Mercredi 23 Août 2017
(La Voix du Nord 18/08/17)
Parmi les quelques centaines de migrants se trouvant actuellement dans le Calaisis, beaucoup arrivent d’Érythrée et d’Éthiopie. René Lefort, journaliste et chercheur indépendant, spécialiste de la Corne de l’Afrique, nous éclaire sur la situation de ces deux pays, et sur les raisons de cet exil de masse. - Pourquoi de nombreux Éthiopiens quittent-ils leur pays ? « En Éthiopie, 80 % de la population vit de la terre. La croissance démographique est de 2,6 % par an, tandis que la surface de la terre à cultiver reste stable. La superficie moyenne de l’exploitation est de 0,75 hectare. La parcelle est transmise à un ou deux enfants, les trois ou quatre autres restent sur le carreau...
(24 Heures.ch 18/08/17)
Érythrée - SuisseVictimes d'un régime totalitaire, ils protestent contre un rapprochement de la Suisse avec le gouvernement érythréen. Quelques centaines d'Erythréens ont manifesté vendredi après-midi pacifiquement sur la Place fédérale à Berne. Ils ont protesté contre le président Isayas Afewerki et un rapprochement de la Suisse avec les autorités de leur pays. Les Erythréens sont victimes de ce régime totalitaire, ont dénoncé les manifestants sur une banderole en réclamant l'arrêt des négociations. La Suisse ne semble toutefois pas en être là. Elle n'a pu qu'entamer avec d'autres pays européens un dialogue structuré avec l’Érythrée. Des missions de reconnaissance ont eu lieu dans la capitale Asmara et Berne a renforcé sa présence par un nouvel attaché suisse. La Suisse teste les...
(RFI 11/08/17)
Ce jeudi 10 août 2017, quelque 180 migrants africains qui avaient pris place en bateau ont été jetés par-dessus bord par des passeurs au large du Yémen. On dénombre au moins cinq morts et 50 personnes portées disparues, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Le même drame s'était produit la veille. Mercredi, 120 migrants en provenance de la corne de l'Afrique avaient été jetés à la mer délibérément par des passeurs à l'approche de la côte de la province de Chabwa, dans le sud du Yémen. L'OIM avait alors estimé à environ 50 le nombre de victimes...
(Autre média 27/07/17)
En phase avec son offensive diplomatique et économique, la Chine étend de plus en plus son rôle militaire dans le monde, notamment en Afrique et au Proche-Orient, et cela préoccupe évidemment les États-Unis, a constaté dans un entretien avec Sputnik l’analyste militaire russe Vladimir Evseïev. En proposant sa médiation dans la résolution du contentieux frontalier entre Djibouti et l'Érythrée, notamment par le déploiement de ses troupes à la frontière entre ces deux pays, la Chine essaie de se positionner en acteur politique, capable de régler les conflits armés, a déclaré à Sputnik Vladimir Evseïev.
(Courrier International 27/07/17)
Parfois considérée comme la Corée du Nord de l’Afrique, l’Érythrée affiche depuis peu sa volonté de sortir de l’isolement international. Au désespoir de sa voisine et ennemie historique, l’Éthiopie. Deux épisodes récents qui peuvent sembler incongrus apparaîtront peut-être un jour comme des tournants symboliques pour l’Erythrée, ce pays à parti unique souvent décrit comme un royaume ermite. Le premier est l’affrontement sanglant de juin 2016 à la frontière entre l’Érythrée et l’Éthiopie, affrontement qui a fait des centaines de morts...
(La Croix 26/07/17)
À la suite de pressions diplomatiques internationales, le patriarche orthodoxe d’Érythrée, en résidence surveillée depuis dix ans, est brièvement apparu dans la cathédrale Sainte-Marie d’Asmara. Selon des sources locales, des « policiers en civil ont dissuadé les fidèles de prendre des photos » et le patriarche serait retourné en prison aussitôt la messe terminée. Le patriarche orthodoxe d’Érythrée, Abune Antonios, a effectué dimanche 16 juillet 2017 sa première apparition publique depuis son placement en résidence surveillée il y a dix...
