Vendredi 26 Mai 2017
(RFI 08/10/16)
Au Canada, trois réfugiés érythréens ont remporté jeudi 6 octobre une première victoire judiciaire. Ils avaient porté plainte contre la société Nevsun Resources, une compagnie minière détenue conjointement par une entreprise canadienne et l'Etat d'Erythrée. Ils affirment avoir été victimes de travail forcé et de mauvais traitements dans la mine, alors qu'ils étaient à l'époque enrôlés dans l'armée érythréenne. Après de longues audiences préliminaires, un juge canadien a décidé qu'un procès aurait bien lieu au Canada. C'est une longue bataille engagée par Gize, Kesete et Mihreteab, trois Erythréens réfugiés...
(Agence Ecofin 06/10/16)
La mine de cuivre et de zinc Bisha, détenue par la compagnie minière Nevsun Resources, en Erythrée, est entrée en phase de production commerciale de zinc. Cela fait suite au récent démarrage de l’exploitation de minerai, à la nouvelle usine de flottation de zinc, dont la construction a été achevée dans le délai prévu et en deçà du budget initial estimé. «Nous sommes heureux d'avoir atteint cette étape importante. Le début de notre production de concentré de zinc coïncide avec le récent rebond des prix du zinc en 2016 et une baisse des coûts de traitement de concentré de zinc. Pour ce qui est de la production de cuivre, nous accélérons le travail pour augmenter la qualité de la production...
(La Voix du Nord 04/10/16)
L’association Terre d’accueil en Pévèle Mélantois Carembault, créée en juin, a concrétisé son projet en accueillant un jeune couple d’Erythréens. Mussi et Meron ont fui l’un des pays les plus pauvres du monde, la dictature la plus sanglante de l’Afrique, où les jeunes sont enrôlés dans l’armée pendant des années. Mussi n’a que 31 ans. Le jeune homme sourit facilement et note scrupuleusement les nouveaux mots qu’il apprend. Il semble serein, lui qui a déjà passé dix ans sur les routes, après quatre autres dans l’armée de son pays, de 17 à 21 ans. S’il était resté en Erythrée, il serait peut-être encore en train de casser...
(Le Temps.ch 28/09/16)
Ils sont détenus au secret depuis quinze ans Ils ont été arrêtés il y a quinze ans. C’était le 18 septembre 2001 au petit matin. Les forces de sécurités érythréennes, ont arrêté 11 membres officiels du gouvernement parce qu’ils avaient émis, dans une lettre ouverte, des critiques sur les excès dictatoriaux du Président Isaias Aferworki. Ils demandaient l’application de la Constitution et la tenue d’élections. Cette lettre avait lancé le débat et mis le feu aux poudres. Quelques jours plus tard, les rédacteurs en chef de tous les médias indépendants furent arrêtés et transférés dans un lieu de détention isolé. Depuis ce jour, il n’y a plus de presse indépendante en Erythrée. Ces personnes sont détenues au secret depuis quinze...
(Le Monde 23/09/16)
« Ce n’est pas juste, je ne peux pas accepter une décision qui est aussi injuste. » La voix frêle de la jeune femme se brise en sanglots. Au téléphone depuis Khartoum, Seghen refuse d’admettre ce qui arrive à son frère cadet. « La vérité est claire, Medhanie est innocent, pourquoi les procureurs s’obstinent-ils ? » Cette question plane sur le tribunal de Palerme, en Sicile, depuis quatre mois. Qui est ce Medhanie aux cheveux crépus et au regard blême, présenté pour la troisième fois devant la justice italienne, mercredi 21 septembre ? Est-il Medhanie Yehdego Mered, le chef érythréen du réseau de passeurs de migrants désigné à ce jour comme le plus important d’Afrique du Nord, ou s’agit-il de...
(La Voix du Nord 20/09/16)
Ibrahim a traversé l’Afrique dans des conditions inimaginables. À son arrivée à Boulogne, un membre des « Insoumis du Boulonnais » l’a pris sous son aile. Aujourd’hui âgé de 18 ans, il ne souhaite plus passer en Angleterre. Il prend des cours de français, fait du sport et veut rester en France. Parti très jeune d’Érythrée, l’une des pires dictatures de la planète, Ibrahim a passé plusieurs années au Soudan avec un oncle, avant de rejoindre l’Égypte, où il vivotait de petits boulots. Il ignore ce qu’est devenue sa famille... « Le voyage jusqu’à la France a duré 16 jours, dont une semaine sur un bateau », raconte Ibrahim. « Il a passé deux jours sans manger ni boire »,...
(RFI 19/09/16)
Le 18 septembre est un jour particulier pour les Erythréens. Pour beaucoup d'entre eux, cette date marque l'anniversaire des purges politiques qui ont eu lieu dans leur pays le 18 septembre 2001, quand le monde entier regardait ailleurs, une semaine après les attentats du 11-Septembre. Ces purges sont intervenues alors qu'un débat faisait rage dans le pays autour de la dérive dictatoriale du président érythréen, Issayas Afewerki. Un débat lancé par la publication d'une lettre ouverte signée par quinze réformistes du parti au pouvoir, dans les colonnes des journaux qui paraissaient alors dans la capitale, Asmara.
