| Africatime
Samedi 25 Mars 2017
(Xinhua 11/03/17)
Les élus locaux des villes et des communautés d'Afrique de l'Ouest, du Sahel et de la Grande Corne de l'Afrique ont plaidé jeudi à Dakar pour la mise sur pied d'un programme de prévention locale de l'extrémisme violent. Ces élus locaux, membres du Réseau des Villes fortes ou "Strong city network" (SCN), ont relevé, à l'ouverture d'un séminaire sur l'extrémisme violent, que le continent africain est le théâtre depuis ces dernières décennies, de récurrentes attaques et menaces terroristes de groupes extrémistes violents. "Cette surenchère de la violence extrémiste qui entraîne des crises économiques et sociales, a propulsé les villes au coeur des efforts menés conjointement par les Etats, les instances régionales et internationales dans la...
(APA 27/01/17)
La Communauté des pays sahélo-sahariens (CEN-SAD), par la voix de son secrétaire général, Ibrahim Sani Abani, a exprimé, jeudi à Addis-Abeba, son soutien au retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA). «Le Maroc revient avec une détermination remarquable de contribuer à la consolidation de la paix, la sécurité et l’intégration économique en Afrique», a déclaré à la presse M. Abani. Le responsable, qui s’exprimait en marge de la 30è session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA, qui se tient dans la capitale éthiopienne en prélude au 28è sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement (30-31 janvier), a indiqué que «tous les pays africains attendent le retour du Maroc». «Il s’agit d’un retour tant attendu d’un pays qui a...
(RFI 23/01/17)
Enrôlée dans un service militaire permanent, la jeunesse érythréenne n’a pas le choix. Elle doit obéir… ou partir. Et pourtant, il y a un peu plus de 20 ans, l’âge de Souleymane notre témoin, tous les espoirs étaient permis dans la jeune Erythrée indépendante. Comment l’Erythrée a transformé son système scolaire en instrument de domination des corps et des esprits ? Pourquoi cette éducation militarisée ne laisse-t-elle aucun espoir aux jeunes Erythréens pour leur avenir, et les pousse à la...
(Le Monde 12/01/17)
Les patrons tricolores redécouvrent le continent noir, investi depuis une décennie par les pays émergents. En témoigne l’importante délégation, à Bamako, pour le sommet Afrique-France. Par Marie de Vergès Pierre Gattaz le reconnaît volontiers : « Je ne connais pas très bien l’Afrique. » Aux commandes de Radiall, sa société spécialisée dans les composants électroniques, le chef d’entreprise ne s’est guère frotté au continent noir. Mais comme patron des patrons, le président du Medef s’en est fait une cause. Une...
(La Tribune de Genève 19/12/16)
Les mesures annoncées par le Conseil fédéral concernant l'Erythrée ne suffisent pas, selon le Conseil des Etats. Par 21 voix contre 19, la chambre haute de l'Assemblée fédérale a décidé jeudi d'enfoncer le clou en transmettant une motion du National au gouvernement. Le texte issu du groupe libéral-radical demandait au gouvernement d'entamer des négociations avec l'Erythrée pour conditionner le lancement de nouveaux projets d'aide au développement au respect des droits de l'homme dans le pays et à un accord de réadmission avec la Suisse. Le Conseil fédéral vient d'annoncer sa volonté d'intensifier le dialogue bilatéral avec Asmara et d'étudier la possibilité de redémarrer des programmes de développement...
(APS 09/12/16)
Dakar –Abdoul Aziz Tall, ministre en charge du Plan Sénégal émergent (PSE), a été reçu en audience, mercredi, par Robert Mugabé, président du Zimbabwe, "dans le cadre de la promotion de la candidature du Pr Abdoulaye Bathily au poste de président de la Commission de l’Union africaine", a appris l’APS. M. Tall a remis au président zimbabwéen "une lettre personnelle" du chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, selon le ministère des Affaires étrangères. "Au cours de cette rencontre, l’excellence des...
