Lundi 20 Novembre 2017

L'Éthiopie appréhende des rebelles suspectés de complot terroriste

L'Éthiopie appréhende des rebelles suspectés de complot terroriste
(Xinhua 03/11/17)
Les forces de sécurité éthiopiennes.

Les forces de sécurité éthiopiennes ont annoncé mercredi avoir appréhendé deux membres d'un groupe rebelle interdit, appelé Ginbot 7, qui préparaient des attentats à la bombe dans l'État régional d'Amhara dans le nord du pays.

Selon un communiqué conjoint de la Brigade anti-terrorisme et de la Police fédérale éthiopienne, les suspects ont été appréhendés en possession de quatre grenades alors qu'ils se préparaient à attaquer des lieux de loisir dans la ville de Bahir Dar, capitale de l'État régional d'Amhara.

Le communiqué poursuit en attribuant la responsabilité de ce complot à l'Érythrée, pays rival de toujours, qu'il accuse de soutenir des complots terroristes dans différentes régions d'Éthiopie.

L'Éthiopie affirme que les mouvements Patriots-Ginbot 7 et d'autres groupes rebelles sont soutenus par l'Érythrée. L'Érythrée accuse de son côté l'Éthiopie de soutenir des groupes rebelles érythréens et de mener une campagne internationale pour isoler ce pays riverain de la mer Rouge.

L'Érythrée était une province de l'Éthiopie de 1952 à 1993, jusqu'à un conflit armé de 30 ans qui s'est conclu en 1993 par un référendum aboutissant à l'indépendance de l'Éthiopie.

Toutefois, les deux pays ont à nouveau plongé dans les conflits cinq ans plus tard lors d'une guerre frontalière sanglante entre 1998 et 2000, qui a fait 70.000 morts au total dans les deux camps, selon les estimations.

Depuis lors, la frontière entre l'Érythrée et l'Éthiopie baigne dans un calme fragile secoué par des embrasements ponctuels.

Commentaires facebook