Vendredi 18 Août 2017

Dans le monde

(AFP)

Les corps de trois jeunes Marocains, abattus par la police après une attaque terroriste dans la nuit de jeudi à vendredi à Cambrils dans le nord-est de l'Espagne, ont été formellement identifiés, a annoncé vendredi soir la police catalane en révélant leur identité.

Il s'agit de Moussa Oukabir, Saïd Aallaa et Mohamed Hychami, respectivement âgés de 17, 18 et 24 ans, tous habitants d'une localité du nord de la région, Ripoll, selon la police. Un quatrième suspect, Younès Abouyaaqoub, 22 ans, est toujours recherché.

(AFP)

A Barcelone, des familles ont été séparées brutalement par l'attentat mené avec une camionnette meurtrière qui a fauché jeudi des dizaines de piétons: certaines se cherchent toujours, tandis que d'autres, déjà en deuil, sont revenues sur les Ramblas pour des hommages.

"Disparu". Sur la photo, un petit garçon tout sourire, T-shirt vert. "S'il vous plaît partagez": Tony Candman supplie les internautes de l'aider à retrouver son petit-fils de sept ans, disparu depuis l'attentat qui a tué 13 personnes sur l'allée centrale de l'avenue la plus célèbre de la capitale catalane.

(AFP)

Le Parlement vénézuélien, seule institution contrôlée par l'opposition, a été privé vendredi de la majorité de ses pouvoirs par l'Assemblée constituante, qui poursuit ainsi la reprise en main du pays amorcée par le président socialiste Nicolas Maduro.

Elue fin juillet dans le sang et contestée par une grande partie de la communauté internationale, la Constituante, assemblée de 545 membres tous issus du chavisme - le courant au pouvoir, du nom du défunt Hugo Chavez, président de 1999 à 2013 -, s'est attribuée l'essentiel des pouvoirs du Parlement.

(AFP)

Deux personnes sont mortes et six autres ont été blessées vendredi après avoir été poignardées à Turku (sud-ouest de la Finlande), selon la police locale, qui ignorait en fin de journée les motivations du suspect arrêté.

"Il y a huit victimes dans l'attaque au couteau. Deux morts et six blessés", a écrit sur Twitter la police de la région. Une victime est morte sur place et l'autre à l'hôpital.

(AFP)

Les auteurs présumés du double attentat meurtrier avec des véhicules-bélier à Barcelone et Cambrils, formaient une cellule ayant agi précipitamment après l'échec d'un premier plan qui aurait pu être encore plus meurtrier, selon les premiers éléments de l'enquête.

Trois Marocains et un Espagnol arrêtés

Quatre personnes ont été arrêtées, trois Marocains et un Espagnol, alors que les cinq passagers de l'Audi A3 ayant tué une personne à Cambrils ont été abattus par la police.

Les détenus sont jeunes: 21, 27, 28 et 34 ans.

(AFP)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exhorté vendredi les Turcs d'Allemagne à ne voter pour aucun des deux partis de la coalition d'Angela Merkel aux législatives, s'attirant une réponse cinglante de Berlin qui lui a demandé de ne pas s'immiscer dans ses élections.

Sur fond de relations déjà tendues avec Berlin, Recep Tayyip Erdogan a enjoint aux Turcs d'Allemagne "à donner une leçon" aux partis chrétien-démocrate (CDU), social-démocrate (SPD), et aux Verts, "irrespectueux envers la Turquie".

(AFP)

Après des semaines de spéculations et dans un climat d'extrême tension à la Maison Blanche, Donald Trump s'est finalement séparé vendredi de Steve Bannon, conseiller aussi provocateur que controversé.

Contempteur virulent de "l'establishment" et des "élites", l'ancien patron du très droitier site Breitbart News, n'aura tenu qu'un peu plus de six mois dans la West Wing.

(AFP)

Le Tribunal constitutionnel du Chili doit se prononcer vendredi sur la loi de dépénalisation de l'avortement thérapeutique, approuvée au Parlement après deux ans et demi de débats dans ce pays ultra-conservateur qui n'autorise l'IVG sous aucune circonstance.

Malgré le feu vert début août de la Chambre des députés puis du Sénat, les parlementaires de l'opposition avaient saisi le Tribunal constitutionnel, car ils estiment que le texte porte atteinte au principe du droit à la vie figurant dans la Constitution.

