Lundi 22 Janvier 2018
(Xinhua 11/10/13)
LUSAKA, 10 octobre (Xinhua) -- L'African Ministers Council on Water (AMCOW) s'est dit inquiet car la région sub-saharienne lutte pour atteindre l'Objectif du millénaire pour le développement (OMD) sur les conditions d'hygiène et a appelé à une intensification des efforts, a rapporté jeudi le Times of Zambia. Le secrétaire exécutif d'AMCOW, Bai-Mass Taal, a déclaré que bien que les pays reconnaissent que l'accès aux conditions sanitaires et d'hygiène sûres restent une condition pour des moyens de subsistance significatifs, les progrès en matière d'OMD sont encore bas. « Malheureusement de nombreux pays d'Afrique sub-saharienne n'arrivent pas atteindre les OMD sur l'hygiène », a-t-il déclaré cité par le journal au lancement d'une réunion sous-régionale d' Afrique australe sur l'hygiène à Lusaka, capitale...
(AFP 11/10/13)
L'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan a estimé jeudi à Abidjan que le débat sur le retrait des pays africains de la Cour pénale internationale (CPI) visait davantage à protéger les "leaders" que les "victimes". Les systèmes judiciaires nationaux et internationaux, dont la CPI "visent à protéger les victimes, les sans-voix, les petits. On entend parler beaucoup de pays, mais c'est pour une protection de leurs leaders", a remarqué Kofi Annan jeudi à Abidjan. "Je n'ai pas entendu de leaders parler de justice pour des milliers et des milliers d'Africains qui ont perdu leur vie ou qui ont été blessés, qui sont obligés de fuir leurs foyers. C'est pour eux que je me bats. C'est pour eux qu'il...
(Xinhua 10/10/13)
WASHINGTON, (Xinhua) -- Le département d'Etat américain a déclaré mercredi avoir partiellement "réajusté" l'assistance annuelle américaine à l'Egypte, en retenant 1,5 milliard de dollars, étant donné la situation actuelle du pays. Jen Psaki, porte-parole du département d'Etat, a expliqué dans un communiqué que les Etats-Unis continueraient à reporter la livraison de certains systèmes militaires de grande dimension et l'aide monétaire distribuée en espèces au gouvernement égyptien "dans l'attente de progrès crédibles vers un gouvernement civil complet et démocratiquement élu par le biais des élections libres et équitables". A la suite de l'examen dirigé par le président américain Barack Obama, les Etats-Unis ont décidé de maintenir leurs relations avec le gouvernement égyptien, tout en "réajustant notre assistance à l'Egypte pour mieux...
(La Gazette des Comores 10/10/13)
L’ambassade des Comores au Caire devient propriétaire à 100% d’un immeuble dans cette mégalopole de l’Egypte. Entièrement financé par la Ligue des Etats Arabes à hauteur de 1 millions de dollars américains, à peu près de 300 millions fc, il abritera la résidence de l’ambassadeur, la chancellerie et le centre culturel ouvert depuis 2008. C’est ce que révèle l’entretien exclusif que nous a accordé l’ambassadeur des Comores au pays des Pharaons. Djaffar Abdallah Cheikh qui annonce que la position du pays sur la crise égyptienne s’aligne sur celle de la Ligue des Etats Arabes.ongtemps resté sous location, déménageant d’un quartier à un autre au gré de la plus-value, l’ambassade des Comores au Caire devient enfin depuis quelque temps propriétaire d’un...
(AFP 09/10/13)
WASHINGTON, 9 octobre 2013 (AFP) - Les Etats-Unis comptent suspendre la majeure partie de l'aide militaire qu'ils fournissent à l'Egypte en représailles à la sanglante répression contre les partisans du président déchu Mohamed Morsi, ont indiqué des responsables américains à l'AFP mercredi. Cette décision entraînera la suspension des livraisons d'hélicoptères Apache, de chasseurs F-16 et de chars M1A1 Abrams au Caire, selon ces interlocuteurs qui s'exprimaient sous couvert de l'anonymat, confirmant des informations parues dans les médias américains tard mardi soir. En revanche, ont-ils souligné, la coopération américano-égyptienne en matière d'antiterrorisme se poursuivra. Une annonce officielle doit intervenir dans les prochains jours, mais ces responsables ont précisé que l'administration américaine avait déjà suspendu ses livraisons de matériel militaire lourd depuis...
