Mardi 19 Septembre 2017

Des prisonniers yéménites soupçonnés jihadistes transférés en Erythrée?

Des prisonniers yéménites soupçonnés jihadistes transférés en Erythrée?
(RFI 03/07/17)

Selon Human Rights Watch, des prisonniers yéménites soupçonnés d'appartenir à des groupes jihadistes auraient été transférés dans une prison secrète en Erythrée. L'organisation de défense des droits de l'homme soutient sur la foi de témoignages de leurs proches qu'une quinzaine d'entre eux seraient détenus sur une base militaire des Emirats arabes unis en Erythrée. Des accusations rejetées par le ministre de l'Information érythréen et le ministre des Affaires étrangères des Emirats. Selon Kristine Beckerle, membre de l'équipe d'enquêteurs, un faisceau de témoignages porte Human Rights Watch à croire que ces déportations ont bien lieu mais l’ONG n'accuse pas les autorités Erythréennes d'en être complices.

« Je pense qu'il y a eu des déclarations erronées sur ce que nous disons, ce que nous savions sur les prisons en Érythrée que le gouvernement érythréen dirigerait ou qu'il aurait quelque chose avoir avec cela. Nous n'avons jamais dit cela et nous n'avons pas de preuves de cela. Notre déclaration, c'est précisément que nous avons des tonnes et des tonnes de preuves du rôle prépondérant des Emirats arabes unis dans les tensions, les disparitions et les abus au Yémen. Et quand nous avons dit que les Emirats transfèrent certains détenus hors du Yémen vers plusieurs endroits, ce n'est pas nécessairement vers d'autres gouvernements mais sous leur propre contrôle. Nous savons que les Emirats ont une base en Érythrée, selon ces allégations ils vont sur cette base et ne sont pas nécessairement transférés en Érythrée à proprement parlé ou sous le contrôle du gouvernement Érythréen. »

Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170702-prisonniers-yemenites-soupconnes-jiha...

Commentaires facebook