Samedi 16 Décembre 2017
(AFP 13/12/17)
Un tribunal du Caire a condamné mardi une jeune chanteuse égyptienne à deux ans de prison pour "incitation à la débauche" après son apparition dans un clip particulièrement suggestif, a indiqué une source judiciaire. Cette peine a été assortie d'une amende de 10.000 livres égyptiennes (480 euros). Le réalisateur du clip Mohamed Gamal a écopé de la même peine, selon la même source. Ils peuvent tous les deux interjeter appel. La chanteuse Shyma, 21 ans, avait été arrêtée le 18 novembre après le dépôt de plaintes contre le clip de sa chanson "Andy Zoroof" ("J'ai des problèmes"), selon des sources de sécurité. Sur les images, la chanteuse multiplie les postures lascives dans ce qui semble...
(Le Point 13/12/17)
Ils sont un peu plus de 6 000 combattants africains à avoir servi dans les rangs du groupe djihadiste l'État islamique (EI) en Irak et en Syrie et ils pourraient revenir dans leurs pays respectifs sur le continent très prochainement. Des possibilités de retour qui ne rassurent pas du tout. Comme en Europe, les autorités ne sont pas vraiment préparées à cette éventualité. Smail Chergui, le commissaire de l'Union africaine pour la paix et la sécurité, a appelé, lors d'une rencontre sur la lutte contre le terrorisme, ce 10 décembre à Oran, en Algérie, les pays africains à se préparer « fermement » à la gestion de ces retours. La genèse d'un casse-tête Pour rappel, l'EI a profité du conflit...
(AFP 08/12/17)
Le grand imam d'Al-Azhar a annulé une rencontre avec le vice-président des Etats-Unis Mike Pence pour protester contre la décision américaine de déclarer Jérusalem capitale d'Israël, a annoncé vendredi cette influente institution de l'islam sunnite basée au Caire. Dans un communiqué, Ahmed al-Tayeb a indiqué qu'il était revenu sur sa décision de rencontrer M. Pence, qui doit effectuer une visite en Israël et en Egypte dans la seconde moitié de décembre. La rencontre avec M. Pence était prévue le 20...
(Le Monde 05/12/17)
L’attaque terroriste du 24 novembre dans le Sinaï qui a fait plus de 300 morts doit être l’occasion de repenser l’intégration de cette péninsule dans la société et la politique égyptienne, explique Ivan Sand, chercheur à l’Institut français de géopolitique, dans une tribune au « Monde ». L’attaque terroriste d’une mosquée soufie dans le nord du Sinaï, qui a fait plus de 300 morts vendredi 24 novembre, a placé ce territoire sur le devant de la scène médiatique. Deux ans...
(AFP 05/12/17)
Les forces de sécurité égyptiennes ont tué lundi cinq "terroristes" qui préparaient des attaques, lors d'une opération contre un repaire dans la province de Charqiya, dans la région du Delta du Nil, a annoncé le ministère de l'Intérieur. L'Egypte affronte depuis 2013 une insurrection jihadiste dans la péninsule du Sinaï. Des groupes extrémistes, en particulier une branche locale de l'organisation Etat islamique (EI) basée dans le Nord-Sinaï, ont tué des centaines de soldats, de policiers mais aussi des civils. Il...
(AFP 29/11/17)
Des membres du groupe Etat islamique (EI) sont allés dans la mosquée du Sinaï visée par une attaque sanglante pour lancer un avertissement contre la tenue de rituels soufis, a affirmé mardi un dirigeant d'un ordre soufi égyptien. Plus de 300 fidèles ont été tués vendredi lors de la grande prière dans une mosquée de la péninsule du Sinaï par des hommes armés soupçonnés d'appartenir à l'EI, qui n'a toutefois pas revendiqué l'attaque. Il y a moins d'un mois, des...
