| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(AFP 28/01/17)
Son coup franc canon contre le Ghana mercredi (1-0) a propulsé l'Egypte en quart de finale de la CAN-2017: les Pharaons comptent sur la dynamique de leur ailier Mohamed Salah, flamboyant à l'AS Rome, pour revenir au sommet de l'Afrique. Absente des trois précédentes CAN, l'Egypte affronte dimanche le Maroc d'Hervé Renard, le sélectionneur français qui a remporté deux CAN, dont la dernière en date, avec la Côte d'Ivoire. Mais le Maroc ne possède pas un profil à la Salah. "Le Messi égyptien": son surnom est sans doute exagéré, mais il dit quelque chose des dispositions techniques de l'attaquant, déroutant de vitesse et de plus en plus habile au moment de conclure. A 24 ans, il est peut-être le seul...
(Agence Ecofin 27/01/17)
Le gouvernement nigérian a plusieurs fois retardé l'émission de ses obligations souveraines sur le marché international des capitaux, dans l'attente de meilleures conditions de la part des investisseurs et d'un cadre de finance internationale beaucoup plus stable. Mais aujourd'hui, il est presque contraint de se jeter à l'eau. La grande question est celle de savoir quel accueil lui réserveront les investisseurs. Son dernier eurobond de référence, émis en 2013 et qui arrive à maturité en 2023, avait reçu un taux de 6,37%. Mais c'était une autre époque, où l'économie nigériane était en plein boom, avec un baril de pétrole autour des 100$. Le pays entre temps a connu sa première récession des 20 dernières années, sa monnaie s'est considérablement dépréciée...
(Jeune Afrique 27/01/17)
Les deux sélections joueront dimanche 29 janvier pour composter leur billet pour les demi-finales de la CAN 2017. Une rencontre tendue entre des joueurs et des supporters qui - ils l'ont montré plus d'une fois - ne s'apprécient guère. « L’Égypte est le berceau de l’humanité… mais le Maroc est son géniteur ! ». La formule est bien connue chez les mordus de foot au Maroc. Une réplique qui s’est installée au fil des rencontres entre les deux sélections nationales. Car les Pharaons, bien qu’ils soient les maîtres incontestés des Coupes d’Afrique des nations (sept titres au compteur) ont bien souvent échoué face aux Lions de l’Atlas. Sur les 25 rencontres qui ont opposé les deux sélections, le Onze marocain...
(APA 27/01/17)
La Communauté des pays sahélo-sahariens (CEN-SAD), par la voix de son secrétaire général, Ibrahim Sani Abani, a exprimé, jeudi à Addis-Abeba, son soutien au retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA). «Le Maroc revient avec une détermination remarquable de contribuer à la consolidation de la paix, la sécurité et l’intégration économique en Afrique», a déclaré à la presse M. Abani. Le responsable, qui s’exprimait en marge de la 30è session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA, qui se tient dans la capitale éthiopienne en prélude au 28è sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement (30-31 janvier), a indiqué que «tous les pays africains attendent le retour du Maroc». «Il s’agit d’un retour tant attendu d’un pays qui a...
(AFP 26/01/17)
Les autorités égyptiennes ont empêché jeudi un célèbre avocat des droits de l'Homme de quitter le pays, la dernière d'une série d'interdiction visant des militants de l'opposition au moment où le pouvoir est accusé de réprimer la société civile. Negad El-Borai a indiqué à l'AFP qu'il faisait l'objet d'une enquête judiciaire pour l'établissement "illégal" d'un cabinet d'avocats impliqué dans l'élaboration d'un projet de loi contre la torture, mais...
(RFI 26/01/17)
Après l'Afrique du Sud, l'Egypte est la deuxième destination privilégiée par les multinationales du médicament pour y réaliser des essais cliniques sur le continent africain. C'est ce que révèle une enquête publiée par l'organisation suisse Public Eye, en collaboration avec des ONG locales. A en croire les auteurs, tirant profit de la crise économique et de l'instabilité politique qui prévaut dans le pays depuis 2011, les géants du secteur n'ont aucun mal à y trouver des participants, qui souvent ignorent tout des risques qu'ils encourent.
(AFP 26/01/17)
Coup double pour l'Egypte: elle a assuré sa qualification pour les quarts de finale de la CAN-2017 et fini en tête de son groupe en battant le Ghana (1-0), peu dangereux car déjà qualifié, mercredi à Port-Gentil. L'Egypte avait besoin d'un nul pour être sûre de passer sans dépendre du résultat de l'autre match (Mali-Ouganda, 1-1), et le but de Salah, d'une frappe sèche en lucarne sur coup franc dès la 10e minute, l'a mise à l'abri. Pour les Pharaons, plus gros palmarès de la CAN (7 titres), il s'agissait de renouer avec un glorieux passé après avoir été absents lors des trois dernières phases finales. Ils auront dimanche rendez-vous en quart face au Maroc d'Hervé Renard, tandis que le...
