Mardi 22 Août 2017
(L'Express 18/08/17)
Au pouvoir depuis près d'un quart de siècle, Issayas Afewerki a poussé des centaines de milliers de ses compatriotes à l'exil. Chaque semaine, ils sont plusieurs centaines à tenter la périlleuse traversée de la frontière soudanaise et la longue marche à travers le désert pour rejoindre les côtes de la Méditerranée ou le Sinaï égyptien. Sur leur chemin, la fatigue, la soif, la faim. Le vol, le viol aussi, et le risque omniprésent d'être enlevé par des trafiquants d'êtres humains. Mais ils sont prêts à tout plutôt que d'endurer une journée supplémentaire dans la prison à ciel ouvert qu'est devenue l'Erythrée. Ils fuient la dictature du seul et unique président qu'ait connu ce petit pays...
(RFI 11/08/17)
Ce jeudi 10 août 2017, quelque 180 migrants africains qui avaient pris place en bateau ont été jetés par-dessus bord par des passeurs au large du Yémen. On dénombre au moins cinq morts et 50 personnes portées disparues, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Le même drame s'était produit la veille. Mercredi, 120 migrants en provenance de la corne de l'Afrique avaient été jetés à la mer délibérément par des passeurs à l'approche de la côte de la province de Chabwa, dans le sud du Yémen. L'OIM avait alors estimé à environ 50 le nombre de victimes...
(Courrier International 27/07/17)
Parfois considérée comme la Corée du Nord de l’Afrique, l’Érythrée affiche depuis peu sa volonté de sortir de l’isolement international. Au désespoir de sa voisine et ennemie historique, l’Éthiopie. Deux épisodes récents qui peuvent sembler incongrus apparaîtront peut-être un jour comme des tournants symboliques pour l’Erythrée, ce pays à parti unique souvent décrit comme un royaume ermite. Le premier est l’affrontement sanglant de juin 2016 à la frontière entre l’Érythrée et l’Éthiopie, affrontement qui a fait des centaines de morts...
(La Croix 26/07/17)
À la suite de pressions diplomatiques internationales, le patriarche orthodoxe d’Érythrée, en résidence surveillée depuis dix ans, est brièvement apparu dans la cathédrale Sainte-Marie d’Asmara. Selon des sources locales, des « policiers en civil ont dissuadé les fidèles de prendre des photos » et le patriarche serait retourné en prison aussitôt la messe terminée. Le patriarche orthodoxe d’Érythrée, Abune Antonios, a effectué dimanche 16 juillet 2017 sa première apparition publique depuis son placement en résidence surveillée il y a dix...
(BBC 04/07/17)
Djibouti a fait appel à l'Union Africaine pour déployer des observateurs le long de sa frontière contestée avec l'Erythrée. Il y a deux semaines, le Qatar a retiré ses troupes de maintien de la paix entre les deux pays. Mahamoud Ali Youssouf, ministre djiboutien des affaires étrangères, a déclaré que "le manque d'observateurs sur cette frontière n'est pas dans l'intérêt ni de l'Erythrée ni de Djibouti". "Nous avons proposé à l'Union africaine d'envoyer des observateurs sur la partie contestée de...
(RFI 03/07/17)
Selon Human Rights Watch, des prisonniers yéménites soupçonnés d'appartenir à des groupes jihadistes auraient été transférés dans une prison secrète en Erythrée. L'organisation de défense des droits de l'homme soutient sur la foi de témoignages de leurs proches qu'une quinzaine d'entre eux seraient détenus sur une base militaire des Emirats arabes unis en Erythrée. Des accusations rejetées par le ministre de l'Information érythréen et le ministre des Affaires étrangères des Emirats. Selon Kristine Beckerle, membre de l'équipe d'enquêteurs, un faisceau de témoignages porte Human Rights Watch à croire que ces déportations ont bien lieu mais l’ONG n'accuse pas les autorités Erythréennes d'en être complices.
