| Africatime
Samedi 04 Juillet 2015
(Agence Ecofin 04/07/15)
Sunridge Gold Corp, compagnie listée sur TSX.V et OTCQX, s’attend à décrocher dans un proche avenir la licence d’exploitation sur le projet Asmara, portant sur l’or, le cuivre, l’argent et le zinc, dont les trois licences d’exploration lui ont été récemment prolongées jusqu’à mai 2016. La minière canadienne a fait état de cette attente le 26 juin dernier, soulignant que l’obtention de cette licence lui permettra de lever des fonds pour financer, dans la première phase de mise en valeur du projet, l’extraction et l’évacuation du minerai de cuivre à enfournement direct à forte concentration sur le gisement Debarwa. Pour l’heure, elle poursuit les discussions, avec le ministère des mines et de l’énergie, sur les...
(L'Equipe 02/07/15)
Les coureurs érythréens qui débarquent, les Espagnols qui désertent : comment comprendre les dynamiques au sein du peloton du Tour de France ? Pourquoi les Erythréens réussissent-ils dans le cyclisme? Ils s’inscrivent dans une tradition nationale. Dans les pays des hauts plateaux d’Afrique de l’Est, le sport qui a sorti les champions par dizaines est l’athlétisme et particulièrement le demi-fond, notamment au Kenya et en Ethiopie. L’Erythrée, indépendant depuis 1993, a gardé une vraie culture du cyclisme influencée par l’Italie lors de la colonisation du pays (1885-1941).
(Le Temps.ch 01/07/15)
Les diplomates érythréens ont écrit au président du Conseil des droits de l’homme pour dénoncer la partialité de l’enquête de l’ONU visant leur pays. Ils ont juste oublié un détail. La Corée du Nord aurait toutes les raisons de porter plainte ­contre l’Erythrée pour plagiat. Le régime de la Corne de l’Afrique fait ces jours-ci feu de tout bois pour dénoncer la commission d’enquête de l’ONU qui l’accuse de persécutions massives et de pousser ses habitants à l’exil. La semaine dernière, Asmara mobilisait des milliers de partisans parmi la diaspora sur la place des Nations, à Genève.
(AFP 29/06/15)
Le président érythréen Assaias Afeworki a donné son feu vert à la participation de deux de ses citoyens au Tour de France, selon le site du ministère de l'Information samedi, en dépit d'antécédents de défections de hauts sportifs dans des événements internationaux. Les deux hommes, Merhawi Kudus, 21 ans, et Daniel Teklehaimanot, 26 ans, font partie de l'équipe sud-africaine MTN-Qhubeka, première formation du continent à participer à la Grande Boucle. Ils courront aux côtés de trois Sud-Africains, un Norvégien, un Belge, un Américain et un Britannique. L'Erythrée a récemment choisi de se retirer d'événements sportifs internationaux majeurs, dont la Coupe d'Afrique des Nations 2015, à la suite...
(Le Nouvel Observateur 27/06/15)
Ils sont plusieurs milliers à essayer chaque année de fuir le régime dictatorial de l'Erythrée. Le démantèlement du camp de La Chapelle à Paris a mis au jour la situation cauchemardesque dans laquelle se trouvent ces migrants. Quels solutions pour ces hommes et ces femmes ? Coline Aymard, Quentin Guillemain et Saleh Adam, militants, nous répondent. Mardi 2 juin, le camp de La Chapelle a été évacué. La nouvelle sonnait alors comme une promesse – les institutions auraient-elles pris leur responsabilité ? Ce jour-là, nous avons été tentés de dire "enfin" : enfin, les autorités...
(Jeune Afrique 27/06/15)
Des membres de la Commission d’enquête internationale sur les droits de l’homme en Érythrée auraient été victimes de menaces et d’intimidation lors de leur passage à Genève, en Suisse, deux semaines après avoir publié un rapport accablant sur les violations « massives » des droits de l’homme dans le pays d'Issayas Afewerki. « J’ai appris que des membres de la Commission d’enquête sur l’Érythrée ont été victimes de menaces et d’actes d’intimidation à leur hôtel et dans les rues depuis...
