Samedi 24 Février 2018
(Agence Ecofin 19/01/18)
Dans son étude intitulée « Foresight Africa Top priorities for the continent in 2018 », l’Africa Growth Initiative conseille aux économies africaines d’accorder une plus grande attention au numérique en 2018. La cellule de recherche sur les défis de développement du continent, créée par le think tank américain Brookings Institution, estime qu’un plus grand investissement dans le numérique suscitera une transformation profonde dont les retombées n’en seront que bénéfiques pour l’économie des nations africaines. La numérisation boostera les segments clés que sont : les systèmes de paiement de détail, l’inclusion financière, les modèles économiques durables et l'administration des recettes. Pour ce qui est des systèmes de paiement de détail, ils ont permis aux économies africaines d’épargner des milliards de dollars...
(AFP 18/01/18)
Un bébé érythréen de trois mois est mort, faute d'évacuation médicale, à bord du navire humanitaire qui l'avait secouru au large de la Libye, alors que le mauvais temps et le manque de bateaux rendent les secours difficiles. Plus de 1.650 migrants ont été secourus depuis mardi au large de la Libye, dont nombre de femmes et d'enfants, mais si certains ont commencé à débarquer jeudi en Sicile, des centaines d'autres sont encore ballottés dans le froid en pleine mer. Le Proactiva Open Arms et le Sea-Watch 3, qui ont recueilli respectivement 315 et plus de 400 migrants, sont trop petits pour affronter avec autant de monde à bord le vent et les vagues sévissant actuellement au sud de la...
(Agence Ecofin 16/01/18)
Samsung, le géant sud-coréen, connu en Afrique pour la vente de téléphone portables, a indiqué qu'il comptait doubler son chiffre d'affaires dans la région au cours des cinq prochaines années. L'ambition selon Sung Yoon, son responsable des ventes en Afrique, est de faire que le continent noir réalise une contribution de 20% sur ses ventes. Dans les détails, Sung Yoon explique que la stratégie pour y parvenir, passe par la multiplication des points de vente sur le continent. Ces points permettront au groupe d'écouler plus facilement ses principaux produits que sont les téléphones portables et surtout les téléviseurs. Samsung répond déjà à la demande de 50% des besoins du continent en téléphones portables. « Nous pensons que l'Afrique sera très...
(Agence Ecofin 11/01/18)
L’Egypte a trouvé en l’Erythrée, un nouvel allié dans la tension régionale engendrée par la construction du barrage hydroélectrique de Grande Renaissance. « Les deux parties ont convenu de poursuivre une coopération intensive sur toutes les questions liées à la situation actuelle pour soutenir la sécurité et la stabilité dans la région.», a affirmé Bassam Radi, le porte-parole de la présidence égyptienne, lors de la visite du président érythréen Isaias Afeworki. La région est, en effet, en proie à une tension géopolitique, en raison de la construction de l’infrastructure. L’Egypte pense que la mise en place du barrage par l’Ethiopie, en amont du Nil, réduira la part des eaux du fleuve qui lui parvient et dont elle dépend entièrement pour...
(AFP 09/01/18)
Le Soudan a fermé sa frontière avec l'Erythrée quelques jours après l'instauration par Khartoum de l'état d'urgence dans une région frontalière de ce pays, a rapporté samedi l'agence officielle SUNA. Il y une semaine, le président Omar el-Béchir a décrété pour une durée de six mois l'état d'urgence dans l'Etat soudanais de Kassala (est) frontalier de l'Erythrée, ainsi que dans celui du Kordofan-Nord (centre). Des responsables ont expliqué que cette mesure faisait partie d'une campagne de Khartoum contre les armes illégales. "Le gouverneur de Kassala a émis un décret pour fermer toutes les frontières avec l'Erythrée à partir de la nuit du 5 janvier", a rapporté SUNA, sans plus de précisions. Un habitant de Kassala a indiqué à l'AFP que...
(RFI 08/01/18)
Le Soudan a annoncé samedi 6 janvier qu'il fermait sa frontière avec l'Erythrée. Cette décision intervient quelques jours après l'instauration par Khartoum de l'état d'urgence dans l'État de Kassala, une région frontalière de ce pays. D'après les autorités soudanaises, la fermeture de la frontière fait partie d'une campagne de lutte contre le trafic d'armes. Pour Marc Lavergne, chercheur spécialiste de la Corne de l'Afrique, Khartoum fait surtout un geste démonstratif pour contenter ses nouveaux alliés internationaux. Des milliers d'Erythréens traversent illégalement la frontière soudanaise via l'Etat de Kassala...
