Samedi 18 Novembre 2017
(Le Soir 14/09/17)
Une carte blanche collective. Le 18 septembre sera commémorée la grande purge de l’opposition en 2001 par Issayas. Aujourd’hui encore, un régime fort sévit en Erythrée et pousse bon nombre des habitants à tenter l’exil.LECTURE ZEN Système totalitaire, oppression généralisée de la population, service national à vie, absence totale de liberté, manque de moyens de communication, pas d’avenir autre que la poursuite de l’asservissement : voici l’enfer dans lequel les Erythréens vivent, voici l’enfer que certains d’entre eux tentent de fuir. Héros de la guerre d’indépendance contre l’Ethiopie qui a duré trente ans, Issayas Afeworki est devenu le tortionnaire de son peuple.
(Autre média 11/09/17)
L’Érythrée, petit pays de la Corne d’Afrique, est considéré comme l’un des derniers États totalitaires au monde. Le régime, fermé sur l’extérieur et très autoritaire, est d’ailleurs fréquemment comparé à la Corée du Nord. L’armée érythréenne est l’une des plus importantes du continent, avec 200 000 personnels actifs. Ancienne colonie italienne, l’Érythrée est placée sous mandat britannique à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les Nations Unies mettent un terme à cette occupation en 1952. Le pays acquiert alors une autonomie relative vis à vis de son voisin éthiopien, qui ne tarde pourtant pas à annexer totalement l’Érythrée en 1962.
(AFP 21/08/17)
Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema, au pouvoir depuis août 1979, est actuellement le doyen politique des chefs d'Etat africains. L'Angolais José Eduardo dos Santos, en fonction depuis le 20 septembre 1979, était jusque sa retraite le vice-doyen africain en terme de longévité au pouvoir. Il doit quitter ses fonctions lors des élections du 23 août, après quasiment 38 ans au pouvoir.
(L'Express 18/08/17)
Au pouvoir depuis près d'un quart de siècle, Issayas Afewerki a poussé des centaines de milliers de ses compatriotes à l'exil. Chaque semaine, ils sont plusieurs centaines à tenter la périlleuse traversée de la frontière soudanaise et la longue marche à travers le désert pour rejoindre les côtes de la Méditerranée ou le Sinaï égyptien. Sur leur chemin, la fatigue, la soif, la faim. Le vol, le viol aussi, et le risque omniprésent d'être enlevé par des trafiquants d'êtres humains. Mais ils sont prêts à tout plutôt que d'endurer une journée supplémentaire dans la prison à ciel ouvert qu'est devenue l'Erythrée. Ils fuient la dictature du seul et unique président qu'ait connu ce petit pays de la Corne de l'Afrique...
(La Voix du Nord 18/08/17)
Parmi les quelques centaines de migrants se trouvant actuellement dans le Calaisis, beaucoup arrivent d’Érythrée et d’Éthiopie. René Lefort, journaliste et chercheur indépendant, spécialiste de la Corne de l’Afrique, nous éclaire sur la situation de ces deux pays, et sur les raisons de cet exil de masse. - Pourquoi de nombreux Éthiopiens quittent-ils leur pays ? « En Éthiopie, 80 % de la population vit de la terre. La croissance démographique est de 2,6 % par an, tandis que la surface de la terre à cultiver reste stable. La superficie moyenne de l’exploitation est de 0,75 hectare. La parcelle est transmise à un ou deux enfants, les trois ou quatre autres restent sur le carreau. Venant de la campagne, sans...
(24 Heures.ch 18/08/17)
Érythrée - SuisseVictimes d'un régime totalitaire, ils protestent contre un rapprochement de la Suisse avec le gouvernement érythréen. Quelques centaines d'Erythréens ont manifesté vendredi après-midi pacifiquement sur la Place fédérale à Berne. Ils ont protesté contre le président Isayas Afewerki et un rapprochement de la Suisse avec les autorités de leur pays. Les Erythréens sont victimes de ce régime totalitaire, ont dénoncé les manifestants sur une banderole en réclamant l'arrêt des négociations. La Suisse ne semble toutefois pas en être là. Elle n'a pu qu'entamer avec d'autres pays européens un dialogue structuré avec l’Érythrée. Des missions de reconnaissance ont eu lieu dans la capitale Asmara et Berne a renforcé sa présence par un nouvel attaché suisse. La Suisse teste les...
(RFI 11/08/17)
Ce jeudi 10 août 2017, quelque 180 migrants africains qui avaient pris place en bateau ont été jetés par-dessus bord par des passeurs au large du Yémen. On dénombre au moins cinq morts et 50 personnes portées disparues, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Le même drame s'était produit la veille. Mercredi, 120 migrants en provenance de la corne de l'Afrique avaient été jetés à la mer délibérément par des passeurs à l'approche de la côte de la province de Chabwa, dans le sud du Yémen. L'OIM avait alors estimé à environ 50 le nombre de victimes...