(AFP 09/10/13)
LE CAIRE, 9 octobre 2013 (AFP) - Le procès du président islamiste destitué Mohamed Morsi pour "incitation au meurtre" de manifestants, au Caire en décembre 2012, va débuter le 4 novembre, a indiqué mercredi l'agence officielle Mena. Mohamed Morsi va comparaître au côté de 14 autres accusés pour la mort de manifestants devant le palais présidentiel, près de sept mois avant sa destitution par l'armée le 3 juillet. Au moins sept personnes avait été tuées dans des heurts le 5 décembre entre des partisans de Mohamed Morsi et ses opposants l'accusant de vouloir islamiser la législation du plus peuplé des pays arabes après la publication d'un décret constitutionnel. Les Frères musulmans, le mouvement de M. Morsi, avaient indiqué que la...
(AFP 09/10/13)
LE CAIRE, 9 octobre 2013 (AFP) - Les forces de sécurité égyptiennes ont échoué à protéger les Coptes visés par des attaques après la sanglante répression des partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi, a dénoncé Amnesty International mercredi. Dans son rapport, l'ONG basée à Londres affirme que plus de 200 propriétés détenues par des chrétiens ont été attaquées, 43 églises sérieusement endommagées et plus de quatre personnes tuées. Ces violences ont eu lieu après la dispersion sanglante le 14 août de deux places du Caire sur lesquelles étaient rassemblés les pro-Morsi, début d'une vague de répression qui a fait depuis plus d'un millier de morts. "C'est extrêmement inquiétant que la communauté chrétienne d'Egypte soit visée par des attaques de...
(AFP 09/10/13)
LE CAIRE, 9 octobre 2013 (AFP) - Le général Abdel Fattah al-Sissi, le nouvel homme fort de l'Egypte qui avait destitué le président islamiste Mohamed Morsi il y a trois mois, n'exclut pas de se présenter à la présidentielle prévue en 2014, dans une interview mercredi à un quotidien national. "La volonté de Dieu en décidera", a-t-il répondu en récitcant un verset du Coran quand le journaliste lui a demandé s'il entendait se présenter, alors qu'il avait jusqu'alors semblé décliner les nombreux appels d'Egyptiens, de médias et d'hommes politiques à faire acte de candidature. Le général Sissi, chef d'état-major de l'armée à 58 ans, avait annoncé lui-même à la télévision le 3 juillet la destitution et l'arrestation de M. Morsi,...
(AFP 09/10/13)
LE CAIRE, 9 octobre 2013 (AFP) - Une bombe a endommagé mercredi un bâtiment désaffecté de l'armée dans la péninsule égyptienne du Sinaï, où des islamistes multiplient les attaques depuis la répression sanglante visant les partisans du président destitué Mohamed Morsi, ont indiqué des responsables de la sécurité. L'attentat a visé des bureaux des services de renseignements de l'armée, inutilisés depuis juin, à Rafah, la ville abritant le point de passage vers le territoire palestinien de Gaza, selon ces sources qui ont requis l'anonymat. L'explosion de cette bombe survient deux jours après trois attentats et attaques visant l'armée ou la police, qui ont tué neuf soldats et policiers, au lendemain de heurts qui ont fait 57 morts entre les forces...
(Xinhua 09/10/13)
La Maison Blanche a nié mardi les reportages de médias américains selon lesquels l'administration de M. Obama avait décidé de suspendre l'aide à l'Egypte. "Les reportages indiquant que nous allons suspendre toute assistance militaire à l'Egypte sont faux", a déclaré mardi soir dans un communiqué la porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, Caitlin Hayden. "Nous annoncerons le futur de nos relations en matière d'assistance avec l'Egypte dans les jours à venir, mais comme le président a clairement indiqué à l'Assemblée générale de l'ONU, elles continueront", a affirmé Mme Hayden. CNN a rapporté plus tôt mardi que l'administration de M. Obama avait mis en place un plan pour arrêter l'aide militaire à l'Egypte, qui coûte environ 1,3...
