Jeudi 27 Juillet 2017
(La Tribune 04/05/17)
Le groupe bancaire Attijariwafa Bank vient de conclure le rachat de Barclays Bank Egypt entamé depuis fin 2016. Avec cette opération, le groupe marocain poursuit son expansion africaine alors que Barclays confirme son désengagement progressif du continent. Clap de fin pour Barclays Bank Egypt qui devient désormais Attijari Bank Egypt à la suite de la conclusion de l'achat de la filiale égyptienne de la multinationale britannique par le groupe marocain Attijariwafa Bank. L'opération qui a été entamée en octobre dernier vient en effet d'être définitivement entérinée selon un communiqué publié ce mardi 3 mai par le groupe marocain. « Conformément à l'accord signé le 4 octobre 2016, Attijariwafa bank a finalisé ce jour l'acquisition de 100% du capital de Barclays...
(Agence Ecofin 04/05/17)
Le groupe bancaire britannique Barclays Plc a annoncé mercredi 3 mai 2017, avoir finalisé la cession de la totalité de ses activités de banques commerciale et d’entreprise, au groupe marocain Attijariwafa Bank. Sur le site internet de Barclays Egypt, on pouvait lire en alerte l'annonce de cette information, précisant qu'on était désormais rentré dans une phase transitoire. Les détails financiers de l'opération n'ont pas été rendus publics. Barclays a simplement indiqué que céder sa filiale égyptienne, lui permet d'anticiper une amélioration de 10% de son ratio de fonds propres consolidés, reflétant en partie une réduction de son exposition à des actifs risqués de près de 1 milliard de livres sterlings. Commentant l'opération, Jes Staley, le directeur général de Barclays, a...
(AFP 02/05/17)
Trois policiers ont été tués et cinq blessés au Caire dans une attaque revendiquée mardi par le groupe islamiste armé Hasm, responsable de plusieurs assassinats et attentats contre la police en Egypte. Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, "des éléments armés circulant dans deux véhicules ont approché et tiré sur un convoi des forces de sécurité en mouvement" tard lundi soir au Caire. La police a répliqué aux tirs des assaillants qui ont pris la fuite. Trois policiers ont péri et cinq ont été blessés dans l'attaque. Des groupes extrémistes, principalement...
(AFP 02/05/17)
Le pape François a appelé vendredi en Egypte au respect "inconditionnel" des droits de l'Homme, citant notamment "la liberté religieuse et d'expression", dans un discours prononcé devant le président Abdel Fattah al-Sissi. Le président Sissi est régulièrement accusé par des organisations internationales de défense des droits de l'Homme d'avoir instauré un régime ultra-répressif qui ne tolère aucune voix d'opposition depuis qu'il a destitué en 2013 son prédécesseur, l'islamiste Mohamed Morsi.
(AFP 29/04/17)
Au second jour de sa visite en Egypte, le pape François s'apprêtait à célébrer samedi une messe dans un stade du Caire devant des milliers de fidèles, au moment où les chrétiens du pays sont visés par des attentats. A l'entrée du stade de l'armée de l'air égyptienne d'une capacité de 30.000 places, les fidèles arrivaient le matin à bord d'une noria de bus passant plusieurs barrages de police. Des sœurs vêtues en gris et beige, des scouts couverts de badges, des familles, des hommes en costumes, des jeunes en jeans, des prêtres orthodoxes et catholiques, des personnes âgés marchant avec des cannes...
(AFP 29/04/17)
Dans une église du Caire meurtrie en décembre par un attentat du groupe Etat islamique (EI), le pape François prie au côté du patriarche copte orthodoxe Tawadros II, alors que les chants liturgiques résonnent dans la nef. Le 11 décembre 2016, l'église copte orthodoxe Saint-Pierre et Saint-Paul, qui jouxte l'imposante cathédrale du Caire, a été le théâtre d'un carnage: 29 personnes avaient été tuées lorsqu'un kamikaze de l'EI s'était fait exploser en pleine messe, laissant un enchevêtrement de corps et de débris. Cinq mois plus tard, l'église a été entièrement restaurée, les peintures murales représentant des scènes de la bible ont été sauvées. Pour accueillir le pape des catholiques, qui effectue sa première visite au Caire, des fleurs blanches décorent...
(AFP 28/04/17)
"Aucune violence ne peut être perpétrée au nom de Dieu", a lancé vendredi au Caire le pape François, qui a aussi affirmé que les "populismes démagogiques" n'aidaient pas "à consolider la paix et la stabilité". En visite dans la capitale égyptienne, le pontife a également appelé dans un discours à "bloquer les flux d'argent et d'armes" pour "prévenir les conflits". Il s'exprimait lors d'une conférence internationale pour la paix organisée par Al-Azhar, prestigieuse institution de l'islam sunnite, alors que le groupe jihadiste Etat islamique (EI) multiplie ses attaques au Moyen-Orient, notamment en Egypte contre la minorité chrétienne.
