Dimanche 22 Avril 2018
(Kapitalis 27/12/13)
Le parti Ennahdha dénonce la classification des Frères musulmans comme une organisation terroriste et considère cette décision comme une fuite en avant de la part du gouvernement égyptien et un coup porté à la liberté et à la démocratie.Dans un communiqué publié jeudi, le parti islamiste Ennahdha, membre du mouvement mondial des Frères musulmans, a dénoncé la décision du «gouvernement putschiste» égyptien de classer le mouvement des Frères musulmans parmi les organisations terroristes et considéré cette décision comme une «fuite en avant» dans la répression de tout mouvement de protestation pacifiste, bafouant ainsi les acquis de la révolution, à savoir la démocratie et la liberté. «La guerre lancée contre les islamistes vise à mettre fin à tout processus démocratique», affirme...
(L'Express 27/12/13)
Le gouvernement égyptien vient de déclarer le parti Justice et Liberté "organisation terroriste". Les membres de la Confrérie sont réprimés depuis le renversement de Mohamed Morsi, en juillet. C'est une dissolution de fait. Le parti Justice et Liberté des Frères musulmans, dont est issu le président déchu Mohamed Morsi, est désormais officiellement considéré comme une "organisation terroriste". Une décision qui interdit aux membres de la Confrérie de manifester. Les biens des ONG qui lui sont rattachés seront saisis. Les mosquées pourraient également passer sous la tutelle des Affaires religieuses, selon RFI. La décision du gouvernement, dont l'homme fort est le général al-Sissi, est la conséquence de l'attentat survenu dans la nuit du 23 au 24 décembre, contre le quartier général...
(L'Observateur Paalga 27/12/13)
Pas de quartier !Coup de grâce aux Frères musulmans.Désormais frappée du sceau infamant d’« organisation terroriste » par le gouvernement de transition, la confrérie musulmane d’Egypte est entrée dans une nouvelle phase de sa traversée du désert.La solution finale, contre un mouvement qui continue de résister aux nouvelles autorités, malgré sa décapitation et les purges opérées en son sein.L’organisation panislamiste fondée en 1928 pourra-t-elle un jour ressusciter de cette mise à mort, comme elle était déjà parvenue à le faire en 1984, après son interdiction en 1954 par Gamal Abdel Nasser ?En tout cas le coup de massue qu’elle vient de recevoir est si dur et ses effets si dévastateurs que l’on voit mal la « nébuleuse » des Frères...
(RFI 27/12/13)
En période de fêtes et de bombances on a parfois une pensée distante pour tous ceux qui ne mangent pas à leur faim dans le monde, à commencer par les Africains, l’Afrique où une personne sur cinq reste sous-alimentée. Mais si, au lieu d’être un problème, la nourriture devenait la solution pour l’Afrique ? C’est la conviction du mouvement italien Slow Food. L’association fondée par Carlo Petrini compte aujourd’hui plus de 100 000 membres dans le monde et milite pour un modèle de développement différent centré sur l’alimentation et la valorisation des produits traditionnels. Reportage.
(AFP 26/12/13)
LE CAIRE, 27 décembre 2013 (AFP) - Le secrétaire d'Etat John Kerry a déploré jeudi la décision du pouvoir égyptien de désigner les Frères musulmans comme une "organisation terroriste", alors que des heurts entre partisans et adversaires du président islamiste déchu Mohamed Morsi ont fait un mort au Caire. Le chef de la diplomatie américaine a téléphoné à son homologue égyptien Nabil Fahmy pour exprimer "sa préoccupation quant à la désignation terroriste des Frères musulmans", a indiqué la porte-parole du département d'Etat Jennifer Psaki. M. Kerry a également condamné "l'atroce attentat à la bombe terroriste" dans lequel 15 personnes ont trouvé la mort mardi à Mansoura (nord), à la suite duquel les autorités ont décidé de qualifier les Frères musulmans...
