Vendredi 17 Novembre 2017
(AFP 17/11/17)
Le passage frontalier entre l'Egypte et la bande de Gaza, généralement fermé, doit ouvrir pour la première fois depuis la conclusion en octobre d'un accord de réconciliation entre les deux principales formations palestiniennes, a indiqué un responsable palestinien. Iyad al-Bozum, porte-parole du ministère de l'Intérieur dans la bande de Gaza, enclave palestinienne gouvernée par le mouvement islamiste Hamas, a affirmé à l'AFP que le point de passage de Rafah serait ouvert samedi. Seuls les cas humanitaires enregistrés auprès du ministère de l'Intérieur seront autorisés à emprunter ce passage frontalier, soit quelque 20.000 personnes, a-t-il ajouté. Le point de passage de Rafah, seule ouverture de la bande de Gaza vers le monde extérieur non contrôlée par...
(AFP 17/11/17)
Le ministère de l'Intérieur égyptien a confirmé jeudi la mort d'un des jihadistes les plus recherchés du pays lors de frappes aériennes fin octobre contre un groupe armé qui a revendiqué une attaque meurtrière contre la police. L'ancien officier de l'armée devenu djihadiste, Emad al-Din Abdel Hamid, a dirigé le groupe qui a tué au moins 16 policiers lors d'échanges de tirs dans le désert occidental le 20 octobre. Il est mort plus tard dans des frappes aériennes, selon le ministère. Ansar al-Islam (les Partisans de l'islam), un groupe jihadiste jusqu'alors inconnu, avait déclaré que l'un de ses dirigeants, M. Abdel Hamid...
(AFP 16/11/17)
L'Afrique du nord est menacée par le retour des combattants étrangers du groupe Etat islamique (EI) après leurs défaites en Irak et en Syrie, a prévenu mercredi le ministre algérien des Affaires étrangères Abdelkader Messahel. "La région est menacée (...) par le retour de combattants étrangers", a déclaré M. Messahel lors d'une conférence de presse au Caire avec ses homologues égyptien et tunisien Sameh Choukri et Khemaïes Jhinaoui à propos de la Libye. "Les informations indiquent que le retour se...
(AFP 09/11/17)
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian s'est rendu jeudi en Egypte pour rencontrer le président Abdel Fattah al-Sissi, signe d'un baromètre au beau fixe entre Paris et Le Caire. M. Le Drian, qui se trouvait aux Emirats arabes unis en visite officielle avec le président Emmanuel Macron, s'est entretenu avec M. Sissi des "tensions régionales", en marge d'un Forum de la jeunesse dans la cité balnéaire de Charm el-Cheikh (est), a-t-on précisé dans son entourage. Quelques jours...
(AFP 09/11/17)
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a mis en garde mercredi contre une escalade de la tension entre l'Arabie saoudite et l'Iran, qui pourrait mener à une guerre, lors d'une rencontre avec la presse à Charm el-Cheikh. Le président, qui s'exprimait en marge du Forum mondial sur la jeunesse organisé par le gouvernement égyptien dans cette station balnéaire, a souligné que la région connaissait déjà des tensions. "Je ne suis pas pour la guerre. Nous avons eu notre expérience de...
(La Tribune 09/11/17)
Loin des records de longévité au pouvoir ou des contestations populaires sur la volonté d’un président de sécuriser un troisième mandat, Abdel Fattah Al Sissi a réglé la question par une promesse. Candidat à sa succession à la présidentielle de mars 2018, le général-président qui a pris le pouvoir par la force, n’envisage pas de se représenter en 2022. Simple populisme ou vraie élan démocratique ? A 62 ans, Abdel Fattah Al Sissi achève début 2018, son premier mandat à...
