Jeudi 26 Avril 2018

Italie: un jeune migrant érythréen meurt des suites d'une malnutrition

Italie: un jeune migrant érythréen meurt des suites d'une malnutrition
(AFP 14/03/18)
Segen, migrant érythréen de 22 ans, décédé des suites d'une malnutrition sévère après avoir été secouru au large de la Libye, 11 mars 2018.

Un Erythréen de 22 ans, secouru dimanche au large de la Libye, est mort des suites d'une malnutrition sévère dans un hôpital de Sicile quelques heures après son arrivée en Italie, ont annoncé mardi une ONG et les médias italiens.

"Il était une personne. Sur le bateau, il a dit qu'il avait 22 ans, qu'il s'appelait Segen, qu'il était érythréen et qu'il était resté dix-neuf mois en détention en Libye", a commenté Oscar Camps, fondateur de l'ONG Proactiva Open Arms, avec une photo du jeune homme émacié.

Segen était parti de Libye dans la nuit de samedi à dimanche avec 92 autres migrants à bord d'un canot qui a été retrouvé à la dérive dans la journée de dimanche par l'Open Arms, le navire de l'ONG espagnole.

A bord, plusieurs migrants présentaient des signes de malnutrition, de déshydratation et d'épuisement. Deux d'entre eux ont dû être évacués en urgence, mais Segen est resté sur l'Open Arms, qui a débarqué ses passagers lundi à Pozzallo, dans le sud de la Sicile.

Il a été transporté à l'hôpital voisin de Modica, mais son état s'est rapidement détérioré et il est décédé au bout de quelques heures.

"Qui sait depuis combien de temps il n'avait pas mangé... Il souffrait d'un dépérissement organique avancé, il était squelettique. Nous avons vu arriver beaucoup de migrants éprouvés, mais cela dépassait toutes les limites", a raconté au quotidien La Repubblica Carmelo Scarso, médecin des services sanitaires de la province.

En revanche, un garçon de 14 ans souffrant de leucémie, secouru samedi par l'Open Arms au large de la Libye, a pu être pris en charge dans des conditions moins dramatiques dans un service spécialisé à Catane, dans l'est de la Sicile.

Deux frères aînés du jeune Allah, Mohamed, 31 ans, et Ahmed, 23 ans, étaient partis avec lui sur un canot de fortune avec 200 litres de carburant, une couverture, des bouteilles d'eau et des médicaments à prendre en intraveineuse, dans l'espoir de le faire soigner en Europe.

Commentaires facebook