Dimanche 21 Janvier 2018
(BBC News Africa 03/01/18)
Egypt's top imam has endorsed a ban on trading in Bitcoin by declaring it "forbidden" by Islam. Sheikh Shawki Allam, the Grand Mutfi, said the digital crypto-currency carried risks of "fraudulence, lack of knowledge, and cheating". Bitcoin began last year below $1,000 (£737) but reached nearly $20,000 before the end of the year. Then it lost more than 25% of its value inside a week, sparking warnings of a dangerous bubble. The Grand Mufti said risks could arise because the virtual currency was not subject to surveillance by any centralised authority. "Bitcoin is forbidden in Sharia as it causes harm to individuals, groups and institutions," the fatwa said, as reported by Egyptian daily Ahram In August 2017, Egypt's first bitcoin...
(AFP 03/01/18)
Vingt-huit supporteurs du club de football Al-Ahly ont été condamnés par un tribunal d'Alexandrie à un an d'emprisonnement pour avoir porté des tee-shirts en hommage aux "martyrs" du stade de Port Saïd, a-t-on appris mardi de sources judiciaire et sécuritaire. En février 2012, 74 personnes ont péri dans ce stade à la suite de heurts entre supporteurs des clubs Al-Masry et Al-Ahly, le plus grand club d'Afrique, à la fin d'un match de Championnat d'Egypte. Le drame avait provoqué des manifestations contre le pouvoir, accusé d'inaction face aux violences. Les vingt-huit condamnés peuvent faire appel. Il sont accusés de port de tee-shirts portant des messages "offensants envers l'Etat et incitant à l'émeute", lors d'un match entre Al-Ahly et le club...
(AFP 02/01/18)
Cinq personnes été exécutées par pendaison mardi en Egypte, dont quatre pour un attentat à la bombe meurtrier, a-t-on appris auprès de responsables sécuritaires. Ces pendaisons interviennent quelques jours après celles de 15 personnes reconnues coupables d'attaques "terroristes" contre des militaires et des policiers dans le Sinaï. Il s'agissait de la plus importante exécution collective en Egypte depuis la pendaison de six jihadistes en 2015. Quatre des détenus exécutés mardi ont été condamnés par un tribunal militaire pour un attentat à la bombe en 2015 dans un stade au nord du Caire qui avait coûté la vie à trois élèves officiers. Ils ont été accusés d'avoir des liens avec la confrérie des Frères musulmans dont était issu l'ex-président Mohamed Morsi,...
(AFP 02/01/18)
Deux égyptiens chrétiens qui se trouvaient dans un magasin de boissons alcoolisées ont été tués dans une attaque armée pendant la soirée du nouvel an près du Caire, a-t-on appris lundi de sources sécuritaires et judiciaires. Les victimes étaient coptes, importante minorité chrétienne d'Egypte, et étaient des amis du propriétaire du magasin situé dans le quartier al-Omraneya à Guizeh, à l'ouest de la capitale égyptienne. Le suspect est arrivé à bord d'un tuk-tuk (petit tricycle motorisé faisant office de taxi), et a ouvert le feu avec son fusil en direction du magasin avant de prendre la fuite, a-t-on ajouté sans autres précisions.
(AFP 02/01/18)
L'attaquant international égyptien de Liverpool Mohamed Salah a été élu lundi meilleur footballeur arabe de l'année 2017 par l'Union arabe de la presse sportive (UAPS). Le buteur de 25 ans, qui succède au palmarès à l'Algérien Riyad Mahrez (Leicester/ENG) est récompensé pour sa remarquable saison avec Liverpool dans le Championnat anglais, dont il est l'actuel deuxième réalisateur avec 17 buts. Il s'est également distingué en sélection égyptienne, qualifiant sa nation pour le Mondial-2018 d'un doublé contre le Congo en qualifications. Mohamed Salah fait aussi partie, avec le Sénégalais Sadio Mané (Liverpool/ENG) et le Gabonais Pierre Emerick Aubameyang...