(AFP 26/12/13)
LE CAIRE, 26 décembre 2013 (AFP) - En déclarant "organisation terroriste" les Frères musulmans, les autorités égyptiennes ont démontré leur détermination à réduire à néant le vaste réseau de la confrérie mais risquent, en le contraignant à la clandestinité, de radicaliser le mouvement qui avait renoncé à la violence. L'implacable répression lancée par les autorités installées par l'armée après la destitution le 3 juillet du président issu de ses rangs, Mohamed Morsi, a déjà fait plus de 1.000 morts et des milliers d'arrestations dans les rangs des islamistes. La décision gouvernementale prise mercredi, au lendemain d'un sanglant attentat contre la police revendiqué par des jihadistes n'ayant aucun lien connu avec les Frères musulmans, va renforcer la pression sur la confrérie...
(AFP 26/12/13)
LE CAIRE, 26 décembre 2013 (AFP) - Une explosion a blessé jeudi cinq personnes dans un bus au Caire et une autre bombe a été désamorcée, au lendemain de l'annonce par les autorités que les Frères musulmans du président destitué Mohamed Morsi étaient désormais une "organisation terroriste". Cette attaque, qui a fait cinq blessés légers selon des responsables, est le premier attentat à ne toucher que des civils depuis le coup de force des militaires contre le chef d'Etat islamiste il y a six mois, même si la bombe a peut être explosé prématurément. Le général Sissi, chef de l'armée et homme fort de l'Egypte, a réagi en promettant de "faire face au terrorisme". "Pas d'inquiétude ni de peur, nous...
(AFP 26/12/13)
LE CAIRE, 26 décembre 2013 (AFP) - Le parquet égyptien a ordonné jeudi le placement en détention pour "terrorisme" de sept membres des Frères musulmans, la confrérie du président islamiste Mohamed Morsi destitué par l'armée, a rapporté l'agence officielle Mena. Parmi les accusés figure le fils d'un haut responsable du mouvement islamiste. Mercredi, le gouvernement installé par l'armée, accusant les Frères musulmans d'un attentat pourtant revendiqué par un groupe jihadiste sans lien connu avec la confrérie, les a déclaré "organisation terroriste", plaçant de fait ses centaines de milliers de membres sous le régime d'une sévère loi anti-terrorisme.
(AFP 26/12/13)
La police égyptienne a arrêté, mardi 24 décembre, Hicham Qandil, ancien premier ministre du président islamiste destitué Mohamed Morsi, a annoncé le ministère de l'intérieur. Selon le ministère, M. Qandil a été arrêté dans le désert, non loin du Caire « avec un passeur, tentant de fuir au Soudan ». L'ancien premier ministre avait été condamné à la fin de septembre à un an de prison pour n'avoir pas fait exécuter un jugement qui annulait la privatisation d'une compagnie publique dans les années 1990. Au début de septembre, la justice avait ordonné le gel des avoirs de M. Qandil et lui avait interdit de quitter le pays. Depuis que l'armée a, le 3 juillet, destitué et arrêté M. Morsi, premier...
(AFP 26/12/13)
LE CAIRE, 26 décembre 2013 (AFP) - Une bombe a explosé jeudi dans un bus au Caire, faisant cinq blessés légers, ont annoncé des responsables de la sécurité et des services de santé égyptiens. Les responsables de sécurité n'étaient pas en mesure de préciser dans l'immédiat si l'engin explosif se trouvait dans le bus ou s'il avait été lancé au passage du véhicule. Cet attentat semble être le premier à viser des civils depuis la destitution par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi en juillet, alors que des dizaines de policiers et de soldats ont été tués par des activistes durant cette période. L'explosion s'est produite dans une rue fréquentée du quartier de Nasr City, dans le nord de la...
