Jeudi 19 Octobre 2017

Brève sortie de prison pour le patriarche orthodoxe d’Érythrée

Brève sortie de prison pour le patriarche orthodoxe d’Érythrée
(La Croix 26/07/17)

À la suite de pressions diplomatiques internationales, le patriarche orthodoxe d’Érythrée, en résidence surveillée depuis dix ans, est brièvement apparu dans la cathédrale Sainte-Marie d’Asmara.
Selon des sources locales, des « policiers en civil ont dissuadé les fidèles de prendre des photos » et le patriarche serait retourné en prison aussitôt la messe terminée.

Le patriarche orthodoxe d’Érythrée, Abune Antonios, a effectué dimanche 16 juillet 2017 sa première apparition publique depuis son placement en résidence surveillée il y a dix ans. Aux côtés d’une centaine de fidèles, il a participé à une messe la cathédrale Sainte-Marie d’Asmara, a rapporté lundi l’ONG britannique Christian Solidarity Worldwide (CSW), s’appuyant sur des sources anonymes.

Une déclaration rassurante a été lue pendant la messe et postée sur le site Internet de l’Église orthodoxe d’Érythrée. Très brève, elle affirme qu’« après de nombreux efforts entrepris par l’Union des monastères et les Savants de l’Église orthodoxe d’Érythrée, le problème du patriarche Abune Antonios III est réglé », et que le saint-synode réuni avait conclu une « réconciliation pleine et entière » avec lui.

Un régime parmi les plus autoritaires au monde

Depuis son indépendance, conquise de haute lutte contre l’Éthiopie en 1991, l’Érythrée vit sous la coupe du président Issayas Afeworki, un ancien ingénieur de 68 ans, connu pour avoir emprisonné sans jugement jusqu’à ses amis les plus proches.

Lire la suite sur: http://www.la-croix.com/Religion/Orthodoxie/Breve-sortie-prison-patriarc...

Commentaires facebook