Dimanche 21 Janvier 2018
(RFI 27/12/17)
Le ministre égyptien des Affaires étrangères s'est rendu mardi 26 décembre à Addis-Abeba. Sameh Shoukry a rencontré son homologue éthiopien et le Premier ministre. Au menu des discussions : les investissements égyptiens mais aussi et surtout le dossier du barrage de la « grande renaissance éthiopienne ». Le futur plus grand barrage d'Afrique est en cours de construction dans l'Ouest à la frontière avec le Soudan. Mais l'Egypte craint qu'il réduise le débit du Nil. Il est en effet construit sur le Nil bleu, principal affluent du fleuve qui traverse ensuite Soudan et Égypte.
(Jeune Afrique 27/12/17)
Que reste-t-il du vent de contestation populaire qui s'est levé en 2011 dans les pays arabes, du Maroc au Yémen ? Alors que les rêves de changement ont été balayés par des crises politiques profondes et par l'hydre jihadiste, l'heure est à la « reprise en main » contre-révolutionnaire. Il y a sept ans, le 17 décembre 2010, un jeune marchand de légumes tunisien s’est immolé par le feu, sacrifice offert au seul apaisement de son désespoir. Le geste du martyr sans cause a libéré de leurs peurs des millions de ses frères arabes qui se sont soulevés contre les pouvoirs autoritaires dont la pérennité était vue, de loin, comme un gage de leur solidité. De janvier à mars 2011, six...
(AFP 26/12/17)
Quinze hommes reconnus coupables d'attaques "terroristes" contre des militaires et des policiers ont été exécutés par pendaison mardi en Egypte, ont indiqué des responsables de la police. Il s'agit de la plus importante exécution collective en Egypte depuis la pendaison de six jihadistes en 2015. Ces exécutions ont eu lieu dans deux prisons où étaient détenus ces hommes condamnés à mort par des tribunaux militaires pour des attaques commises dans la région du Sinaï (est), en proie à une insurrection jihadiste. Elles interviennent une semaine après une attaque revendiquée par le groupe Etat islamique (EI) contre un aéroport militaire du Nord-Sinaï pendant une visite dans la région des ministres de la Défense, Sedky Sobhy, et de l'Intérieur Madgy Abdel Ghaffar...
(AFP 26/12/17)
Neuf "terroristes" présumés accusés d'être impliqués dans des attaques dans la péninsule égyptienne du Sinaï ont été tués au cours d'une opération policière dans le nord-est de l'Egypte, a annoncé dimanche le ministère de l'Intérieur. La cellule, située dans la province de Sharqiya, au nord-est du Caire, a été impliquée dans des attaques visant "certains postes de sécurité et des dispositifs militaires au Nord-Sinaï, qui ont tué nombreux membres des forces armées et de la police", a indiqué le ministère dans un communiqué. Depuis la destitution par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi à l'été 2013, les forces de sécurité égyptiennes affrontent différents groupes extrémistes. Dans la région Nord-Sinaï...
(AFP 26/12/17)
Une église au sud du Caire, en Egypte, a été violemment attaquée vendredi par une foule scandant des "slogans hostiles" et appelant à la "démolition" du bâtiment, a annoncé samedi l'archevêché d'Atfih, dont dépend cet édifice religieux. Des centaines d'assaillants ont fait irruption dans l'église al-Amir Tadros, située dans la localité d'Atfih, à une centaine de kilomètres au sud du Caire, et ont "détruit ce qu'elle contenait puis ont agressé les chrétiens présents", a-t-il ajouté dans un communiqué. Les forces de sécurité sont intervenues pour disperser les assaillants et sécuriser la zone. Des blessés ont été transportés à l'hôpital, selon l'archevêque qui n'a pas précisé leur nombre. La minorité chrétienne d'Egypte représente 10% des 100 millions d'habitants de ce pays...
(AFP 24/12/17)
Des hommes masqués ont ouvert le feu sur un café du sud du Caire dans la nuit de samedi à dimanche tuant au moins trois personnes, a-t-on appris de sources sécuritaires, qui privilégient la piste criminelle. Ce type d'attaque visant un café est rare en Egypte, davantage touché ces dernières années par des attentats jihadistes sanglants. D'après les mêmes sources sécuritaires, l'attaque, qui a également fait au moins cinq blessés, s'est produite à Ayat, à environ 50 km au sud de la capitale. La presse d'Etat parle elle de six blessés. Citant des témoins, elle affirme que deux assaillants sont arrivés en moto et ont ouvert le feu avant de s'enfuir. D'après ces mêmes médias, les forces de sécurité se...
(AFP 23/12/17)
Au moins 26 personnes sont mortes dans deux accidents de la circulation en trois jours en Egypte, un des pays les plus touchés par l'insécurité routière, ont annoncé les autorités. Selon le ministère de la Santé, 13 personnes ont été tuées samedi dans une collision impliquant un "microbus" sur la route du désert à 145 km au sud du Caire. Un autre accident sur cette même route avait fait 13 morts trois jours plus tôt. Moyen de transport très utilisé en Egypte, les "microbus" sont aussi connus pour leurs tarifs imbattables que pour leurs excès de vitesse. Avec près de 15.000 accidents ayant fait plus de 5.000 morts en 2016, selon les dernières statistiques officielles, l'Egypte figure parmi les pays...
