Dimanche 18 Février 2018
(AFP 18/11/13)
Le ministre égyptien de la Solidarité sociale, Ahmed el-Boraie, a affirmé dimanche que les islamistes devraient renoncer à la violence et reconnaître, avant tout dialogue, les nouvelles autorités ayant remplacé le président Mohamed Morsi destitué par l’armée. Samedi, la coalition des partisans de M. Morsi chapeautée par les Frères musulmans, la confrérie du chef de l’Etat destitué, avait lancé un appel au «dialogue» pour «sortir (l’Egypte) de la crise». Mais le ministre a affirmé à l’AFP que les islamistes devraient se plier à certaines règles avant de pouvoir entamer ce dialogue. «Ils doivent reconnaître que le 30 juin a été une révolution populaire et accepter la feuille de route sur laquelle le peuple égyptien s’est mis d’accord pour construire un...
(Médiapart 18/11/13)
Autoroutes, logements, énergie, métro du Caire... Depuis le renversement du président Morsi, l'armée égyptienne a engagé de spectaculaires grands travaux. Au passage, elle prend le contrôle d'entreprises et de secteurs qui sont au cœur de l'économie et devient le véritable pilote du capitalisme égyptien. C’est une soirée sous couvre-feu ordinaire en Égypte. Les Frères musulmans se terrent, les tôliers se lamentent de n’avoir plus de clients, les commerçants pleurent sur leur chiffre d’affaires, les libéraux se consolent avec le dernier discours du général Sissi, les jeunes se morfondent sur Internet. Bref, tout le monde végète chez soi dans l’attente de jours meilleurs.
(Xinhua 18/11/13)
LE CAIRE, (Xinhua) -- Au moins 29 personnes ont été tuées et 30 autres ont été blessées tôt lundi matin lorsqu'un train de marchandises a percuté plusieurs véhicules près du Caire, capitale égyptienne, a rapporté le journal officiel Al Ahram, sur son site Internet. Le train, parti de Beni Suef et à destination de Giza, a heurté un minibus, un camion et plusieurs autres véhicules près de la ville de Dahshur, à quelque 40 km au sud du Caire, selon le reportage. Des ambulances se sont précipitées sur les lieux pour transférer les corps et les blessés à l'hôpital Haram, un hôpital voisin, a-t-il rapporté, ajoutant que le chauffeur et son assistant ont été placés en détention. Selon des enquêtes...
(Radio Canada 18/11/13)
Un train se déplaçant au sud de la capitale de l'Égypte est entré en collision avec des véhicules traversant la voie ferrée, tôt lundi, tuant au moins 24 personnes, dont plusieurs de la même famille qui revenait d'une célébration d'un mariage, a annoncé la télévision d'État. Ahmel El-Ansari, un responsable des services médicaux d'urgence, a précisé que 28 personnes avaient également été blessées. M. El-Ansari croit que le nombre de personnes décédées pourrait augmenter, mais il a fait savoir que toutes les victimes avaient été retirées de la scène de l'accident. Selon Kamal El-Dali, chef de la sécurité du secteur de Giza, la plupart des victimes et des blessés sont des membres d'une même famille se trouvant dans un autobus...
(Le Parisien 18/11/13)
Une équipe d'archéologues français et égyptiens a découvert cinq têtes de statues royales de l'Egypte pharaonique au sud de Louxor, a annoncé samedi le ministère des Antiquités. «Les têtes de statues découvertes portent des couronnes de Haute et de Basse-Égypte sculptées dans le calcaire», a précisé le ministre Mohamed Ibrahim. Le chef du département des antiquités pharaoniques Mohamed Abdel Maqssoud a précisé que chacune des têtes, couronne comprise, mesurait 50 centimètres, et estimé que ces statues datent de l'époque du Moyen Empire égyptien, fondé il y a 4 000 ans. Il a ajouté que des experts étudiaient actuellement les têtes afin de déterminer si elles pourraient appartenir à des statues retrouvées décapitées il y a plusieurs années.