(Autre média 26/07/17)
Les chrétiens d’Erythrée subissent de fortes persécutions de la part des autorités et prennent le risque de se retrouver en prison en se réunissant dans des lieux secrets. Il y a 15 ans les autorités érythréens ont ordonné la fermeture des églises évangéliques pour des « raisons politiques et non religieuses », après avoir constaté leur forte croissance, raconte Greg Musselman de Voice of the Martyrs Canada. Les autorités craignaient que les évangéliques déstabilisent le pays en insufflant un «...
(AFP 08/07/17)
Les Erythréens ont toujours soutenu qu'il n'y avait pas en Afrique une autre ville comme leur capitale Asmara et l'Unesco a confirmé leur sentiment en l'inscrivant samedi sur sa liste du patrimoine culturel mondial. La décision, annoncée à Cracovie, où le Comité du patrimoine mondial est réuni, couronne un long effort des autorités érythréennes pour faire reconnaître par la communauté internationale l'architecture unique de la ville. Celle-ci possède notamment un bowling art-déco avec des fenêtres aux vitres de couleur et une station-service qui ressemble à un avion en train de s'éléver dans les airs.
(RFI 03/07/17)
Selon Human Rights Watch, des prisonniers yéménites soupçonnés d'appartenir à des groupes jihadistes auraient été transférés dans une prison secrète en Erythrée. L'organisation de défense des droits de l'homme soutient sur la foi de témoignages de leurs proches qu'une quinzaine d'entre eux seraient détenus sur une base militaire des Emirats arabes unis en Erythrée. Des accusations rejetées par le ministre de l'Information érythréen et le ministre des Affaires étrangères des Emirats. Selon Kristine Beckerle, membre de l'équipe d'enquêteurs, un faisceau de témoignages porte Human Rights Watch à croire que ces déportations ont bien lieu mais l’ONG n'accuse pas les autorités Erythréennes d'en être complices.
(France TV Info 21/06/17)
Le Conseil de sécurité de l'ONU s’est réuni le 19 juin 2017 sur le différend frontalier qui s'envenime entre Djibouti et l’Erythrée. Djibouti a accusé Asmara d'avoir profité du retrait des observateurs Qataris, déployés le long de la frontière, pour occuper une zone revendiquée par les deux pays. L’Union Africaine craint un embrasement de la région et envoie une mission à la frontière. La tension monte entre Djibouti et l’Erythrée depuis le retrait le 16 mai 2017 des observateurs du...
(La Tribune de Genève 14/06/17)
Récits de civils secourus par les forces soudanaises le long de la frontière avec l'Erythrée, afin d'endiguer l'immigration clandestine. C'est un profond désir de liberté qui a poussé Efrem Desta à fuir l'Erythrée et entrer illégalement au Soudan voisin, dans l'espoir de rallier un jour l'Europe. Mais son voyage a tourné court lorsque lui et d'autres migrants érythréens ont été enlevés après avoir traversé la frontière par la tribu des Rashaida dans l'est du Soudan, près du village d'Al-Laffa. «Nous...
(BBC 14/06/17)
Face à la crise du Golfe, le Qatar a décidé mercredi de retirer sa force d'observation déployée en 2010 entre l'Érythrée et Djibouti. Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères a indiqué que "l'État du Qatar avait informé le gouvernement de Djibouti du retrait de toutes ses troupes déployées à la frontière avec l'Érythrée". La décision du petit Emirat du Moyen-Orient fait suite à une prise de position de l'Érythrée, qui a soutenu l'Arabie saoudite et ses alliés dans...
(AFP 13/06/17)
La France a appelé mardi à la libération de l'ancien patriarche de l'église orthodoxe d'Erythrée, maintenu en résidence surveillée depuis 10 ans pour avoir, selon plusieurs sources, critiqué le régime autoritaire et isolationniste de ce pays situé sur la mer Rouge. "La France est vivement préoccupée par le maintien en résidence surveillée, depuis dix ans désormais, du patriarche de l'Eglise orthodoxe d'Erythrée, sa Béatitudeune Ab Antonios", a indiqué le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué. "Nous déplorons que celui-ci, âgé de 89 ans, n'ait en outre pas...
