Jeudi 18 Janvier 2018
(AFP 18/01/18)
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et le Premier ministre éthiopien Haile Mariam Dessalegn ont insisté jeudi lors d'une rencontre au Caire sur leur volonté d'éviter le "conflit" autour de l'épineux dossier du barrage éthiopien sur le Nil. L'Egypte craint que la construction du gigantesque barrage de la Renaissance sur le Nil Bleu entraîne une réduction du débit du fleuve, dont elle dépend à 90% pour son approvisionnement en eau. Le Nil bleu, qui prend sa source en Ethiopie, rejoint le Nil blanc à Khartoum pour former le Nil qui traverse le Soudan et l'Egypte avant de se jeter dans la Méditerranée. L'Egypte insiste sur ses "droits historiques" sur le fleuve, garantis par des traités...
(AFP 17/01/18)
L'un des principaux responsables de l'opposition éthiopienne, Merera Gudina, a été libéré de prison mercredi, dans le cadre d'une amnistie décidée par le gouvernement et qui concerne plus de 500 personnes, a annoncé la radio-télévision d'État Fana. M. Merera, président du Congrès fédéraliste oromo (OFC), emprisonné depuis 2016, est le premier opposant de haut rang relâché depuis que le Premier ministre, Hailemariam Desalegn, a promis le 3 janvier de libérer un certain nombre d'hommes politiques. Le gouvernement avait annoncé lundi que 528 individus, pour la plupart accusés d'implication dans des violences ethniques à la frontière entre les régions oromo et somali (sud), seraient libérés et que les charges à leur encontre seraient abandonnées. Selon Fana, 115 prisonniers ont ainsi retrouvé...
(Apa 17/01/18)
APA-Addis-Abeba (Ethiopie) – L’économie de l’Ethiopie devrait continuer de croître au cours des deux prochaines années malgré un contexte économique difficile à l’échelle locale et mondiale, selon un rapport intitulé «Situation et perspectives de l’économie mondiale 2018 ». Selon le rapport publié mardi à Addis-Abeba, la croissance économique en Éthiopie devrait atteindre 7,3% et 7,5% en 2018 et 2019, respectivement. La relance budgétaire, les investissements étrangers dans les secteurs de l’infrastructure et de l’industrie, la diversification de l’économie et la forte demande interne continueront de soutenir la croissance.
(APA 17/01/18)
APA-Addis-Abeba (Ethiopie) - Ethiopian Airlines a annoncé mardi qu’elle avait finalisé l’accord des actionnaires avec le gouvernement de la Zambie pour acquérir 45% de Zambia Airways. Dans un communiqué publié mardi, Ethiopian Airlines a déclaré que les gouvernements des deux pays africains avaient accepté de relancer Zambia Airways et que le gouvernement de la Zambie serait l’actionnaire majoritaire avec 55% et l’Ethiopie aurait 45% des parts dans la compagnie aérienne. « Conformément à notre stratégie Vision 2025 sur les hubs multiples en Afrique, nous sommes très heureux que les discussions avec le gouvernement zambien aient été couronnées de succès.
(APA 17/01/18)
APA-Addis-Abeba (Ethiopie) - Plus de 800.000 personnes ont souffert de maladies respiratoires à Addis-Abeba l’année dernière à cause de la pollution atmosphérique, a annoncé le ministère éthiopien de la Santé, au cours d’une conférence de presse donnée mercredi dans la capitale éthiopienne. Selon une étude sur la qualité atmosphérique menée au cours de la dernière année fiscale éthiopienne, le ministère a confirmé que le niveau de pollution dans la capitale éthiopienne a dépassé la limite fixée par l’Organisation mondiale de...
(Agence Ecofin 17/01/18)
En Ethiopie, la construction d’une usine textile d’un coût de 220 millions $, a été lancée hier dans la ville de Dire Dawa, située à 500 km à l’Est d’Addis-Abeba, rapporte Xinhua. L’infrastructure sera réalisée par la compagnie chinoise Wuxi No.1 Cotton Mill sur 40 hectares dans le parc industriel de Dire Dawa (DDIP) actuellement en construction. Les travaux d’édification de l’usine sont prévus pour s’achever dans 30 mois et environ 3 000 Ethiopiens devraient être embauchés, une fois que...
