Lundi 23 Octobre 2017

L’Union européenne doit appeler à mettre fin à l’oppression des Erythréens

L’Union européenne doit appeler à mettre fin à l’oppression des Erythréens
(Le Soir 14/09/17)

Une carte blanche collective. Le 18 septembre sera commémorée la grande purge de l’opposition en 2001 par Issayas. Aujourd’hui encore, un régime fort sévit en Erythrée et pousse bon nombre des habitants à tenter l’exil.LECTURE ZEN
Système totalitaire, oppression généralisée de la population, service national à vie, absence totale de liberté, manque de moyens de communication, pas d’avenir autre que la poursuite de l’asservissement : voici l’enfer dans lequel les Erythréens vivent, voici l’enfer que certains d’entre eux tentent de fuir.

Héros de la guerre d’indépendance contre l’Ethiopie qui a duré trente ans, Issayas Afeworki est devenu le tortionnaire de son peuple. Sans Constitution, sans parlement, sans opposition, sans élection, sans presse libre, il gouverne par la terreur.

Le 18 septembre 2001, il fit rafler et jeter en prison ses principaux opposants. Depuis seize ans, aucun procès n’a eu lieu, aucun chef d’accusation n’a été énoncé, et aucune nouvelle n’est parvenue aux familles. Sont-ils même encore en vie ?

Au prix d’efforts herculéens, certains courageux ont réussi à fuir en déjouant la vigilance sadique de l’appareil de sécurité de l’Etat. Après des mois, parfois des années, d’errance, de voyages à pied, en camion, en bateau, ils sont arrivés en Europe. Nombreux sont ceux qui ont connu la torture, les enlèvements et les rançons, les viols. Tous ont vu mourir des amis et compagnons de route.

Lire la suite sur: http://plus.lesoir.be/113710/article/2017-09-12/lunion-europeenne-doit-a...

Commentaires facebook