(Xinhua 26/12/13)
LE CAIRE, (Xinhua) -- Ansar Beit al-Maqdis, un groupe jihadiste basé en péninsule du Sinaï, a revendiqué mardi soir la responsabilité de l'attentat à la bombe contre le directorat de la sécurité de la ville égyptienne de Mansoura (nord), a rapporté le site internet officiel Ahram Online. Le groupe a publié un communiqué, dans lequel il a déclaré la responsabilité de l'attentat à la bombe de mardi, au cours de laquelle 15 personnes, majoritairement des policiers, avaient été tuées et 130 autres blessées. Le groupe a déclaré qu'il ciblait le personnel de l'armée et de la police, ajoutant que l'attaque a été menée par un kamikaze avec une voiture piégée et que d'autres détails concernant l'explosion seront révélés ultérieurement. Une...
(Xinhua 26/12/13)
WASHINGTON, (Xinhua) -- Les Etats-Unis ont condamné mardi une attaque meurtrière contre un bâtiment de la police à Mansoura, ville égyptienne. "Les Etats-Unis condamnent de la manière la plus ferme l'attaque terroriste d'aujourd'hui contre le directorat de sécurité de Dakaliya à Mansoura", a indiqué dans un communiqué la porte-parole du département d'Etat américain, Jennifer Psaki. Au moins 14 personnes avaient été tuées et plus de 130 autres blessées dans un attentat à la bombe contre le quartier général de la police à Mansoura, avait rapporté la presse locale. Trois bombes avaient été posées avant l'explosion et deux d'entres elles avaient explosé presque simultanément. La troisième bombe, placée dans une voiture à proximité, avait été désamorcée, selon un officiel de sécurité...
(Xinhua 26/12/13)
LE CAIRE, (Xinhua) -- Le gouvernement égyptien a officiellement déclaré mercredi "groupe terroriste" les Frères musulmans, dont le président islamiste évincé Mohamed Morsi est issu, pour avoir attaqué à la bombe le siège de la police dans le gouvernorat de Daqahleyala. "Tous les Egyptiens ont été horrifiés par ce crime odieux commis par les Frères musulmans mardi quand ils ont attaqué à la bombe le quartier général de la police du gouvernorat de Daqahleya, tuant au moins 16 personnes et blessant plus de 130 autres", a précisé le gouvernement dans un communiqué. Le vice-Premier ministre et ministre de l'Education supérieure, Hossam Eissa, a indiqué que l'organisation des Frères musulmans à l'intérieur et à l'extérieur de l'Egypte était déclarée organisation terroriste...
(Xinhua 26/12/13)
LE CAIRE, (Xinhua) -- La police égyptienne a arrêté l'ancien Premier ministre Hicham Qandil, qui a exercé ses fonctions de l'époque du président islamiste Mohamed Morsi évincé, dans le but d'exécuter une décision de la justice précédente qui le condamne à un an d'emprisonnement, a rapporté mardi l'agence de presse d'Etat MENA. Un communiqué du ministère de l'Intérieur cité par MEMA indique que Qandil a été arrêté sur une route montagneuse alors qu'il fuyait le pays pour le Soudan, accompagné par un contrebandier. Il a été accusé d'avoir omis d'exécuter un ordre de la cour pour annuler la privatisation de l'entreprise Tanta Linen et réinstaller ses employés. Un tribunal l'a condamné à un an de prison en avril et la...
(Afrik.com 26/12/13)
Dix-huit membres des Frères musulmans ont été placés en détention pour appartenance à une organisation terroriste.Le parquet égyptien a ordonné, ce jeudi, le placement en détention pour « appartenance à une organisation terroriste » 18 membres des Frères musulmans, d’où est issu Mohamed Morsi, destitué le 3 juillet par l’armée, selon l’agence officielle Mena.Parmi les accusés, sept ont été arrêtés à Alexandrie (nord) et placés en détention pour 15 jours dans le cadre de l’enquête, dont le fils d’un haut responsable du mouvement islamiste. Onze autres personnes ont été mises en détention dans la province de Charqiya, dans le delta du Nil, pour « appartenance et promotion des idées d’une organisation terroriste ». Dans la même province, 16 personnes supplémentaires...
