| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(RTS.CH 24/03/16)
Après le séjour très controversé en Erythrée, le conseiller national PDC Claude Béglé prépare un nouveau voyage d'observation a appris la RTS vendredi. Destination, cette fois: le Kurdistan. Le Vaudois sera accompagné pour l'occasion par sa collègue Sibel Arslan (BS/Verts), d'origine kurde. D'autres parlementaires pourraient également se joindre à eux. Les détails du voyage ne sont pas encore organisés, mais Claude Béglé est convaincu de son utilité. "C'est quelque chose qui personnellement m'intéresse, parce que je me plonge de plus en plus dans la problématique de l'asile, des réfugiés", explique le parlementaire. "Je trouve que ça serait intéressant d'aller voir ce qui se passe du côté turc, à la frontière syrienne.
(Organisation de la presse africaine (OPA) 22/03/16)
Quai d’Orsay. La France prend acte de la libération par l’Érythrée de quatre prisonniers de guerre djiboutiens, qui ont pu rejoindre leur pays. Nous saluons à cette occasion le rôle joué par le Qatar, qui a rendu ces libérations possibles. Nous rappelons qu’un certain nombre d’autres soldats djiboutiens, dont nous demandons la libération, sont… lire la suite: http://africa-newsroom.com/press/erythree-djibouti-liberation-de-prisonn...
(RFI 19/03/16)
Quatre militaires djiboutiens ont été libérés vendredi 18 mars par l'Erythrée. Ils avaient été faits prisonniers en juin 2008 lors d'affrontements à la frontière pour le contrôle du territoire de Ras Doumeira, que l'Erythrée revendique. Houmed Daoud, membre de l'UMP, la coalition au pouvoir à Djibouti, est revenu sur le rôle de médiateur que le Qatar a joué dans ce dossier. Le Qatar est un ami commun, aussi bien de l’Erythrée que de Djibouti et donc c’est à ce titre-là que le Qatar est intervenu, a pris en charge la médiation entre les deux pays. Donc nous espérons vivement la libération des 13 autres militaires encore détenus en Erythrée…
(France 24 18/03/16)
L'Érythrée, jusqu'alors hermétiquement fermée aux médias étrangers, commence à ouvrir ses portes aux journalistes. Surnommé la Corée du Nord de l'Afrique, le pays cherche à redorer son image. France 24 s'est rendue sur place. Rares sont les journalistes qui peuvent entrer en Érythrée, pays peu enclin se laisser scruter par la presse étrangère. Mais depuis quelques mois le pays s'ouvre peu à peu. Nicolas Germain et Roméo Langlois, reporters pour France 24, se sont rendus dans cette Érythrée si peu connue. Le pays apparaît si inaccessible qu'il a été surnommé la "Corée du Nord africaine".
(Libération 14/03/16)
Reportage. L'Erythrée est l'un des pays les plus fermés au monde, une sorte de Corée du Nord africaine dont le président (qui dirige le pays sans discontinuer depuis 1993) Issayas Afewerki est moins excentrique que Kim Jong-un mais tout aussi féroce. Les reportages y sont très rares, il faut donc se précipiter sur ce «grand format» (c'est le nom de code chez nous pour ce mode de traitement) photo du quotidien suisse Le Temps. Puisqu'il y est question de cyclisme, le sport national là-bas, c'est l'occasion de lire ou relire l'article de Sylvain Mouillard, sur Merhawi Kudus et Daniek Teklehaimanot, les deux Erythréens, devenus l'été dernier les premiers coureurs noirs africains à disputer le Tour de France.
(France 3 14/03/16)
Ils posent enfin leurs sacs. En attendant que leur demande d'asile soit instruite. 38 réfugiés sont acceuillis depuis lundi dans le Jura par des associations. Et dans des petites communes. Un long voyage. Qui s'achève pour l'instant dans le Jura. Plusieurs villes du département accueillent depuis lundi de nouveaux réfugiés. Parmi elles, une famille qui a quitté il y a quatre mois l'Erythrée en bateau. D'autres viennent du Soudan, d'Irak, ou de Syrie. Dans le Jura, ils sont pris en charge par deux associations labelisées "CADA-Centre de demandeurs d'asile". Parmi elles, l'association Saint-Michel le Haut qui dispose d'hébergements à Mouchard, Salins-les-Bains, Arbois, Poligny ou Lons-le-Saunier. Des communes de taille moyenne où l'intégration est souvent plus facile que dans une grande...
(RFI 10/03/16)
Le Parlement européen doit voter ce jeudi une résolution très critique envers l'Erythrée, ce pays d'Afrique de l'Est qui se trouve depuis plus de dix ans sous le feu des critiques des défenseurs des droits de l'homme. Avant ce vote, qui devrait voir la résolution adoptée à l'unanimité, un débat en séance plénière a eu lieu ce mercredi au Parlement de Strasbourg. Mais durant ce débat, les critiques n'ont pas été adressées seulement au régime érythréen. Les instances européennes ont également été durement attaquées par les députés, après que la Commission a accordé à l'Erythrée, en décembre 2015, un paquet d'aides au développement de 200 millions d'euros sur cinq ans.
