Vendredi 24 Novembre 2017

L'Ethiopie appelle à intensifier des efforts pour lutter contre la propagation des légionnaires

L'Ethiopie appelle à intensifier des efforts pour lutter contre la propagation des légionnaires
(Xinhua 23/06/17)

Le ministère éthiopien de l'Agriculture et des Ressources naturelles a demandé mercredi aux institutions éthiopiennes d'intensifier leurs efforts pour s'attaquer à l'impact des légionnaires d'automne.

Le pays de l'Afrique de l'Est a récemment annoncé que les légionnaires d'automne se sont répandus dans six grandes régions de récolte de maïs dans le pays, ce qui a considérablement endommagé plus de 145.000 hectares de production de maïs à travers le pays.

Principalement repéré en Ethiopie à la fin de février 2017, l'insecte a rapidement augmenté sa présence au cours des trois derniers mois. Le ministère éthiopien de l'Agriculture et des Ressources naturelles avertit que l'insecte pourrait encore se propager dans d'autres régions du pays et devenir plus dévastateur, à moins que des mesures strictes ne soient prises.

Les institutions opérant dans l'ensemble du pays de l'Afrique de l'Est doivent lutter conjointement contre l'impact imposé par l'insecte nuisible et dangereux, a déclaré Daniel Dentamo, responsable des relations publiques du ministère, selon l'agence de presse éthiopienne.

Les cultures agricoles récoltées en Éthiopie telles que le maïs, le soja, l'arachide et les pommes de terre font partie de plus de 100 cultures qui sont considérées comme hautement vulnérables aux insectes.

M. Dentamo a également recommandé des mesures de sensibilisation visant les agriculteurs des régions touchées et vulnérables.

Jusqu'à présent, des efforts conjoints ont permis de sauver plus de 81.000 hectares de terres couvertes par la production de maïs et plus de 100.000 litres de pesticide ont été distribués à plus de 209.000 agriculteurs dans les zones touchées, a précisé M. Dentamo.

Les légionnaires d'automne, la larve d'un papillon de nuit, est un insecte indigène aux Amériques. Après avoir été détecté pour la première fois en 2016 au Nigeria et dans d'autres pays africains, le légionnaire a d'abord été intercepté sur un champ de maïs irrigué dans le sud de l'Éthiopie au début de cette année.

Commentaires facebook