(RFI 26/01/17)
Le duel au sommet entre l’Egypte, vainqueur à sept reprises de la CAN, et le Ghana, qui a remporté quatre Coupes, a tourné à l’avantage des Egyptiens qui se sont imposés sur le score de 1-0, comme lors de la finale en 2010 en Angola. A la sortie des vestiaires, tout le monde était satisfait. ♦ Découvrez: le calendrier et les résultats, les équipes, les joueurs. De notre envoyé spécial à Port-Gentil, Les Pharaons ont réussi à chiper la première place aux Black Stars lors de la troisième et dernière journée du groupe D. L’Egypte a battu le Ghana sur le score de 1-0 et termine en tête avec sept points, une longueur devant leurs adversaires du jour. L’Egypte avance...
(AFP 25/01/17)
Le président Abdel Fattah al-Sissi a affirmé mercredi que l'Egypte était "sur la bonne voie" et a appelé la jeunesse qui avait mené la révolte de 2011 à participer au "développement" du pays, lors d'un discours commémorant le soulèvement. Le 25 janvier 2011, des manifestations sans précédent avaient éclaté en Egypte contre le régime de Hosni Moubarak pour dénoncer les inégalités sociales grandissantes, la corruption du pouvoir et les exactions de la police. Cette mobilisation, qui s'inscrivait dans la lignée du Printemps arabe, avait poussé le raïs égyptien à démissionner le 11 février après 30 années d'un règne sans partage. "Une évaluation objective des développements en Egypte ces dernières années assure que nous avançons sur la bonne voie", a déclaré...
(AFP 24/01/17)
Le président américain Donald Trump s'est entretenu lundi avec son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi, lui assurant être prêt à poursuivre l'assistance militaire des Etats-Unis à l'Egypte, a indiqué le porte-parole de la Maison Blanche. "Le président s'est engagé à continuer d'apporter une assistance militaire à l'Egypte et à travailler avec l'Egypte pour s'assurer que cette assistance soutienne bien le combat militaire contre le terrorisme", a dit Sean Spicer. Donald Trump "a souligné le fait que les Etats-Unis restent engagés en faveur de cette relation bilatérale qui a aidé les deux pays à surmonter
(RFI 24/01/17)
Lors des dernières rencontres qui ont eu lieu au Caire afin de trouver un règlement à la crise libyenne, le maréchal Khalifa Haftar, présent lui aussi au Caire, avait annoncé qu'il ne s'opposerait pas à une rencontre avec les membres des autres partis ou personnalités libyennes et qu'il était prêt à faire les rencontres nécessaires au dialogue libyen si l'Egypte le lui demandait. Une déclaration qui laisse entendre qu'une rencontre aura lieu bientôt entre l'homme fort de l'est du pays et le président du Conseil présidentiel soutenu par la communauté internationale. Alors que plusieurs pays, y compris la France, considèrent que la réussite de l'accord politique pour la Libye...
(AFP 24/01/17)
Suspense: le Mali d'Alain Giresse, opposé à l'Ouganda déjà éliminé, et l'Egypte, sept fois sacrée, contre le Ghana déjà qualifié, se livrent un duel à distance dans le groupe D mercredi pour le dernier billet des quarts de finale de la CAN-2017 (coup d'envoi 20h00 heure française). Les "Aigles" du Mali n'ont plus leur destin entre les serres: il suffit d'un nul aux "Pharaons" dans l'autre match pour les éliminer et monter dans le quart. Les Maliens ne veulent pas y penser. Ils préfèrent plutôt se réjouir du soutien qu'ils vont recevoir à Oyem, dans le nord du Gabon, soit un match presque "à domicile". "Cela fait super plaisir dans une petite ville comme Oyem d'avoir autant de Maliens. C'est...
(AFP 23/01/17)
Cinq soldats égyptiens ont été tués dans la péninsule du Sinaï (est) dimanche par des "éléments fondamentalistes", a-t-on appris lundi auprès de l'armée. Dans un communiqué publié, l'armée égyptienne indique que "les forces armées déplorent avec tristesse et douleur les cinq martyrs tués dans le Sinaï des mains d'éléments fondamentalistes déloyaux, ennemis de la nation et de la religion". Aucun autre détail n'a été donné par l'armée et l'attaque n'avait pas été revendiquée lundi matin. De très nombreuses attaques visant l'armée et la police ont été commises dans le passé à Al-Arish, chef-lieu de la province du Nord-Sinaï...
(AFP 23/01/17)
Le gouvernement égyptien a autorisé l'armée à fonder une compagnie pharmaceutique alors que les prix des médicaments se sont envolés ces derniers mois et que certains viennent à manquer, a-t-on appris de source officielle lundi. Le Premier ministre Chérif Ismaïl "autorise l'Autorité nationale de la production militaire à participer à la mise en place d'une société commune cotée, la Compagnie nationale pour les produits pharmaceutiques", selon la décision publiée dimanche dans le Journal officiel. Le texte ne précise pas quels sont les médicaments qui pourront être produits par cette compagnie.