(La Tribune 16/01/18)
Un allié régional de substitution ? En crise diplomatique ouverte avec Le Caire, les autorités de Khartoum lorgnent moins vers le nord où se trouve le grand voisin, l’Egypte d’Abdel Fattah Al Sissi. Le Soudanais Omar El Bechir regarde plus vers le Sud, chez le grand rival, l'Ethiopie, à la recherche de nouveaux liens diplomatiques. Opération d’intimidation de l’Egypte pour la pousser à revenir ? Omar El Béchir n'a pas eu à chercher loin. Après une crise diplomatique avec l'Egypte,...
(APA 16/01/18)
APA-Addis-Abeba (Éthiopie) - L’Éthiopie a fait 143 millions de dollars de recettes d’exportation de graines d'oléagineux au cours des cinq premiers mois de l’exercice en cours, a annoncé le ministère du Commerce du pays. Ce résultat a dépassé les prévisions de 11,2%, a déclaré lundi à la presse Shimelis Arega, un haut responsable du ministère. L’Ethiopie a gagné cette somme grâce à l’exportation de 128.399 tonnes de graines oléagineuses, montrant une augmentation de 4.3% comparée aux prévisions. La hausse du...
(La Tribune 16/01/18)
Les autorités éthiopiennes et norvégiennes envisagent le renforcement de leur coopération dans les domaines des migrations et de la gestion des réfugiés. Ces questions ont été évoquées par les deux pays à l'occasion de la visite depuis mercredi dernier de la ministre norvégienne des migrations et de l'intégration, Sylvi Listhaug. Addis-Abeba et Oslo militent fortement pour renforcer leur relation. D'après un communiqué du ministère éthiopien des affaires étrangères, les deux pays ont évoqué la nécessité de renforcer leur coopération dans...
(AFP 15/01/18)
Le gouvernement éthiopien a annoncé lundi la libération dans deux jours de plus de 500 suspects dans l'attente d'un procès, dont un des principaux leaders de l'opposition, a annoncé la radio d'Etat Fana, deux semaines après la promesse des autorités de libérer des hommes politiques emprisonnés. La libération du président du Congrès fédéraliste oromo (OFC), Merera Gudina, en détention depuis 2016, figurait parmi les principales demandes de protestataires oromo, la principale ethnie du pays. M. Merera avait été arrêté en 2016 après avoir critiqué l'instauration de l'état d'urgence en Ethiopie, qui avait largement mis un terme aux plus importantes manifestations antigouvernementales depuis 1991.
(Le Point 15/01/18)
Le ciel s'est éclairci pour les prisonniers concernés par la décision annoncée le 3 janvier dernier par le Premier ministre de les libérer. Parmi eux, il y a de nombreux membres de partis politiques qui ont apprécié, au-delà de leur élargissement, l'annulation des poursuites pour d'autres personnes mais aussi la fermeture du centre de détention de Maekelawi, situé dans la capitale Addis-Abeba et qui devrait être transformé en musée. Befeqadu Hailu, cofondateur du collectif de blogueurs Zone 9, connaît bien...
(AFP 13/01/18)
Un tribunal éthiopien a condamné quatre membres de l'opposition, dont le vice-président du Congrès fédéraliste oromo (OFC) Bekele Gerba, à six mois de prison pour avoir entonné un chant protestataire lors d'une audience, a-t-on appris vendredi auprès de leur avocat. M. Bekele et ses co-accusés sont en détention depuis leur arrestation fin 2015 dans le cadre de la répression des plus importantes manifestations anti-gouvernementales en Ethiopie depuis 25 ans, qui avaient poussé le gouvernement a décréter l'état d'urgence pendant 10 mois en 2016 et 2017. Les quatre hommes ont entonné un chant protestataire lorsque le tribunal a rejeté une requête de M. Bekele de convoquer le Premier ministre Hailemariam Desalegn...
(APA 12/01/18)
APA-Addis-Abeba (Ethiopie) -Le gouvernement éthiopien a annoncé l’interception, au cours des deux derniers mois, d’un grand nombre d’armes qui devaient être introduites clandestinement à Addis-Abeba. Lors d’une conférence de presse mercredi, le chef du Conseil de sécurité nationale, Siraj Fegiessa, a déclaré que les armes interceptées comprenaient environ 270 fusils Kalachnikov, 200 pistolets et 66.000 munitions. Les armes ont été interceptées aux points de contrôle d’Assosa, de Metema et de Togowuchalie en Ethiopie, a indiqué M. Siraj...
