Dimanche 21 Janvier 2018
(La Tribune 30/11/17)
Pour la présidentielle de mars 2018, Abdel Fattah Al Sissi trouvera sur la route de son second mandat, un candidat bien décidé à lui barrer le chemin vers le Palais d’El-Orouba. Depuis les Emirats Arabes Unis où il vit en exil, Ahmed Chafik, un proche de Hosni Moubarak, annonce son intention de briguer le fauteuil du général-président. Un duel de militaires pour la conquête ou la conservation du pouvoir. Ahmed Chafik fait-il les frais de l'annonce de sa candidature à la présidentielle de mars 2018 ? Quelques heures après cette déclaration d'intention, cet éphémère ancien Premier ministre d'Hosni Moubarak a été empêché de quitter les Emirats Arabes Unis où il vit en exil depuis la chute de l'ancien président. Annonce...
(AFP 30/11/17)
Le 5e sommet Europe-Afrique a débouché mercredi soir sur une série de mesures d'urgence pour mettre un terme à l'esclavage de migrants en Libye, devenu un des thèmes centraux des débats. Evacuation d'urgence des Africains désirant quitter la Libye, "task force" policière et de renseignement, commission d'enquête mais aussi une communication pour dissuader les jeunes de tenter l'exode sont prévus, a annoncé le président français Emmanuel Macron à l'issue d'une réunion d'urgence de neuf pays sur le sujet. Après le scandale international né de la diffusion d'images de marché aux esclaves en Libye, l'immigration s'est imposée comme le thème majeur du sommet qui réunit environ 80 chefs d'Etat...
(AFP 29/11/17)
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a chargé ses forces de sécurité mercredi de rétablir la sécurité et la stabilité dans le Sinaï (est) "dans les trois mois", après l'attaque dans une mosquée ayant fait 305 morts vendredi. Dans un discours retransmis par la télévision d'Etat, le président égyptien a chargé son chef d'Etat major et son ministre de l'Intérieur de rétablir "dans les trois mois la sécurité et la stabilité dans le Sinaï" en utilisant "toute la force brutale". M. Sissi a prononcé cet engagement mercredi, près d'une semaine après le massacre de la mosquée al-Rawda dans le nord du Sinaï, où 305 fidèles, dont 27 enfants, ont perdu la vie lors d'une attaque jihadiste. Il s'exprimait lors d'une...
(APA 29/11/17)
APA- Le Caire (Egypte) - Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi a ordonné mercredi au chef d’état-major des armées, le général Mohamed Hijazi, de rétablir ''la sécurité et la stabilité'' au Sinaï d’ici trois mois. ‘’Il est de votre responsabilité de rétablir, dans trois mois, la sécurité et la stabilité au Sinaï en coopération avec le ministère de l’Intérieur’’, a notamment dit Al Sissi dans un discours prononcé lors de la célébration de l’anniversaire de la naissance du Prophète Mouhammad (PSL), tenue au ministère des Awqaf. Le président Al-Sissi a souligné à ce propos que l’Egypte était confrontée à une guerre totale, instaurée par des individus nourrissant le dessein d’empêcher le progrès et la prospérité du pays. ‘’Par quelle logique...
(AFP 29/11/17)
Des membres du groupe Etat islamique (EI) sont allés dans la mosquée du Sinaï visée par une attaque sanglante pour lancer un avertissement contre la tenue de rituels soufis, a affirmé mardi un dirigeant d'un ordre soufi égyptien. Plus de 300 fidèles ont été tués vendredi lors de la grande prière dans une mosquée de la péninsule du Sinaï par des hommes armés soupçonnés d'appartenir à l'EI, qui n'a toutefois pas revendiqué l'attaque. Il y a moins d'un mois, des jihadistes sont entrés dans le lieu de culte et ont parlé au muezzin -l'homme qui appelle les fidèles à la prière-, a expliqué à l'AFP le cheikh Mohamed al-Jawish, chef adjoint de l'ordre de Jariri, lié à la mosquée attaquée...
(AFP 29/11/17)
Les chefs d'Etat et de gouvernement arrivaient progressivement mercredi à Abidjan pour le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), qui se penchera principalement sur les questions d'immigration et de sécurité, avec l'ambition de donner un meilleur avenir à la jeunesse africaine. Parmi les 83 dirigeants attendus, la chancelière allemande Angela Merkel, le secrétaire général de l'ONU Antiono Gutteres, le président rwandais Paul Kagame, entre autres, ont été accueillis par le président ivoirien Alassane Ouattara, hôte du sommet, avant l'ouverture officielle à 14 heures (locales et GMT).
(Agence Ecofin 29/11/17)
L’Union européenne (UE) a convenu de retirer les raisins égyptiens de la liste des produits importés assujettis à un régime plus strict des contrôles des résidus des pesticides. L’annonce a été faite, le lundi dernier, par Abdel-Moneim El-Banna, ministre égyptien de l’agriculture. Cette décision fait suite à un vote favorable du Comité permanent sur les végétaux, les animaux, les denrées alimentaires et les aliments pour animaux de l’UE, lors d’une réunion à Bruxelles, du 8 au 10 novembre dernier. Elle devrait se traduire par une abolition du taux d’inspection de 20%, actuellement appliqué aux exportations de raisins et qui rendait obligatoire le contrôle de 2 conteneurs sur 10, à destination de l’UE. Pour rappel, les raisins égyptiens étaient inscrits sur...
