Dans le monde | Africatime
Mardi 25 Avril 2017

Dans le monde

(AFP)

Pyongyang a célébré mardi la naissance de son armée par un exercice "massif" de tirs d'armes conventionnelles au moment où un sous-marin américain débarquait dans un port sud-coréen, selon Séoul, dans un contexte de tensions autour des ambitions nucléaires du Nord.

Les spéculations étaient allées bon train sur le fait que Pyongyang pourrait mener un sixième essai nucléaire ou un tir de missile à l'occasion du 85ème anniversaire de la création de son armée.

(AFP)

La découverte d'une larve capable de dévorer le polyéthylène, l'une des matières plastiques les plus résistantes, utilisées dans de nombreux emballages, offre la perspective de bio-dégrader rapidement ce polluant qui s'accumule dans l'environnement, notamment les océans.

(AFP)

La police de Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne, a annoncé mardi avoir arrêté dans la région de Barcelone quatre personnes ayant des liens avec des suspects interpellés dans l'enquête sur les attentats de mars 2016 à Bruxelles.

"Nous avons arrêté huit personnes", un chiffre qui pourrait augmenter, a déclaré à la radio Rac1 Jordi Jané, chargé de la sécurité au gouvernement régional de Catalogne.

(AFP)

De revers en volte-face, Donald Trump a connu un apprentissage difficile du pouvoir. S'il a montré sa capacité à évoluer, il n'a pas véritablement réussi à établir un "nouveau" Trump avec une doctrine et un style présidentiel constant.

A l'heure du cap symbolique des 100 jours, qu'il franchira samedi, le constat est cruel pour celui qui promettait aux Américains de "gagner, gagner, gagner": il est, à ce stade de son mandat, le président le moins populaire de l'histoire moderne des Etats-Unis (même si sa base lui reste, pour l'heure, fidèle).

(AFP)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu menaçait mardi d'annuler un entretien prévu avec le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel si celui-ci rencontrait des représentants d'organisations critiques du gouvernement, a indiqué un responsable israélien.

Ce responsable a confirmé auprès de l'AFP, sous couvert de l'anonymat, des informations d'abord rapportées par la chaîne israélienne Channel 2.

(AFP)

Le mur à la frontière mexicaine voulue par Donald Trump menace de provoquer une crise politique aux Etats-Unis, l'opposition démocrate au Congrès refusant absolument de voter le moindre dollar pour le chantier.

Le Congrès doit pourtant adopter impérativement un budget avant vendredi prochain, le 28 avril à minuit.

C'est la date au-delà de laquelle l'Etat fédéral américain n'est plus financé. Aux Etats-Unis, les administrations ne peuvent légalement fonctionner si le Congrès, gardien des cordons de la bourse, ne leur a pas voté de crédits de fonctionnements.

(AFP)

Les pentes enneigées de la station de Masikryong, seule du genre en Corée du Nord, sont vierges ou presque de tout skieur. Au pied des pistes, un écran géant crache à plein tube les chants d'une chorale militaire.

La construction de cette station, sur une initiative personnelle du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, a commencé après la désignation de Pyeongchang, localité de la Corée du Sud rivale, pour accueillir les jeux Olympiques d'hiver de 2018.

(AFP)

L'Arkansas a procédé lundi soir à une double exécution très controversée de deux condamnés à mort, une première aux Etats-Unis depuis 17 ans.

Jack Jones et Marcel Williams, condamnés de façon distincte dans les années 1990 pour viol et meurtre, ont chacun reçu une injection létale, a annoncé Leslie Rutledge, la procureure générale de cet Etat du sud du pays.

Leurs avocats ont bataillé devant les tribunaux jusqu'aux ultimes minutes, avant de voir leurs derniers recours judiciaires rejetés.

(AFP)

Les Etats-Unis ont relancé lundi un vieux conflit commercial avec le Canada en imposant des taxes sur les importations de bois de construction, au risque de tendre davantage les relations entre les deux pays.

Le département du Commerce (DoC) a indiqué que ces droits compensateurs (countervailing duties) seraient immédiatement perçus et s'échelonneraient entre 3,02% et 24,12% selon les entreprises canadiennes.

