Samedi 23 Septembre 2017

Un diplomate sud-coréen accusé de viol rappelé d'Ethiopie

Un diplomate sud-coréen accusé de viol rappelé d'Ethiopie
(AFP 13/07/17)
La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha (Photo) s'est dite "effarée" par l'incident et appelle à ce que soit appliqué "le principe de la tolérance zéro" dans les affaires à caractère sexuel.

Un diplomate sud-coréen accusé du viol d'une de ses collègues a été rappelé d'Ethiopie, a annoncé jeudi le ministère sud-coréen des Affaires étrangères.

"Le ministère présente ses plus sincères excuses, se considérant profondément responsable du crime sexuel commis par un diplomate en Ethiopie", a déclaré le porte-parole du ministère, Cho June-Hyuck, dans un communiqué.

Le diplomate, actuellement interrogé, subira la "peine la plus sévère" en vertu de la loi, a-t-il ajouté, précisant qu'il perdrait son emploi et qu'il ferait face à des poursuites pénales.

Le diplomate et la Sud-Coréenne âgée d'une vingtaine d'années dont il avait la supervision auraient consommé trois bouteilles de vin au cours d'un dîner. Profitant de l'état d'ébriété avancé de la jeune femme, le diplomate l'a ramenée chez lui où il l'a violée, ont raconté des médias sud-coréens.

La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha s'est dite "effarée" par l'incident et appelle à ce que soit appliqué "le principe de la tolérance zéro" dans les affaires à caractère sexuel.

En 2016, deux autres diplomates sud-coréens ont été sanctionnés après des comportements sexuels condamnables.

Commentaires facebook