Dimanche 22 Avril 2018
(AFP 20/03/18)
Un tribunal administratif du Caire s'est prononcé mardi pour l'arrêt des services de voitures de transport avec chauffeur (VTC) Uber et Careem en Egypte, a indiqué la presse d'Etat. Les deux compagnies avaient été la cible de manifestations de chauffeurs de taxi se plaignant du fait que les chauffeurs de VTC ne payaient pas de droits pour l'utilisation de leurs véhicules de transport. Le tribunal a validé la requête déposée par un avocat réclamant au gouvernement de faire cesser l'activité d'Uber et de Careem en Egypte et de leurs applications mobiles, a rapporté le journal d'Etat al-Ahram sur son site.
(Jeune Afrique 20/03/18)
Le maréchal Abdel Fattah al-Sissi est-il aussi populaire que ses partisans le prétendent ? Sa réélection à la fin du mois fait en tout cas peu de doute. Nicolas Sarkozy l’a déclaré, le 3 mars dernier, lors d’une conférence à Abu Dhabi : « Les démocraties détruisent tous les leaderships ». Pour l’ancien président français, les « grands hommes » de notre époque seraient ceux qui torsadent à leur guise certains principes de la démocratie : le Chinois Xi Jinping, le Saoudien Mohammed Ben Salman ou le Russe Vladimir Poutine. Ré-ré-réélu avec 74 % des suffrages exprimés, ce dernier entend opposer aux accusations internationales d’autoritarisme liberticide une popularité démontrée. Ce cocktail politique et ce scénario électoral pourraient avoir un équivalent...
(AFP 20/03/18)
Une pièce de théâtre sur la révolution de 2011 en Egypte, annulée après une demande des autorités égyptiennes de supprimer plusieurs scènes, sera finalement jouée, ont indiqué les organisateurs d'un festival au Caire. La troupe d'acteurs de la pièce "Avant la révolution", évoquant l'Egypte d'avant le soulèvement populaire qui a provoqué la chute du président Hosni Moubarak, va donc pouvoir se produire cette semaine lors du Downtown Contemporary Arts Festival (D-CAF), important évènement artistique annuel. Le D-CAF avait annoncé dimanche que les représentations étaient annulées car les autorités de censure avaient exigé la suppression de cinq scènes et que le metteur en scène, Ahmed Attar, avait jugé qu'un tel aménagement "nuirait à la construction dramatique et à l’œuvre entière et...
(Xinhua 20/03/18)
Le président égyptien Abdel-Fattah al-Sissi et son homologue soudanais Omar el-Béchir, en visite en Egypte, ont souligné lundi la nécessité de mettre fin aux différends entre les deux pays et d'élargir leur coopération mutuelle. "Nous avons convenu de nous tourner vers de nouveaux horizons de coopération dans divers domaines, afin de mieux servir les intérêts de nos deux pays", a déclaré M. Al-Sissi au cours d'une conférence de presse conjointe organisée après sa rencontre avec M. El-Béchir. La visite du président soudanais intervient dans un contexte de tensions entre ces deux pays africains, en raison notamment de plusieurs litiges épineux. Le président égyptien a déclaré que la visite de M. El-Béchir reflétait un état d'esprit positif, et augurait d'un renforcement...
(AFP 20/03/18)
Une répression généralisée a suivi la destitution et l'arrestation, le 3 juillet 2013, par l'armée, dirigée alors par Abdel Fattah al-Sissi, du président issu des Frères musulmans Mohamed Morsi. - Carnage - Le 14 août 2013, les forces de l'ordre lancent un assaut sur les places Rabaa al-Adawiya et Nahda au Caire, où des milliers d'islamistes campaient avec femmes et enfants depuis six semaines pour réclamer le retour de M. Morsi, premier président élu démocratiquement en Egypte. Invoquant le fait notamment que des manifestants cachaient des armes, elles mettent fin dans le sang aux deux sit-in des pro-Morsi: plus de 700 morts, selon un bilan officiel. Human Rights Watch parle d'"une tuerie de masse". Dès le lendemain, la police est...