(AFP 28/04/17)
Le pape François a atterri vendredi au Caire pour sa première visite en Egypte dans un climat dramatique pour la plus grande communauté chrétienne du Moyen-Orient, récemment visée par des attaques jihadistes. Placée sous haute sécurité, la visite éclair du pontife argentin intervient près de trois semaines seulement après deux attaques contre des églises coptes orthodoxes qui ont fait 45 morts le 9 avril, et ont été revendiquées par le groupe jihadiste Etat islamique (EI). Le pape a atterri vers 14H00 (12H00 GMT) à l'aéroport du Caire, a constaté une journaliste de l'AFP, et il a été accueilli par le Premier ministre Chérif Ismaïl et plusieurs dignitaires religieux catholiques. Il doit rencontrer plus tard dans la journée le président Abdel...
(Le Monde 28/04/17)
Trois semaines après les attentats contre la minorité copte du pays, le chef de l’Eglise catholique va au Caire, vendredi et samedi, en « ami, messager de la paix et pèlerin ». Soutenir les chrétiens d’Orient sans porter préjudice au dialogue avec les musulmans – l’arme qu’il a choisie pour faire face à l’islam radical – ni froisser le régime égyptien : tel est l’objectif multiple du pape François lors de la visite qu’il doit effectuer au Caire, vendredi 28 et samedi 29 avril. Dans le message vidéo qu’il a diffusé à l’intention des Egyptiens, avant sa venue, le chef de l’Eglise catholique se présente en « ami, messager de la paix et pèlerin » dans un pays « où...
(AFP 28/04/17)
Le pape François entame vendredi un voyage au Caire dans un climat dramatique pour la plus grande communauté chrétienne du Moyen-Orient, cible d'attaques jihadistes, l'occasion pour cet avocat de la paix de prôner la tolérance au côté du grand imam sunnite d'Al-Azhar. L'avion papal devait décoller de Rome à 10H45 (08H45 GMT) et atterrir au Caire à 14H00 (12H00 GMT) pour une visite éclair de 27 heures dans un pays placé sous état d'urgence après deux attaques contre des églises coptes qui ont fait 45 morts le 9 avril, revendiquées par le groupe jihadiste Etat islamique (EI). Au Caire...
(Le Monde 28/04/17)
Les coptes réclament des mesures pour les protéger contre l’extrémisme musulman et contre les inégalités. Le Caire s’apprête à se transformer en forteresse pour la visite officielle du pape François, prévue vendredi 28 et samedi 29 avril. « Cela va être “opération ville fermée”, comme lors de la venue de Barack Obama [en 2009] », pronostique un habitant. Le déplacement du chef de l’Eglise catholique doit marquer un nouveau pas dans le réchauffement des relations entre le Vatican et l’institution musulmane sunnite d’Al-Azhar, après la brouille intervenue dans les dernières années du pontificat de Benoît XVI. Mais elle est aussi l’occasion pour le pape argentin de redire son soutien à la communauté copte, dans un pays endeuillé par les attentats...
(AFP 27/04/17)
Le Pape va trouver cette semaine un soutien à son message de paix lors de sa visite à Al-Azhar en Egypte, mais cette vénérable autorité islamique, louée comme un rempart contre l'extrémisme, est accusée par ses détracteurs d'être partie intégrante du problème. Al-Azhar est en effet au coeur d'une lutte entre les autorités politiques et religieuses depuis que le président Abdel Fattah al-Sissi fait campagne pour des réformes en matière de religion. Ancien chef de l'armée ayant renversé son prédécesseur islamiste en 2013, le président estime que les extrémistes n'ont pas été assez remis en cause sur le terrain théologique. "Il pense que les idées extrémistes ont complètement infiltré les sociétés musulmanes, qu'elles sont latentes" mais qu'elles pourraient être dévastatrices,...
(AFP 26/04/17)
Les autorités espagnoles ont annoncé mercredi l'arrestation d'un Egyptien dans la région de Valence et d'un Espagnol dans l'enclave de Ceuta, soupçonnés d'appartenance à l'organisation Etat islamique et de propagande jihadiste. L'homme arrêté à Teulada dans la région de Valence (sud-est), âgé de 46 ans et de nationalité égyptienne, est soupçonné d'avoir "facilité le retour de terroristes de Daesh (acronyme arabe pour l'EI) ayant décidé de rentrer de Syrie et d'Irak", a expliqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Son rôle aurait été de fournir des points de chute aux "revenants" et de les aider à effectuer des démarches administratives et à obtenir des ressources. Il diffusait au sein de la communauté musulmane de la province d'Alicante (région de...
