Mardi 17 Octobre 2017

En Ethiopie, cachez cette sécheresse qu’Addis-Abeba ne saurait voir

En Ethiopie, cachez cette sécheresse qu’Addis-Abeba ne saurait voir
(Le Monde 28/03/17)

Le pays avait déjà été fragilisé en 2016 par le phénomène météo El Nino. Pour préserver son image de stabilité, Addis-Abeba fait le choix d’une diplomatie humanitaire discrète. En 2016, l’Ethiopie était frappée de plein fouet par « la pire sécheresse depuis trente ans », selon les Nations unies. Cette année, le pays doit faire face à une nouvelle sécheresse qui touche toute l’Afrique de l’Est, ainsi que le Yémen, rendant nécessaire une aide alimentaire d’urgence pour 20 millions de personnes.
Partout ailleurs dans la région, on parle de « drame humanitaire », de « tragédie ». Mais, dans l’ancienne Abyssinie, on ne s’épanche pas en public sur la gravité de la situation. Pourtant, pas moins de 5,6 millions d’Ethiopiens sont touchés par une crise alimentaire. Explications.

La situation en Ethiopie est-elle grave ?
En 2016, plus de 10 millions d’Ethiopiens avaient besoin d’une aide alimentaire d’urgence. Cette année, le chiffre est moins élevé, mais la situation reste préoccupante. Même si, contrairement à la Somalie, au Soudan du Sud et au Nigeria, l’Ethiopie n’a pas déclaré l’état de famine. Selon la terminologie internationale, elle est au stade 3 dit de « crise alimentaire ».

Commentaires facebook