristesse », sa consternation et sa « solidarité » après l’assassinat en Libye de 29 otages éthiopiens, de confession orthodoxe, par l’organisation terroriste Daech. « Que les victimes soient...
(BBC 22/04/15)
Il y a 30 ans, la province du Tigray en Ethiopie a été touchée par une famine qui a choqué le monde entier. Aujourd'hui, la population locale utilise des techniques anciennes et rend fertile une partie du désert.Pendant la famine, les habitants du Tigray étaient vus comme des exemples vivants de souffrance passive, dépendants de la bonne volonté du reste de la planète pour survivre chaque jour. Aujourd'hui, à l’extérieur du village d’Abr'ha Weatsbaha, des habitants affluent dans toutes les...
(AFP 22/04/15)
Seyoum Yekuneamelak vit à Cherkos, un quartier pauvre d'Addis-Abeba. Son frère Eyasu a été tué par les militants de l'Etat islamique en Libye. Seyoum s’enfonce dans le vieux canapé, les épaules couvertes d’une couverture en coton blanc. Il a les yeux rougis de fatigue et la voix éteinte, mais il raconte. Chez lui, il y avait trop de monde. Ici, dans la petite pièce encombrée où vit un ami, on entend à peine les sanglots de la centaine personnes venues...
(AFP 21/04/15)
L'Ethiopie pleurait mardi ses 28 ressortissants chrétiens exécutés par le groupe Etat islamique en Libye, au premier jour d'un deuil national de 72 heures. Le deuil doit officiellement débuter dans la matinée, une fois décrété par le Parlement. Mais d'ores et déjà, les chefs religieux et les familles des victimes ont commencé à rendre hommage aux victimes. Parmi eux figure Tesfaye Wolde, le frère de Balcha Belete, identifié avec un ami, Eyasu Yekuneamelak, sur la vidéo de l'exécution mise en ligne dimanche par le groupe Etat islamique. "Je les ai vus agenouillés. Un homme masqué pointait un pistolet sur mon frère...
(RFI 21/04/15)
En Ethiopie, après être resté prudent dimanche, le gouvernement a finalement confirmé lundi que les 30 hommes exécutés sur une vidéo diffusée par le groupe Etat islamique étaient bien des ressortissants éthiopiens capturés en Libye. L’Union africaine, basée à Addis-Abeba, a condamné un « acte barbare et lâche » par la voix de la présidente de la Commission, Nkosazana Dlamini-Zuma. Et les autorités éthiopiennes ont donc décrété un deuil national de trois jours, qui englobera aussi les victimes xénophobes de...
(AFP 20/04/15)
Le Vatican a appelé lundi la communauté internationale à "arrêter l'avancée de la cruauté et de la persécution des chrétiens" après l'exécution par des jihadistes en Libye d'au moins 28 hommes, présentés comme des Ethiopiens, qu'il qualifie de "martyrs" de la foi. "Je rends hommage à ces martyrs et exprime mon admiration pour ces fils de l'Ethiopie qui ont témoigné de leur adhésion au Christ jusqu'à donner leur sang pour Lui", a dit le cardinal Leonardo Sandri, président de la Congrégation vaticane pour les Eglises orientales, sur Radio Vatican. En février, le pape François avait salué déjà...
(AFP 20/04/15)
L'Ethiopie va observer trois jours de deuil national après le meurtre par le groupe Etat islamique d'au moins 28 chrétiens éthiopiens capturés en Libye, a annoncé lundi le porte-parole du gouvernement. Les trois jours de deuil débuteront mardi, une fois officiellement annoncés par le Parlement, a précisé le porte-parole, et ministre de la Communication, Redwan Hussein. Le groupe Etat islamique a diffusé dimanche une vidéo qui menace les chrétiens et montre l'exécution par des jihadistes en Libye d'au moins 28 hommes, présentés comme des Éthiopiens. De nombreux Éthiopiens quittent leur pays...
(AFP 20/04/15)
Le président français François Hollande s'est déclaré lundi indigné après le meurtre en Libye par le groupe Etat islamique de 28 chrétiens, réclamant de toute urgence un accord de réconciliation nationale "pour rétablir l'ordre et la sécurité" dans ce pays. François Hollande "condamne de la manière la plus ferme ce crime et les exactions que Daech (ndlr, un acronyme du groupe Etat islamique) commet chaque jour contre les populations civiles, quelle que soit leur origine ou leur religion, dans les pays où il se déploie", indique un communiqué de la présidence française.

Pages