(Europe 1 18/11/13)
Une équipe d'archéologues français et égyptiens a découvert des têtes de statues royales. Elles pourraient avoir 4.000 ans. Cinq têtes de statues pharaoniques ont été découvertes en Égypte, rapporte dimanche France info. Une équipe d'archéologues français et égyptiens a découvert ces têtes de statues royales du sud de Louxor. Selon les experts, elles pourraient dater de l'époque du Moyen Empire égyptien, fondé il y a 4.000 ans, poursuit la radio. "Les statues sont extrêmement bien conservées. Ce sont des portraits royaux dont deux portent des couronnes. Elles n'ont pas encore été extraites du site où nous les avons découvertes, car nous avons besoin de les étudier sur place", détaille le français Christophe Thiers, à l'origine de cette découverte.
(Africa Top sports 18/11/13)
Les Black Stars ont rejoint l’Egypte la nuit dernière en provenance de Turquie où ils étaient en stage depuis le début de la semaine dernière. L’équipe de Kwesi Appiah a atterri au Caire puis a rapidement pris ses quartiers dans leur hôtel, informe la GFA (Fédération ghanéenne de football). Initialement, c’est ce lundi que le Ghana devait rejoindre Le Caire pour défier les Pharaons mardi. Mais rassurés par la FIFA sur les garanties de sécurité, le voyage a été avancé. Asamoah Gyan et ses coéquipiers disputent une place qualificative pour la Coupe du monde 2014. Une reconnaissance de la pelouse du stade de la Défense aérienne du Caire est prévue ce après-midi avant le gros choc demain. Les Black Stars...
(Afrik.com 18/11/13)
Opposée à l’Egypte mardi en barrage retour de la Coupe du monde 2014, la délégation ghanéenne a posé le pied au Caire ce lundi. Après un stage en Turquie, les Blacks Stars arrivent dans la capitale égyptienne sous une très forte escorte policière, comme prévu par les autorités locales. Un séance d’entraînement est prévue dans l’après-midi. Pour rappel, le Ghana l’avait emporté à l’aller (6-1).
(Le Soleil 18/11/13)
Les questions économiques (investissements, infrastructures, énergie, échanges commerciaux, etc.) devraient occuper une place de choix lors des discussions entre chefs d’Etat et de gouvernement attendus au troisième Sommet Afrique-Monde arabe, prévu à Koweit City, du 19 au 20 novembre 2013.Les chefs d’Etat et de gouvernement attendus au troisième Sommet Afrique-Monde arabe, qui se tient demain et après demain à Koweit City, sur le thème « partenaires dans le développement et l’investissement », devront plancher sur plusieurs points relatifs notamment à l’économie, la sécurité, dans le but de renforcer la coopération entre les deux régions. Les questions économiques devraient occuper une grande place au cours de ce sommet auquel participera le président Macky Sall, comme le laisse croire le projet de...
(APS 18/11/13)
La réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Union africaine (UA) et de la Ligue des Etats arabes, en prélude du troisième Sommet afro-arabe, s'est ouverte dimanche matin à Koweït City, en présence notamment du chef de la diplomatique sénégalaise, Mankeur Ndiaye, à la tête d'une forte délégation.Les ministres se pencheront sur l'examen du rapport d'activités conjoint de la présidente de la Commission de l'UA et du secrétaire général de la Ligue des Etats arabes et des actions proposées pour le renforcement des capacités institutionnelles à mettre en œuvre pour le Plan d'action conjoint afro-arabe 2011-2016.Il est aussi attendu l'examen du rapport de la deuxième réunion des ministres africains et des ministres arabes de l'agriculture et de la sécurité alimentaire,...