(AFP 26/06/15)
Plusieurs centaines de réfugiés érythréens ont manifesté vendredi devant le siège de l’Union africaine (UA) à Addis Abeba, pour demander à l’organisation panafricaine plus de fermeté à l’égard d'Asmara face aux violations des droits de l'homme dans le pays. "L’Union africaine ferme les yeux sur les souffrances des Erythréens. Nous leur demandons [...] de reconnaître les abus perpétrés par le gouvernement érythréen", a expliqué Yohannes Asmelash, membre de l’opposition érythréenne exilé en Ethiopie. Dans un rapport de 500 pages rendu public début juin...
(AFP 26/06/15)
Un migrant originaire d’Érythrée a trouvé la mort vendredi matin aux abords du tunnel sous la Manche dans le nord de la France, en tentant de monter dans un train de marchandises dans l'espoir de gagner la Grande-Bretagne, selon les autorités. "A la suite d'une intrusion sur le site du tunnel sous la Manche, un migrant érythréen a été découvert mort", a indiqué à l'AFP la préfecture locale du Pas-de-Calais. "L'homme essayait de monter sur un train en marche, il...
(Le Monde 26/06/15)
Près d’un millier d’Erythréens ont manifesté, lundi 22 juin, devant l’entrée de l’ONU, à Genève, à grand renfort de banderoles « I love Eritrea » et de drapeaux aux couleurs de leur pays. Ils sont venus de toute l’Europe pour réclamer la levée des sanctions internationales à l’égard de l’Erythrée, qu’ils voient comme un petit paradis. « La plupart des Erythréens vivent très bien », commente fièrement l’un d’entre eux, Sirak Bahlbi, qui vit actuellement en Suède. Près de lui, une jeune femme porte un tee-shirt à l’effigie d’Issayas Afewerki.
(Afrik.com 26/06/15)
Le président de la Commission d’enquête sur les violations des droits de l’Homme en Érythrée a proposé, mercredi, que l’ONU ouvre une enquête afin de déterminer si le gouvernement est responsable de crimes contre l’humanité. Près de vingt jours après la publication d’une enquête de la commission des droits de l’Homme de l’ONU qui accuse l’Érythrée de crimes contre l’humanité, un expert de l’organisation internationale demande l’ouverture d’une enquête afin de situer les responsabilités du gouvernement dans cette affaire. La...
(Agence Ecofin 26/06/15)
Nevsun Resources Ltd, cotée à Toronto et à New-York, a entrecoupé une minéralisation de sulfure massif à haute teneur dans le prospect Asheli dans la licence d’exploration Mogoraib River située à 20 km au sud-ouest de l’usine de traitement du projet Bisha. Elle a annoncé le 18 juin cette découverte qui a révélé des teneurs de 2,29% de cuivre, 4,50% de zinc, 0,45 g/t d’or et 37g/t d’argent sur 22,9 m comprenant 3,67% de cuivre, 8,04% de zinc, 0,68g/t d’or,...
(Jeune Afrique 25/06/15)
Le président de la Commission d'enquête sur les violations des droits de l'homme en Érythrée a demandé mercredi que l'ONU se prononce sur la responsabilité du gouvernement érythréen dans les crimes contre l'humanité que son rapport a dénoncés. La commission n’avait ni le mandat ni les moyens d’établir la responsabilité du régime érythréen dans les violations des droits de l’homme dans le pays, a indiqué le 24 juin Mike Smith, son président. Dans son rapport de 500 pages rendu public...
(Les Echos 25/06/15)
Le président de la Commission d'enquête sur les violations des droits de l'homme en Erythrée a proposé mercredi que les Nations unies déterminent si le gouvernement érythréen est responsable de « crimes contre l'humanité ». La commission présidée par Mike Smith n'avait ni le mandat ni les moyens d'établir cela, a expliqué ce dernier.