(AFP 23/12/17)
Des juges français ont lancé de nouvelles investigations sur un système français de cybersurveillance massive, soupçonné d'avoir servi la vague répressive contre les opposants du régime du président Al-Sissi en Egypte, et déjà au coeur d'une enquête pour son rôle dans la Libye de Kadhafi. L'enquête, ouverte pour "complicité d'actes de torture et de disparition forcée" et instruite au pôle "crimes contre l'humanité" à Paris, fait suite à une nouvelle plainte de la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH) et de la Ligue des droits de l'Homme (LDH). Les deux associations accusent l'entreprise Nexa Technologies, qui a commercialisé le logiciel mis au point par la société Amesys, d'avoir vendu du matériel de cybersurveillance au régime d'Abdel Fatah...
(AFP 22/12/17)
La justice égyptienne mène une enquête sur des violations dénoncées par Human Rights Watch (HRW), a révélé jeudi le procureur général, alors que les autorités annoncent de nouvelles mesures pour les droits de l'Homme. L'ONG américaine avait estimé que la torture de détenus politiques en Egypte constituait "probablement un crime contre l'humanité", dans un rapport publié en septembre qui avait provoqué l'ire des autorités égyptiennes. Les investigations du parquet, qui ont débuté fin octobre, visent à "établir la vérité et prendre les mesures juridiques nécessaires en fonction des résultats", a déclaré le procureur général Nabil Sadek dans un communiqué...
(AFP 22/12/17)
La justice égyptienne a présenté de "nouveaux éléments" dans l'enquête sur la mort de l'étudiant italien Giulio Regeni, ont annoncé jeudi les procureurs égyptien et italien dans un communiqué commun. L'étudiant italien de 28 ans avait disparu le 25 janvier 2016 en plein coeur du Caire. Son corps avait été retrouvé neuf jours plus tard en bordure d'autoroute dans la banlieue de la capitale, atrocement mutilé et torturé. L'enquête sur cette affaire avait provoqué un froid diplomatique entre les deux pays. "L'équipe d'enquête égyptienne a présenté des comptes rendus et des documents contenant de nouveaux éléments d'enquête", ont déclaré Nabil Sadek, procureur général égyptien et Giuseppe Pignatone...
(Agence Ecofin 22/12/17)
Le groupe financier jordanien Arab Bank et la Banque Européenne d’Investissement (BEI) ont conclu un accord portant sur 300 millions d’euros (355,9 millions $). Ces ressources permettront d’apporter un soutien à faible coût aux PME du Moyen-Orient et du Maghreb, particulièrement celles de l’Egypte et du Maroc. Flavia Palanza, la responsable de la BEI ayant participé à la signature de l’accord, a déclaré que cet apport de l’institution financière européenne s’inscrit dans le cadre d’une initiative, dont l’objectif est d'encourager la création des emplois dans la région Mena (Moyen-Orient et Afrique du Nord). « Le soutien au secteur des PME est une priorité clé des gouvernements dans toute la région MENA, et avec l'empreinte unique d'Arab Bank dans cette partie...
(AFP 21/12/17)
Ali Abdelaziz, l'un des innombrables portiers assis sur des chaises de fortune au pied des immeubles cairotes, voit dans ses dix enfants un "don de Dieu", loin des considérations liées au problème de la surpopulation en Egypte. Pendant qu'il travaille au Caire, sa famille est restée au village, dans la province d'Al-Minya, à plus de 200 km au sud de la capitale égyptienne. Là-bas, la vie "coûte beaucoup moins cher", note-t-il. Pour M. Abdelaziz, "les enfants sont une protection, ils prennent soin de leur famille". Une vision traditionnelle de la famille. Mais dans un pays en proie à des difficultés économiques et qui a connu des bouleversements politiques majeurs avec la destitution de deux présidents depuis 2011, la démographie prend...
(AFP 21/12/17)
La sécurité alimentaire en Afrique du Nord et au Moyen-Orient "se détériore rapidement" à cause des conflits, a estimé l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) dans un rapport publié jeudi au Caire. "La prévalence de la sous-alimentation dans les pays en conflit de la (région) est similaire à celle des pays les moins avancés (PMA) du monde", a alerté la FAO dans son rapport annuel consacré à la région. Selon ce dernier, l'écart se creuse entre les pays en conflit (la Syrie, l'Irak, le Yémen, le Soudan et la Libye) et les autres. "Le niveau de sous-alimentation dans les pays en conflit est maintenant six fois plus important", a précisé la FAO. "Pire crise humanitaire au monde"...
