Lundi 11 Décembre 2017

Environ 19.000 Ethiopiens meurent du Vih/Sida chaque année - Officiel

Environ 19.000 Ethiopiens meurent du Vih/Sida chaque année - Officiel
(APA 04/12/17)

APA-Addis-Abeba (Ethiopie) - Environ 19.000 personnes meurent chaque année du Vih/Sida en Ethiopie, où quelque 718.500 personnes vivent encore avec le virus, a déclaré vendredi un haut responsable. S’exprimant lors de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le ministre éthiopien de la Santé, le Dr Kebede Worku, a déclaré que le gouvernement intensifierait la lutte contre le virus qui se propage à un taux épidémique de 1,8%.

Le virus se propage rapidement dans certaines parties du pays, a-t-il indiqué, ajoutant que plus de 27.000 personnes étaient infectées chaque année par la pandémie. Les données du ministère de la Santé révèlent que le Vih a été détecté pour la première fois en 1984 et jusque dans les années 1990, la pandémie était restée l’une des maladies les plus mortelles dans le pays, à l’image d’autres pays africains.

La prévalence du Vih en Ethiopie est de loin supérieure à 1,0% et, selon l’OMS, si le pourcentage augmente au-delà de ce taux, il devient épidémique. La capitale, Addis-Abeba, aurait la prévalence du Vih la plus élevée avec un taux de 5%, suivie par la ville de Gambella où le taux de prévalence est d’environ 4,5%.

Le Dr Shalo Daba, Directeur général du Bureau fédéral de prévention et de contrôle du Vih/ Sida (HAPCO) a déclaré que le niveau de sensibilisation au Vih/Sida parmi les jeunes était faible. Si le taux de prévalence du virus continue à ce rythme, la propagation de la maladie reviendra à son pire niveau antérieur, après dix ans, a-t-il dit. En conséquence, la prévalence du Vih varie d’une communauté à l’autre : 23% chez les travailleurs du sexe, 4,2% chez les conducteurs de camions et 4% chez les détenus.

Commentaires facebook