(Xinhua 03/08/17)
Les Etats membres de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) feront de l'intégration de leurs marchés de capitaux une priorité afin d'accroître les investissements étrangers dans la région. Le PDG de l'Autorité des marchés de capitaux du Kenya, Paul Muthaura, a déclaré aux journalistes à Nairobi que la pleine intégration des marchés de capitaux nationaux nécessitera la mise en place de 21 directives du Conseil des ministres de chaque Etat membre. "A ce jour, tous les Etats partenaires de la CAE ont mis en place sept lois et accélèrent la mise en place des régulations restantes", a indiqué M. Muthaura. Les Etats membres de la CAE sont le Kenya, l'Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda, le Burundi et le Soudan du...
(AFP 28/07/17)
Le sélectionneur érythréen Tekle Ghebrelul de l'équipe de football du Groenland a dénoncé son licenciement "injustifié" en posant la question du racisme dont il affirme être victime sur le continent blanc, assure vendredi la presse locale. Le président de la Fédération groenlandaise de football (GBU), John Thorsen, a signifié son congé à Tekle Ghebrelul jeudi au motif qu'une majorité d’administrateurs était "fatiguée du tapage autour du sélectionneur", selon le site internet du quotidien local Sermitsiaq. Accusé d'avoir molesté un mineur, le sélectionneur s'en défend bec et ongles, laissant entendre que la fédération avait trouvé un prétexte pour se séparer de lui et éviter les manifestations d'hostilité dont...
(Autre média 27/07/17)
En phase avec son offensive diplomatique et économique, la Chine étend de plus en plus son rôle militaire dans le monde, notamment en Afrique et au Proche-Orient, et cela préoccupe évidemment les États-Unis, a constaté dans un entretien avec Sputnik l’analyste militaire russe Vladimir Evseïev. En proposant sa médiation dans la résolution du contentieux frontalier entre Djibouti et l'Érythrée, notamment par le déploiement de ses troupes à la frontière entre ces deux pays, la Chine essaie de se positionner en acteur politique, capable de régler les conflits armés, a déclaré à Sputnik Vladimir Evseïev.
(Courrier International 27/07/17)
Parfois considérée comme la Corée du Nord de l’Afrique, l’Érythrée affiche depuis peu sa volonté de sortir de l’isolement international. Au désespoir de sa voisine et ennemie historique, l’Éthiopie. Deux épisodes récents qui peuvent sembler incongrus apparaîtront peut-être un jour comme des tournants symboliques pour l’Erythrée, ce pays à parti unique souvent décrit comme un royaume ermite. Le premier est l’affrontement sanglant de juin 2016 à la frontière entre l’Érythrée et l’Éthiopie, affrontement qui a fait des centaines de morts et rappelé la guerre dévastatrice de 1998-2000 entre ces deux ennemis jurés. Le second est un colloque qui s’est tenu en juillet de la même année à Asmara, la capitale érythréenne, le premier du genre depuis 15 ans. Les universitaires...
(La Croix 26/07/17)
À la suite de pressions diplomatiques internationales, le patriarche orthodoxe d’Érythrée, en résidence surveillée depuis dix ans, est brièvement apparu dans la cathédrale Sainte-Marie d’Asmara. Selon des sources locales, des « policiers en civil ont dissuadé les fidèles de prendre des photos » et le patriarche serait retourné en prison aussitôt la messe terminée. Le patriarche orthodoxe d’Érythrée, Abune Antonios, a effectué dimanche 16 juillet 2017 sa première apparition publique depuis son placement en résidence surveillée il y a dix ans. Aux côtés d’une centaine de fidèles, il a participé à une messe la cathédrale Sainte-Marie d’Asmara, a rapporté lundi l’ONG britannique Christian Solidarity Worldwide (CSW), s’appuyant sur des sources anonymes. Une déclaration rassurante a été lue pendant la messe...
(Autre média 26/07/17)
Les chrétiens d’Erythrée subissent de fortes persécutions de la part des autorités et prennent le risque de se retrouver en prison en se réunissant dans des lieux secrets. Il y a 15 ans les autorités érythréens ont ordonné la fermeture des églises évangéliques pour des « raisons politiques et non religieuses », après avoir constaté leur forte croissance, raconte Greg Musselman de Voice of the Martyrs Canada. Les autorités craignaient que les évangéliques déstabilisent le pays en insufflant un « agenda américain » qui causerait toutes sortes de problème. Lire la suite sur: https://www.infochretienne.com/erythree-persecutes-letat-chretiens-se-ca...
