Samedi 19 Août 2017

Erythrée: les habitants continuent de fuir

Erythrée: les habitants continuent de fuir
(RFI 26/04/17)
Des refugiés érythréens montent dans un bus pour s'installer dans le camp de réfugiés d'Hitsats dans le nord de l'Ethiopie. © © UNHCR/K.GebreEgziabher

Depuis janvier, plus de mille migrants africains sont morts ou ont disparu en Méditerranée en tentant de rejoindre l'Europe. Et ils sont plus de 35 000 à avoir été secourus en mer. Parmi eux, de nombreux Erythréens venus de ce pays secret de la Corne de l'Afrique, peuplé seulement d'environ 4 millions de personnes. C'est d'ailleurs un sujet d'inquiétude depuis quelques années, car manifestement, le pays se vide peu à peu de ses habitants. Et malgré les polémiques lancées par certains qui disent que ce constant est exagéré, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) comptabilise entre 2 000 et 3 000 personnes ayant traversé clandestinement la frontière avec l'Ethiopie chaque mois.

Ils arrivent en général par petits groupes, sans bagages. La plupart de ceux qui passent en Ethiopie sont d'abord rassemblés à Endabaguna, un village qui sert de centre d'enregistrement. Puis ils sont conduits vers les camps disséminés dans la province du Tigré.

Commentaires facebook