(AFP 17/09/16)
Une experte de l'ONU a appelé le gouvernement d'Erythrée à faire la lumière sur le sort de dizaines de responsables officiels et de journalistes arrêtés en 1991, année où le pays a gagné sa guerre d'indépendance face à l'Ethiopie. Des ministres, des parlementaires et des journalistes indépendants, dont un journaliste suédois, avaient été arrêtés lors d'une purge draconienne le 18 septembre 2001 et les jours suivants. Le président d'Erythrée, Issaias Afeworki, 70 ans, qui dirige le pays d'une main de fer a affirmé que les personnes arrêtées représentaient un danger pour la sécurité nationale, et n'a jamais révélé où elles se trouvaient. Aucune information n'a été communiquée sur leur état de santé. "Ceux qui ont été arrêtés ont été mis...
(Autre média 14/09/16)
La police italienne a démantelé un réseau érythréen de passeurs. L’enquête montre comment l’organisation fonctionne. Qui commande, qui encaisse l’argent, qui torture, qui affrète les bateaux en Méditerranée, qui arrive en Suisse. La police italienne a démantelé un réseau érythréen de passeurs. L’enquête montre comment l’organisation fonctionne. Qui commande, qui encaisse l’argent, qui torture, qui affrète les bateaux en Méditerranée, qui arrive en Suisse. «Le Matin Dimanche» a eu accès aux plus de 1200 pages de l’acte d’accusation. Récit, étape par étape, de cette route criminelle de l’exil régentée par huit caïds.
(Autre média 14/09/16)
La Chambre du peuple a adopté mardi, par 123 voix contre 62, une motion du groupe PLR chargeant le gouvernement de s'atteler aux démarches de négociations avec l’Érythrée, dans l'intérêt des deux pays. Le Conseil des Etats doit encore se prononcer. Ces négociations devraient viser à conditionner le lancement de nouveaux projets d'aide au développement en Érythrée au respect des droits de l'homme dans le pays. Dans le même temps, l'accès des organisations internationales doit être garanti pour qu'elles puissent évaluer le respect de ces droits. Vers un accord de réadmission Si la situation est jugée satisfaisante, l'octroi de l'aide sera aussi conditionné par un accord de réadmission avec la Suisse. Il n'existe toujours pas de conditions en ce sens,...
(Dw-World 09/09/16)
Après des années de silence diplomatique, une délégation du gouvernement d'Asmara séjourne en ce moment à Berlin, pour relancer la coopération entre l'Érythrée et l'Allemagne. Les discussions s'annoncent tendues. Cette visite est importante pour le gouvernement érythréen. Deux ministres et le conseiller direct du président ont fait le déplacement jusqu'en Allemagne. Officiellement, ils viennent participer à un forum économique et à une soirée-débat et devraient rencontrer des députés. Le ministère allemand de la Coopération annonce que cette visite "est l'aboutissement de négociations politiques menées par le ministre Gerd Müller en décembre dernier à Asmara".
(Autre média 07/09/16)
L’ambassadrice d’Erythrée à Paris n’est pas satisfaite. Sa première doléance concerne le rapport de l’ONU rendu public le 8 juin 2016 accusant l’Erythrée de commettre des crimes contre l’Humanité. Mais la cause principale de sa colère, ce sont les médias français : de nombreux reportages tournés en Erythrée ces derniers mois par des télévisions françaises montrent un pays autoritaire, où les libertés sont bafouées. Et ce, malgré des centaines de milliers d’euros dépensés dans une campagne de communication peu réussie. Pour Hanna Simon, son « petit pays de six millions d’habitants » doit faire face à une double attaque. D’abord celle de l’Ethiopie, son puissant voisin, qui menace le pays d’une guerre totale, mais aussi celle que mènerait la communauté...
(France TV Info 31/08/16)
La Slovaquie a promis de recevoir cette année 200 réfugiés venus de Turquie et d'Italie, mais dit ne vouloir accueillir que des personnes de confession catholique. Le pays, où vivent très peu de musulmans, a été vivement critiqué par les responsables européens. La Slovaquie, qui s'est engagée à recevoir 200 réfugiés dans le cadre du plan de relocalisation de 60.000 migrants de l'Union européenne, préfère que ceux-ci soient de religion chrétienne, a annoncé jeudi le ministère de l'Intérieur. Le porte-parole du ministère a expliqué que son pays s'estimait mieux à même d'aider des chrétiens à s'installer harmonieusement. «Nous voulons choisir des gens qui veulent vraiment entamer une nouvelle vie en Slovaquie. En tant que pays chrétien, la Slovaquie peut aider...
