| Africatime
Dimanche 26 Juin 2016
(Le Monde 22/06/16)
Menacé d’une reprise de la guerre avec le voisin et ennemi éthiopien après les récents affrontements meurtriers à la frontière, accusé de « crimes contre l’humanité » par une commission d’enquête des Nations unies : le régime érythréen n’a pas beaucoup d’amis sur la scène internationale, mais sait encore mobiliser ses soutiens. A Genève, mardi 21 juin, des milliers de membres de la diaspora érythréenne ont déferlé devant le siège local des Nations unies avant que le Conseil des droits de l’homme de l’ONU n’aborde dans l’après-midi la situation dans ce pays de la Corne de l’Afrique.
(Le Monde 22/06/16)
L’Erythrée va-t-elle faire l’objet de nouvelles sanctions des Nations unies ? Ses dirigeants seront-ils soumis à une procédure devant la Cour pénale internationale ? Ces questions ont été débattues mardi 21 juin, à Genève, devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Des discussions qui doivent se poursuivre et ont été suscitées par la remise du second rapport de la commission d’enquête des Nations unies sur ce pays qui accuse directement Asmara de commettre depuis vingt-cinq ans des « crimes contre l’humanité » envers son propre peuple. Entretien avec Mike Smith, le président de cette commission d’enquête. Comment analysez-vous les critiques de plusieurs pays comme la Chine, le Venezuela ou la Biélorussie sur les conclusions de votre rapport ?...
(Africa News Agency 22/06/16)
L‘Éthiopie envisage une guerre d’envergure contre l‘Érythrée. C’est du moins, l’avis d’un fonctionnaire érythréen qui défendait son pays, mardi, au Conseil de sécurité de l’ONU, face aux allégations de crimes contre l’humanité. “En ce moment même, l‘Éthiopie se prépare pour une offensive militaire plus grande et à grande échelle”, a déclaré Yemane Ghebreab, conseiller à la présidence érythréenne, à la tribune des Nations-Unies. Il répondait aux accusations, contre son pays, de crimes contre l’humanité, torture, viol et assassinats durant ces...
(Amnesty International 22/06/16)
La confirmation par le ministre érythréen des Affaires étrangères du fait que tous les représentants politiques et journalistes arrêtés de façon arbitraire en 2001 sont vivants est une excellente nouvelle, mais ces personnes doivent à présent être libérées immédiatement et sans condition, a déclaré Amnesty International. Le 20 juin, dans une interview diffusée sur les ondes de Radio France Internationale (RFI), le ministre des Affaires étrangères, Osman Saleh, a qualifié ces détenus de prisonniers politiques et déclaré qu'« ils sont...
(AFP 21/06/16)
Plusieurs centaines de demandeurs d'asile érythréens en Israël ont manifesté mardi près de Tel-Aviv leur soutien à la commission d'enquête de l'ONU sur les violations des droits de l'Homme commises par le régime érythréen, l'un des plus répressifs au monde. "Dictateur dehors", "Vive Genève", ont crié les manifestants, poing levé et casquettes bleues à l'effigie de l'ONU sur la tête, lors d'un rassemblement dans le calme à Ramat Gan près de Tel-Aviv au pied de la tour abritant la représentation...
(RFI 21/06/16)
Le rapport de la Commission d'enquête sur l'Erythrée doit être officiellement présenté ce mardi devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève. Ce rapport, rendu public le 8 juin, accuse les dirigeants érythréens de crimes contre l'humanité, crimes qui auraient lieu dans le pays depuis son indépendance, en 1991. Retour sur ce rapport avec l'ancien ambassadeur australien et président de la Commission d'enquête, Mike Smith qui répond aux questions de Léonard Vincent. RFI : Pourquoi une résolution...