(AFP 26/04/17)
Un syndicat de journalistes proches des autorités soudanaises a réclamé mardi l'expulsion des correspondants de presse égyptiens dans le pays après que Le Caire a refusé l'entrée en Egypte de deux reporters soudanais. Dans un communiqué, le syndicat soudanais a affirmé que les autorités égyptiennes avaient refoulé deux journalistes soudanais, Taher Satti et Eman Kamal Eddine, et réclamé en représailles que tous les correspondants de la presse égyptienne, y compris les représentants des médias d'Etat, soient expulsés du Soudan. Eman Kamal Eddine a été expulsée lundi soir, 24 heures après le refus du Caire...
(AFP 26/04/17)
Percussions stridentes, volutes d'encens, prières en langue copte: dans une église du Caire, les fidèles catholiques attendent avec ferveur l'arrivée du pape François, qui vient "soutenir" les chrétiens d'Egypte endeuillés par des attentats meurtriers. Le pontife argentin sera au Caire vendredi et samedi pour son premier voyage dans le plus peuplé des pays arabes, organisé sous le slogan "le pape de la paix en visite en Egypte de la paix". Une visite qui prend un caractère hautement symbolique, après un double attentat suicide qui a frappé le 9 avril deux églises coptes orthodoxes dans le nord de l'Egypte, à Alexandrie et à Tanta. "Évidemment tout le monde est inquiet après ce qui s'est passé", reconnaît Karim Saber, à la sortie...
(La Tribune 25/04/17)
Officiellement, le président congolais n’y aura fait qu’une escale technique. Mais au petit matin de ce 22 avril, c’est bien sur la pointe des pieds que Joseph Kabila a embarqué de l’aéroport international de Bangboka à Kisangani, en direction du Caire, où il a rendu une visite d’Etat à son «frère», le général Abdel Fattah Al-Sissi. Au-delà de la poignée de main et des sourires pour les caméras, les deux hommes se préparent à faire bloc contre les ingérences étrangères. Le samedi 22 avril 2017...
(La Tribune 25/04/17)
Le président du Parlement ivoirien s'est rendu ce lundi à la capitale égyptienne, à la tête d'une forte délégation de députés. Ce voyage du numéro un de l'Assemblée nationale s'inscrit dans le cadre de la diplomatie parlementaire en Afrique. Quelques jours après avoir rapproché le peuple ivoirien de ses projets d'avenir, Guillaume Kigbafori Soro, le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, s'est rendu ce matin en Egypte, où il était attendu au Caire par son homologue Ali Abdel-Aal, le président de la Chambre des députés. Cette visite d'amitié et de travail du numéro un des députés ivoiriens s'inscrit dans le cadre de la diplomatie parlementaire. D'après une déclaration rendue publique par les autorités égyptiennes, Soro sera à la tête d'une délégation...
(AFP 24/04/17)
APA Kinshasa (RD Congo) - Les présidents congolais Joseph Kabila et égyptien Abdel Fatah Al-Sissi ont condamné les « ingérences étrangères en RDC », au cours d’une conférence de presse conjointe tenue au Caire, en Egypte. Le chef de l’Etat congolais qui effectue une visite d’Etat au pays des Pharaons a notamment déclaré samedi : « ma troisième visite en Egypte s’inscrit dans le cadre du renforcement de nos relations de coopération dans plusieurs domaines : énergie, défense et sécurité, diplomatie et plusieurs projets de développement ». Joseph Kabila qui s’est félicité de cette « coopération agissante » entre les deux pays, a relevé, au niveau de la diplomatie, que l’Egypte insiste sur « la non-ingérence dans les affaires internes...
(AFP 23/04/17)
Le roi Salmane d'Arabie saoudite a évoqué dimanche avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi les "relations fraternelles et solides" entre Ryad et Le Caire, à l'occasion d'un sommet scellant le réchauffement entre les deux pays après une période de tension. Les deux dirigeants ont "passé en revue les relations fraternelles et solides et les domaines de coopération entre les deux pays", écrit l'agence officielle saoudienne SPA en rendant compte des entretiens. La situation dans la région a également retenu l'attention des deux chefs d’État, a ajouté l'agence. Le roi Salmane, entouré des principaux responsables saoudiens, avait accueilli M. Sissi à son arrivée plus tôt à Ryad d'avion et a ensuite offert un déjeuner en son honneur, selon SPA. La...
(AFP 22/04/17)
Al-Azhar, la prestigieuse institution de l'islam sunnite basée au Caire, a condamné vendredi l'attentat "immoral" revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) à Paris. "Al-Azhar condamne avec force cette attaque terroriste immorale (...) et affirme son rejet total de tels actes terroristes qui contredisent les enseignements de l'islam", a réagi l'institution dans un communiqué. Le groupe ultraradical sunnite EI a revendiqué l'attentat perpétré jeudi soir sur les Champs-Elysée qui a tué un policier et blessé deux autres, dont l'un grièvement. Une touriste a été plus "légèrement" touchée par balle, tandis que l'assaillant a été abattu...

Pages