Ces mesures, qualifiées de "préliminaires" par la partie américaine ont immédiatement suscité une vive réaction au Canada.

(AFP)

Un séisme de magnitude 6,9 a frappé lundi le centre du Chili, a annoncé l'Institut américain d'études géologiques (USGS), qui a situé l'épicentre à 38 kilomètres à l'ouest de la cité côtière de Valparaiso.

L'USGS avait indiqué dans un premier temps que la magnitude du tremblement de terre était de 7,1.

La forte secousse a été ressentie peu après 18H30 (21H30 GMT), selon l'organisme. Les habitants des immeubles élevés de Santiago l'ont sentie avec plus d'intensité alors que les bâtiments ont beaucoup vibré, provoquant des réactions de panique.

(AFP)

Les salariés d'Alitalia ont rejeté lundi le plan de relance drastique présenté comme celui de la dernière chance pour la compagnie aérienne italienne qui risque désormais la liquidation, a annoncé la direction.

Près de 90% des quelque 12.500 membres du personnel ont participé à la consultation entre jeudi et lundi après-midi. Dans la soirée, le non a dépassé la barre des 50% bien avant la fin du dépouillement.

(AFP)

Des forces arabo-kurdes ont pénétré pour la première fois lundi à Tabqa, un verrou clé en direction du principal fief du groupe Etat islamique (EI) en Syrie et objectif ultime de ces combattants appuyés par les Etats-Unis.

Le 5 novembre 2016, les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont lancé une grande offensive, baptisée "Colère de l'Euphrate", pour chasser l’organisation jihadiste de la ville de Raqa, dans le nord-est du pays en guerre.

(AFP)

Eric Olsen, le patron du cimentier suisse LafargeHolcim, va quitter ses fonctions le 15 juillet pour tenter de désamorcer le dossier syrien, le groupe ayant été mis en cause pour avoir indirectement financé des groupes armés dans ce pays.

Le conseil d'administration a accepté sa démission après avoir toutefois conclu, au terme d'une enquête interne, que ce ressortissant franco-américain, qui s'était vu confier les rênes de l'entreprise en 2015 pour mener à bien la fusion du français Lafarge avec le suisse Holcim, était hors de cause.

(AFP)

A quelques semaines des élections législatives britanniques, le parti europhobe Ukip semble avoir perdu son pouvoir de séduction, maintenant que le Brexit va devenir réalité.

Il est désormais crédité de 5% des intentions de vote, son plus bas niveau depuis mars 2012, selon un sondage YouGov/Sunday Times publié dimanche.

L'United Kingdom Independant Party paie là son incapacité à formuler un programme politique renouvelé depuis le vote en faveur du Brexit, sa raison d'être, ainsi que sa crise de leadership, loin d'être résolue.

(AFP)

Le Conseil de sécurité de l'ONU doit être prêt à imposer de nouvelles sanctions "plus fortes" à l'encontre de la Corée du Nord, a estimé lundi le président américain Donald Trump sur fond de tensions en raison des programmes nucléaire et balistique de Pyongyang.

"Le statu quo en Corée du Nord est inacceptable et le Conseil de sécurité doit être prêt à imposer de nouvelles sanctions plus fortes (...) C'est une réelle menace pour le monde", a déclaré M. Trump lors d'une rencontre à la Maison Blanche en présence des ambassadeurs à l'ONU des pays membres du Conseil de sécurité.

(AFP)

L'Arkansas se préparait à exécuter lundi deux condamnés à mort, une première aux Etats-Unis depuis 17 ans qui s'inscrit dans un calendrier très controversé d'exécutions accélérées dans cet Etat du sud du pays.

Si aucun sursis de dernière minute n'est octroyé par un juge, Jack Jones et Marcel Williams deviendront les deuxième et troisième détenus mis à mort en avril en Arkansas, Etat qui avait initialement prévu d'exécuter huit prisonniers en 11 jours.

(AFP)

Le régime syrien est prêt à instaurer un cessez-le-feu à Khan Cheikhoun, ville sous contrôle rebelle victime début avril d'une attaque chimique présumée, si des experts internationaux y sont envoyés pour enquêter, a annoncé lundi l'armée russe, alliée de Damas.