(Le Temps.ch 09/03/16)
Stéphanie Buret, qui se lance dans le photojournalisme, ramène des images uniques d’un pays peu visité. De l’Erythrée, elle connaissait avant tout ce que des réfugiés installés en Suisse lui disaient du pays. Car Stéphanie Buret, enseignante, donne des cours d’alphabétisation, à Genève, dans une école fréquentée par des enfants de migrants du foyer des Tattes. Et puis un jour, elle a décidé d’y aller. C’était en été dernier. Elle a voulu voir de ses propres yeux à quoi ressemblait ce pays souvent dépeint comme la «Corée du Nord de l’Afrique». Elle n’a pas été déçue. Stéphanie Buret, 40 ans, est plutôt discrète, un brin timide. C’est du moins l’impression qu’elle nous a donnée quand nous l’avons rencontrée. Une fragilité...
(Xinhua 02/03/16)
Le chef de l'Etat djiboutien, Ismail Omar Guelleh, a souligné que la libération préalable des Djiboutiens détenus par l'Erythrée reste la condition sine qua non pour entamer tout processus visant à régler le différend territorial entre Djibouti et l'Erythrée, selon un communiqué officiel. "Le règlement des litiges entre l'Erythrée et mon pays doit impérativement commencer par la libération de nos soldats", a déclaré le président djiboutien lundi à Doha, où il effectue une visite de trois jours au Qatar, initiateur d'une médiation entre Asmara et Djibouti. Il a tenu...
(APA 27/02/16)
L’Ethiopie a menacé d’engager des actions militaires contre l’Érythrée alors que la tension entre les deux pays voisins est montée d’un cran récemment. Le ministre éthiopien de la Communication, Getachew Reda a lors d’une conférence de presse tenue jeudi évoqué l’éventualité d’une action militaire contre l’Erythrée en réponse à ce qu’il a qualifié « d’agression par le régime du président érythréen Isaias Afewerki. » Reda n’a toutefois pas donné de détails concernant le type d’actions armées, se limitant seulement à déclarer que l’Érythrée s’engage de plus en plus dans une « ingérence dans ses affaires intérieures au cours des derniers mois. » Le ministre éthiopien de la Communication a par ailleurs accusé Asmara de continuer à déployer des groupes armés...
(AFP 25/02/16)
Le pouvoir éthiopien a accusé jeudi l'Erythrée, à laquelle l'a opposé un conflit meurtrier entre 1998 et 2000, d'être derrière les manifestations antigouvernementales déclenchées en novembre 2015 dans la région de l'Oromia et qu'il a violemment réprimées. "Nous avons des preuves concrètes que certaines des personnes qui ont été impliquées ou ont été les instigatrices des violences dans certaines localités de l'Arsi occidental viennent d'Asmara", la capitale de l'Erythrée, a déclaré lors d'une conférence de presse le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Getachew Reda. L'Arsi est une subdivision au sein de la région Oromia où ont été récemment recensées des violences. Forte de 27 millions d'habitants...
(RFI 24/02/16)
Une sécheresse exceptionnelle frappe toute l'Afrique de l'Est, ainsi que l'Afrique australe, conséquence immédiate du phénomène climatique El Niño. L'Ethiopie a demandé l'aide de la communauté internationale, huit millions de personnes sont en état d'insécurité alimentaire. En novembre, l'ONU a également classé l'Erythrée, situé au nord de l'Ethiopie, dans la catégorie des pays à risques. Pour autant, ni les agences de l'ONU, ni les ONG de lutte contre la faim, ne sont en mesure de donner des informations précises sur le sujet. Et pour cause : l'Erythrée ne fournit aucune statistique et les associations humanitaires ont, pour l'essentiel, été expulsées du pays en 2006. Pourtant, que sait-on de la situation alimentaire en Erythrée ? Difficile de savoir si, oui ou...
(RFI 23/02/16)
L’équipe nationale d’Erythrée a remporté à Casablanca ce lundi 22 février le contre-la-montre par équipe des Championnats d’Afrique de cyclisme chez les hommes. Sur les 59 kilomètres du parcours avalés à la moyenne de 47.2 km/h, Mekseb Debesay, Tesfom Okubamariam (en jaune une journée lors de la dernière tropicale Amissa Bongo), Elyas Afewerki et Amanuel Ghebreigzahier ont été les plus forts. L'Erythrée gagne son sixième titre consécutif. L’Algérie, avec entre autres Abderrahmane Bechlaghem, qui avait terminé meilleur jeune de la Tropicale Amissa Bongo 2016, prend la deuxième place. Le Maroc complète le podium.