(AFP 09/10/13)
ADDIS ABEBA, 9 octobre 2013 (AFP) - Les dirigeants africains se réunissent à partir de vendredi pour discuter d'un éventuel retrait collectif de la Cour pénale internationale (CPI), une position contre laquelle mettent en garde des organisations de défense des droits de l'Homme. En mai, dans la foulée de la victoire à la présidentielle kényane de Uhuru Kenyatta et de son colistier William Ruto, poursuivis par la CPI pour crimes contre l'Humanité, les 54 membres de l'Union africaine (UA) avaient presque unanimement fait bloc derrière Nairobi pour dénoncer un acharnement du tribunal de La Haye contre le Kenya et l'Afrique en général. L'UA avait demandé l'abandon des charges contre les dirigeants kényans fraîchement élus, le Premier ministre éthiopien et président...
(AFP 09/10/13)
ABOU DHABI, 9 octobre 2013 (AFP) - Trente islamistes émiratis et égyptiens, accusés d'appartenance à une branche illégale des Frères musulmans, comparaîtront le 5 novembre devant la Cour de sûreté de l'Etat d'Abou Dhabi, a rapporté mercredi un journal local. Selon le quotidien Al-Khaleej, 14 Egyptiens figurent parmi les membres de "la cellule égypto-émiratie" des Frères musulmans, dont le démantèlement avait commencé fin 2012. Des membres du groupe sont accusés d'avoir "fondé et dirigé, sans autorisation, une branche de l'Organisation mondiale de la confrérie des Frères musulmans d'Égypte", avait indiqué en juin le procureur général de la sûreté de l'État, Ahmed Rached al-Dhanhani. Les prévenus se sont organisés pour "recruter de nouveaux membres" et ont procédé à des collectes d'argent...
(Xinhua 09/10/13)
PRETORIA, (Xinhua) -- L'Union africaine (UA) décidera si les pays africains restent dans la Cour pénale internationale (CPI), a déclaré mardi la ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération Maité Nkoana- Mashabane. L'Afrique du Sud soutiendra toute décision de l'UA concernant la participation du continent à ce tribunal, a déclaré Mme Nkoana- Mashabane. La ministre s'adressait aux journalistes à Pretoria à l' approche du sommet extraordinaire de l'UA prévu les 11 et 12 octobre à Addis Abeba en Éthiopie, pour discuter de la poursuite de la coopération de l'UA à la CPI. Certains pays africains auraient selon des informations menacé de se retirer de la CPI, accusant le tribunal de prendre injustement pour cible les pays africains, y...
(Gabon Actu 09/10/13)
La Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Dr.Nkosazana Dlamini-Zuma, a saisi l’occasion de la rencontre qu’elle a eue ce matin avec le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la République centrafricaine (RCA) et chef du Bureau intégré des Nations unies en RCA (BINUCA), le Général Babacar Gaye, pour lancer un appel pressant à la communauté internationale pour qu’elle apporte le soutien requis en vue de l’opérationnalisation rapide de la Mission internationale de soutien à la RCA sous conduite africaine (MISCA).Se référant à la grave situation sécuritaire et humanitaire qui prévaut sur le terrain, la Présidente de la Commission a souligné la nécessité d’une action internationale urgente.Dans ce contexte, la Présidente de la Commission a souligné...
(AFP 08/10/13)
LE CAIRE, 8 octobre 2013 (AFP) - Le gouvernement égyptien a retiré mardi la confrérie des Frères musulmans de la liste des organisations non gouvernementales autorisées, ont rapporté les médias officiels, sur fond de répression implacable des autorités contre les islamistes. Cette décision intervient au surlendemain de heurts sanglants en marge de manifestations réclamant le retour de l'ancien président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans et destitué par l'armée le 3 juillet. Au moins 57 personnes ont été tuées, en majorité au Caire, et 391 blessées dans ces violences entre islamistes et forces de l'ordre, selon Khaled al-Khatib, un responsable au sein du ministère de la Santé. Autorités et pro-Morsi s'accusent mutuellement d'avoir ouvert le feu. La justice avait interdit...