(RFI 06/01/18)
Il y a deux fois moins de migrants africains qui tentent de traverser la mer Méditerranée pour s’installer en Europe : 20 000 personnes émigrant de manière irrégulière ont été rapatriées en Afrique l’année dernière. Des tendances fournies par l’Organisation internationale des migrations, qui précise que ces migrants sont majoritairement issus du Nigeria, de l’Erythrée, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire ou encore de la Gambie et le Sénégal. Compte rendu. En 2017, 17 1635 migrants ont débarqué sur les côtes européennes. C’est deux fois moins qu’en 2016, note l'Organisation internationale des migrations. Selon cette organisation, près de la moitié des migrants qui parviennent à s’installer en Italie demandent l’asile. Il s’agit majoritairement d’hommes qui voyagent seuls. L’OIM recense...
(AFP 04/01/18)
Israël a lancé mercredi un programme destiné à imposer à près de 40.000 migrants africains en situation irrégulière de choisir entre leur expulsion ou leur incarcération. Ces migrants ont jusqu'à la fin mars pour quitter Israël, faute de quoi ils seront emprisonnés pour une durée indéterminée. "Ce programme sera appliqué à partir d'aujourd'hui (mercredi)", a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu qui s'est félicité du projet destiné à "faire partir les migrants entrés illégalement". Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 38.000 personnes sont concernées, en majorité des Erythréens et des Soudanais. Les migrants qui accepteront de partir se verront remettre un billet d'avion et près de 3.000 euros. Dans le cadre de son programme d'expulsion, le gouvernement israélien reconnaît...
(Le Point 04/01/18)
Israël a annoncé mercredi le lancement d'un programme destiné à imposer à près de 40 000 migrants en situation irrégulière de choisir entre leur expulsion ou leur incarcération. S'exprimant au début d'une réunion de son cabinet, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'est félicité de la mise en place de ce projet destiné à « faire partir les migrants entrés illégalement ». Ceux-ci ont jusqu'à la fin mars pour quitter Israël, faute de quoi ils seront emprisonnés pour une durée indéterminée. Les migrants africains en Israël contraints de s'exiler pour éviter la prison...
(Le Monde 04/01/18)
Le retour sur les routes de l’exil ou la prison. Pour les dizaines de milliers de migrants africains en situation irrégulière en Israël, le mot d’ordre est clair. Le programme lancé par le gouvernement israélien, mercredi 3 janvier, leur donne jusqu’à fin mars pour quitter Israël. S’ils refusent, ils seront incarcérés pour une durée indéterminée. Le programme est orchestré par l’Autorité israélienne de la population et de l’immigration, rattachée au ministère de l’intérieur. Le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, s’est félicité mercredi de sa mise en œuvre, destinée à « faire partir les migrants entrés illégalement » et qu’il appelle aussi les « infiltrés ». Le terme désignait dans les années 1950 les Palestiniens qui entraient en Israël pour commettre des...
(AFP 29/12/17)
Un Erythréen est mort vendredi matin près de Calais, port français qui fait face aux côtes britanniques, portant à quatre le nombre de décès de migrants dans cette région depuis le début de l'année. Le migrant a été écrasé par la cargaison du camion dans lequel il était monté vers 7h00 (06h00 GMT) sur une autoroute à quelques kilomètres de Calais. Le chauffeur, de nationalité roumaine, a perdu le contrôle pour des raisons encore indéterminées de son véhicule transportant des rouleaux de papiers de plusieurs tonnes, qui s'est renversé dans le fossé, selon les autorités Le migrant, un Erythréen de 31 ans, est mort écrasé à l'intérieur de la remorque par la cargaison, selon les sapeurs-pompiers, portant à quatre le...
(Agence Ecofin 13/12/17)
La Fondation américaine Bill & Melinda Gates, allouera entre 2018 et 2020, une enveloppe de 300 millions $ au profit de la recherche agricole dans les pays d’Afrique et d’Asie de l’Est, fragilisés par les effets du changement climatique. C’est ce qu’a annoncé l’institution hier, en marge du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Concrètement, il s’agira pour l’organisation de soutenir l’adoption d’outils et de technologies permettant aux agriculteurs les plus pauvres d’adapter leurs activités à la hausse des températures, aux phénomènes climatiques extrêmes (sécheresse et inondation), et à la baisse de la fertilité des sols. Dans le cadre de cette stratégie, le montant sera consacré au développement d’actions...