(Autre média 23/02/16)
Cinq politiciens suisses ont entrepris un voyage controversé en Erythrée. En six jours, ils disent avoir vu un pays ouvert. Tesfalidet Oqbazghi, réfugié en Suisse depuis près d’une décennie, est effaré. «Pourquoi?» Face aux coupures de presse consacrées au voyage de plusieurs parlementaires suisses en Erythrée, Tesfalidet Oqbazghi (49 ans) secoue la tête et n’a qu’un mot à la bouche: «Pourquoi?» Une motivation politique, peut-être, qui viserait à serrer la vis de l’accueil à ses compatriotes fuyant la Corne de l’Afrique? «Si la Suisse ne veut pas plus de réfugiés érythréens, qu’elle durcisse les conditions d’asile et l’assume, lâche-t-il. Chacun a le droit de ne pas désirer la présence de quelqu’un chez soi. Mais que des élus assurent la propagande d’un...
(Autre média 17/02/16)
La Suisse aimerait bien obtenir un accord avec le pays africain pour expulser les demandeurs d'asile déboutés. Mais il faudra du temps. Berne n'en est qu'aux prémices d'un dialogue avec Asmara, a clarifié mardi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). Et des progrès rapides ne peuvent se produire sur un claquement de doigt de parlementaires suisses. La problématique des requérants d'asile érythréens est un thème récurrent aux Chambres fédérales. Cela fait cinq ans que les députés souhaitent un accord de réadmission qui permettrait à la Suisse d'expulser les demandeurs d'asile déboutés. De retour d'Erythrée depuis quelques jours, une délégation de parlementaires a décidé d'ajouter son grain de sel. Ces élus souhaitent un dialogue sur la migration qui, à terme, rendrait...
(Le Temps.ch 12/02/16)
Le conseiller national UDC vient de rentrer d'un voyage de six jours dans le pays de la Corne de l'Afrique. Il réfute être tombé dans le piège de la propagande orchestré par le régime d'Asmara. ll vient de rentrer d’un voyage de six jours en Erythrée, au cœur d’une polémique. Le conseiller national Thomas Aeschi (UDC/ZG), ex-candidat malheureux au Conseil fédéral, ne partage pas l’image de l’Erythrée souvent comparée à la «Corée du Nord de l’Afrique». Nous l’avons joint par téléphone alors qu’il se trouvait en Inde, à Bombay. Le Temps: L’Erythrée est souvent décrite comme une «prison à ciel ouvert», dirigée par un despote sanguinaire et paranoïaque. Votre voyage avec d’autres politiciens est montré du doigt, une élue socialiste,...
(Autre média 12/02/16)
MUSIQUE - La chanteuse Faytinga est une star de la chanson en Erytrée et elle sera l'invitée artiste de la soirée "Personnalité 2015" ce jeudi soir à 19 heures à l'Usine à Gaz de Nyon. A 13 ans, elle est devenue soldate au sein des forces de libération d'un pays alors sous contrôle britannique. Elle s'est découvert ensuite un talent et une passion pour le chant. Extraits de son répertoire chantés depuis sa cuisine. Quand Faytinga reçoit, c'est dans sa cuisine à l'heure du café érythréen. Rendez-vous est pris vers 17 heures dans le centre de Nyon. L'accueil y est chaleureux, la dégustation du café traditionnel un moment très précieux. L'or noir y est moulu devant mes yeux étonnés puis...
(Le Matin 10/02/16)
BISBILLES — Yvonne Feri a annoncé jeudi qu’elle quittait la présidence des Femmes socialistes. Avec les remerciements des camarades. En apparence, seulement. Le communiqué du PS suisse et des Femmes socialistes parle de «remerciements» et de «regrets». C’est ainsi qu’était annoncée, jeudi soir, la démission d’Yvonne Feri de la présidence de la section femmes. La conseillère nationale argovienne y explique que de «nouvelles activités», notamment un nouveau poste à la commission du National pour la santé, l’oblige à renoncer à cette présidence. Voilà pour la version officielle.
(Autre média 10/02/16)
Le voyage en Erythrée de plusieurs parlementaires suisses a suscité de vives réactions. L'antenne suisse de l'ONG Portes Ouvertes, active dans la défense et le soutien aux chrétiens persécuté a confié à Evangéliques.info qu'elle voyait ces voyages comme un progrès. «Ce signe d'ouverture de la part d'un Etat paranoïaque est une première étape», a indiqué Raymond Favre, son porte-parole. Mais pour ce dernier, il ne fait pas l'ombre d'un doute que le bilan d'un voyage constamment encadré par les autorités érythréennes est influencé par la propagande du Régime. Ainsi, lorsque le récent candidat UDC au Conseil fédéral Thomas Aerni déclare «que l'Erythrée n'est pas la Corée du Nord», Raymond Favre commente que s'il avait visité ce dernier pays, il aurait...
(RFI 04/02/16)
Deux importantes personnalités de l'opposition érythréenne ont été arrêtées samedi dernier au Soudan. Hussein Khalifa, président du Front de libération de l'Erythrée (FLE), ainsi qu'Abdallah Hamdoi, membre du comité exécutif de son parti, sont détenus depuis par les services de renseignement dans un lieu inconnu. L'état-major de leur mouvement s'inquiète du sort qui va leur être réservé, alors que le Soudan est l'un des derniers alliés du régime érythréen en Afrique. Samedi 30 janvier, à Kassala, à quelques kilomètres...

Pages