(AFP 23/01/17)
Six ans après la révolte de 2011 qui chassa Hosni Moubarak du pouvoir, colère et frustration rythment le quotidien des militants égyptiens qui, sévèrement réprimés, peinent à garder espoir. Le régime du président Abdel Fattah al-Sissi, ex-chef de l'armée, est accusé par ses détracteurs d'avoir refermé la parenthèse démocratique ouverte avec le soulèvement de 2011. Dans un pays ravagé par une grave crise économique, M. Sissi, élu président après avoir destitué en 2013 son prédécesseur islamiste Mohamed Morsi, ne tolère aucune forme d'opposition. "La situation est désolante", soupire Esraa Abdel Fattah...
(AFP 23/01/17)
Le parquet égyptien a autorisé dimanche l'Italie à envoyer des experts pour tenter de récupérer des images de vidéosurveillance qui pourraient aider à élucider les causes de la mort de l'étudiant italien Giulio Regeni l'année dernière. "Le procureur général égyptien a approuvé la demande de la partie italienne d'envoyer des experts" pour tenter de récupérer des extraits de vidéosurveillance d'une station de métro où le jeune homme serait entré avant son enlèvement, a déclaré le parquet dans un communiqué. Ces extraits ont été supprimés et l'Egypte a affirmé ne pas avoir les moyens de se procurer le logiciel nécessaire pour les récupérer. L'Egypte a également approuvé l'envoi d'experts de "la seule compagnie allemande spécialisée dans la récupération de données de...
(AFP 21/01/17)
L'Egypte souhaite organiser des pourparlers "directs" entre les principaux dirigeants des institutions se disputant le pouvoir en Libye voisine, a annoncé samedi le chef de la diplomatie égyptienne Sameh Choukri. M. Choukri s'exprimait au Caire à l'issue d'une nouvelle réunion diplomatique des pays voisins de la Libye, plongée dans le chaos et déchirée par des rivalités opposant ses différentes milices et tribus depuis la chute en 2011 de Mouammar Kadhafi. Deux autorités politiques se disputent le pouvoir: d'un côté, le gouvernement d'union nationale (GNA) basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale, de l'autre une autorité rivale qui contrôle une grande partie de l'Est libyen et s'appuie sur le Parlement
(AFP 21/01/17)
Le chef de la diplomatie égyptienne Sameh Choukri a indiqué samedi que son pays œuvrait pour "une solution politique" en Libye voisine, à l'issue de rencontres avec les principaux dirigeants des institutions libyennes se disputant le pouvoir. M. Choukri s'exprimait à l'ouverture au Caire d'une nouvelle réunion diplomatique des pays voisins de la Libye, plongée dans le chaos et déchirée par les rivalités opposant ses différentes milices et tribus depuis la chute en 2011 de Mouammar Kadhafi. Deux autorités politiques se disputent le pouvoir: d'un côté, le gouvernement d'union nationale (GNA) basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale, de l'autre une autorité rivale qui contrôle une grande partie de l'Est libyen et s'appuie sur le Parlement élu de...
(AFP 21/01/17)
Finaliste de la dernière édition, le Ghana peut se qualifier pour les quarts de finale de cette CAN-2017 dès samedi s'il bat le Mali (17h00), alors que l'Egypte, l'équipe la plus titrée du continent, a l'obligation de rebondir contre l'Ouganda (20h00). Depuis 2008, les Ghanéens sont arrivés à chaque fois jusqu'au dernier carré, au moins. Ils sont repartis sur de bonnes bases cette année en s'imposant contre l'Ouganda (1-0). Mais les "Blacks Stars" ont gagné sans vraiment briller et il faudra certainement faire mieux face aux Maliens, entraînés par un vieux routier du tournoi, le Français Alain Giresse, 64 ans. Tout cela sans le défenseur Baba Rahman, forfait pour le reste de la CAN-2017 en raison d'une blessure au genou...
(Agence Ecofin 21/01/17)
National Bank of Egypt déclare avoir soutenu les importations égyptiennes à hauteur de 4,3 milliards $ depuis la libéralisation des taux de change, le 3 novembre 2016, jusqu'au 18 janvier 2017. Le secteur public a bénéficié de 2 milliards $ tandis que les acteurs privés ont été servis pour 2,3 milliards $. La somme est assez importante sachant qu'à la fin septembre, les dépôts gouvernementaux et non gouvernementaux libellés en devise étrangères dans les comptes des banques commerciales, étaient de près de 22,2 milliards $ seulement. Un montant qui devrait avoir progressé entre temps. NBE a également mobilisé 2,2 milliards $ de dépôts auprès de ses clients. La banque espère voir ce chiffre progresser, grâce notamment à une amélioration des...

Pages