(RFI 20/06/16)
C'est un exode massif et continu depuis plusieurs années. Une partie de la population d'Erythrée a déjà fui son pays qui est avec le Nigeria le premier pourvoyeur de réfugiés en Europe. Beaucoup sont ceux qui meurent sur le chemin. Le gouvernement érythréen parle rarement aux médias étrangers. En visite à Paris, le ministre érythréen des Affaires étrangères a répondu aux questions de RFI. Il s'exprime aussi sur les accusations de crimes contre l'humanité formulées par l'ONU, sur les prisonniers...
(RFI 20/06/16)
A l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, ce lundi 20 juin 2016, focus sur le rôle de Médecins sans frontières auprès des réfugiés érythréens. L'ONG vient en aide à plusieurs dizaines de milliers d'entre eux, dans plusieurs camps du nord de l'Ethiopie. Certains sont là depuis des années, et des milliers d'autres arrivent encore chaque mois, fuyant le régime répressif d'Asmara, l'un des plus fermés du monde. Ils ont traversé la frontière de nuit et sans bagages, pour la...
(RFI 18/06/16)
Plus de 15 ans après la fin de la guerre, les armées de l'Éthiopie et de l'Érythrée se retrouvent à nouveau face à face. Le week-end dernier, leurs soldats ont échangé des tirs d'artillerie lourde le long de leur frontière. L'origine de l'accrochage est incertaine, mais il semble que la fuite d'un groupe de conscrits de l'armée érythréenne vers l'Éthiopie soit la cause de ce regain de tension. Comment analyser la situation ? C'est ce que François Mazet demande à...
(RFI 17/06/16)
En Italie, le jeune Erythréen accusé d'être le chef de l'un des principaux réseaux de trafiquants de migrants en Méditerranée est maintenu en détention à la demande du parquet du Palerme. Au moment de son arrestation au Soudan, début juin, les autorités l'avaient présenté comme étant Medhanie Merid, responsable de plusieurs naufrages meurtriers. Problème : le jeune homme, qui porte le même prénom que l'homme recherché, clame son innocence, une innocence clamée aussi par de nombreux amis et des membres de sa famille.
(AFP 16/06/16)
L'Erythrée a affirmé jeudi avoir tué "plus de 200" soldats éthiopiens dans des combats à leur frontière dimanche, sans faire état du nombre de victimes dans ses rangs. "Plus de 200 soldats du TPLF (le Front de libération du peuple du Tigré, au pouvoir à Addis Abeba, ndlr) ont été tués et plus de 300 blessés", a assuré dans un communiqué le ministère érythréen de l'Information, en parlant d'"estimations basses". Ce communiqué ne fait pas mention du nombre de victimes érythréennes, ni n'évoque d'éventuels prisonniers de guerre. L'Ethiopie n'a pas immédiatement réagi à cette annonce et n'a encore fourni aucun bilan.
(RFI 16/06/16)
Après les combats qui ont opposé l'Erythrée et l'Ethiopie le week-end dernier, le calme est revenu. Mais l'Erythrée a demandé la convocation du Conseil de sécurité de l'ONU, alors que Ban Ki-moon, l'Union africaine et les Etats-Unis ont appelé les deux parties à la retenue. Si les armes se sont tues le long de cette frontière sous haute tension, on ignore encore le déroulement exact de ces affrontements. Une première explication a pourtant été proposée par un site internet érythréen,...
(AFP 15/06/16)
Les Etats-Unis ont exprimé mardi de "sérieuses inquiétudes" concernant la situation entre l'Ethiopie et son voisin érythréen, qui se sont livrés à de violents combats à leur frontière ce week-end. "Nous appelons les deux parties à la retenue et à amorcer un dialogue politique", a lancé John Kirby, le porte-parole de la diplomatie américaine dans un communiqué. "Les Etats-Unis ont de sérieuses inquiétudes" concernant ces combats, a-t-il ajouté.