(Agence Ecofin 29/11/17)
Commercial International Bank, la plus grosse banque privée en Egypte a signé un accord avec la Société Financière Internationale, pour obtenir un prêt syndiqué de 100 millions $, a-t-on appris d'une communication publiée sur le marché financier égyptien. Le prêt viendra renforcer les fonds propres de la banque et aura une maturité de 10 ans. Cette étape s'inscrit dans la stratégie visant pour la banque, à explorer des voies alternatives pour assurer une base de fonds propres qui soit durable et confortable, et qui lui permettra d’être moins exposée à des facteurs extérieurs. Commercial International Bank à tenu de préciser que cet emprunt n'impactera pas son actionnariat, mais au contraire, va renforcer sa capacité à couvrir les risques, nés de...
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens". "Il y a un potentiel dans l'agriculture, la filière de valorisation de la production agricole et le numérique" notamment, a-t-il dit. "Ce dynamisme est une nécessité pour faire face au défi démographique", a poursuivi le chef de l'Etat, rappelant que...
(AFP 29/11/17)
L'actrice et chanteuse égyptienne Chadia, grande vedette du cinéma égyptien et véritable icône dans le monde arabe, est décédée à l'âge de 86 ans, a annoncé mardi la presse égyptienne. Chadia luttait contre la maladie et était tombée dans le coma à la suite d'une hémorragie cérébrale. Née au Caire en 1931 et surnommée la "vilaine fille du cinéma égyptien", Fatima Shaker de son vrai nom, était devenue une icône en incarnant des rôles de jeunes effrontées, bousculant les traditions. Grande vedette de l'âge d'or du cinéma égyptien des années 1950-1970, Chadia a joué dans une centaine de films dont "Zouga 13" (La 13e femme), "Marati Moudir Aam" (Ma femme est directeur général) ou encore "Shi Min El Khouf" (Un...
(Jeune Afrique 29/11/17)
Celle qui a sublimé les foules avec sa voix et sa grâce s'est éteinte mardi. Elle laisse derrière elle une centaine de films et des coeurs éplorés. Son prénom en arabe signifie « celle qui chante », fredonne, entonne des mélodies. Dans la langue arabe, le mot « chant » est représenté par plusieurs termes en fonction de la nuance des sons. Celui que l’on a donné à Chadia – de son vrai nom Fatma Ahmed Kamal – est celui qui qualifie le son des oiseaux. Mardi 28 novembre, l’oiseau a cessé de chanter. L’actrice et chanteuse égyptienne des années 1950-1960 est décédée à l’âge de 86 ans des suites d’une longue maladie. Cela fait déjà une trentaine d’années qu’elle...
(AFP 28/11/17)
Onze "éléments terroristes" ont été tués dans un raid des forces de sécurité dans la région d'Ismaïlia, dans le nord-est de l'Egypte, a annoncé mardi le ministère de l'Intérieur. Des affrontements ont éclaté après que les forces de sécurité ont lancé ce raid contre un lieu soupçonné d'abriter du matériel de contrebande destiné à des jihadistes dans la péninsule du Sinaï, où une attaque contre une mosquée a fait vendredi plus de 300 morts. Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi avait promis le jour même une "réponse brutale" des forces de sécurité contre les auteurs de cette attaque. Le raid de mardi a eu lieu dans le village de Gelbana, à l'est du canal de Suez, près de la frontière...
(AFP 28/11/17)
La réponse militaire de l'Egypte à l'insurrection jihadiste, qui sévit depuis plusieurs années dans le nord de la péninsule du Sinaï, montre ses limites au regard des multiples attaques dans la région. L'Egypte répondra avec une "force brutale", a martelé vendredi le président Abdel Fattah Al-Sissi, quelques heures après l'attaque de la mosquée de Bir al-Abd, qui a fait au moins 305 morts. Peu après le carnage, pour lequel le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a été montré du doigt, l'armée a annoncé avoir détruit plusieurs véhicules utilisés dans l'attaque, et tué leurs occupants. Mais pour certains analystes, les représailles musclées de l'armée ne suffisent pas. Et l'attaque de vendredi, l'une des pires de l'histoire récente du pays, a ravivé...
(Agence Ecofin 28/11/17)
National Bank of Egypt (NBE), la plus ancienne et plus grande banque publique en Egypte, accordera un prêt d’un montant de 500 millions de livres égyptiennes (28,2 millions $) à la société égyptienne Mokhtar Ibrahim, filiale du groupe Holding Company for Construction and Development (HCCD). Ce financement permettra à l’emprunteur d’étendre ses activités en Egypte. L’entreprise a expliqué être à cours de liquidités et qu’elle ne parvenait plus à financer ses projets nationaux, ni même à payer les salaires de ses employés, selon des informations rapportées par des médias égyptiens. Notons que les facilités de crédit accordées par National Bank of Egypt au secteur de l’immobilier ont atteint 40 milliards de livres égyptiennes au cours de l’année 2016. L’entreprise Mokhtar...