(France TV Info 21/06/17)
Le Conseil de sécurité de l'ONU s’est réuni le 19 juin 2017 sur le différend frontalier qui s'envenime entre Djibouti et l’Erythrée. Djibouti a accusé Asmara d'avoir profité du retrait des observateurs Qataris, déployés le long de la frontière, pour occuper une zone revendiquée par les deux pays. L’Union Africaine craint un embrasement de la région et envoie une mission à la frontière. La tension monte entre Djibouti et l’Erythrée depuis le retrait le 16 mai 2017 des observateurs du...
(RFI 17/06/17)
La tension monte entre Djibouti et l'Erythrée. Mercredi, le Qatar a annoncé qu'il avait retiré ses troupes de la région du Ras Doumeira, un secteur revendiqué par les deux pays. Or, Djibouti accuse les soldats érythréens d'avoir profité du retrait qatarien pour se déployer dans la zone. Suite à sa saisine, le Conseil de sécurité de l'ONU examinera officiellement la question lundi prochain. Face à l'opportunisme de son voisin, Djibouti a formellement protesté auprès des Nations unies. Le chef de...
(RFI 15/06/17)
Le Qatar a retiré les troupes qu'il stationnait à la frontière entre l'Erythrée et Djibouti. Les deux pays ont un différend frontalier de longue date. Après des affrontements en 2008, Doha avait servi de médiateur et déployé des soldats dans la zone de Ras Doumeira pour servir de tampon. Finalement les Qataris ont annoncé le retrait de leurs hommes, sans préciser leur nombre ni pour quelle raison. Cette décision intervient en tout cas en pleine crise entre le Qatar et ses voisins. Doha est accusé de soutien au terrorisme par l'Arabie saoudite et ses alliés qui ont rompu leurs liens diplomatiques avec Doha.
(Le Matin 14/06/17)
La Chambre du peuple a adopté, contre l'avis de Didier Burkhalter, une motion UDC qui demande l'ouverture immédiate d'une ambassade pour juger la situation sur place. Le Conseil fédéral doit ouvrir immédiatement une ambassade en Erythrée. Sourd aux objections du ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter, le National a adopté mercredi par 143 voix contre 13 une motion UDC en ce sens. Le Conseil des Etats doit encore se prononcer. Pour l'UDC, il est dans l'intérêt de la Suisse d'ouvrir rapidement une ambassade en Erythrée afin qu'elle puisse juger par elle-même de la situation sur place.
(France TV Info 31/05/17)
Animés par une passion commune, de jeunes Érythréens? réfugiés en Ethiopie, ont formé une équipe de cyclistes. Ils s’entraînent régulièrement avec l’espoir de participer un jour à une compétition de haut niveau. «Le cyclisme est une partie essentielle de ma vie. Je me sens heureux et détendu et je ne pense à rien d’autre lorsque je suis sur mon vélo», témoigne Filmon sur le site du Haut Commisssariat des Nations-Unies pour les réfugiés (HCR). Le jeune homme de 24 ans...
(RFI 11/05/17)
Le gouvernement a ces dernières semaines ordonné aux commerçants d'apposer des affiches dans leur boutique pour inciter à la délation des mendiants, des vendeurs à la sauvette et des colleurs d'affiches. A l'approche des commémorations de la fête de l'indépendance, le 24 mai, le gouvernement érythréen cherche manifestement à garder le contrôle des rues de la capitale Asmara. Ce sont de petites affiches dûment tamponnées par le ministère compétent. Les commerçants doivent les scotcher bien en vue dans leur boutique. Selam Kidane est la coordinatrice en Europe du mouvement clandestin...
(RFI 26/04/17)
Depuis janvier, plus de mille migrants africains sont morts ou ont disparu en Méditerranée en tentant de rejoindre l'Europe. Et ils sont plus de 35 000 à avoir été secourus en mer. Parmi eux, de nombreux Erythréens venus de ce pays secret de la Corne de l'Afrique, peuplé seulement d'environ 4 millions de personnes. C'est d'ailleurs un sujet d'inquiétude depuis quelques années, car manifestement, le pays se vide peu à peu de ses habitants. Et malgré les polémiques lancées par certains qui disent que ce constant est exagéré, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) comptabilise entre 2 000 et 3 000 personnes...
