Jeudi 27 Juillet 2017
(AFP 05/06/17)
L'Arabie saoudite, l'Egypte, Bahreïn et les Emirats arabes unis ont tour à tour annoncé lundi la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusé de "soutien au terrorisme", y compris Al-Qaïda, le groupe Etat islamique (EI) et les Frères musulmans. Le Qatar a aussi été exclu de la coalition militaire arabe opérant au Yémen sous commandement saoudien. Ce séisme diplomatique est intervenu 15 jours après une visite à Ryad du président américain Donald Trump qui a demandé aux pays musulmans d'agir de manière décisive contre l'extrémisme religieux. L'agence officielle saoudienne SPA a annoncé que Ryad rompait ses relations diplomatiques et fermait ses frontières avec le Qatar pour "protéger sa
(AFP 03/06/17)
Huit associations, dont Human Rights Watch, ont dénoncé vendredi une loi récemment promulguée par l'Egypte pour réguler les activités des ONG dans le pays, un texte controversé qui va "broyer la société civile", selon un communiqué commun. Depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, les autorités répriment toute forme d'opposition, n'hésitant pas à prendre pour cible les organisations de défense des droits de l'Homme. La loi contestée a été promulguée le 24 mai par le président Abdel Fattah al-Sissi. Elle prévoit notamment la création d'une "Autorité nationale", regroupant des représentants des services de sécurité pour gérer toute question relative aux financements venus de l'étranger et aux activités des organisations étrangères installées en Egypte. "La...
(Kapitalis 03/06/17)
Le ministère de l’Intérieur a autorisé la présence de 40.000 spectateurs, le 11 juin 2017, au stade de Radès, à l’occasion de la rencontre qui opposera la Tunisie à l’Egypte. La rencontre sera jouée pour le compte des qualifications à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations prévue en 2019 au Cameroun. Les spectatrices et les enfants (accompagnés d’un parent) seront admis gratuitement à assister à ce match sauf dans les virages. Les billets seront en vente à partir de vendredi 9 juin et chaque jour aux guichets du stade d’El Menzah de 10h à 17 h aux prix suivant: Tribune centrale : 50 DT; Enceintes : 20 DT; Gradins : 15 DT; Pelouses et virages : 10...
(AFP 02/06/17)
Pertes humaines, débâcle de l'armée, discrédit: la défaite cinglante de la guerre des Six Jours en 1967 a laissé en Egypte un traumatisme encore ressenti aujourd'hui dans un pays qui n'a pas réussi à retrouver son rôle de leader du monde arabe. En six jours seulement, Israël parvient à conquérir la Cisjordanie, Jérusalem-Est, la péninsule égyptienne du Sinaï et le plateau syrien du Golan. L'armée égyptienne, perçue comme la plus puissante du monde arabe, est rapidement mise en déroute et son aviation laminée. Pour des générations entières d'Egyptiens, cette guerre éclair sonne le glas du nationalisme arabe et de son héraut, le très charismatique Gamal Abdel Nasser. La défaite est telle que le raïs présente sa démission le soir du...
(AFP 02/06/17)
Un immeuble d'habitation de 13 étages s'est incliné avant de tomber sur un autre bâtiment jeudi dans la ville égyptienne d'Alexandrie, où la police à dû évacuer les deux structures. L'immeuble est tombé sur un bâtiment situé sur l'autre bord de la chaussée. La police n'a pas fait état de victimes. La municipalité a coupé le courant électrique et l'approvisionnement en gaz de l'immeuble. Elle a fait appel à l'armée pour sa démolition. Plusieurs immeubles se sont effondrés ces dernières années en Egypte, faisant de nombreuses victimes, en raison de la vétusté des bâtiments et du non-respect de la législation en terme d'urbanisme.
(Le Monde 02/06/17)
Avec une inflation à 31 %, près d’un quart du pays vit sous le seuil de pauvreté. Khaled et Daha, bien que mieux lotis, n’ont plus les moyens de s’offrir un vrai grand repas de rupture du jeûne. Khaled Rabie quitte la mosquée pour retrouver sa petite famille après la prière de nuit du ramadan. A Faysal, un quartier populaire de Gizeh, la grande ville voisine du Caire, cet homme à tout faire de 27 ans, originaire d’un milieu pauvre de Moyenne-Egypte, vit avec sa femme et leur jeune fils de 8 mois dans une rue étroite et cabossée, où seuls les tuks-tuks (tricycles à moteur) osent s’aventurer. « Je jeûne depuis l’âge de 6 ans », précise fièrement Khaled...
(Agence Ecofin 02/06/17)
L'américain Carlyle Group est annoncé sur deux projets en Egypte d'une valeur de cumulée de 130 millions $, via son fonds dédié à l'Afrique. Un des projets absorbera 30 millions $ et l'autre les 100 millions $ restant, a-t-on appris de Bloomberg qui rapporte l'information, citant Eric Kump le principal gestionnaire du fonds. Ces deux opérations porteront à environ 80%, le niveau des investissements effectués par Carlyle Group via ce fonds dont le closing avait été annoncé en avril 2014, à 698 millions $, avec des investisseurs comme la Banque Africaine de Développement pour 50 millions $), mais aussi plusieurs autres investisseurs arrivant nouvellement en Afrique. En 2016, ce fonds africain de l'investisseur américain, s'est illustré dans la reprise de...