(Autre média 05/11/16)
L’Erythrée a la réputation d’être une des pires dictatures au monde et la Suisse d’en être l’exact opposé, un exemple de démocratie participative. Dès lors il était logique que le bon se sente tenu de convertir le méchant. En février de cette année, quatre parlementaires fédéraux, qui ont fait le déplacement, en sont revenu avec l’impression d’un pays propre en ordre, comme c’est d’ailleurs la règle pour toute dictature bien organisée, qui réussit à se maintenir au pouvoir. Dès lors...
(La Tribune de Genève 04/11/16)
La Suisse tente un programme de développement dans ce pays, d’où provient la grande majorité des requérants d’asile. Qualifiée de dictature ou d’Etat de non-droit, l’Erythrée passe pour un cancre mondial en matière de droits de l’homme. La Suisse avait même fini par lever le camp. En 2006, elle y fermait son bureau de la Direction du développement et de la coopération. Dix ans plus tard, le dégel s’amorce. Le Conseil fédéral a annoncé hier qu’il était prêt à étudier la possibilité de redémarrer des programmes de développement en Erythrée. «Cette tentative de retour à une forme de coopération s’inscrit dans la ligne d’autres pays qui ont déjà commencé à travailler dans cette direction»...
(Le Nouvelliste 04/11/16)
AIDE AU DÉVELOPPEMENT - Principal pays de provenance des requérants d'asile, l'Erythrée est dans la ligne de mire de la Suisse. La Confédération veut redémarrer un processus de dialogue pour améliorer les droits de l'homme dans ce pays, à commencer par une aide au développement. La Suisse veut étudier la possibilité de redémarrer des programmes de développement en Erythrée, annonce mercredi le Conseil fédéral. Berne qui s'engage déjà dans le pays avec des projets ciblés veut libérer jusqu'à 2 millions...
(Le Temps.ch 28/09/16)
Ils sont détenus au secret depuis quinze ans Ils ont été arrêtés il y a quinze ans. C’était le 18 septembre 2001 au petit matin. Les forces de sécurités érythréennes, ont arrêté 11 membres officiels du gouvernement parce qu’ils avaient émis, dans une lettre ouverte, des critiques sur les excès dictatoriaux du Président Isaias Aferworki. Ils demandaient l’application de la Constitution et la tenue d’élections. Cette lettre avait lancé le débat et mis le feu aux poudres. Quelques jours plus...
(RFI 19/09/16)
Le 18 septembre est un jour particulier pour les Erythréens. Pour beaucoup d'entre eux, cette date marque l'anniversaire des purges politiques qui ont eu lieu dans leur pays le 18 septembre 2001, quand le monde entier regardait ailleurs, une semaine après les attentats du 11-Septembre. Ces purges sont intervenues alors qu'un débat faisait rage dans le pays autour de la dérive dictatoriale du président érythréen, Issayas Afewerki. Un débat lancé par la publication d'une lettre ouverte signée par quinze réformistes du parti au pouvoir, dans les colonnes des journaux qui paraissaient alors dans la capitale, Asmara.
(AFP 17/09/16)
Une experte de l'ONU a appelé le gouvernement d'Erythrée à faire la lumière sur le sort de dizaines de responsables officiels et de journalistes arrêtés en 1991, année où le pays a gagné sa guerre d'indépendance face à l'Ethiopie. Des ministres, des parlementaires et des journalistes indépendants, dont un journaliste suédois, avaient été arrêtés lors d'une purge draconienne le 18 septembre 2001 et les jours suivants. Le président d'Erythrée, Issaias Afeworki, 70 ans, qui dirige le pays d'une main de...
(Jeune Afrique 18/07/16)
Le 27è sommet de l'Union africaine s'est ouvert le 17 juillet à Kigali, avec de nombreux sujets à l'ordre du jour, dont l'élection du nouveau président de la Commission. Voici ce qu’il faut retenir de la première journée de la grand-messe des leaders africains. Dès le début de son discours d’ouverture du 27e sommet des chefs d’État de l’Union africaine (UA), dimanche 17 avril, le président en exercice, le Tchadien Idriss Déby Itno, a demandé à l’auditorium comble du centre...