(Jeune Afrique 02/01/18)
Avant même de quitter les amphithéâtres de Harvard, Basil El-Baz avait réussi à mettre en évidence ses talents d’entrepreneur en transformant son projet de fin d’études en success-story industrielle. Promoteur d’une usine d’ammoniaque, la première en Égypte, il l’avait revendue en 2005, avant même sa construction, à un pool d’investisseurs dont le principal était Orascom Construction Industries, dirigé par Nassef Sawiris. Depuis, le quadragénaire s’est imposé dans le gotha des affaires égyptiennes. Entré dans le classement Choiseul des leaders africains de moins de 40 ans en 2015, il était numéro un du dernier palmarès, publié au mois de septembre. Brillant, accessible, très bien connecté, il fait partie de ces patrons que l’incertitude et l’instabilité politique n’effraient pas. Lire la suie...
(AFP 30/12/17)
Un tribunal du Caire a condamné samedi à trois ans de prison l'ancien président islamiste Mohamed Morsi et 19 autres personnes, dont d'anciens députés et deux journalistes, pour "outrage à la magistrature", a indiqué un avocat. Selon Abdelmoneim Abdel Maqsoud, avocat de l'ex-président destitué et arrêté par l'armée en juillet 2013, M. Morsi a été aussi condamné à payer deux millions de livres égyptiennes (environ 92.000 euros) en dommages et intérêts, un million à un juge qu'il avait qualifié de "falsification" et un million à l'association des juges. Parmi les 19 autres condamnés figurent les anciens députés...
(AFP 30/12/17)
Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué l'attaque perpétrée vendredi contre une église copte dans la banlieue sud du Caire et qui a fait neuf morts, selon un communiqué diffusé par son organe de propagande Amaq. "Un groupe de combattants dépendant de l'Etat islamique a mené l'attaque contre l'église Saint-Mina" à Helouane, a affirmé l'organisation extrémiste dans ce communiqué. Selon Amaq, "un des membres de ce groupe de soldats du califat est tombé en martyr dans l'opération qui s'est soldée par la mort de (...) membres des croisés et de la police". Selon le ministère égyptien de l'Intérieur, l'assaillant, un jihadiste recherché pour des attaques contre la police, a été blessé et arrêté.
(Le Monde 30/12/17)
Le président a fixé jusqu’à fin février à ses militaires pour sécuriser la péninsule. Mais la branche locale de l’organisation Etat islamique poursuit ses attaques meurtrières. L’objectif du président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, ne cesse d’être contrarié. Il a fixé un maximum de trois mois, le 29 novembre, au commandement militaire, de sécuriser la péninsule du Sinaï, bastion d’une insurrection djihadiste qui déstabilise l’ensemble du pays. Le 29 décembre, neuf personnes ont été tuées dans l’attaque d’une église copte au Caire revendiquée par la « Province du Sinaï ». Le 19 décembre, la branche locale de l’organisation Etat islamique (EI) avait déjà revendiqué le tir d’un missile téléguidé sur l’aéroport d’Al-Arich, le chef-lieu du Nord-Sinaï, qui, selon l’armée, a tué...
(Le Monde 30/12/17)
Plusieurs organisations s’inquiètent de l’extension de la juridiction des tribunaux militaires dans le cadre de la « guerre contre le terrorisme ». C’est sur le volet judiciaire de la lutte antiterroriste égyptienne que de nouvelles critiques ont été formulées par les organisations de défense des droits de l’homme. Mardi 26 décembre, sept organisations, dont l’Initiative égyptienne pour les droits personnels, le Centre Nadeem contre la violence et la torture, ainsi que la Commission égyptienne pour les droits et les libertés, ont condamné l’exécution par pendaison, le jour même, de quinze activistes islamistes, condamnés pour leur rôle dans l’attaque du 15 août 2013 contre un point de contrôle militaire, qui avait coûté la vie à un officier et à huit conscrits...