"La Syrie est prête à introduire un moratoire total sur les actions de ses forces armées, de son aviation et de son artillerie dans cette zone afin d'assurer la sécurité d'une mission d'experts à Khan Cheikhoun", dans la province d'Idleb (nord-ouest), a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

(AFP)

Un avocat philippin a déposé lundi en tant que citoyen un dossier d'informations auprès du bureau de la procureure de la Cour pénale internationale (CPI) accusant le président Rodrigo Duterte d'avoir causé la mort de plus 8.000 personnes dans sa guerre antidrogue.

(AFP)

Le soulagement était palpable lundi à Bruxelles après la qualification du pro-européen Emmanuel Macron pour la finale de la présidentielle française, même si le scrutin a une nouvelle fois illustré une forte défiance face à l'UE.

La dirigeante d'extrême droite du Front national, Marine Le Pen, s'est qualifiée dimanche pour le deuxième tour avec 7,6 millions de voix (21,53%), derrière M. Macron (23,75%).

(AFP)

L'état de santé du leader palestinien Marwan Barghouthi s'est "dangereusement" détérioré, a annoncé lundi à l'AFP une ONG palestinienne au huitième jour d'une grève de la faim suivie par plus d'un millier de détenus palestiniens.

Depuis le début de ce mouvement le 17 avril, responsables et observateurs palestiniens mettent en garde contre une "explosion" en cas de détérioration de l'état de santé d'un leader de la grève.

(AFP)

Penché sur sa béquille, Nizar fouille les décombres du bâtiment principal de l'université de Mossoul à la recherche du moindre document administratif qui n'aurait pas été détruit.

Il fait partie d'un groupe de quatre volontaires, des anciens employés de l'université, qui tentent patiemment de la remettre en ordre de marche, trois mois après la reprise par les forces irakiennes de l'est de la deuxième ville du pays.

(AFP)

La police indienne a ouvert le feu lundi au Cachemire contre une manifestation étudiante, a constaté un journaliste de l'AFP, sur fond de regain de violences dans cette région poudrière.

Le Cachemire indien est sous haute tension depuis que huit personnes ont été tuées par la police et les paramilitaires dans des heurts lors d'élections locale le 9 avril.

(AFP)

L'arrestation d'un ressortissant américain par la Corée du Nord ce week-end est une tentative du leader du régime communiste Kim Jong-Un de montrer sa force, a estimé lundi l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley.

Kim Sang-Duk, également appelé Tony Kim, a été arrêté samedi à l'aéroport de Pyongyang alors qu'il s'apprêtait à partir après avoir enseigné pendant plusieurs semaines à l'Université des sciences et de la technologie de la capitale (USTP), a indiqué l'établissement.

(AFP)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a porté plainte contre un chercheur français qui a évoqué son possible "assassinat" en commentant sa victoire au référendum sur le renforcement de ses pouvoirs, a indiqué la présidence turque.

(AFP)

Des milliers d'ouvriers du textile au Bangladesh ont commémoré lundi avec émotion le quatrième anniversaire de l'effondrement du Rana Plaza, l'un des pires accidents industriels de l'Histoire, où 1.138 personnes avaient trouvé la mort.

De nombreux survivants étaient en pleurs en manifestant sur les lieux de l'effondrement du funeste immeuble, qui abritait des ateliers de confection dans la banlieue de la capitale Dacca, ainsi que dans un cimetière où nombre de victimes sont enterrées.

(AFP)

Un journaliste italien qui avait été arrêté en Turquie alors qu'il travaillait sur les réfugiés à la frontière syrienne a été libéré après deux semaines de détention, a déclaré lundi le ministère italien des Affaires étrangères.

Gabriele Del Grande, 34 ans, devait regagner lundi Bologne où il était attendu par ses parents et par le chef de la diplomatie italienne, Angelino Alfano.

"Je viens de lui parler et il est sur le chemin du retour en Italie. J'ai eu le plaisir de l'annoncer à sa famille. Nous l'attendons", a déclaré le ministre.

(AFP)

L'opposition au président socialiste du Venezuela, Nicolas Maduro, appelle à une nouvelle manifestation mercredi en faveur d'élections générales anticipées, l'objectif central de près d'un mois de mobilisations au cours desquelles 24 personnes ont été tuées.