(AFP)

Le président du Sri Lanka a nommé vendredi un officier appartenant à la minorité tamoule au poste de chef de la marine, une première depuis qu'une guerre civile a éclaté sur l'île il y a 45 ans.

"Le contre-amiral Travis Sinniah, qui a servi la marine du Sri Lanka avec une loyauté immense depuis des décennies, a pris aujourd'hui ses fonctions de chef de la marine", a déclaré le président Maithripala Sirisena sur Twitter.

(AFP)

Les auteurs des attentats à Barcelone et Cambrils, qui ont fait au moins 14 morts et une centaine de blessés formaient un "groupe" et préparaient une "attaque de plus grande envergure", a affirmé vendredi le porte-parole de la police catalane lors d'une conférence de presse.

Le principal suspect recherché, le conducteur d'une camionnette ayant fauché des dizaines de piétons, pourrait se trouver parmi les assaillants abattus plus tard à Cambrils, au sud-ouest de Barcelone, a ajouté Josep Lluis Trapero.

(AFP)

Plusieurs personnes ont été poignardées à Turku en Finlande et un suspect a été arrêté, a annoncé vendredi la police finlandaise.

"La police a tiré dans les jambes de l'auteur suspecté du crime. La personne a été arrêtée. Il est recommandé d'éviter le centre de Turku", écrit la police sur Twitter, sans évoquer le nombre de victimes.

"Le gouvernement suit de près la situation à Turku et l'opération de police en cours", a twitté Juha Sipilä, le chef du gouvernement qui devrait se réunir dans la journée.

(AFP)

Les troupes du régime syrien ont remporté une importante victoire face au groupe État Islamique (EI) en l'encerclant presque totalement dans la partie centrale d'un vaste désert, rapporte vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Appuyée par les avions de l'allié russe et par des milices prorégime, l'armée syrienne a largement avancé ces deux jours dans la badiya (désert syrien), aux mains de l'EI depuis 2014.

(AFP)

La Cour suprême israélienne a décidé de geler l'application d'une loi sans précédent permettant à Israël de s'approprier des centaines d'hectares en Cisjordanie occupée, un texte qui scandalise les Palestiniens et émeut la communauté internationale.

Le juge Neal Hendel a ordonné jeudi de suspendre sine die l'application de la loi adoptée en février par le Parlement dominé par la droite, selon des documents de justice consultés vendredi par l'AFP.

(AFP)

Retardé en raison notamment de la crise russo-ukrainienne de 2014, le projet de prolongation jusqu'à Vienne du réseau de chemin de fer russe pour l'acheminement du fret doit redevenir une priorité, a plaidé vendredi le gouvernement autrichien.

La construction de 400 kilomètres de voie à large écartement entre Kosice à la frontière ukraino-slovaque et Vienne permettrait de connecter sans rupture de charge l'Asie à l'Europe centrale via la Transsibérien, a rappelé le ministre des Infrastructures Jörg Leichtfried.

(AFP)

Les victimes des attentats perpétrés jeudi et vendredi en Catalogne sont d'au moins 35 nationalités: treize personnes ont été tuées dans l'attaque à Barcelone et une quatorzième a succombé à ses blessures dans l'attentat de Cambrils, et les deux attaques ont fait plus de 100 blessés.

(AFP)

La Chine a lancé vendredi son premier "tribunal sur internet": il est destiné à régler les litiges relatifs au web, à l'heure où la justice fait face à l'explosion des paiements mobiles et du commerce électronique.

Les habitants de la ville de Hangzhou (est) peuvent désormais enregistrer leurs plaintes directement en ligne. Un tribunal étudie ensuite l'affaire, puis organise une audience en visioconférence sur internet entre le juge, le plaignant et l'accusé.

(AFP)

Deux Italiens de 25 et 35 ans figurent parmi les victimes de l'attentat de Barcelone, a annoncé vendredi le gouvernement à Rome, dont l'un a été tué alors qu'il tenait son fils de 5 ans par la main.

"L'Italie se souvient de Bruno Gulotta et de Luca Russo et fait part de sa solidarité envers leurs familles. La liberté l'emportera sur la barbarie du terrorisme", a salué le chef du gouvernement, Paolo Gentiloni, sur Twitter.