(APA 18/11/13)
APA-Dakar (Sénégal). Les quatrième et cinquième tickets pour la Coupe du monde 2014 de football seront attribués à l’issue de la manche retour des derniers matches de barrages devant opposer, ce mardi, l’Egypte au Ghana au Caire, d’une part, et l’Algérie au Burkina à Blida, d’autre part. Les trois premiers billets pour «Brésil 2014» ont été empochés par le Nigeria, la Côte d'Ivoire et le Cameroun, à l'issue des premiers matches des barrages retour disputés le week-end. Lourdement battue à l'aller à Kumasi (6-1), l'Egypte va tenter de renverser la vapeur face au Ghana, au Caire en s'imposant par au moins 5 buts à 0. En face, Asamoah Gyan et ses coéquipiers, qui ont déjà un pied au Brésil, ne...
(L'Inter 18/11/13)
’’Financement de la Santé en Afrique : Le choix de l’assurance-maladie obligatoire (AMO)’’, c’est le titre de l’ouvrage qu’a présenté jeudi dernier 14 novembre, Donatien Robé, dans le cadre du Salon international du livre d’Abidjan (Sila) qui se tient au Parc des sports de Treichville. Cet essai passe en revue toutes les politiques de financement de la santé en Afrique depuis 1960. Ce tour d’horizon permet à l’auteur de conclure que seul l’Assurance maladie obligatoire (AMO) est capable de pérenniser l’accès des Africains aux soins de santé. « De nombreuses politiques ont été expérimentées : financement public, mutualité, paiement direct, assurances privées. Leurs résultats sont connus. Une seule, l’AMO manque à l’appel. L’Afrique a intérêt à l’expérimenter d’autant qu’avec l’évolution,...
(Xinhua 18/11/13)
L'ancien président sud-africain Nelson Mandela demeure très malade et a perdu l'usage de sa voix, selon son ex-femme Winnie Mandela, a rapporté dimanche le quotidien Independent Newspaper."La chambre ici à Houghton (Johannesburg) ressemble à une unité de soins intensifs", a indiqué Winnie Mandela, expliquant que les tubes insérés dans la bouche de M. Mandela pour drainer le liquide de ses poumons l'ont privé de l'usage de sa voix."Bien que la pneumonie ait été traitée, ses poumons restent sensibles, ce qui nécessite l'utilisation de tubes", a fait savoir Winnie, ajoutant qu'une équipe de 22 médecins s'est engagée à soigner l'icône anti-apartheid en difficulté.Néanmoins, Winnie a démenti les reportages selon lesquels M. Mandela était sous assistance respiratoire.M. Mandela reçoit présentement des traitements...
(AFP 16/11/13)
TANGER, 16 novembre 2013 (AFP) - Près de trois ans après le déclenchement du Printemps arabe, et malgré les promesses de changements, la politique de l'Occident a fait l'objet de critiques persistantes à l'occasion d'un "Forum du sud" à Tanger (Maroc). "Au nom de la stabilité, de la lutte contre Al-Qaïda et du processus de paix au Proche-Orient, la communauté internationale a appuyé des dictatures. Nul doute là-dessus", a réaffirmé vendredi l'envoyé spécial de l'Union européenne pour le sud de la Méditerranée, Bernardino Leon Gross. "Mais on a appris la leçon et on essaie désormais de mettre devant toute autre considération l'appui --sans ingérence- à la démocratie et aux droits de l'Homme", a-t-il assuré, à l'occasion d'un débat intitulé "Monde...
(Xinhua 16/11/13)
LE CAIRE, (Xinhua) -- Un adolescent a été tué et sept autres manifestants ont été arrêtés vendredi lors d'affrontements entre partisans et adversaires du président déchu Mohamed Morsi dans la deuxième plus grande ville d'Egypte, Alexandrie, a rapporté l'agence de presse officielle MENA. Les manifestants ont tiré des coups de carabine lors des affrontements, provoquant la mort d'un garçon de 16 ans, Ehab Selim, touché d'une balle dans la poitrine, a indiqué MENA, citant les propos du ministère de l'Intérieur. Les forces de sécurité se sont rendues sur place et ont réussi à apaiser la situation. Des affrontements similaires ont également éclaté dans d'autres gouvernorats d'Egypte, dont ceux du Caire, de Gizeh et du Fayoum, suite à des manifestations pro-Morsi...