(AFP 28/11/17)
Onze "éléments terroristes" ont été tués dans un raid des forces de sécurité dans la région d'Ismaïlia, dans le nord-est de l'Egypte, a annoncé mardi le ministère de l'Intérieur. Des affrontements ont éclaté après que les forces de sécurité ont lancé ce raid contre un lieu soupçonné d'abriter du matériel de contrebande destiné à des jihadistes dans la péninsule du Sinaï, où une attaque contre une mosquée a fait vendredi plus de 300 morts. Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi...
(AFP 28/11/17)
La réponse militaire de l'Egypte à l'insurrection jihadiste, qui sévit depuis plusieurs années dans le nord de la péninsule du Sinaï, montre ses limites au regard des multiples attaques dans la région. L'Egypte répondra avec une "force brutale", a martelé vendredi le président Abdel Fattah Al-Sissi, quelques heures après l'attaque de la mosquée de Bir al-Abd, qui a fait au moins 305 morts. Peu après le carnage, pour lequel le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a été montré du doigt,...
(AFP 27/11/17)
La branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI), soupçonnée d'être responsable du massacre vendredi dans une mosquée du Sinaï, a mené plusieurs attaques sanglantes dans cette péninsule de l'est de l'Egypte, où elle mène une guerre d'usure contre le pouvoir. L'attentat, qui a fait 305 morts dont 27 enfants, n'avait pas encore été revendiqué samedi soir. - Base au Sinaï - Les jihadistes sévissent dans le Sinaï depuis plusieurs années. Mais les attaques sporadiques se sont muées en une véritable...
(AFP 27/11/17)
Une cour égyptienne a maintenu la condamnation à mort de sept personnes pour leur appartenance au groupe jihadiste Etat islamique (EI) ou leur implication dans la décapitation en Libye de 21 chrétiens, dont 20 Egyptiens, a indiqué dimanche un responsable judiciaire. En février, l'EI avait diffusé une vidéo montrant les exécutions sur une plage de Libye, poussant l'Egypte à bombarder des positions jihadistes dans ce pays voisin. La décision de la cour samedi intervient au lendemain de l'attaque contre une...
(AFP 27/11/17)
Le jeune imam Mohamed Abdel Fattah, rescapé du carnage de vendredi à la mosquée al-Rawda qui a fait 305 morts, a juré dimanche depuis son lit d'hôpital de retourner finir son prêche dès qu'il sera guéri. "Si mon état de santé le permet la semaine prochaine, et que le ministère des Awqaf (chargé des affaires islamiques) l'autorise, je terminerai le prêche que je n'ai pas pu terminer", assure à l'AFP l'imam de 26 ans hospitalisé dans la petite ville d'Al...
(AFP 27/11/17)
Les soufis d'Egypte, endeuillés par le pire attentat de l'histoire récente du pays, ont exprimé leur volonté de surmonter ce drame en annonçant le maintien de la plupart des festivités prévues pour l'anniversaire du prophète Mahomet. Selon le dernier bilan, 305 personnes --dont 27 enfants-- sont mortes dans cette attaque contre une mosquée du nord du Sinaï fréquentée par des adeptes du soufisme, un courant mystique de l'islam. Aucune revendication n'est encore intervenue mais le groupe Etat islamique (EI) est...
(AFP 27/11/17)
Un tribunal du Caire a condamné dimanche 14 hommes supposés homosexuels à trois ans d'emprisonnement pour pratique de relations sexuelles "anormales", a indiqué à l'AFP l'un des avocats de la défense. Le tribunal a autorisé leur libération contre le paiement d'une caution de 5.000 livres égyptiennes (environ 230 euros) en attendant le procès en appel, a toutefois précisé l'avocat, Ishaq Wadie. Trois autres accusés n'ont pas été jugés pour des raisons de procédure. Leur procès a été reporté à une date non déterminée. Les forces de sécurité ont procédé en octobre à plusieurs arrestations dans la capitale égyptienne.