(Sputnik 26/07/17)
En phase avec son offensive diplomatique et économique, la Chine étend de plus en plus son rôle militaire dans le monde, notamment en Afrique et au Proche-Orient, et cela préoccupe évidemment les États-Unis, a constaté dans un entretien avec Sputnik l’analyste militaire russe Vladimir Evseïev. En proposant sa médiation dans la résolution du contentieux frontalier entre Djibouti et l'Érythrée, notamment par le déploiement de ses troupes à la frontière entre ces deux pays, la Chine essaie de se positionner en acteur politique, capable de régler les conflits armés, a déclaré à Sputnik Vladimir Evseïev. «On ignore toutefois pour le moment si la Chine viendra à bout d'une telle mission demandant une grande expérience en la matière […], mais le fait...
(AFP 20/07/17)
Daniel Teklay a porté le maillot de l'équipe d'Erythrée à travers l'Afrique pendant plusieurs années mais, en 2016, ce cycliste a fui l'un des régimes les plus répressifs au monde et rejoint clandestinement l'Ethiopie, ses rêves de petite reine en poche. "J'ai décidé de quitter l'Erythrée, et je ne veux pas y retourner", explique-t-il à l'AFP, à l'occasion d'un entraînement matinal en périphérie de la capitale éthiopienne, Addis Abeba. "J'ai un rêve à réaliser". Car un an après son exil, Daniel est à nouveau en selle. Ce cycliste de 24 ans participe à des compétitions en Ethiopie, voisin et ennemi juré de son pays d'origine. Il est même le meilleur coureur d'une équipe de réfugiés aux résultats impressionnants, malgré d'importants...
(APA 18/07/17)
L'Afrique progresse vers la création d'ici le 30 octobre d'une grande zone de libre-échange (ZLE) qui couvrira environ la moitié des pays du continent. Cette zone serait formée de la fusion du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA), de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) et de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC). Francis Mangeni, directeur des questions commerciales et douanières auprès du COMESA, rappelle dans une tribune parue lundi dans le quotidien kenyan The Star que 19 des 26 pays impliqués dans ce projet imaginé en 2008 ont déjà signé l'accord. "Trois annexes non résolues ont fait que l'accord n'était pas complet et ceci a été invoqué par certaines parties comme justifiant le fait qu'elles ne...
(AFP 17/07/17)
L'ancien chef de l'église orthodoxe d’Érythrée a effectué sa première apparition publique depuis son placement en résidence surveillée il y a dix ans en participant dimanche à une messe à Asmara, a rapporté lundi l'ONG britannique Christian Solidarity Worldwide (CSW). L'ex-patriarche Abune Antonios a pris part à une messe en la cathédrale Sainte-Marie d'Asmara devant une centaine de fidèles, écrit sur son site internet CSW en s'appuyant sur des sources anonymes. Cette apparition publique est le résultat "de nombreuses prières et de beaucoup de pressions", selon ces sources, dont CSW précise qu'elles n'ont pas été en mesure de déterminer si le patriarche avait été libéré de manière temporaire...
(Agence Ecofin 15/07/17)
Au deuxième trimestre de l’année, Nevsun Resources a produit à sa mine de Bisha, en Erythrée, 5,7 millions de livres de concentré de cuivre, en hausse de 36% par rapport au premier trimestre. C’est ce qu’elle rapporte dans son bilan opérationnel trimestriel, ajoutant que la production de concentré de zinc a, quant à elle, baissé de 17% à 43 millions de livres. «Nous continuons d’observer des améliorations graduelles en ce qui concerne la performance de l’usine.», commente Peter Kukielski, le CEO de la compagnie canadienne, qui indique que le taux de récupération de cuivre est passé de 34% à 51,6%. Dans le même temps, la société a vendu, au cours de la période, 7,7 millions de livres de concentré de...
(AFP 08/07/17)
Les Erythréens ont toujours soutenu qu'il n'y avait pas en Afrique une autre ville comme leur capitale Asmara et l'Unesco a confirmé leur sentiment en l'inscrivant samedi sur sa liste du patrimoine culturel mondial. La décision, annoncée à Cracovie, où le Comité du patrimoine mondial est réuni, couronne un long effort des autorités érythréennes pour faire reconnaître par la communauté internationale l'architecture unique de la ville. Celle-ci possède notamment un bowling art-déco avec des fenêtres aux vitres de couleur et une station-service qui ressemble à un avion en train de s'éléver dans les airs.
(AFP 04/07/17)
L'ambassadeur érythréen auprès de l'Union africaine (UA) a estimé mardi que le Qatar devait poursuivre son rôle de médiateur dans le différend territorial qui oppose son pays à Djibouti. "Pour l'instant, en ce qui concerne Djibouti, le Qatar reste le médiateur", a affirmé à l'AFP l'ambassadeur érythréen Araia Desta, au dernier jour d'un sommet de l'UA à Addis Abeba. Le Qatar avait obtenu en juin 2010 la signature d'un accord entre l'Erythrée et Djibouti pour résoudre par un accord négocié leur conflit territorial. Des soldats qataris avaient...

Pages