Lundi 11 Décembre 2017

Afrique de l'Est: les échanges commerciaux chutent pour la deuxième année consécutive en 2016

Afrique de l'Est: les échanges commerciaux chutent pour la deuxième année consécutive en 2016
(Agence Ecofin 29/11/17)

Selon le rapport sur le commerce et l'investissement de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) paru au cours de ce mois, les échanges commerciaux entre les pays membres et le reste du monde ont chuté de 19,5 % pour la deuxième année consécutive, en 2016.

L’année dernière, le commerce global de la région la plus dynamique d’Afrique est tombé à 44,6 milliards $, loin des 55,4 milliards $ totalisés en 2015.

Ce ralentissement continu observé depuis 2015, est essentiellement dû à la chute des prix des produits d’exportation et du trend de la demande mondiale. En effet, la morosité de l’environnement économique mondial a été défavorable à l’Afrique de l’Est. Une situation qui a fortement contribué à la baisse des échanges commerciaux.

Les exportations totales ont baissé de 6,8% à 14,9 milliards $, contre 16 milliards $ en 2015, indique le rapport.

De leurs côtés, les importations vers la région ont également chuté à 29,7 milliards $ en 2016. En 2015, elles avaient atteint 39,4 milliards $.

Ces données ressortent toutefois, une amélioration de la balance commerciale pour l’Afrique orientale. Le rapport attribue la baisse des importations à la chute des prix du pétrole.

Par ailleurs, le commerce intrarégional n’est pas resté en marge de cette dynamique baissière. Selon le document, les échanges commerciaux entre les pays d’Afrique de l’Est ont également diminué à 4,2 milliards $ en 2016. Il s’agit là d’une baisse de 9,4%, et ce, malgré « la mise en place d'un territoire douanier unique qui prévoit l'élimination des droits de douane et autres obstacles au commerce entre les pays de la communauté est-africaine », souligne le rapport.

L’étude conclut que le régime commercial inadéquat qui restreint l'exportation de certains produits vers les pays partenaires, le manque de diversification des exportations et l'existence d'obstacles non tarifaires dans la région, ont eu une incidence néfaste sur le commerce intrarégional.

Fiacre E. Kakpo

Commentaires facebook