(RFI 17/07/16)
A Kigali au Rwanda, la cérémonie d’ouverture du sommet de l’Union africaine (UA) se tient ce dimanche 17 juillet. Les chefs d'Etat se sont retrouvés auparavant à huis clos pour évoquer la crise au Soudan du Sud, mais aussi la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l'UA, ainsi que l'éventuel retour du Maroc. Trois candidats à la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l’Union africaine (UA) sont en lice, à savoir les ministres des Affaires étrangères du Botswana et de Guinée équatoriale et l’ancienne vice-présidente d’Ouganda Specioza Wandira-Kazibwe. Le problème ?
(Le Monde 08/07/16)
Depuis le début 2016, plus d’un millier d’Erythréens se sont exilés en Suisse. Dans ce pays, ils représentent la première nationalité des demandeurs d’asile, devant les Irakiens et les Syriens. La Confédération helvétique n’est pas seulement un refuge pour les migrants démunis. Elle est également prisée des Erythréens plus aisés, des dignitaires proches du pouvoir, qui viennent y fréquenter ses places financières pour gérer les affaires du président Issayas Afeworki, au pouvoir depuis 1993. Avec moins de 600 dollars (540 euros) par habitant et par an, l’Erythrée est l’un des pays les plus pauvres du monde.
(AFP 01/07/16)
Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a dénoncé vendredi les abus et crimes contre l'humanité commis par le gouvernement érythréen et demandé à l'Union africaine "de poursuivre les responsables en justice". Dans une résolution proposée par la Somalie et Djibouti et adoptée à Genève par consensus par les 47 Etats membres du Conseil, ce dernier a condamné "avec la plus grande fermeté les violations systématiques, généralisées et flagrantes des droits de l'homme qui ont été dénoncées et qui ont été et sont commises par le gouvernement érythréen dans un climat d'impunité généralisée". Le texte souligne que la Commission d'enquête...
(AFP 30/06/16)
Les autorités érythréennes dénoncent la main basse des Nations Unies dans un éventuel conflit qui pourrait éclater entre l‘Érythrée et l‘Éthiopie. C’est le cri d’alarme de l’ambassadrice de ce pays en France. Hanon Simon se dit frustrée du rapport publié le 8 juin dernier contre son gouvernement. En effet, le rapport de la commission d’enquête de l’ONU recommande la saisie de la CPI entre autre pour des motifs comme l’esclavage, l’emprisonnement, la disparition depuis 1991. Un rapport à charge et...
(Libération 30/06/16)
L’ambassadrice d’Erythrée à Paris n’est pas contente. Son premier grief concerne le rapport de l’ONU rendu public le 8 juin à Genève, qui accuse son pays de crimes contre l’humanité. Mais plusieurs reportages tournés sur place ces derniers mois par des télévisions françaises suscitent aussi sa colère. Mardi après-midi, Hanna Simon a donc convoqué une conférence de presse - dont Libération a eu vent, paradoxalement, par le tweet d’un journaliste opposant au régime. Pour Hanna Simon, son «petit pays de...
(Le Monde 22/06/16)
Menacé d’une reprise de la guerre avec le voisin et ennemi éthiopien après les récents affrontements meurtriers à la frontière, accusé de « crimes contre l’humanité » par une commission d’enquête des Nations unies : le régime érythréen n’a pas beaucoup d’amis sur la scène internationale, mais sait encore mobiliser ses soutiens. A Genève, mardi 21 juin, des milliers de membres de la diaspora érythréenne ont déferlé devant le siège local des Nations unies avant que le Conseil des droits de l’homme de l’ONU n’aborde dans l’après-midi la situation dans ce pays de la Corne de l’Afrique.
(AFP 21/06/16)
Plusieurs centaines de demandeurs d'asile érythréens en Israël ont manifesté mardi près de Tel-Aviv leur soutien à la commission d'enquête de l'ONU sur les violations des droits de l'Homme commises par le régime érythréen, l'un des plus répressifs au monde. "Dictateur dehors", "Vive Genève", ont crié les manifestants, poing levé et casquettes bleues à l'effigie de l'ONU sur la tête, lors d'un rassemblement dans le calme à Ramat Gan près de Tel-Aviv au pied de la tour abritant la représentation...

Pages