(AFP 27/11/17)
La branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI), soupçonnée d'être responsable du massacre vendredi dans une mosquée du Sinaï, a mené plusieurs attaques sanglantes dans cette péninsule de l'est de l'Egypte, où elle mène une guerre d'usure contre le pouvoir. L'attentat, qui a fait 305 morts dont 27 enfants, n'avait pas encore été revendiqué samedi soir. - Base au Sinaï - Les jihadistes sévissent dans le Sinaï depuis plusieurs années. Mais les attaques sporadiques se sont muées en une véritable insurrection après la destitution par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013. Le principal groupe jihadiste opérant à l'époque au Sinaï, Ansar Beit al-Maqdess avait adopté une propagande reflétant sa loyauté envers le réseau Al-Qaïda. Après la proclamation...
(AFP 27/11/17)
Une cour égyptienne a maintenu la condamnation à mort de sept personnes pour leur appartenance au groupe jihadiste Etat islamique (EI) ou leur implication dans la décapitation en Libye de 21 chrétiens, dont 20 Egyptiens, a indiqué dimanche un responsable judiciaire. En février, l'EI avait diffusé une vidéo montrant les exécutions sur une plage de Libye, poussant l'Egypte à bombarder des positions jihadistes dans ce pays voisin. La décision de la cour samedi intervient au lendemain de l'attaque contre une mosquée dans le Sinaï égyptien qui a fait plus de 300 morts. L'attentat, le plus sanglant de l'histoire récente du pays, n'a pas été revendiqué mais l'EI est le principal suspect. La cour a également condamné 10 personnes à la...
(AFP 27/11/17)
Le jeune imam Mohamed Abdel Fattah, rescapé du carnage de vendredi à la mosquée al-Rawda qui a fait 305 morts, a juré dimanche depuis son lit d'hôpital de retourner finir son prêche dès qu'il sera guéri. "Si mon état de santé le permet la semaine prochaine, et que le ministère des Awqaf (chargé des affaires islamiques) l'autorise, je terminerai le prêche que je n'ai pas pu terminer", assure à l'AFP l'imam de 26 ans hospitalisé dans la petite ville d'Al Husayniyah, à quelque 150 km au nord-est du Caire. Il s'agissait d'un prêche sur "Mahomet, le prophète de l'humanité", tient à préciser celui qui officie depuis deux ans et demi dans la mosquée de Bir al-Abd (nord du Sinaï), fréquentée...
(AFP 27/11/17)
Les soufis d'Egypte, endeuillés par le pire attentat de l'histoire récente du pays, ont exprimé leur volonté de surmonter ce drame en annonçant le maintien de la plupart des festivités prévues pour l'anniversaire du prophète Mahomet. Selon le dernier bilan, 305 personnes --dont 27 enfants-- sont mortes dans cette attaque contre une mosquée du nord du Sinaï fréquentée par des adeptes du soufisme, un courant mystique de l'islam. Aucune revendication n'est encore intervenue mais le groupe Etat islamique (EI) est soupçonné. Rarissime dans une mosquée en Egypte, le carnage a laissé le pays en état de choc, au premier rang desquels les soufis. Si trois jours de deuil national ont été décrétés, le Conseil suprême des ordres soufis d'Egypte, dans...
(AFP 27/11/17)
Un tribunal du Caire a condamné dimanche 14 hommes supposés homosexuels à trois ans d'emprisonnement pour pratique de relations sexuelles "anormales", a indiqué à l'AFP l'un des avocats de la défense. Le tribunal a autorisé leur libération contre le paiement d'une caution de 5.000 livres égyptiennes (environ 230 euros) en attendant le procès en appel, a toutefois précisé l'avocat, Ishaq Wadie. Trois autres accusés n'ont pas été jugés pour des raisons de procédure. Leur procès a été reporté à une date non déterminée. Les forces de sécurité ont procédé en octobre à plusieurs arrestations dans la capitale égyptienne.
(RFI 27/11/17)
C'est le futur plus grand barrage d'Afrique en termes de production d'électricité. Le barrage de la « grande renaissance éthiopienne » devrait à terme fournir plus de 15 000 gigawatts par an. Il est achevé à 63%, selon Addis Abeba. Mais cet ouvrage inquiète au Nord. L'Égypte craint qu'il réduise le débit du Nil. Il est en effet construit sur le Nil Bleu, principal affluent du fleuve qui traverse ensuite Soudan et Égypte. Cette semaine, Le Caire a réitéré sa fermeté fasse à ce que les Égyptiens considèrent comme une affaire de « sécurité nationale ». Samedi 25 novembre, le ministre éthiopien de l'Eau et de l'électricité a répondu. Le ministre a insisté sur le besoin de continuer à communiquer...

Pages