(AFP 15/11/13)
PARIS, 15 novembre 2013 (AFP) - La guerre en Syrie et la polarisation des sociétés en Afrique du nord figurent en tête des préoccupations des décideurs pour 2014, devant l'écart entre riches et pauvres et le chômage structurel, selon une étude publiée vendredi par le Forum économique mondial (WEF). "Il y a maintenant un consensus croissant selon lequel la région (Mena, Proche-Orient et Afrique du Nord) est à l'orée d'une période d'incertitude croissance, aux racines ancrées dans la polarisation de la société", selon le rapport, basé sur un sondage organisé par le WEF auprès de plus de 1.500 experts. L'étude "révèle que les experts dans le monde entier considère l'accroissement des tensions sociétales au Moyen-Orient et en Afrique du Nord...
(AFP 15/11/13)
NEW YORK, 15 novembre 2013 (AFP) - Les pays africains vont lancer vendredi un véritable défi à la Cour pénale internationale (CPI) en tentant de faire adopter au Conseil de sécurité de l'ONU une résolution appelant à suspendre les procès pour crimes contre l'humanité de dirigeants kényans. Leur projet de résolution demande de reporter d'un an les procès du président Uhuru Kenyatta et du vice-président William Ruto, mais il est quasiment certain de ne pas être adopté en raison d'un manque de soutien au Conseil. Diplomates et experts juridiques s'accordent néanmoins pour dire que ce geste risque d'accroître sérieusement les tensions entre l'Afrique et la CPI. MM. Kenyatta et Ruto, élus en mars, sont les premiers dirigeants en exercice jugés...
(AFP 14/11/13)
LE CAIRE, 14 novembre 2013 (AFP) - Au moins 989 personnes ont péri dans des heurts au Caire depuis la dispersion mi-août dans un bain de sang des rassemblements des partisans du président islamiste Mohamed Morsi destitué par l'armée, a indiqué jeudi la médecine légale égyptienne. Sur la seule place Rabaa al-Adawiya, principal campement islamiste dispersé de force par la police et l'armée le 14 août, 627 personnes ont été tuées, a précisé à l'AFP le docteur Hicham Abdelhamid, porte-parole de la médecine légale, tandis que des dizaines d'autres ont péri dans l'assaut lancé sur l'autre campement installé place Nahda. Ce bilan, établi dans plusieurs morgues de la capitale et de sa banlieue du 14 août au 13 novembre, n'inclut...
(AFP 14/11/13)
RABAT, 14 novembre 2013 (AFP) - Les gouvernements d'une vingtaine de pays ont exprimé jeudi à Rabat la volonté de renforcer la coopération transfrontalière face aux menaces sécuritaires en Afrique du nord, en particulier en Libye et au Mali, pays où gravitent des groupes islamistes. "La région est devenue un espace ouvert pour divers mouvements terroristes et autres groupes qui prospèrent via le trafic d'armes ou la drogue. Cela menace la sécurité régionale", a d'emblée souligné le ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar. Il faut "renforcer la coopération et la coordination sur la sécurité des frontières" au Maghreb et au Sahel, zone qui fait face a des "défis complexes", a-t-il clamé. "Les réseaux profitent de la faiblesse des échanges...
(AFP 14/11/13)
Le président islamiste égyptien déchu entend poursuivre pour "crime" les nouvelles autorités installées par les militaires à la faveur d'un "coup d'État". Mohamed Morsi, le président islamiste égyptien destitué et arrêté par l'armée début juillet, va poursuivre pour "crime" les nouvelles autorités installées par les militaires et réclamer à la justice l'annulation de ce qu'il considère comme un "coup d'État", a annoncé son avocat mercredi. Le premier chef de l'État élu démocratiquement en Égypte est emprisonné et jugé notamment pour "incitation au meurtre" de manifestants opposés à son gouvernement en 2012, alors que le gouvernement intérimaire mis en place et dirigé de facto par l'armée a lancé mi-août une implacable et sanglante répression visant ses partisans. "Le président envisage d'engager...

Pages