(AFP 11/01/18)
Les députés de la chambre des représentants ont adopté mardi la loi interdisant aux étrangers d'adopter des enfants éthiopiens, a annoncé mercredi le porte-parole du ministère éthiopien des Femmes, des Enfants et de la Jeunesse. Le porte-parole n'a pas donné plus de précisions. Selon le site d'informations local Diretube, l'interdiction des adoptions par des étrangers est justifiée car "elles ont entraîné divers crimes contre les mineurs." Ce vote intervient près de neuf mois après le moratoire sur les adoptions par les étrangers décidé par le gouvernement le 21 avril 2017, qui a conduit à la suspension de dizaines d'adoptions...
(APA 11/01/18)
APA-Addis-Abeba (Ethiopie) - L’Ethiopie a tiré du tourisme plus de 1,8 milliard de dollars au cours de la première moitié de son exercice budgétaire qui s’est achevé le lundi 8 janvier 2018, a annoncé mercredi la ministre de la culture et du tourisme. Un total de 485.806 touristes étrangers a visité le pays au cours des six derniers mois, a déclaré Hirut Woldemariam, la ministre de tutelle qui présentait mercredi le rapport semestriel de son ministère à la Chambre des...
(Le Point 11/01/18)
La fermeture annoncée du centre de détention de Maekelawi a fait réagir le blogueur Befeqadu Hailu. Pour y avoir séjourné 84 jours, il le connaît bien. Le ciel s'est éclairci pour les prisonniers concernés par la décision annoncée le 3 janvier dernier par le Premier ministre de les libérer. Parmi eux, il y a de nombreux membres de partis politiques qui ont apprécié, au-delà de leur élargissement, l'annulation des poursuites pour d'autres personnes mais aussi la fermeture du centre de...
(RFI 06/01/18)
Il y a deux fois moins de migrants africains qui tentent de traverser la mer Méditerranée pour s’installer en Europe : 20 000 personnes émigrant de manière irrégulière ont été rapatriées en Afrique l’année dernière. Des tendances fournies par l’Organisation internationale des migrations, qui précise que ces migrants sont majoritairement issus du Nigeria, de l’Erythrée, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire ou encore de la Gambie et le Sénégal. Compte rendu. En 2017, 17 1635 migrants ont débarqué sur...
(RFI 05/01/18)
Toujours peu de détails en Ethiopie après l'annonce surprise, ce mercredi 3 janvier, d'une libération prochaine de responsables politiques détenus. Selon le journal local The Reporter, les premières sorties de prison pourraient avoir lieu ce vendredi, ou demain samedi. Le Premier ministre et chef de la coalition au pouvoir a aussi annoncé la fermeture de la prison la plus tristement célèbre du pays, celle de Maekelawi (« central » en amharique) à Addis-Abeba. Une nouvelle qui a particulièrement touché ceux qui y ont été enfermés, comme ...
(Le Monde 04/01/18)
L’annonce soulève des interrogations sur l’identité et le nombre des détenus concernés alors que les autorités sont souvent accusées de museler les opposants. Par Emeline Wuilbercq (Addis-Abeba, correspondance) Simple effet d’annonce ou réel pas en avant vers la démocratie ? Les activistes éthiopiens s’interrogent après la promesse faite par le premier ministre, Hailemariam Desalegn, mercredi 3 janvier, de libérer des prisonniers, notamment des figures politiques.
(RFI 04/01/18)
C'est un coup de tonnerre dans le ciel politique éthiopien. Le Premier ministre annonce la libération d'hommes politiques et d'autres personnes emprisonnés ces dernières années. Hailemariam Dessalegn ne donne aucune précision sur les personnes concernées, ni sur leur nombre éventuel. Il a fait l'annonce ce mercredi matin lors d'une conférence de presse à Addis-Abeba. Hailemariam évoque aussi la fermeture de la plus tristement célèbre prison d’Éthiopie. Sur les réseaux sociaux, les réactions se multiplient. Beaucoup de surprise et même de la joie chez les opposants.

Pages