(AFP 01/06/17)
Trois officiers et un soldat égyptiens ont été tués mercredi dans l'explosion d'une veste piégée laissée par des combattants dans le désert occidental, a indiqué l'armée dans un communiqué. La mort des quatre militaires intervient quelques jours après l'embuscade meurtrière revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique et ayant coûté la vie à 29 chrétiens dans le centre du pays. Selon l'armée, des raids aériens ont frappé des "terroristes" dans le désert occidental, détruisant deux de leurs véhicules. Lorsque les forces terrestres ont ratissé la zone, une veste explosive laissée par les combattants a explosé, tuant trois officiers et un conscrit.
(Financial Afrik 01/06/17)
L’Egypte a levé 4 milliards de dollars le 31 mai 2017 à Londres . Cette obligation cotée multitranches libellée sur des offres de 5 à 30 ans, rejoint une précédente émission de 3 milliards de dollars et portant le total des fonds mobilisés par Le Caire à 7 milliards de dollars en l’espace de 6 mois. Preuve de la confiance du marché, cette dernière émission a été sur-souscrite. La demande s’est établie à 11 milliards de dollars à la grande satisfaction du ministre égyptien des Finances, Amr El-Garhy, qui a assisté à la cérémonie de la première cotation le 31 mai 2017. Pour sa part, la Bourse de Londres renforce son assise en tant que premier marché financier majeur ouvert...
(La Croix 01/06/17)
Une semaine après l’attaque de Daech qui a tué 29 pèlerins coptes, la minorité chrétienne d’Égypte dénonce les lacunes de la sécurité pour les protéger. Les autorités mènent une politique ambiguë à l’égard de l’islam rigoriste. Depuis la fusillade contre des pèlerins coptes qui a fait 29 morts vendredi 26 mai en Égypte, Miled Salama, voix éraillée, oscille entre la tristesse et la colère. Ce jeune avocat a perdu des proches dans l’attaque : « J’ai perdu ma voix à force de hurler au téléphone pour que la police se déplace sur le lieu de l’attaque. Je suis arrivé bien avant elle quand ma famille m’a averti qu’on lui avait tiré dessus… Les forces de sécurité nous négligent. » Comme...
(Agence Ecofin 01/06/17)
La présidence soudanaise a approuvé l’interdiction d’importation de produits d’origines animale et végétale en provenance de l’Egypte, rapporte Reuters qui cite l’Agence soudanaise de Presse (SUNA). Dans le cadre de cette restriction commerciale, le gouvernement a exhorté le secteur privé à s’approvisionner pour les produits concernés depuis leur pays d’origine. Cette mesure vient réduire les perspectives de pénétration du marché soudanais pour de nombreuses compagnies, dont la Saoudienne Savola, un des acteurs du sucre de betterave en Egypte.
(Réalités 01/06/17)
Onze terroristes ont été arrêtés par l’armée égyptienne dans le cadre de l’enquête suite au tragique attentat contre un bus copte le 26 mai dernier. Selon des éléments de l’enquête, des tunisiens figurent parmi les personnes arrêtées. Il y a également des algériens, des jordaniens et des égyptiens. Les unités sécuritaires, composées de hauts cadres issus du ministère de l’Intérieur égyptien et d’autres brigades spéciales, ont collecté, suite à l’incident, de nombreuses informations qui leur ont permis de mettre enfin la main sur les commanditaires de l’acte terroriste. Les sécuritaires égyptiens sont également à la recherche de trois véhicules de type 4×4, utilisés par les terroristes pour commettre leur crime. D’autre part, une autre source très bien informée a indiqué...
(Le Monde 31/05/17)
Opposants, ONG, médias... Le président muselle un à un tous les espaces d’expression libre et de dissidence. L’espace d’expression se réduit jour après jour pour la société civile et les rares voix encore indépendantes en Egypte. Depuis qu’il s’est imposé en homme fort du pays, à l’été 2013, le président Abdel Fattah Al-Sissi a, au nom de « la sécurité nationale », remis en cause une à une les libertés acquises à la faveur de la révolution de 2011. Et le chef de l’Etat semble déterminé à porter le coup de grâce. Lundi 29 mai, il a promulgué la loi qui encadre l’activité des organisations non gouvernementales (ONG). Ce texte, voté au Parlement en novembre 2016, condamne à la disparition...