(AFP 29/12/17)
Neuf personnes ont été tuées vendredi au sud du Caire dans une attaque contre une église menée par jihadiste armé, la dernière en date à viser la minorité chrétienne depuis le début de l'année en Egypte, selon les autorités. L'attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat, mais les chrétiens d'Egypte, les coptes, ont été déjà la cible cette année de deux attaques d'envergure qui ont fait plus de 70 morts et ont été revendiquées par le groupe jihadiste Etat islamique (EI). Dans un premier temps, le porte-parole du ministère de la Santé Khaled Megahed a indiqué que l'assaillant avait été abattu après avoir tué neuf personnes et blessé plusieurs autres dans l'attaque contre l'église Saint Mina à Helouane, dans la...
(AFP 29/12/17)
L'attentat vendredi contre une église au sud du Caire fait suite à plusieurs attaques visant les chrétiens en Egypte qui représentent environ 10% des 96 millions d'habitants de ce pays. Les coptes, pour l'immense majorité orthodoxes, constituent la communauté chrétienne la plus nombreuse du Moyen-Orient et l'une des plus anciennes. L'attaque de vendredi, qui a fait neuf morts, s'est déroulée à Helouane, une banlieue au sud du Caire. Elle a été menée par un homme armé qui a ouvert le feu à l'extérieur de l'église. Rappel des précédentes attaques contre les coptes en Egypte : 2017 - Le 26 mai, une attaque contre un bus de pélerins coptes se rendant au monastère de Saint-Samuel dans la province de Minya (centre)...
(AFP 29/12/17)
Six militaires égyptiens, dont un officier, ont été tués dans l'explosion de leur véhicule lors d'une opération menée contre des "terroristes" dans la région du Nord-Sinaï, a annoncé jeudi le porte-parole de l'armée. Depuis la destitution en 2013 par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi, les forces de sécurité affrontent dans cette région de l'est égyptien des groupes extrémistes, dont la branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique (EI). Des centaines de policiers et de soldats sont morts dans ces attaques. Le porte-parole de l'armée, Tamer el-Refaï, n'a pas précisé la date de l'opération. "Un officier et cinq soldats ont péri dans l'explosion d'un engin contre leur véhicule lors d'un raid contre un nid de terroristes", a-t-il dit sans autres...
(La Tribune 29/12/17)
Les euro-obligations ont le vent en poupe au Caire, en témoigne la nouvelle vente de 4 milliards de dollars de titres qui sera confiée à 5 banques dès janvier prochain. L’Egypte a réussi à attirer 19 milliards de dollars d’investissement international dans les euro-bonds, depuis le recours au marché de l’endettement comme source de financement alternatif. L'Egypte vient de dévoiler les cinq banques qui seront chargées de la vente de 4 milliards d'euro-obligations, qui permettront aux autorités de combler le déficit budgétaire. Le choix du gouvernement s'est porté sur HSBC Holdings, Citigroup, JPMorgan Chase, Morgan Stanley et la National Bank of Abu Dhabi, qui devront débuter la vente de titres dès janvier prochain. 7 milliards levées en 2017 Le Caire...
(Jeune Afrique 29/12/17)
La semaine dernière, le comité religieux du Parlement égyptien a annoncé la préparation d’un projet de loi visant à criminaliser et à interdire l’athéisme. Une proposition qui porte atteinte à une communauté déjà réprimée. Faire de l’athéisme un crime, telle est l’ambition affichée par le député égyptien Amr Amroush, président du comité religieux du Parlement égyptien. Si le projet de loi n’a pas encore été voté à l’assemblée, il a néanmoins reçu l’aval d’Al-Azhar, la plus haute autorité religieuse sunnite. Ce dernier prévoit des peines allant de l’amende à la prison et inclut notamment une surveillance sur internet et sur les réseaux sociaux, pour censurer les sites faisant la promotion de l’athéisme. Dans une interview au quotidien national Al-Chourouk, publiée...