(AFP 13/06/17)
C'est un profond désir de liberté qui a poussé Efrem Desta à fuir l'Erythrée et entrer illégalement au Soudan voisin, dans l'espoir de rallier un jour l'Europe. Mais son voyage a tourné court lorsque lui et d'autres migrants érythréens ont été enlevés après avoir traversé la frontière par la tribu des Rashaida dans l'est du Soudan, près du village d'Al-Laffa. "Nous avons fui l'Erythrée car nous aspirons à la liberté, mais à notre arrivée ici nous avons été capturés par les Rashaida", raconte Efrem Desta, 20 ans, dans sa...
(Autre média 11/05/17)
Coupés du monde, les Érythréens vivent dans une société militaire et orwellienne. Ils sont prêts à prendre les plus grands risques pour la fuir. La peur traverse le temps et les frontières. Plus de dix ans après avoir quitté l’Érythrée, Selina est toujours poursuivie par l’ombre d’Isaias Afwerki, le dictateur à la tête du pays depuis son indépendance en 1993. Quand elle parle à sa famille restée sur place, cette quadragénaire ne touche pas un mot de politique par crainte...
(RFI 26/04/17)
Depuis janvier, plus de mille migrants africains sont morts ou ont disparu en Méditerranée en tentant de rejoindre l'Europe. Et ils sont plus de 35 000 à avoir été secourus en mer. Parmi eux, de nombreux Erythréens venus de ce pays secret de la Corne de l'Afrique, peuplé seulement d'environ 4 millions de personnes. C'est d'ailleurs un sujet d'inquiétude depuis quelques années, car manifestement, le pays se vide peu à peu de ses habitants. Et malgré les polémiques lancées par certains qui disent que ce constant est exagéré, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) comptabilise entre 2 000 et 3 000 personnes...
(24 Heures.ch 20/04/17)
Le SEM note une hausse des arrivées de migrants en Italie qui pourrait se répercuter en Suisse. Les demandes d'asile sont pourtant en baisse. La pression migratoire sur l'Europe et la Suisse ne faiblit pas, avertit jeudi le secrétaire d'Etat aux migrations, Mario Gattiker. «L'Italie a déjà enregistré une hausse de 60% des arrivées par rapport à la même période de l'an dernier», relève-t-il. «On n'en voit pas encore les effets en Suisse (...) mais il n'est pas à exclure...
(AFP 11/04/17)
Le courant équatorial cyclique du Pacifique El Nino est lié à un important changement de la répartition des cas de choléra en Afrique, une observation qui pourrait aider à une meilleure préparation et à une réduction du nombre de malades et de la mortalité. Durant les années où ce courant chaud est actif, l'Afrique de l'Est recense environ 50.000 cas de plus annuellement tandis que le sud du continent en dénombre 30.000 de moins par rapport aux années où El...
(AFP 05/04/17)
Le gouvernement érythréen a qualifié mardi d'"injustifiées" des sanctions prises contre sa marine par les Etats-Unis, un mois après que l'ONU eut rapporté l'interception d'une cargaison de matériel militaire en provenance de Corée du Nord et à destination de l'Erythrée. Washington avait annoncé le 30 mars l'interdiction pour deux ans de tout commerce américain lié de près ou de loin au domaine militaire avec la marine érythréenne à la suite de la violation d'une loi américaine de "non-prolifération" prévoyant des...
(RFI 30/03/17)
Un journaliste érythréen, disparu en prison depuis plus de quinze ans, s'est vu décerner, ce jeudi, le prestigieux prix Guillermo Cano décerné par l'Unesco. Dawit Isaak, qui détient la double nationalité suédoise et érythréenne, a été arrêté au cours des rafles de septembre 2001. On est sans nouvelle de lui depuis cette date : on ignore où il est détenu ni s'il est encore vivant. En annonçant la décision du jury, la directrice générale de l'Unesco Irina Bokova a souhaité « sincèrement que, grâce à ce prix, le monde se dise "Libérez Dawit Isaak maintenant" ». Certains déserteurs le disent enfermé dans le bagne d'Eiraeiro, dans...

Pages