(AFP 08/11/17)
La Cour de cassation égyptienne a confirmé mercredi une peine de cinq ans de prison pour une figure de la révolution de janvier 2011 connue aussi pour son opposition au régime du président Abdel Fattah al-Sissi. Arrêté en février 2014, Alaa Abdel Fattah avait été accusé d'avoir manifesté illégalement fin 2013 contre une série de procès militaires appliqués aux civils. Il avait été condamné à 15 ans de prison en première instance. Une cour d'appel avait réduit sa peine à cinq ans d'emprisonnement. Il en a purgé à ce jour trois ans et demi.
(AFP 07/11/17)
L'avocat défenseur des droits de l'Homme Khaled Ali, célèbre pour avoir mené une bataille judiciaire contre le régime du président Abdel Fattah al-Sissi, a lancé lundi sa campagne pour l'élection présidentielle en Egypte, prévue au printemps 2018. Candidat à la présidentielle de 2012, ce militant de gauche de 45 ans, figure populaire de la révolution du 25 janvier 2011, s'était opposé au transfert de deux îles à l'Arabie Saoudite. "Nous nous préparons à ces élections sans illusion quant à l'intégrité...
(AFP 07/11/17)
Le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi a affirmé, à quelques mois de la présidentielle de 2018, qu'il n'avait pas l'intention de briguer un troisième mandat en 2022 dans une interview diffusée lundi soir sur la chaîne américaine CNBC. Le président égyptien, ex-chef de l'armée, avait renversé en 2013 son prédécesseur, le président issu de la confrérie des Frères musulmans Mohamed Morsi, conduisant une répression impitoyable contre ses partisans. Il avait ensuite été élu en 2014 avec 96,9% des voix dans...
(Xinhua 07/11/17)
Le ministre égyptien des Affaires étrangères a déclaré lundi que l'Egypte abrite environ cinq millions d'immigrants et que son pays a réussi à éliminer complètement l'immigration illégale par son littoral. Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, s'est exprimé à ce propos devant un groupe de discussion réuni autour du thème "Les impacts négatifs de la migration irrégulière sur la jeunesse dans le monde", en marge du Forum mondial de la jeunesse organisé dans la ville balnéaire de Charm-el-Cheikh...
(AFP 06/11/17)
Le ministère des Affaires étrangères égyptien a annoncé dimanche qu'il convoquait les ambassadeurs de Grande-Bretagne, du Canada, d'Italie, des Pays-Bas et d'Allemagne après un communiqué de ces cinq pays dénonçant l'arrestation d'un avocat en Egypte. Me Ibrahim Metwally, avocat travaillant sur des dossiers de disparitions forcées, a été arrêté le 10 septembre à l'aéroport du Caire alors qu'il se rendait à Genève pour participer à une session du Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires des Nations unies...
(Xinhua 06/11/17)
L'Egypte a convoqué les ambassadeurs d'Italie, d'Allemagne et des Pays-Bas et convoquera plus tard ceux du Royaume-Uni et du Canada en signe de protestation contre les critiques faites par ces pays à propos de la récente arrestation d'un avocat égyptien, a affirmé dimanche le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué. L'Egypte adressera aux cinq pays occidentaux une protestation officielle contre leurs positions que Le Caire considère comme une "ingérence flagrante et inacceptable dans les affaires intérieures égyptiennes", a...
(MondAfrique 31/10/17)
Reçu par le président Macron à l’Elysée le 24 octobre, le chef de l’Etat Egyptien affiche un bilan catastrophique en matière de droits de l’homme.Sans que le président français ne s’en émeuve. La colère générale des ONG de défense des droits humains provoquée par la visite officiel du maréchal-président Al-Sissi à Paris n’a pas eu l’effet escompté. Le président Macron a en effet considéré que la question humanitaire n’était pas de son ressort. « De la même façon que je...