(AFP 20/12/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé mercredi avoir approuvé l'octroi d'une nouvelle tranche de prêt de quelque 2,03 milliards de dollars en faveur de l'Egypte. Il s'agit de la troisième tranche accordée dans le cadre d'un vaste plan d'aide d'un montant total de 12 milliards de dollars qui avait été annoncé en novembre 2016. Avec cette troisième tranche, ce sont environ 6,08 milliards qui ont déjà été décaissés, a souligné le FMI dans un bref communiqué. En échange de ce plan d'aide international, le gouvernement égyptien s'était engagé à des réformes drastiques, adoptant une nouvelle taxe sur la valeur ajoutée (TVA), taillant dans les subventions publiques allouées à l'énergie et libérant en novembre le taux de change de la...
(AFP 20/12/17)
Cinq jihadistes ont été tués par les forces égyptiennes mercredi près de l'aéroport d'Al-Arich, dans le Nord-Sinaï, où une attaque avait coûté la vie à deux officiers la veille, ont indiqué des sources sécuritaires. Dans un communiqué publié mercredi par son organe de propagande Amaq, le groupe Etat islamique (EI) --très actif dans cette région bouclée par l'armée-- a revendiqué l'attaque de mardi et déclaré qu'elle visait le ministre de la Défense Sedky Sobhy et le ministre de l'Intérieur Madgy Abdel Ghaffar, en visite à Al-Arich. L'armée avait annoncé après l'attaque sur l'aéroport que le tir d'un "projectile" avait tué un officier. Un second officier est mort de ses blessures, ont ensuite assuré à l'AFP des sources sécuritaires. Aucun des...
(Agence Ecofin 20/12/17)
Le réseau de l’opérateur de téléphonie mobile égyptien Orascom, n’émet plus en Corée du Nord. La société télécoms, opérant sous la marque Koryolink, est engagée dans une opération de retrait total du pays. La mesure semble être justifiée par la pression des Etats-Unis et de la communauté internationale pour un durcissement des sanctions internationales à l’encontre du régime de Pyongyang qui joue la provocation à travers le lancement répété de missiles balistiques. Orascom redoute que les nouvelles sanctions, plus dures, compliquent davantage ses activités en Corée du Nord.
(AFP 19/12/17)
Un colonel de l'armée égyptienne a été condamné mardi a six ans de prison ferme après avoir récemment annoncé son intention de se présenter à l'élection présidentielle de 2018, a-t-on appris auprès de son avocat. Le colonel Ahmed Konsowa, interpellé le 2 décembre, avait annoncé fin novembre dans une vidéo sur Youtube son intention de se présenter à la présidentielle au printemps 2018. En uniforme, il évoquait dans la vidéo sa vision de l'Egypte répétant qu'"il y a de l'espoir" pour un "avenir meilleur". Mis en cause pour "comportement qui nuit aux exigences du système militaire", l'officier est "emprisonné...
(AFP 19/12/17)
Les forces de sécurité égyptiennes ont tué lundi cinq activistes lors d'un raid dans une ville au nord du Caire, a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Depuis que l'armée a destitué en 2013 le président islamiste Mohamed Morsi des groupes extrémistes --notamment la branche locale de l'organisation Etat islamique (EI)-- ont multiplié les attentats visant les militaires et les policiers, mais également des civils. Ces violences ont principalement touché le nord de la péninsule du Sinaï, où l'EI est actif, mais également le reste du pays, notamment la capitale. Selon le ministère, les cinq activistes se cachaient dans un immeuble en construction dans la ville d'Obour, à environ 30 km au nord-est du Caire, en possession d'armes...
(Agence Ecofin 19/12/17)
Un réseau d’interconnexion sera bientôt mis en place entre l’Egypte et l’Arabie saoudite. L’infrastructure dont le coût a été estimé à 1,6 milliard $, sera financée à hauteur de 600 millions $ par le pays nord-africain. Le solde sera débloqué par son voisin. Les contrats de construction du réseau seront signés en mars ou avril 2018, et les travaux sont prévus pour durer environ 2 ans, a révélé Mohamed Shaker (photo), le ministre égyptien de l’électricité. Avec l’achèvement de ce projet, l’Egypte intégrera le réseau interconnecté du Moyen-Orient qui existe depuis 2009. Les pays qui en font déjà partie sont le Qatar, le Koweït, l’Arabie saoudite et Bahreïn. L’intégration de ce réseau offre à l’Egypte un nouveau débouché pour l’exportation...
(Agence Ecofin 19/12/17)
New and Renewable Energy Authority (NREA), une structure gouvernementale égyptienne chargée du développement des programmes dans le domaine des énergies renouvelables, négocie un financement d’un milliard de livres égyptiennes (55,9 millions $) avec 5 banques locales. Les établissements bancaires sollicités sont Banque Misr, National Bank of Egypt (NBE), Commercial International Bank (CIB) et deux autres banques qui n’ont pas été citées. Cet appui financier dont le taux d’intérêt ne dépassera pas les 6%, prendra la forme d’un crédit réutilisable plusieurs fois (revolving). La ressource ainsi mobilisée servira à financer des projets dans le domaine des énergies solaires et permettra également de promouvoir l’utilisation de cette forme d'énergie au sein des ménages et dans des entreprises. Chamberline Moko

Pages