(RFI 31/05/17)
Le gouvernement soudanais a décrété mardi 30 mai un embargo sur tous les produits agricoles venus d'Egypte, qu'ils soient réexportés depuis ce pays ou qu’ils y soient produits. En mars dernier un premier embargo ne concernait que les produits égyptiens. Ce nouveau tour de vis traduit la tension qui existe actuellement entre les deux pays qui s'opposent sur plusieurs sujets d'importance. Khartoum accuse Le Caire d'armer des rebelles pour renverser le président el-Béchir tandis que le différend frontalier entre les deux pays empoisonne les relations bilatérales. Elle est bien loin cette visite...
(APA 31/05/17)
Le Premier ministre soudanais, Bakri Hassan Saleh a publié mardi un décret interdisant les produits agricoles égyptiens, auxquels s’ajoutent les graines ou les semences en provenance de ce pays voisin. Le Premier ministre a publié cette décision mardi sur recommandations d’un comité technique mis en place par le gouvernement pour donner suite à la “décision d’interdire les produits agricoles égyptiens et leurs sous-produits aux niveau des ports et des passages frontaliers situés à l’intérieur des hangars douaniers, en provenance de la République arabe de Egypte”. Le ministère soudanais du Commerce a arrêté en septembre dernier l’importation de légumes, de fruits et de poissons d’Egypte jusqu’à la fin des tests de laboratoire, après que plusieurs autres pays ont interdit l’importation de...
(AFP 30/05/17)
Le Soudan a interdit mardi l'importation de plusieurs produits d'Egypte, assénant un nouveau coup à des relations déjà tendues entre les deux pays voisins, a indiqué un média d'Etat. "Le Premier ministre Bakri Hassan Saleh a émis un décret interdisant les produits agricoles et animaux d'Egypte, ainsi que l'importation de graines" du pays voisin, a rapporté l'agence officielle Suna. Le décret interdit également aux "hommes d'affaires soudanais d'utiliser le territoire égyptien pour importer des biens vers le Soudan". Les échanges commerciaux annuels entre Le Caire et Khartoum équivalent à quelque 850 millions de dollars (environ 760 millions d'euros), selon la banque centrale soudanaise. Les exportations égyptiennes vers le Soudan sont principalement des fruits, des légumes, du poisson, des conserves et...
(Jeune Afrique 30/05/17)
Selon l'agence Bloomberg, le gouvernement égyptien a approuvé un plan de dépenses sociales pour soutenir les familles aux revenus bas et moyen, après une percée de l'inflation à un niveau record depuis des décennies. À l'origine de cette inflation, la mise en place d'un système de change flottant de la monnaie nationale. 2,48 milliards de dollars : c’est ce que prévoit de dépenser le gouvernement égyptien en réduction d’impôts sur le revenu, primes pour les employés de la fonction publique et augmentation des pensions et des subventions pour la prochaine année fiscale, a annoncé le ministre des Finances égyptien, Amr el-Garhy. Excepté le volet subvention, ce plan de dépense, qui sera lancé le 1er juillet, va nécessiter l’approbation du parlement,...
(AFP 30/05/17)
Pieds nus et en haillons, la fillette court aux côtés de sa mère qui, comme elle, a toujours vécu dans les rues du Caire: dans l'Egypte confrontée à une crise économique, une deuxième puis une troisième génération d'enfants sans-abri ont fait leur apparition. Asmaa, 22 ans, et sa petite fille de deux ans, Shahd, ont élu domicile près de l'imposante mosquée de Sayeda Zeinab, dans un quartier pauvre du centre du Caire, où elles mendient auprès des fidèles. Depuis des décennies, il est fréquent de voir des enfants sillonner les rues de la capitale, pratiquant la mendicité ou proposant aux conducteurs arrêtés aux feux rouges de passer un coup de chiffon sale sur leur pare-brise. Ahmed Kamal, actif au sein...
(AFP 30/05/17)
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a promulgué une nouvelle loi régulant les activités des ONG, a indiqué lundi le Journal officiel, un texte controversé qui relance les inquiétudes concernant la répression de la société civile. Depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, les autorités répriment toute forme d'opposition, et ont aussi pris directement pour cible des organisations de défense des droits de l'Homme. La loi, approuvée en novembre par le Parlement, a été promulguée le 24 mai par le président Abdel Fattah al-Sissi et publiée au Journal officiel, mais envoyée à la presse lundi. Le texte prévoit des peines allant jusqu'à cinq ans de prison et des amendes pouvant atteindre un million de...
(AFP 29/05/17)
Le gouvernement égyptien a dévoilé lundi un programme d'aides sociales d'une valeur de 2,5 milliards de dollars, prévoyant notamment une hausse des subventions et des exemptions fiscales pour les plus démunis au moment où l'inflation atteint des niveaux records. L'Egypte connaît une hausse des prix sans précédent depuis que les autorités ont libéré en novembre le taux de change de la livre égyptienne, dans le cadre d'un plan de réformes lié à l'obtention d'un prêt du FMI de 12 milliards de dollars. La livre, qui était jusqu'alors échangée au taux officiel de 8,8 pour un dollar, s'est affaiblie. Désormais le billet vert s'échange à plus de 18 livres.

Pages