| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(Autre média 18/05/16)
Le reporter Roméo Langlois a pu se rendre en Erythrée, l'un des pays les plus fermés aux journalistes et observateurs étrangers. Aucune télévision française ne s'y était rendue depuis plusieurs années. Son film, “Erythrée : un visa pour Asmara”, est à découvrir sur France 24 le samedi 14 mai. Comment s'est organisé ce reportage ? L'Erythrée est un tout petit pays dont on parle pour une seule raison en ce moment : le flot de migrants et de réfugiés qui en vient sans que l'on ne sache vraiment ce qui s'y passe. C'est une dictature dont on sait très peu de choses. Mais les Erythréens obtiennent plus facilement que les autres migrants un statut de réfugiés politiques. On s'est demandé...
(RFI 17/05/16)
La tension remonte, une nouvelle fois, entre les deux voisins rivaux que sont l'Ethiopie et l'Erythrée. Les autorités éthiopiennes ont annoncé, cette semaine, avoir arrêté, dans le sud du pays, un commando armé qui serait entré sur leur territoire pour mener des actions violentes. Dans la capitale érythréenne, entretemps, l'armée a appelé les réservistes à rejoindre leur caserne. Tous les citoyens de 16 à 52 ans qui, pour une raison ou pour une autre, ne se trouvent pas dans leur unité militaire sont appelés à se présenter à leur caserne le 28 mai à 6h00 du matin.
(Agence Ecofin 17/05/16)
Sur le site web du ministère de l’information, shabait.com, le ministre des Transports et des communications, Tesfa Selasie Berhane, a dévoilé les grands chantiers télécoms du gouvernement d’Erythrée pour cette année. Il est prévu, entres autres, le développement des communications à travers la fourniture du service dans les régions reculées, la chute des prix des produits et services pour réduire les dépenses télécoms des consommateurs, le développement des capacités humaines pour une meilleure réponse aux pannes et autres incidents, et l’amélioration de la qualité du service. Plus encore, le gouvernement d’Erythrée envisage d’étendre l'utilisation de l'énergie solaire pour que les problèmes d’électricité ne nuisent plus à la stabilité du réseau en cas de coupure. Revenant sur ce qui a déjà...
(Le Courrier 09/05/16)
Les espoirs de Berne concernant une amélioration en Erythrée sont balayés. "L'ouverture n'a pas eu lieu", déclare Mario Gattiker, le secrétaire d'Etat aux migrations (SEM). Les réfugiés érythréens qui rentrent au pays "risquent d'être torturés et emprisonnés". Ceci menace encore et toujours les Erythréens "qui ont quitté leur pays illégalement ou qui ont échappé au service national militaire". En 2015, l'Erythrée avait annoncé vouloir réduire le service à 18 mois. Cependant, le pays est "officiellement revenu sur sa décision de limiter la durée du service", affirme M. Gattiker dans une interview publiée lundi...
(RFI 03/05/16)
Ce mardi 3 mai, on célèbre la Journée mondiale de la liberté de la presse. En Afrique, la situation est encore très contrastée avec l'Erythrée, dernière du classement mondial, et la Namibie qui se classe entre le Canada et l'Allemagne. Depuis 2007, l’Erythrée tient la dernière place (180e) de ce classement établi par Reporters sans frontières (RSF). Comment expliquer cette place de lanterne rouge pour ce petit pays de la Corne de l'Afrique ? ► Situation en Erythrée On ne sait presque rien du sort qui leur a été réservé après leur arrestation, fin septembre 2001. Eux, ce sont les 11 journalistes qui ont été précipités en prison par la chute des réformistes du parti unique, alors que le monde...
(RFI 24/04/16)
Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, connu sous le nom de Papa Wemba, a dit définitivement adieu à la scène ce dimanche 24 avril. Le musicien congolais (RDC) avait été victime d'un malaise lors d'un concert en Côte d'Ivoire samedi. Ce sont les organisateurs du FEMUA, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, qui ont annoncé son décès ce dimanche matin. Papa Wemba était âgé de 67 ans. Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba est un musicien charnière pour le continent africain. Dans les années 1950, la rumba congolaise dominait le continent et si elle est toujours aussi présente sur la scène africaine, c'est notamment grâce à Papa Wemba qui avec le groupe Zaïko Langa Langa a dépoussiéré...
(RFI 23/04/16)
Comme chaque année, le magazine américain Time vient de publier la liste des 100 personnes les plus influentes dans le monde. Parmi elles, trois Africains, tous issus de la société civile : le docteur Denis Mukwege, qui soigne les femmes victimes de viols dans l'est de la République démocratique du Congo ; la jeune Gambienne Jaha Dukureh, fondatrice d'une association de lutte contre l'excision ; et un prêtre érythréen, Mussie Zerai, qui aide les migrants qui essaient de rejoindre l'Europe. Le docteur Denis Mukwege est le plus connu des trois. Son travail auprès des femmes victimes de viols dans l'est de la République démocratique du Congo est salué depuis des années dans le monde entier. Il a d'ailleurs reçu l'année...