(AFP 30/10/17)
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a remplacé le chef d'état-major de l'armée, une institution qui est une des clefs de voûte du régime, a annoncé samedi la présidence dans un communiqué, sans dévoiler les raisons de ce changement. Jusqu'alors secrétaire général du ministère de la Défense, Mohamed Farid Hegazy remplace Mahmoud Hegazy comme chef d'état-major de la puissante armée égyptienne. Ce dernier a été nommé conseiller du président Sissi pour la planification stratégique et la gestion de crise. Par ailleurs, le ministère de l'Intérieur a annoncé samedi des changements dans des postes importants des services de la sécurité nationale, tant à l'échelle nationale qu'à celle du gouvernorat de Giza.
(APA 30/10/17)
APA - Le Caire (Egypte) - Le président égyptien Abdel Fatah al-Sisi a nommé Mohamed Farid Hegazy au poste de chef d’état-major de l’armée. Selon un communiqué du ministère de la Défense publié samedi, Hegazy succèdera ainsi à Mahmoud Hegazi. Mohamed Farid Hegazy a également été promu lieutenant général, après avoir occupé le poste de vice-ministre de la Défense. Le nouveau promu a également occupé le poste de secrétaire général du ministère de la Défense. Dans le même temps, le...
(Xinhua 30/10/17)
Samedi, le président égyptien, Abdel-Fattah al-Sissi, a promulgué un décret pour nommer un nouveau chef d'état-major, Mohamed Farid Hegazy, qui va remplacer son prédécesseur, Mahmoud Hegazy, a rapporté le site Web d'information Al-Ahram, contrôlé par l'État. M. Mahmoud Hegazy est nommé conseiller du président pour la planification stratégique et la gestion des crises, a ajouté le site d'information. Avant le décret promulgué aujourd'hui, le nouveau chef d'état-major, Mohamed Farid Hegazy, était vice-ministre de la Défense. Précédemment, il a commandé la...
(AFP 30/10/17)
Salles obscures, scènes de concert ou spectacles de rue, les autorités égyptiennes observent à la loupe le moindre espace culturel, imposant parfois de lourdes restrictions. Jadis phare culturel du monde arabe, l'Egypte, contrôlée d'une main de fer par le président Abdel Fattah al-Sissi, soumet les artistes à une censure qui tend à s'amplifier. Projeté dans 60 pays et 91 festivals, fort de plus de 10 récompenses internationales, "Les derniers jours d'une ville" n'a pas obtenu de visa d'exploitation en Egypte...
(AFP 27/10/17)
L'opposition kényane a appelé vendredi ses partisans à "rester à l'écart" du scrutin organisé samedi dans quatre comtés de l'ouest du pays, où l'élection présidentielle n'a pu avoir lieu jeudi en raison des violences, pour éviter de mettre leur vie en danger. "La première chose que nous voulons dire à nos partisans maintenant, c'est que nous voulons être sûrs qu'ils ne seront pas blessés lors de la répétition forcée de l'élection (samedi)", a déclaré l'un des leaders de l'opposition, Musalia...
(AFP 27/10/17)
La police égyptienne a abattu 13 "terroristes" vendredi lors d'une opération dans le sud du pays, une semaine après des affrontements meurtriers entre forces de sécurité et insurgés, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Lors d'une opération de contrôle d'une ferme suspectée d'abriter une "cellule terroriste" dans la province d'el-Wadi el-Gedid (sud-ouest), la police "a été surprise par des coups de feu et a dû riposter", a indiqué le ministère dans un communiqué. Le ratissage des lieux a ensuite permis...
(APA 27/10/17)
APA- Le Caire (Egypte) - Au moins 12 éléments terroristes ont été tués vendredi matin dans de violents affrontements avec les forces de sécurité égyptiennes sur la route d’El Wahat (Oasis) dans la province de New Valley, annonce une source proche du ministère de l’Intérieur. Une grande quantité d’armes à feu et de munitions a été saisie par les forces de sécurité. Au moins 16 policiers ont été tués et 8 autres blessés dans une fusillade lors d’un raid sur...

Pages