(RFI 07/12/17)
Le continent africain accueille 30% de l'ensemble des populations relevant de la compétence du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Un chiffre alarmant et en constante augmentation depuis 2011. Car il ne faut pas l'oublier : avant d'être un lieu de départ pour une partie de la jeunesse qui cherche à rejoindre l'Europe par les routes les plus dangereuses, l'Afrique est avant tout un immense lieu d'accueil pour les fugitifs et les déplacés du Sud. Le point sur la situation. On sait qu'en Afrique, obtenir un visa pour un pays européen est une gageure. A titre d'exemple, sur les 80 millions de touristes qui entrent en France chaque année, ils sont seulement 2 millions à être originaires d'Afrique. Or,...
(AFP 05/12/17)
Un touriste allemand a été tué en Ethiopie dans une attaque commise près de la frontière avec l'Erythrée, a annoncé mardi à Addis Abeba le ministère allemand des Affaires étrangères. L'Allemand tué faisait partie d'un groupe de touristes qui visitait la dépression de Danakil près de la frontière érythréenne, région instable où des attaques sont régulièrement menées par des groupes armés. Le communiqué du minstère des Affaires étrangères, transmis par l'ambassade d'Allemagne à Addis Abeba, confirme la mort d'un ressortisand allemand, sans donner de détails sur les circonstances de l'attaque, ni son identité.
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le président de la BAD, Akinwumi Adesina a présenté les objectifs de cette stratégie. Ils se déclinent en cinq axes qui visent à éclairer l'Afrique, à l'alimenter en énergie et la nourrir ; travailler à l’industrialiser ; intégrer le continent et...
(AFP 01/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes française n'étant pas à l'ordre du jour. "Nous avons des échanges bilatéraux avec des pays africains pour contrôler les trafics, d'une manière structurée dans une +task force+", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Accra, dernière étape de sa tournée africaine. "Il appartient aux Etats africains d'opérer sur leur sol et de mener des opérations de police...
(AFP 30/11/17)
Le 5e sommet Europe-Afrique a débouché mercredi soir sur une série de mesures d'urgence pour mettre un terme à l'esclavage de migrants en Libye, devenu un des thèmes centraux des débats. Evacuation d'urgence des Africains désirant quitter la Libye, "task force" policière et de renseignement, commission d'enquête mais aussi une communication pour dissuader les jeunes de tenter l'exode sont prévus, a annoncé le président français Emmanuel Macron à l'issue d'une réunion d'urgence de neuf pays sur le sujet. Après le scandale international né de la diffusion d'images de marché aux esclaves en Libye, l'immigration s'est imposée comme le thème majeur du sommet qui réunit environ 80 chefs d'Etat...
(AFP 29/11/17)
Les chefs d'Etat et de gouvernement arrivaient progressivement mercredi à Abidjan pour le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), qui se penchera principalement sur les questions d'immigration et de sécurité, avec l'ambition de donner un meilleur avenir à la jeunesse africaine. Parmi les 83 dirigeants attendus, la chancelière allemande Angela Merkel, le secrétaire général de l'ONU Antiono Gutteres, le président rwandais Paul Kagame, entre autres, ont été accueillis par le président ivoirien Alassane Ouattara, hôte du sommet, avant l'ouverture officielle à 14 heures (locales et GMT).
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens". "Il y a un potentiel dans l'agriculture, la filière de valorisation de la production agricole et le numérique" notamment, a-t-il dit. "Ce dynamisme est une nécessité pour faire face au défi démographique", a poursuivi le chef de l'Etat, rappelant que...
(Xinhua 27/11/17)
Un exercice d'entraînement sur le terrain de la Force en attente d'Afrique de l'Est (EASF), baptisé "Mashariki Salaam II", a débuté samedi sur la base militaire de Gebeit, dans l'est du Soudan. Au total, dix pays d'Afrique de l'Est prennent part à l'exercice, qui s'achèvera le 6 décembre. "Cet exercice aidera l'EASF à se préparer à accomplir les tâches assignées, notamment en ce qui concerne le maintien de la paix", a déclaré le lieutenant-général Yahya Mohamed Khair, chef d'état-major adjoint du Soudan et président du Comité des chefs des effectifs de défense de l'EASF, dans un discours prononcé lors de la cérémonie de lancement de l'exercice. Le général Khair a promis que l'armée soudanaise fournirait toute l'assistance nécessaire pour garantir...

Pages