(Le Monde 22/04/16)
Attendue chaque année, la liste des « 100 personnes les plus influentes » du magazine américain Time ne retient, dans sa dernière édition, que trois personnalités africaines, toutes membres de la société civile : le Congolais Denis Mukwege, l’Erythréen Mussie Zerai et la Gambienne Jaha Dukureh. Aucun chef d’Etat ou de gouvernement africain n’a été retenu par la rédaction de l’hebdomadaire. Les trois Africains de l’année se glissent aux côtés de la patronne du FMI Christine Lagarde, de l’acteur américain Leonardo Di Caprio, du pape François ou de la rappeuse Nicki Minaj, de Trinité-et-Tobago. L’éloge du président François Hollande a été écrit par le philosophe Bernard-Henri Lévy qui voit en lui « l’anti-Obama », n’hésitant pas à se mettre en...
(Agence Ecofin 20/04/16)
La compagnie minière Nevsun Resources a publié de nouveaux résultats de forage à son prospect Asheli inclus dans le programme d’exploration en cours à la mine de cuivre et de zinc Bisha en Erythrée. Le forage , qui a démontré la continuité de la minéralisation à Asheli, a permis de faire de nouvelles intersections de sulfures massifs. En effet, la société a entrecoupé au trou de forage MX-068, 44m à des teneurs de 1,97% de cuivre 9,13% de zinc, 0,36 g/t d’or, 32 g/t d’argent avec 20m à 2,76% de cuivre, 11,04% de zinc, 0,43 g/t d’or et 43 g/t d’argent. Au trou de forage MX-066, elle a entrecoupé 22,2m à 2,43%...
(AFP 14/04/16)
Enceinte et espérant offrir à son enfant une vie meilleure que celle qui l'attendait en Erythrée, Selam a pris la route pour le Soudan voisin, mais son voyage vers l'Europe s'est rapidement transformé en cauchemar. Elle a été battue, violée, emprisonnée et même blessée par balles mais Selam reste déterminée tout comme des milliers de migrants érythréens, éthiopiens et somaliens, à rejoindre le Vieux continent. "J'ai enduré tous les malheurs qu'une femme peut vivre", raconte la jeune femme de 32 ans, dans les bureaux du Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) à Khartoum. Près de 30.000 Erythréens et Ethiopiens ont rejoint l'Italie depuis l'Afrique du Nord en 2015, la majorité transitant par le Soudan, selon l'agence de l'ONU. "Tout le...
(RFI 13/04/16)
C'est un document exceptionnel qu'a diffusé la radio érythréenne indépendante Radio Erena : un document audio de la tuerie du 3 avril dans les rues d'Asmara, enregistré par un témoin de la scène sur son téléphone portable. Ce jour-là, des soldats avaient ouvert le feu sur des conscrits du service national qui tentaient de s'échapper de leurs camions, alors que leur convoi traversait la capitale. Des témoins oculaires avaient fait état d'au moins quatre morts et sept blessés. Pendant plusieurs jours, les autorités de ce pays très fermé avaient nié qu'un tel drame avait eu lieu jusqu'à la diffusion de cet enregistrement.
(BBC 07/04/16)
L’incident s’est produit dimanche d’après les médias d’opposition Erythréens. Mais l’information émerge seulement aujourd’hui. Des soldats ont ouvert le feu sur des jeunes conscrits qui tentaient de s’échapper alors que le convoi traversait la capitale Asmara. Certains proches des jeunes recrues ont utilisé un bus pour bloquer la route et faciliter leur fuite. Le bilan humain exact n’est pas connu et les autorités du pays n’ont fait aucun commentaire sur ces violences. Le service militaire est obligatoire en Erythrée, Etat considéré comme l’un des plus répressifs dans le monde d’après les groupes de défense des droits de l’homme.
(RFI 06/04/16)
Trois jours après les faits, l’information commence seulement à être connue. En Erythrée, des soldats ont ouvert le feu dimanche 3 avril sur des jeunes recrues du service militaire qui tentaient de s'enfuir alors que leur convoi traversait la capitale. Selon la radio érythréenne en exil Radio Erena, le bilan est de plusieurs morts parmi les conscrits et la situation dans la capitale de ce pays très fermé reste tendue. C'est un drame inédit et d'une rare violence qui s'est déroulé dimanche dans les rues d'Asmara, la capitale de l'Erythrée. Au moins six personnes ont été abattues par des soldats, alors que des recrues du très redouté service national tentaient de s'échapper des camions qui les transportaient. Selon nos confrères...
(TF1 06/04/16)
REPORTAGE. Bâtie à plus de 2.400 mètres d'altitude par les Italiens il y a un siècle, la capitale de l'Érythrée, Asmara, compte 800.000 habitants. Le régime autoritaire et sanglant impose un service militaire strict qui peut durer des dizaines d’années. En cause, l’accord de paix non ratifié avec l’Ethiopie, 25 ans après la guerre, qui oblige l'Érythrée à être constamment sur ses gardes. Une situation qui engendre une vague de migration importante vers l’Europe. Selon l’ONU, près de 5.000 personnes quittent le pays chaque mois.