(20minutes 08/10/13)
Ils ont perdu le pouvoir, leurs activités sont interdites, leurs avoirs sont gelés et ils continuent pourtant de se mobiliser...Mais que peuvent-ils encore espérer? En moins de trois mois, les Frères musulmans ont tout perdu. Le pouvoir d’abord, avec la destitution le 3 juillet dernier du président Mohamed Morsi, issu de leurs rangs. Ces islamistes ont également enregistré de lourdes pertes dans le mouvement de résistance qu’ils ont engagé ensuite: plus de 2.000 d’entre eux ont été arrêtés, dont la quasi-totalité de leurs chefs, et des centaines d’autres ont perdu la vie. Les Frères musulmans n’ont même pas l’espoir de gagner les prochaines élections, programmées en 2014, puisque la justice a interdit leurs activités, tout en ordonnant au passage la...
(AFP 08/10/13)
Le Caire - Le spectre d'un nouveau cycle de violences hante l'Egypte, avec trois attentats ayant tué 9 soldats et policiers lundi au lendemain de heurts ayant fait 51 morts civils en marge de manifestations islamistes. Car en dépit d'une répression implacable dont ils sont la cible dans la rue, les partisans du président islamiste Mohamed Morsi, destitué et arrêté par l'armée il y a trois mois, ont juré d'intensifier leurs manifestations contre ce «coup d'Etat». Après une trêve relative dans les dispersions extrêmement sanglantes de leurs rassemblements, cette nouvelle hécatombe suivie des attentats de lundi fait redouter non seulement une spirale de vengeances de la part de groupes radicaux mais aussi un enlisement dans la crise économique, au moment...
(Xinhua 08/10/13)
Quatre soldats et un officier de l'armée égyptienne ont été tués lundi lorsque des militants non identifiés ont attaqué une patrouille militaire près de la ville d'Ismailia, a déclaré un responsable des forces de sécurité à Xinhua. Des hommes armés et masqués circulant à bord d'une voiture non immatriculée ont ouvert le feu sans discrimination sur les soldats alors que ces derniers étaient assis dans un poste de contrôle près d'Ismailia, à proximité du canal de Suez, selon la source. Les corps ont été transportés à la morgue de l'hôpital militaire de Galaa. Depuis la chute du président Mohamed Morsi, les forces de sécurité ont intensifié leurs opérations sur la péninsule du Sinaï, située à l'est du Canal de Suez,...
(Xinhua 08/10/13)
LE CAP, (Xinhua) -- L'Afrique reste frappée par des taux de pauvreté et de chômage élevés malgré la croissance économique observée ces dernières années, a souligné lundi l'ex- secrétaire général de l'ONU Kofi Annan. L'Afrique sub-saharienne a connu "la plus récente success story économique du monde", mais cette croissance n'a pas eu pour conséquence l'éradication des taux élevés de pauvreté et de chômage, a souligné M. Annan lors de la 3ème Conférence annuelle internationale pour la paix en l'honneur de Desmond Tutu à l' Université du Cap-Ouest dans la ville du Cap. Cette conférence fait partie des célébrations marquant le 82ème anniversaire de la naissance de M. Tutu. M. Annan a qualifié "d' enthousiasmants" les progrès enregistrés par les pays...
(AFP 08/10/13)
Le Cap - L'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan a estimé lundi que ce serait «une marque de honte» pour l'Afrique si ses dirigeants votaient pour que leurs pays quittent la Cour pénale internationale (CPI). «Quelques dirigeants résistent (à la CPI) et la combattent», a relevé M. Annan dans un discours au Cap, mettant en garde contre l'éventualité d'un tel vote. «S'ils combattent la CPI, s'ils votent contre la CPI, ce sera une marque de honte pour chacun d'entre eux et pour leurs pays», a affirmé M. Annan dans ce discours prononcé pour le 82e anniversaire de l'archevêque sud-africain Desmond Tutu. L'ancien secrétaire général de l'ONU a rejeté les accusations de certains dirigeants africains selon lesquelles la CPI,...

Pages