(Le Monde 15/06/16)
Faut-il craindre une reprise des combats entre l’Ethiopie et l’Erythrée ? La question se pose sérieusement depuis que les autorités d’Asmara ont accusé, dimanche 12 juin, Addis-Abeba d’avoir perpétré une attaque à la frontière sud de l’Erythrée. L’Ethiopie a affirmé de son côté que les forces positionnées à la frontière n’avaient fait que se défendre et lancer une contre-offensive. Qui est l’agresseur ? Qui est l’agressé ? La situation reste floue pour le moment. Cette attaque pourrait être la plus...
(Organisation de la Presse Africaine 15/06/16)
Q - Quelle est votre réaction devant les combats qui se déroulent entre l'Éthiopie et l'Érythrée ? R - La France est préoccupée par la dégradation de la situation à la frontière entre l'Éthiopie et l'Érythrée. Nous appelons l'Éthiopie et l'Érythrée à faire preuve de retenue et à régler leurs différends par le dialogue. Cela contribuerait à consolider la situation globale dans la corne de l'Afrique.
(Radio Vatican 15/06/16)
Lundi 13 juin 2016, l'Érythrée et l'Éthiopie se sont reprochés une attaque à Tsorona, petite zone frontalière très disputée par les deux pays. Cet incident traduit des tensions qui durent depuis plusieurs mois, Asmara et Addis Abeba ne cessant de s’accuser mutuellement d’attaquer la frontière. Selon les autorités éthiopiennes, ces combats frontaliers ont fait un nombre «important» de victimes et seraient les plus graves constatés ces dernières années entre ces deux pays. Le lendemain, l'Éthiopie a mis en garde l'Érythrée...
(AFP 14/06/16)
L’Ethiopie a prévenu mardi son voisin érythréen, auquel de violents combats l'ont opposée dimanche à leur frontière, que de son "attitude" dépendrait le déclenchement ou non d'une "guerre totale". "Nous avons la capacité de mener une guerre totale contre l’Erythrée, mais nous ne voulons pas le faire", a affirmé mardi le porte-parole du gouvernement éthiopien, Getachew Reda, lors d’une conférence de presse à Addis-Abeba. "Une guerre dépendra de l’attitude d'Asmara", a-t-il ajouté. "J’espère qu’ils ne répèteront pas l’erreur de nous entraîner dans une guerre ouverte". Selon le porte-parole, l’armée éthiopienne a voulu mettre fin à une série de...
(RFI 14/06/16)
Des affrontements ont éclaté, ce week-end, entre les armées éthiopienne et érythréenne, le long de la frontière entre les deux pays. Cette frontière est régulièrement le théâtre d'accrochages entre les deux pays qui se sont livrés une guerre dévastatrice dans la région, entre 1998 et 2000. Mais cette fois, les combats ont été les plus durs enregistrés depuis la fin du conflit, même si le déroulement exact des événements n'est pas encore très clair. Difficile encore de décrire avec certitude...
(AFP 13/06/16)
Les combats frontaliers qui opposent depuis dimanche l'Ethiopie à l'Erythrée ont fait un nombre "important" de victimes dans les deux camps, a annoncé lundi à l'AFP le porte-parole du gouvernement éthiopien. "Il y a eu un nombre important de victimes des deux côtés, mais plus dans le camp érythréen", a affirmé le porte-parole, Getachew Reda, reprochant à l'Erythrée d'avoir ouvert les hostilités. L'Erythrée avait elle-même accusé l'Ethiopie de l'avoir attaquée dimanche "sur le front de Tsorona", à la frontière entre...
(AFP 13/06/16)
L'Erythrée a accusé lundi l'Ethiopie, à laquelle l'a opposé un conflit meurtrier entre 1998 et 2000, d'une attaque à sa frontière, mais Addis Abeba a affirmé ne pas avoir eu connaissance de ces combats. L'Ethiopie "a déclenché une attaque contre l'Érythrée sur le front de Tsorona", dimanche, a précisé le ministère érythréen de l'Information dans un communiqué. "A notre connaissance, il n'y a pas d'affrontements", a de son côté annoncé le porte-parole du gouvernement...

Pages