(La Croix 05/04/16)
Pour Léonard Vincent, l’auteur du livre Les Érythréens (1), journaliste et écrivain, les jeunes fuient pour échapper à un régime totalitaire qui les prive de toute perspective d’avenir en leur imposant un service militaire jusqu’à 40 ans. La Croix : Quelle est la situation de l’Érythrée aujourd’hui ? Léonard Vincent : Elle n’a pas changé depuis la fin de la guerre avec l’Éthiopie en 2000. Nous avons affaire à un État totalitaire dans lequel le président Issayas Afeworki, du Front populaire pour la démocratie et la justice (parti unique issu en 1994 du Front populaire de libération de l’Éry­thrée qui mena la lutte pour l’indépendance, NDLR), concentre tous les pouvoirs. Un État absent comme structure mais omniprésent comme police, puisqu’il surveille et contrôle...
(Tribune de Genève 05/04/16)
RencontreLe bassiste d’Imperial Tiger Orchestra et des requérants d’asile, musiciens reconnus chez eux, donneront un concert jeudi. A l’origine de la rencontre, il y a un krar. En Erythrée, Samuel dit «Ades» (ndlr: les lentilles) jouait de cet instrument à cordes proche de la lyre; il a même été désigné par le gouvernement pour animer la fête nationale. C’est également le krar que le bassiste Cyril Moulas fait résonner lors des concerts d’Imperial Tiger Orchestra, le groupe suisse de musique éthiopienne moderne. «Un membre des Rencontres intergalactiques, qui visent à rapprocher les requérants et habitants autour de liens artistiques, m’a contacté pour savoir si je pouvais prêter mes krars aux requérants d’asile érythréens et jouer durant une jam avec d’autres...
(AFP 01/04/16)
Ils sont quatre-vingt-seize au total. Ils ont transité par des « hotspots » en Italie et sont arrivés mercredi 30 mars en France. Ces réfugiés érythréens, venus dans le cadre de l’accord européen conclu l’été dernier pour répartir les demandeurs d’asile, ont été orientés vers des centres d’hébergement de la région lyonnaise. Ces nouvelles arrivées portent à près de quatre cents le nombre total de demandeurs d’asile pris en charge par la France dans le cadre du programme européen de « relocalisation ». Les premiers, des Erythréens, avaient été accueillis en novembre. Le démarrage a été très laborieux, et les chiffres restent toujours loin de l’objectif fixé par le gouvernement, qui s’est engagé à accueillir sur deux ans trente mille...
(AFP 25/03/16)
Les ministres de la Défense ou représentants de 27 pays de la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) ont convenu vendredi de renforcer la coopération en matière de lutte antiterroriste, lors d'une réunion dans la péninsule égyptienne du Sinaï. Les membres de la CEN-SAD se sont mis d'accord pour "un renforcement de la coopération dans la lutte antiterroriste", selon un projet de résolution lu par le ministre égyptien de la Défense Sedki Sobhi à l'issue d'une réunion de deux jours à Charm el-Cheikh, dans le sud du Sinaï. La résolution, qui sera présentée aux présidents des Etats membres, met l'accent sur un partage des renseignements et l'établissement de patrouilles conjointes aux frontières. Les ministres ont aussi convenu de mettre en place...
(France 24 25/03/16)
La mine de Bisha, seul et unique complexe d’extraction de cuivre et zinc en Érythrée, suscite de nombreux espoirs auprès des responsables politiques soucieux de développer l'économie industrielle du pays. Pour atteindre la mine de Bisha, en Érythrée, il faut quitter la capitale Asmara et conduire cinq heures durant vers la frontière soudanaise. Le complexe d’extraction d’or, cuivre et zinc n’est pas un site industriel comme les autres : il rassemble à lui seul tous les espoirs économiques du pays. La seule et unique mine de ce petit pays de la Corne de l’Afrique a déjà apporté 800 millions de dollars aux caisses de l’État. Une manne financière dans un pays où le revenu moyen est de trois dollars par...
(Le Télégramme 25/03/16)
Gramy et Beyene ont été accueillis, hier après-midi, dans la commune de Combrit. Une nouvelle vie, loin des violences, s'annonce pour ces réfugiés originaires d'Érythrée. « Les élus font aujourd'hui preuve de solidarité et d'humanité. On leur souhaite un bon séjour à Combrit. On espère tous que ce séjour va leur permettre de se reconstruire et se réintégrer car ces réfugiés ont vécu des moments difficiles dans leur pays. » Tels furent les mots prononcés, hier après-midi, par le maire, Jacques Beaufils, à l'occasion de la réception de deux réfugiés érythréens en mairie de Combrit. Un pays désespéré L'Érythée.

Pages