Vendredi 20 Octobre 2017

Djibouti / Ethiopie : le TGV arrive !

Djibouti / Ethiopie : le TGV arrive !
(Afrik.com 12/01/17)

La voie ferrée Addis-Abeba-Djibouti est désormais officiellement achevée, ouvrant une ligne à grande vitesse entre Djibouti et l’Ethiopie ! Ce nouveau chemin de fer reliant Djibouti à la capitale éthiopienne renforce le positionnement du Port de Djibouti en tant que centre stratégique en Afrique de l’Est

Ce 10 janvier 2017, l’achèvement du chemin de fer Addis-Abeba-Djibouti, nouvelle voie de 752 km reliant la capitale éthiopienne au port de Djibouti, a été officiellement célébré lors d’une cérémonie à la gare de Nagad à Djibouti.

Cette inauguration s’est déroulée en présence du Président de Djibouti, Ismail Omar Guelleh, du Premier Ministre Éthiopien, Hailemariam Desalegn, et de hauts responsables de toute la région. Pour Djibouti comme pour l’Ethiopie, ce nouveau chemin de fer reliant les deux capitales constitue en effet une infrastructure très importante.

La nouvelle voie ferrée permettra aux trains de voyageurs d’atteindre une vitesse de 160 km/h et aux trains de marchandises une vitesse de 120 km/h. Elle réduira les temps de transport des marchandises entre le port de Djibouti et Addis-Abeba de trois jours par la route à seulement 12 heures.

Les premiers essais du nouveau chemin de fer, qui représente un investissement de 4,2 milliards de dollars américains, ont commencé en octobre 2016. Les services réguliers de transport de marchandises et de passagers devraient débuter au début de cette année 2017.

L’ouverture de ce chemin de fer est une étape importante pour le commerce dans la région. Actuellement, plus de 90% du commerce extérieur éthiopien passe par Djibouti, ce qui représente 70% de l’activité totale des ports de Djibouti. Le PIB de l’Afrique devrait doubler d’ici à 2035 et sa population devrait atteindre 2,5 milliards d’habitants au cours des 30 prochaines années, le continent a donc un besoin important de nouvelles infrastructures de transport.

En plus d’ouvrir de nouvelles routes pour les installations portuaires de Djibouti, le chemin de fer soutiendra le développement de la Zone internationale de libre-échange de Djibouti (DIFTZ). Cela devrait naturellement stimuler l’industrie manufacturière nationale et offrira des opportunités d’emplois aux Djiboutiens. Le projet ferroviaire a été couplé à un programme d’expansion de 15 milliards de dollars pour améliorer les installations portuaires de Djibouti et construire de nouvelles autoroutes et aéroports dans le pays.

Aboubaker Omar Hadi, Président de l’Autorité des Ports et des Zones Franches de Djibouti (DPFZA), déclarait ainsi : "Ce chemin de fer marque une nouvelle aube pour l’intégration de l’Afrique dans l’économie mondiale. A partir d’aujourd’hui, des millions d’Africains sont désormais connectés aux installations portuaires dernier cri de Djibouti. Entre l’Afrique, l’Asie et l’Europe, Djibouti est au cœur des routes commerciales mondiales et nous sommes fiers de jouer un rôle vital dans le développement de la région et du continent".

Le chemin de fer a été précédemment inauguré du côté de l’Éthiopie le 5 octobre 2016. Avec les voyages maintenant aussi possibles au départ de Djibouti, le nouveau chemin de fer est une étape supplémentaire dans la réalisation d’une ligne de 2000 km qui reliera également Djibouti et l’Ethiopie au Sud Soudan. L’ambition est que ce premier tronçon évolue un jour en un réseau ferré transafricain traversant le continent de la mer Rouge à l’Océan Atlantique, un voyage qui par la mer prend actuellement huit semaines... Et qui pourrait alors être significativement réduit.

Commentaires facebook