(La Tribune 07/04/17)
L’Afrique de l’Est est en mouvement. Au moment où la sous-région multiplie les actions pour intégrer son économie, les chaines d’approvisionnement deviennent des facteurs clés de réussite. L’appui de la Banque mondiale va permettre de les renforcer avec la construction prochaine de parcs logistiques. L'heure est à l'accélération des échanges commerciaux inter-régionaux en Afrique de l'Est. Afin d'appuyer cette dynamique, des parcs logistiques modernes seront prochainement construits dans toute la sous-région, ont annoncé mercredi à Nairobi des officiels, selon l'agence de presse Xinhua. Objectif : renforcer l'efficacité des chaines d'approvisionnement. En maitre d'ouvrage...
(RFI 30/03/17)
Un journaliste érythréen, disparu en prison depuis plus de quinze ans, s'est vu décerner, ce jeudi, le prestigieux prix Guillermo Cano décerné par l'Unesco. Dawit Isaak, qui détient la double nationalité suédoise et érythréenne, a été arrêté au cours des rafles de septembre 2001. On est sans nouvelle de lui depuis cette date : on ignore où il est détenu ni s'il est encore vivant. En annonçant la décision du jury, la directrice générale de l'Unesco Irina Bokova a souhaité « sincèrement que, grâce à ce prix, le monde se dise "Libérez Dawit Isaak maintenant" ». Certains déserteurs le disent enfermé dans le bagne d'Eiraeiro, dans...
(RFI 27/03/17)
Une dramatique sécheresse frappe depuis plusieurs années la Corne de l'Afrique, au point que la Somalie a déclaré l'état de catastrophe nationale et que l'état de famine a été décrété au Soudan du Sud. Depuis quelques semaines, les organisations humanitaires enregistrent les premiers morts de faim dans la région, tandis que les agricultures sont dévastées et les paysans contraints de se déplacer pour survivre. Parmi les pays les plus touchés, l'Etat autoproclamé du Somaliland, indépendant de facto depuis 1991. Le...
(RFI 06/03/17)
Le spectre de la famine plane sur l’Afrique de l’Est. L'état de famine a été déclaré au Soudan du Sud il y a deux semaines et l’état de « catastrophe nationale » en Somalie. La situation est mauvaise également en Ethiopie, en Ouganda, au Kenya et dans une moindre mesure, en Tanzanie. La faute à la sécheresse qui frappe depuis trois ans tout l’est du continent mais aussi, en Somalie et au Soudan du Sud, aux crises politico-sécuritaires majeures qui...
(Financial Afrik 28/02/17)
Les trajets dangereux que prennent des milliers d’Erythréens, à travers le désert ou en traversant la mer, sont des exemples flagrants de l’effet dévastateur des politiques restrictives de migration sur les personnes qui cherchent la sécurité hors de leur pays d’origine, déclare Médecins Sans Frontières (MSF) dans un nouveau rapport publié aujourd’hui. « Dying to reach Europe : Eritrean in search of safety » est basé sur les témoignages directs de réfugiés qui ont fui le petit pays de l’Afrique...
(Jeune Afrique 21/02/17)
Après son roman très réussi "La huitième Vibration", Carlo Lucarelli revient avec une intrigue policière qui se déroule en Érythrée. En s’emparant il y a neuf ans, dans La Huitième Vibration, du passé colonial italien en Érythrée, Carlo Lucarelli avait, de son propre aveu, entamé « une deuxième vie d’écrivain ». Et signé, au passage, un chef-d’œuvre de fresque historique dans laquelle se mêlaient les petites histoires et la grande Histoire. Le voilà de retour à Massaoua et à Asmara,...
(La Dépêche 21/02/17)
L'association de botanique «L'Erythrée, des hommes et des plantes en Pays de serres»» vient de tenir son assemblée générale annuelle dans une salle de l'espace multifonctionnel Serge-Dubois. À l'issue de la visite avant le début de la réunion du premier magistrat Michel Mingo, le président Jean-René Bernard a eu une pensée émue pour Chtistian Bascoulès, un adhérent de la première heure disparu l'an passé. Les vingt-deux membres du groupe ont vu l'exercice 2 016 quelque peu perturbé par les ennuis...

Pages