(Reuters 30/08/16)
PARIS - France Terre d'asile s'alarme de la situation des mineurs isolés dans le camp de migrants de Calais, où elle en a recencé 861 fin août, contre 321 en février, une hausse correspondant à celle globale de la population de la "jungle". Majoritairement originaires du Soudan, d'Afghanistan, d'Érythrée et d'Éthiopie, ces mineurs, dont le plus jeune a dix ans, représentent 10% de la population migrante à Calais, précise l'association dans un communiqué. Six-cent vingt-sept vivent dans les camps de la "jungle", 202 sont présents au centre d’accueil provisoire de Calais et 32 sont hébergés au centre pour femmes.
(AFP 13/08/16)
La plupart des migrants qui débarquent en Italie arrive d'Afrique du Nord, du Nigeria ou de l’Érythrée. Plus de 25.000 migrants sont arrivés en Italie en juillet, soit une hausse de 12% par rapport à la même période l'an passé, indique l'agence de coopération aux frontières extérieures de l'Union européenne (Frontex), vendredi. La plupart des arrivants, qui ont effectué la traversée de la Méditerranée à partir de l'Afrique du Nord, sont originaires du Nigeria et de l'Erythrée, précise l'agence. Canots pneumatiques.
(RTS.CH 13/08/16)
Depuis le début de l'année 2016, la Suisse a connu 22'181 cas d'entrées illégales, selon des chiffres officiels arrêtés à la fin juillet et publiés mercredi. Au total, 4149 cas de renvois ont été comptabilisés en juillet. La plupart des personnes (18'774) ont été épinglées dans des trains; seule une petite part sur la route (2893) et encore moins ont fait le trajet en avion (496). Dix-huit ont cherché à venir en Suisse par bateau. Depuis le début de l'année, les gardes-frontière ont enregistré 8298 cas de renvois aux frontières du pays, contre 3526 durant la même période de l'année précédente. A noter qu'un réfugié peut être refoulé plusieurs fois et peut, ainsi représenter plusieurs cas de refoulement. Le Tessin...
(Xinhua 09/08/16)
Les pays membres de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), et la Tanzanie, ont décidé lundi d'établir une stratégie régionale commune dans la lutte contre le terrorisme, ont déclaré lundi des responsables. Le secrétaire exécutif de l'IGAD, Mahboub Maalim, a déclaré lors d'un forum sur la sécurité à Nairobi que la stratégie régionale de prévention et de lutte contre l'extrémisme violent était nécessaire car le terrorisme est un phénomène à la fois régional et mondial. "En conséquence, les mécanismes nationaux ne sont pas suffisants pour empêcher les attaques terroristes, d'où le besoin d'une coopération régionale", a déclaré M. Maalim lors de la Réunion consultative des parties prenantes kenyanes sur le développement de la stratégie de la région d'Afrique de l'Est...
(Jeune Afrique 01/08/16)
Du 5 au 21 août, le monde entier aura les yeux fixés sur la mégapole brésilienne, où se tiendront les XXXIes Jeux olympiques d’été. Jeune Afrique a sélectionné cinq sportifs ou sélections qui ont toutes leurs chances de monter sur le podium. 1. Habiba Ghribi (Tunisie, athlétisme) Presque quatre ans après les JO de Londres, elle est devenue championne olympique du 3 000 m steeple à la suite du déclassement pour dopage de la Russe Yuliya Zaripova. Native de Kairouan, Habiba Ghribi (32 ans) est la première Tunisienne à décrocher une médaille olympique. Elle est aussi vice-championne du monde (Pékin, 2015), recordwoman d’Afrique et deuxième meilleure performeuse de l’histoire sur la distance. Autant dire qu’elle est une vraie chance de médaille...
(RFI 30/07/16)
Au Soudan, depuis plusieurs mois, des centaines de réfugiés érythréens en partance pour l'Europe sont arrêtés par les autorités, placés en détention puis expulsés de force vers l'Erythrée. D'après le prêtre érythréen Mussie Zerai, qui est en contact avec leurs familles, ils seraient aujourd'hui entre 500 et 600 à être détenus dans une prison près de Khartoum. Et ils appellent à l'aide. Des hommes, des femmes, et beaucoup d'adolescents, sont parqués dans la prison d'Al-Houda. Tous Erythréens, capturés par la police soudanaise alors qu'ils cherchaient à passer en Libye et embarquer à bord d'un bateau de fortune pour l'Europe.
(Agence Ecofin 25/07/16)
La compagnie minière Danakali a signé plusieurs mémorandums d’entente (MoU) avec des acheteurs potentiels pour vendre 200 000 tonnes/an de sulfate de magnésium et de potassium (SOP-M) provenant de sa mine Colluli, en Erythrée. Le SOP-M se négocie actuellement sur le marché à 450 $ la tonne. Paul Donaldson, directeur général et CEO de la compagnie, a fait part de sa satisfaction quant au niveau d’intérêt élevé que suscite la série de produits fertilisants générés à partir des ressources du projet Colluli. «Les MoU signés et les négociations en cours […] soulignent que ce type d’engrais est en forte demande mondiale.

Pages