(RFI 27/11/17)
Le casque bleu égyptien tué dans une embuscade dans le sud de la RCA ce dimanche 26 novembre faisait partie d'un convoi parti de Bangassou et attaqué par des anti-balaka à quelques kilomètres de sa destination, la ville de Pombolo, théâtre d'un massacre le mois dernier. C'est le treizième casque bleu tué depuis le début de l'année en Centrafrique. Dimanche matin, un convoi logistique de la Minusca part de Bangassou pour la localité de Pombolo à une centaine de kilomètres...
(AFP 25/11/17)
Funérailles, prières, bandeaux noirs dans les médias: l'Egypte pleurait samedi les 305 personnes tuées la veille dans une mosquée, dont 27 enfants, l'attentat le plus sanglant dans l'histoire récente du pays. Toutes les victimes ont été inhumées samedi conformément à la tradition musulmane. Quelques heures après la promesse du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi de "venger les martyrs", l'armée a procédé dans la nuit à des frappes aériennes dans la zone de l’attaque, où les forces de sécurité combattent la...
(AFP 25/11/17)
Funérailles, prières, bandeaux noirs dans les médias: l'Egypte a entamé samedi trois jours de deuil national en hommage aux 235 personnes tuées la veille dans une mosquée, l'attaque la plus sanglante dans l'histoire récente du pays. Quelques heures après la promesse du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi de "venger les martyrs", l'armée a procédé dans la nuit à des frappes aériennes dans la zone de l’attaque, dans la région orientale du Sinaï où les forces de sécurité combattent la branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique (EI).
(AFP 25/11/17)
La mosquée où sont morts vendredi 235 fidèles dans un attentat était fréquentée par des musulmans soufis, des adeptes d'un courant mystique de l'islam honnis des jihadistes du groupe Etat islamique (EI). Un chef de tribu bédouine a déclaré à l'AFP que la mosquée Rawda, dans la région orientale du Sinaï, était "soufie" et contenait une "zaouïa", un édifice religieux utilisé par les mystiques pour les prières et rassemblements. Même si l'EI apparaît comme le principal suspect de l'attentat, le...
(AFP 24/11/17)
Au moins 235 fidèles qui assistaient à la prière hebdomadaire dans une mosquée de l'est de l'Egypte ont été tués vendredi par des hommes armés, l'attaque la plus meurtrière dans l'histoire récente de ce pays. Cet attentat, qui n'a pas été immédiatement revendiqué, a fait 235 morts et 109 blessés selon la télévision d'Etat égyptienne. Il s'est produit dans le village de Bir al-Abed, à 40km à l'ouest d'Al-Arich, la capitale de la province du Nord-Sinaï, une région où les...
(AFP 24/11/17)
La police égyptienne a abattu trois islamistes et arrêté neuf autres membres d'un groupe ayant revendiqué l'an dernier l'assassinat d'un général de l'armée, a affirmé jeudi le ministère de l'Intérieur. Liwa al-Thawra, un groupe apparu en 2016, a revendiqué plusieurs attentats au Caire, dont l'assassinat d'un général en octobre de la même année . La police accuse les Frères musulmans, considérés comme "organisation terroriste" depuis la destitution par l'armée en 2013 du président islamiste Mohamed Morsi, de diriger ce mouvement. Dans son communiqué, le ministère de l'Intérieur indique que la police a mené une opération contre les membres de ce groupe dans les provinces du Caire, Giza, Beheira et Kafr el-Cheikh...
(APA 24/11/17)
APA-Addis-Abeba (Ethiopie) - Les informations publiées par certains médias et institutions égyptiens contre le Barrage de la Renaissance éthiopienne (GERD), en construction sur le Nil, ne sont pas pertinents, a indiqué le ministère éthiopien des Affaires étrangères. Meles Alem, porte-parole du ministère, a déclaré jeudi que certains médias égyptiens faisaient des commentaires négatifs suite à la récente visite du Premier ministre éthiopien Hailemarima Desalegn au Qatar et au sujet de la 17ème réunion conjointe entre l’Ethiopie, l’Egypte et le Soudan...

Pages