(AFP)

Des romans d'Agatha Christie aux Mille et une nuits, les initiatives se multiplient en Grèce pour offrir de la lecture aux dizaines de milliers de réfugiés bloqués dans le pays, pour s'évader ou s'ouvrir à leur nouvel environnement.

Dans les rayons d'une bibliothèque ambulante qui sillonne la région d'Athènes, ce sont plus de 1.000 ouvrages qui s'entassent. En anglais, grec, français, arabe, kurde et farsi, ils ont été offerts par des Grecs, envoyés de Belgique, d'Angleterre et du Liban ou achetés avec les dons des bénévoles sur internet.

(AFP)

Les douze coups de minuit ont sonné et les opérations antidrogue à grand spectacle orchestrées par le président philippin Rodrigo Duterte battent leur plein. Les policiers abattent une "personnalité de la drogue", une de plus.

La victime est extirpée du bidonville de Manille où elle a été tuée et transportée jusqu'aux pompes funèbres. Le jeune homme rejoint d'autres cadavres criblés de balles qui gisent sur des tables ou sur le sol ensanglanté.

(AFP)

Le bilan des attentats en Espagne est passé à 14 morts, une femme blessée à Cambrils étant décédée à l'hôpital, a annoncé vendredi la direction générale de la protection civile de la Catalogne.

"Important. Une femme grièvement blessée hospitalisée à (l'hôpital) Juan XXIII vient de mourir. Le bilan des attentats de #Barcelone et #Cambrils passe à 14", a tweeté l'organisme, qui n'inclut pas dans ces chiffres les cinq "terroristes présumés" abattus par la police à Cambrils.

(AFP)

Des milliers de personnes rassemblées sur la principale place de Barcelone ont observé vendredi une minute de silence en présence du roi et des principales autorités d'Espagne, avant de scander "nous n'avons pas peur", au lendemain des attentats qui ont ensanglanté la Catalogne.

"No tinc por, no tinc por", ("nous n'avons pas peur" en Catalan) ont scandé une dizaine de fois, d'un ton grave, les milliers de Barcelonais qui avaient décidé de participer à ce rassemblement à midi (10h00 GMT), place de Catalogne à Barcelone.

(AFP)

Une enquête antiterroriste à été ouverte vendredi en France suite aux attentats en Catalogne où plusieurs Français ont été blessés par des voitures qui ont foncé dans la foule, à Barcelone et Cambrils, a annoncé le parquet de Paris.

L'enquête de flagrance, habituelle quand des Français sont victimes d'actes terroristes à l'étranger, a été ouverte pour "tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ)", a indiqué le parquet.

(AFP)

La police a annoncé vendredi rechercher le frère d'un des suspects arrêtés après des attentats meurtriers en Catalogne, sans savoir s'il s'agit du conducteur en fuite de la camionnette qui a fauché des passants à Barcelone.

"Nous cherchons Moussa Oukabir, mais pour le moment nous ne savons pas s'il est le conducteur de la camionnette. C'est la cible de nos recherches", a annoncé la police sur le réseau social Telegram.

(AFP)

Un assaillant porteur du drapeau national chinois, brandissant une épée de samouraï, a blessé vendredi un garde de la police militaire devant la présidence taïwanaise, ont annoncé les autorités.

Le suspect, un Taïwanais arrêté sur les lieux de l'attaque, a expliqué qu'il voulait exprimer ses opinions politiques et qu'il avait volé l'épée dans le Musée des Forces armées voisin, a dit la police à l'AFP.

La présidence est située dans le centre de Taipei. L'actuelle chef de l'Etat, Tsai Ing-wen, est issue d'un parti traditionnellement hostile à Pékin.

(AFP)

L'enquête sur les attentats sanglants qui ont fait 14 morts en Catalogne, avançait rapidement vendredi dans une Espagne en deuil, avec l'identification d'une possible cellule ayant agi précipitamment après l'échec d'un premier plan qui aurait pu être encore plus meurtrier.

(AFP)

La police recherche toujours un homme en fuite après deux attentats en Catalogne qui ont fait 13 morts et plus de cent blessés, a annoncé vendredi Carles Puigdemont, le président de Catalogne.

Interrogé sur la fuite d'un "terroriste", Carles Puigdemont a confirmé qu'il était "effectivement dans la nature", indiquant que la police n'avait pas d'éléments "sur ses capacités de nuire".