Accusant les institutions contrôlées par le gouvernement d'être "complices du coup d'Etat", le député d'opposition Miguel Pizarro a appelé à marcher en direction de l'une d'elles, dans le centre de Caracas, sans préciser encore laquelle pour ne pas donner à l'exécutif "72 heures pour se préparer".

(AFP)

Islam Maytat voulait devenir styliste à Londres mais son rêve s'est brisé quand son mari, un Britannique d'origine afghane, l'a emmenée en Syrie où elle a appris à manier les armes avec les jihadistes.

Après près trois ans dans le "califat" autoproclamé par le groupe État islamique (EI), trois maris et deux enfants, cette Marocaine de 23 ans a réussi à s'enfuir, trouvant refuge depuis mars dans le nord-est de la Syrie, aux mains des forces kurdes.

(AFP)

Le chef du Pentagone Jim Mattis a effectué lundi une visite surprise de quelques heures en Afghanistan, où 8.400 soldats américains sont déployés, trois jours après une attaque meurtrière qui secoue la hiérarchie militaire afghane au plus haut niveau.

Le général Mattis, qui arrivait en terrain connu pour avoir commandé les troupes américaines au Moyen-Orient (dont l'Afghanistan) de 2010 à 2013, n'a pas annoncé de nouveaux déploiements, demandés par le patron du contingent américain à Kaboul, le général John Nicholson.

(AFP)

Le ministre danois de la Défence a dénoncé l'"attitude très agressive" de la Russie après la publication dimanche soir d'un rapport faisant état de piratage de courriels par un groupe de hackers russes accusés d'ingérence dans l'élection présidentielle américaine.

"Cela participe d'une guerre continue dans ce domaine (...), où nous assistons à une attitude très agressive de la Russie", a déclaré à l'agence de presse Ritzau le ministre de la Défense, Claus Hjort Frederiksen.

(AFP)

Un site officiel nord-coréen a averti les États-Unis qu'ils seraient "rayés de la surface de la Terre" si Washington déclenchait une guerre sur la péninsule, dernier épisode en date des échanges de menaces qui alimentent les tensions dans la région.

Samedi, le vice-président américain Mike Pence avait annoncé que le porte-avions américain Carl Vinson et son groupe arriveraient "dans quelques jours" en mer du Japon alors que les rumeurs sur un possible sixième essai nucléaire nord-coréen sont insistantes.

(AFP)

Des combattants du groupe jihadiste État islamique (EI) habillés en soldats ont attaqué dimanche à l'ouest de Bagdad un convoi gouvernemental, tuant dix membres des forces de sécurité, ont indiqué des commandants.

Selon un commandant local, les jihadistes ont profité d'une tempête de sable pour attaquer le convoi près de la ville de Routba, dans la province d'Al-Anbar.

(AFP)

Le président chinois Xi Jinping a appelé lundi à la "retenue" vis-à-vis de la Corée du Nord lors d'un entretien téléphonique avec son homologue américain Donald Trump, avant l'arrivée prévue d'un porte-avions de l'US Navy au large de la péninsule coréenne.

Cette conversation intervient sur fond de tensions croissantes entre la Corée du Nord et les États-Unis. Pyongyang pourrait par ailleurs mener mardi un nouvel essai nucléaire ou balistique, pour marquer les 85 ans de son armée.

(AFP)

Le ministre de la Défense afghan Abdullah Habibi et le chef d’État-major ont présenté leur démission lundi, a annoncé la présidence trois jours après une attaque talibane qui a fait plus de 130 morts sur une base militaire dans le nord du pays.

"Le Président Ashraf Ghani a accepté la démission du ministre de la Défense et du chef d’État-Major," le général Qadam Shah Shahim, a indiqué le bureau de la présidence dans un communiqué.

(AFP)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a menacé dimanche de "destruction" ceux qui appellent à la "destruction" d'Israël, à la veille de la journée annuelle de commémoration de la Shoah.

"L'Iran et l'Etat islamique veulent nous détruire et la haine des juifs est dirigée aujourd'hui contre l'Etat juif", a affirmé M. Netanyahu au mémorial Yad Vashem à Jérusalem, se référant notamment à l'organisation jihadiste.