(La Tribune 28/12/17)
La question du partage des eaux du Nil continue d’empoisonner les relations diplomatiques entre l'Egypte, le Soudan et l'Ethiopie. Les négociations entre les trois pays sont au point mort, chaque pays campant sur sa position. Face à cette situation, l’Egypte suggère de recourir à une médiation internationale pour trouver une issue à cette crise. L'Egypte vient de suggérer à l'Ethiopie et au Soudan de recourir à la médiation d'experts internationaux pour arriver à un règlement du différend sur la question du barrage éthiopien de la Renaissance.
(Agence Ecofin 28/12/17)
Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé, le 20 décembre dernier, l’octroi d’une troisième tranche de prêt d’un montant de 1432,76 millions de droits de tirages spéciaux (DTS), soit environ 2,03 milliards $ en faveur de l’Egypte. Ce qui porte le total des décaissements effectués dans le cadre de l’accord triennal conclu au titre d’un mécanisme élargi de crédit (MEDC) à 4 298,29 millions de DTS, soit environ 6,08 milliards $. Selon le FMI, le programme de réformes mis en œuvre par les autorités égyptiennes « montre des signes encourageants de stabilisation, avec une reprise de la croissance du PIB, un ralentissement de l'inflation, un assainissement budgétaire sur la bonne voie et des réserves internationales au plus...
(Agence Ecofin 28/12/17)
Dans un récent rapport d'analyse qui couvre 41 banques dans 11 pays africains aux économies les plus dynamiques ou importantes en volume, l'agence de notation Moody's a placé à "négative", les perspectives de 18 banques africaines sur les 41 qu'elle note. Seulement trois banques (opérant notamment au Maroc) sont dans des perspectives positives, tandis que 20 restent dans la stabilité sur le court terme. La Tunisie et l'Afrique du sud concentre le gros des banques aux perspectives négatives. L'Egypte et le Nigéria concentrent quant à eux l'essentiel des banques aux perspectives stables. Dans l’ensemble, Moody’s estime que la rentabilité actuelle du secteur bancaire sera maintenue en 2018. On peut s'attendre selon ses experts, à des rendements moyens sur les capitaux...
(Le Monde 27/12/17)
Robert Solé retrace l’histoire de l’Egypte moderne au travers d’une dizaine de portraits, s’attachant autant à l’écrivain Naguib Mahfouz, à la chanteuse Oum Kalsoum, à la féministe Hoda Chaaraoui, qu’aux grands politiques. Le livre. Le Nil, l’armée et la mosquée. Dans cet ordre-là. Tels sont les éléments clés de l’ADN de l’Egypte. Sans doute faut-il ajouter que l’Egypte, comme l’Iran, a cette particularité d’avoir eu une existence étatique avant l’Islam, avant l’Empire ottoman et avant l’intrusion européenne. L’Egypte est là depuis des temps infinis. Cela lui donne cette peau de crocodile du Nil. Les événements y glissent, sans interrompre le cours des choses. L’Egypte ne se disloque pas comme la Syrie, l’Irak, le Yémen. L’Egypte est l’Egypte, toujours. Contradiction égyptienne...
(Agence Ecofin 27/12/17)
La Banque d’investissement égyptienne EFG Hermes ambitionne d’investir dans des projets d’énergies renouvelables d’une capacité totale de 400 à 500 MW dans le pays au cours des trois prochaines années. « Nous pensons à mettre en place une compagnie financière pour gérer les projets énergétiques, un peu comme Vortex, mais en Egypte.», a affirmé Bakr Abdel Wahab, le directeur du service énergie de la banque. L’institution investit en effet, dans le secteur énergétique en Europe à travers une entreprise dénommée Vortex. La banque investira au moins 250 millions $ dans lesdits projets. « Les centrales dans lesquelles nous investirons verront leurs travaux de construction démarrer au cours du premier trimestre 2018 et entreront en service, nous l’espérons, en 2019.», a...

Pages