(Afrik.com 26/12/13)
Une bombe a explosé, ce jeudi, dans un bus au Caire, faisant cinq blessés légers, selon les autorités.Le Caire est de nouveau troublé par un nouvel attentat. Une bombe a explosé, ce jeudi, dans un bus, faisant cinq blessés légers, ont annoncé des responsables de la sécurité et des services de santé égyptiens. En revanche, ces derniers n’étaient pas en mesure de préciser dans l’immédiat si l’engin explosif se trouvait dans le bus ou s’il avait été lancé au passage du véhicule.L’explosion s’est produite dans une rue fréquentée du quartier de Nasr City, dans le nord de la capitale égyptienne, selon les médias locaux. Depuis la destitution du Président Morsi le 3 juillet dernier, il pourrait bien s’agir du premier...
(AFP 26/12/13)
Toutes les activités de la confrérie du président destitué Mohamed Morsi sont désormais interdites, notamment "les manifestations". L'Egypte a officiellement déclaré "organisation terroriste" les Frères musulmans du président destitué Mohamed Morsi, interdisant à leurs membres de manifester comme ils le faisaient jusqu'ici quasi-quotidiennement, ont indiqué mercredi 25 décembre des ministres à l'issue d'une réunion du gouvernement. Le vice-Premier ministre Hossam Eissa a annoncé que la confrérie vieille de 85 ans avait été déclarée "organisation terroriste", tandis que le ministre de la Solidarité sociale Ahmad el-Boraie a ajouté que "toutes ses activités" étaient désormais interdites, notamment "les manifestations". Hossam Eissa a ajouté que le gouvernement avait décidé de "punir conformément à la loi quiconque appartiendrait à ce groupe". Peu après cette...
(Les Afriques 26/12/13)
A la veille de l’année nouvelle, Les Afriques brosse un tableau des agendas politique, économique et sécuritaire du continent. Entre échéances électorales, une menace terroriste qui fait tache d’huile et des régimes foncièrement axés sur l’émergence, … l’Afrique se trouve plus que jamais centre de gravité du monde. Avec des taux de croissance à deux chiffres par endroits, le reste du monde va continuer de se focaliser sur l’Afrique. Dans de pays, tels que le Ghana, la Côte d’Ivoire, à l’ouest, ou encore le Kenya et l’Ethiopie à l’Est, ou le Botswana, l’Angola et la Namibie au sud, sans omettre le Mozambique et ses immenses réserves de gaz, le développement est bien amorcé, à travers le continent. Le investisseurs locaux...
(AFP 24/12/13)
MANSOURA, 24 décembre 2013 (AFP) - Dans une rue dévastée par l'attentat meurtrier ayant visé dans la nuit un QG de police à Mansoura dans le nord de l'Egypte, les habitants ne cachent pas leur colère: pour eux les coupables tout désignés sont les Frères musulmans. "Les Frères musulmans veulent revenir au pouvoir à tout prix, même par le sang, la force et la destruction", lance Waël Hamdy, 50 ans, à l'AFP, au milieu d'immeubles aux façades effondrées par le souffle de la puissante explosion d'une voiture piégée. Des bulldozers s'activaient mardi matin pour nettoyer le secteur ravagé. Des rues entières sont recouvertes de débris et inondées en raison de la rupture de canalisations. Barres de fer et blocs de...
(Le Parisien 24/12/13)
Un attentat à la voiture piégée contre un bâtiment de la police égyptienne a fait 14 morts et une centaine de blessés dans le nord du pays, dans la nuit de lundi à mardi. Cette attaque sanglante est attribuée par les autorités intériméaires aux Frères musulmans, confrérie dont est issu Mohamed Morsi, le président islamiste destitué début juillet. Un conseiller du Premier ministre Hazem Beblawi a affirmé à l'agence officielle Mena que le chef du gouvernement avait qualifié les Frères musulmans d'«organisation terroriste». Cette déclaration, à forte portée politique à l'approche du référendum constitutionnel prévu mi-janvier que les Frères musulmans ont appelé à boycotter, ne devrait toutefois pas entraîner de conséquences dans l'immédiat pour la confrérie, déjà interdite en vertu...

Pages