Lundi 20 Novembre 2017

L'Éthiopie prépare une nouvelle politique pour éradiquer la malnutrition et le rachitisme d'ici à 2030

L'Éthiopie prépare une nouvelle politique pour éradiquer la malnutrition et le rachitisme d'ici à 2030
(Xinhua 11/11/17)
Birara Melesse, responsable de l'équipe de nutrition du ministère éthiopien de la Santé.

L'Éthiopie a annoncé mercredi un plan pour mettre en place la première Politique nationale pour l'alimentation et la nutrition de son histoire, afin de réaliser l'ambition du pays de mettre fin à la malnutrition et au rachitisme d'ici à 2030.

Cette politique, qui prévoit une alimentation complémentaire pour les enfants de moins de cinq ans dans le cadre d'une stratégie de nutrition nationale, est appliquée depuis 2008, et entrera en vigueur dans deux mois, a déclaré Birara Melesse, responsable de l'équipe de nutrition du ministère éthiopien de la Santé.

La Politique nationale pour l'alimentation et la nutrition se concentre principalement sur la réduction de la malnutrition, du rachitisme et d'autres problèmes liés à la nutrition chez les enfants et les mères de ce pays d'Afrique de l'Est, a indiqué M. Melesse.

Selon le Document sur les besoins humanitaires de l'Éthiopie en 2017, publié en janvier, près de 303.000 enfants ont besoin d'être soignés pour une malnutrition aiguë aggravée et près de 2,7 millions d'enfants et de femmes enceintes ou allaitantes ont besoin de traitement pour une malnutrition modérée à aigüe.

En mettant en œuvre la Politique nationale pour l'alimentation et la nutrition, le ministère de la Santé compte fournir une solution claire au manque de politiques observé dans ce domaine.

"Cette politique envisage un cadre légal dans lequel les droits des enfants seront pleinement respectés, avec la fourniture d'une alimentation adéquate sur le plan nutritionnel, qui leur permettra de réaliser une croissance normale", a indiqué M. Melesse.

Le gouvernement estime aussi que cette nouvelle politique aidera à coordonner les organes impliqués dans la mise en œuvre du programme et de la stratégie alimentaire, en particulier pour ce qui est de coordonner efficacement les efforts des organisations non gouvernementales impliquées dans la promotion de la nutrition jusqu'au plus petit échelon administratif.

Selon une analyse du secteur de la nutrition éthiopien de 2000 à 2015, publiée conjointement par le gouvernement éthiopien, par l'Union européenne (UE) et par le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), l'Éthiopie a connu des progrès rapides et durables dans la lutte contre la sous-nutrition depuis 15 ans.

Toutefois, ce rapport d'analyse souligne également que "la malnutrition chez les femmes et les enfants reste une préoccupation urgente, nécessitant davantage d'efforts multisectoriels".

L'enquête éthiopienne démographique sur la santé indique que ce pays est parvenu à réduire le taux de malnutrition infantile de 58% en 2000 à 38% en 2016.

Commentaires facebook