(AFP)

Pendant un demi-siècle, Elias al-Najjar a récolté le sel dans des bassins sur la rive libanaise de la Méditerranée. Mais aujourd'hui, comme ses collègues, cet homme de 93 ans redoute la mort de son métier.

La production traditionnelle de sel le long de la côte, autrefois populaire au Liban, ne survit aujourd'hui que dans une seule localité balnéaire, celle d'Anfé, à environ 80 km au nord de Beyrouth.

Les marais salants ont souffert de l'exode des paludiers durant la guerre civile (1975-1990) et de la suppression des tarifs douaniers pour le sel importé.

(AFP)

Agités par la passion d'astronomes amateurs, les espoirs des scientifiques et l'explosion du prix des chambres d'hôtels, les États-Unis attendent leur première éclipse solaire totale depuis près d'un siècle, qui projettera son ombre sur des millions d'habitants d'Ouest en Est lundi.

(AFP)

Markel Artabe avait fini de travailler comme serveur à Cambrils et était sorti manger une glace vendredi quand il a entendu des tirs: juste après Barcelone, la côte catalane subissait une seconde attaque terroriste.

"Entre minuit et minuit et demie, nous étions sur la promenade de la plage", raconte à l'AFP ce jeune homme de 20 ans, en short et polo bleu ciel, quelques heures après le drame.

(AFP)

L'ex-président brésilien Lula a lancé jeudi à Salvador de Bahia une tournée dans les régions défavorisées du nord-est du pays, de quoi tester sa popularité et nourrir ses ambitions présidentielles, malgré ses déboires avec la justice.

L'élection présidentielle n'a lieu qu'en octobre 2018 et de nombreux candidats potentiels se font discrets pour le moment, mais le temps presse pour l'icône de la gauche latino-américaine.

(AFP)

"Vingt-six Français ont été blessés, dont au moins onze gravement", dans l'attentat perpétré jeudi au coeur de Barcelone et revendiqué par le groupe jihadiste État islamique, a annoncé vendredi le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian dans un communiqué.

De son côté le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a évoqué sur RTL "des chiffres un peu plus importants sur le nombre de blessés graves, peut-être autour de 17".

(AFP)

De nombreux responsables politiques ont condamné jeudi l'"attaque terroriste" survenue à Barcelone (nord-est de l'Espagne) et revendiquée par le groupe État islamique, au cours de laquelle une camionnette a percuté la foule, tuant au moins treize personnes et en blessant plus de 100 autres.

- Espagne -

"Les terroristes ne vaincront jamais un peuple uni qui aime la liberté face à la barbarie", a tweeté Mariano Rajoy, le chef du gouvernement espagnol.

(AFP)

Les Ramblas, théâtre jeudi d'un attentat meurtrier, est la grande avenue populaire de Barcelone, le lieu où historiquement sont fêtées les victoires du club de football du Barça, l'artère où l'on manifeste et où la jeunesse se dévergonde.

Au XIXe siècle, Barcelone détruisait les murailles qui limitaient sa croissance et construisait alors une promenade pour unifier la partie haute de la ville avec la mer. Ainsi sont nées les Ramblas.

(AFP)

En grande difficulté après ses propos sur Charlottesville, Donald Trump tente de déplacer le débat en affirmant que l'histoire américaine est "mise en pièces" par le retrait de statues de personnages des Etats sudistes confédérés, favorables à l'esclavage.

En trois tweets, le président américain a pris position de manière tranchée jeudi dans ce débat sensible qui a refait surface après les violences de Virginie, où des suprémacistes blancs s'étaient initialement rassemblés pour protester contre la suppression annoncée d'une statue du général sudiste Robert E. Lee.

(AFP)

Six civils et un policier ont été blessés tôt vendredi quand des "terroristes présumés" ont foncé dans la foule dans une station balnéaire de Catalogne (nord-est de l'Espagne), avant d'être abattus par la police, quelques heures après un attentat qui a fait 13 morts à Barcelone.

La voiture a fauché des piétons vers 00H00 (22H00 GMT jeudi) sur la promenade de bord de mer à Cambrils, une ville touristique à 120 km au sud de Barcelone, comme la camionnette qui jeudi avait descendu en trombe les Ramblas, une grande avenue de Barcelone bondée de touristes.