(Autre média 25/06/15)
Lors d’une réunion du Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève, les experts de la Commission d’enquête sur la situation des droits de l’homme en Érythrée ont dressé un bilan sombre de la situation dans le pays. Le Président de la Commission d’enquête, Mike Smith, a estimé que la priorité pour l’Érythrée serait « d’applique sans délai sa propre Constitution ». Des crimes contre l’humanité ont manifestement été commis par le Gouvernement érythréen, a poursuivi M. Smith, ajoutant...
(AFP 24/06/15)
Le président de la Commission d'enquête sur les violations des droits de l'Homme en Erythrée a proposé mercredi que l'ONU détermine si le gouvernement érythréen est responsable de "crimes contre l'humanité". La commission présidée par Mike Smith n'avait ni le mandat ni les moyens d'établir cela, a expliqué ce dernier. Dans son rapport de 500 pages rendu public début juin, elle a souligné les violations "systématiques et à grande échelle" des droits de l'Homme par le gouvernement d’Erythrée qui poussent quelque 5.000 Erythréens à fuir leur pays chaque mois. Certaines violations "pourraient constituer des crimes contre l'humanité", affirme le rapport.
(Autre média 24/06/15)
L’Érythrée, qui fêtait le mois dernier ses 24 ans d’indépendance n’en reste pas moins un des pays considérés comme « particulièrement préoccupant » en matière de liberté religieuse. Les chrétiens évangéliques qui se réunissent dans des églises souterraines sont particulièrement visés par la persécution. Selon la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale, il y aurait dans ce pays de grandes lacunes sur le plan des droits et libertés religieuses. Selon le porte-parole de La Voix des Martyrs Canada Greg...
(Le Monde 19/06/15)
Emebet, Saïd et Jamal ont entre 18 ans et 29 ans. Ils sont partis de chez eux, en Erythrée ou au Darfour (Soudan), depuis plusieurs années, fuyant dictature et précarité et rêvant d’un avenir possible en Europe. Le 2 juin, ils faisaient partie de ces migrants évacués du campement de La Chapelle, à Paris. Un campement où ils vivaient “dans des conditions dramatiques, dans l’insalubrité”, ainsi que l’explique Aurélie El Hassak-Marzorati, directrice générale adjointe d’Emmaüs solidarité. Son démantèlement était “nécessaire”, renchérit le directeur général de France terre d’asile, Pierre Henry. Depuis, ces migrants errent entre campements illégaux, hôtels, lieux d’accueil pour demandeurs d’asile ou centres...
(RFI 19/06/15)
Le gouvernement a pris l'engagement, mercredi 17 juin, de créer 11 000 places supplémentaires pour héberger les migrants. Face à ce qu'il qualifie de « crise humanitaire sans précédent », l'exécutif veut améliorer les conditions d'accueil. Mais ce plan prévoit aussi une plus grande fermeté à l'égard de ceux qui ne peuvent prétendre à l'asile politique. Dans ce contexte, rencontre avec trois migrants ; deux Erythréens et un Lybien, qui ont risqué leur vie en Méditerranée pour se rendre en...
(Jeune Afrique 19/06/15)
Dans les années 1990, le président américain Bill Clinton le citait parmi les « dirigeants de la renaissance » du continent. Issayas Afewerki apparaît désormais comme un authentique et impitoyable dictateur. Publié ce 8 juin, un rapport de l’ONU accuse le président érythréen de « violations des droits de l’homme systématiques et à grande échelle ». Certains des abus commis sont « d’une portée et d’une ampleur rarement observées ailleurs » et « pourraient constituer des crimes contre l’humanité »...
(Autre média 19/06/15)
Médiatisée ponctuellement, en raison du nombre de ses ressortissants qui franchissent la Méditerranée pour le continent européen, l’Érythrée demeure un pays peu connu. A sa tête depuis près de vingt ans, le président Issayas Afeworki mène une politique drastique et totalitaire valant au pays d’être qualifiée de « Corée du Nord de l’Afrique ». Après la décolonisation italienne, le territoire correspondant à l’Erythrée actuelle qui jouissait d’un statut particulier depuis 1890, est fédéré à l’Ethiopie par une décision de l’ONU...

Pages