(RFI 20/03/18)
Trente-six jihadistes et quatre soldats ont été tués au cours des cinq derniers jours lors d'opérations menées dans le nord et le centre du Sinaï, a annoncé lundi l'armée égyptienne. Les forces armées égyptiennes ont lancé le 9 février une vaste campagne anti-jihadiste nommée « Sinaï 2018 », centrée notamment sur cette péninsule où le groupe Etat islamique (EI) a été très actif. « Trente éléments takfiristes (extrémistes) armés ont été éliminés durant un échange de tirs », a déclaré dans un communiqué le porte-parole des forces armées, Tamer el-Refaï. Une « cellule terroriste très dangereuse » a également été « éliminée », provoquant la mort de six jihadistes, a-t-il ajouté. Quatre membres des forces armées ont été tués et...
(Agence Ecofin 20/03/18)
Pendant le week-end écoulé, le ministre égyptien de l’Energie, Tarek El Molla (photo) a déclaré que l’Egypte recommencera à exporter du gaz naturel vers la Jordanie, début 2019. La déclaration a été faite lors d’une rencontre avec son homologue jordanien, Saleh Kharabsheh, à Amman, la capitale de la Jordanie. Il faut rappeler que ces exportations avaient été suspendues en 2014 à cause des bombardements de gazoduc dans la région de Lahfan dans la ville El-Arish du Nord du Sinaï égyptien. Les deux responsables ont discuté des plans et stratégies à mettre en œuvre pour non seulement respecter ce calendrier mais développer la coopération entre les deux pays notamment, concernant l’exploration de gaz en Méditerranée. Selon The Egypt Independent, le ministre...
(Agence Ecofin 20/03/18)
Le taux des créances douteuses des banques égyptiennes s’est établi à 4,9% du total de leur portefeuille de prêts au 31 décembre 2017, contre 5,3% en septembre 2017 et 5,8% en décembre 2016, selon des données publiées le 18 mars par la Banque centrale d'Egypte (CBE). Dans un rapport consacré à la solidité financière des banques, l’institution a également précisé que le taux des créances en souffrance des dix premières banques du pays a atteint 3,4% du total des créances, à la fin de l’année écoulée. Ce même taux est de l’ordre de 2,9% seulement pour les cinq premières banques (National Bank of Egypt, Banque Misr, Commercial International Bank, Arab African International Bank, QNB Alahli). La Banque centrale égyptienne a,...
(Agence Ecofin 20/03/18)
Le Premier ministre égyptien Sherif Ismail (photo) a annoncé, ce dimanche, que le gouvernement allait céder des participations étatiques dans 20 sociétés d’Etat, à travers la bourse d’Egypte, au cours des prochaines années. Parmi celles-ci, 10 sont déjà cotées en bourse. Ces futures opérations de cession font partie du programme étatique visant à introduire certaines sociétés d'Etat sur la Bourse égyptienne. Ceci, dans le cadre d’un programme quinquennal annoncé en 2016 pour attirer les investissements et revigorer le marché boursier. Sherif Ismail a ajouté, par ailleurs, que l’objectif du gouvernement égyptien était de porter la part des investissements dans les entreprises publiques dans le boursier à 45%, au cours des trois prochaines années, contre 23% actuellement.
(RFI 20/03/18)
A l'occasion de la journée de la francophonie, RFI met les bibliothèques à l'honneur. A Alexandrie en Egypte se trouve l’une des plus belles bibliothèques du monde. Une cité culturelle en face de la mer Méditerranée dans laquelle est concentrée la bibliothèque mais aussi des musées, un amphithéâtre, un planétarium, l'ensemble relié par des couloirs souterrains. Sa construction s’est achevée en 2002, elle reçoit aujourd’hui plus d’un million de visiteurs par an, même si la fréquentation des touristes étrangers a fortement chuté. Un lieu essentiel, riche de technologies de pointe, pour la transmission de tous les savoirs. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180320-bibliotheque-alexandrie-plus-hauts-l...
(AFP 19/03/18)
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et son homologue soudanais Omar el-Béchir ont affirmé lundi au Caire leur volonté de rapprochement après plusieurs mois de tensions entre leurs deux pays. Les relations entre Le Caire et Khartoum se sont particulièrement détériorées début 2017 lorsque le président soudanais a accusé l'Egypte de soutenir ses opposants dans les zones de conflit, comme au Darfour. La souveraineté disputée du triangle de Halayib, à la frontière des deux pays près de la mer Rouge, dans une région riche en minerais, est également source de désaccords.
(AFP 19/03/18)
Trente-six jihadistes et quatre soldats ont été tués au cours des cinq derniers jours lors d'opérations menées dans le nord et le centre du Sinaï, a annoncé lundi l'armée égyptienne. Les forces armées égyptiennes ont lancé le 9 février une vaste campagne antijihadistes nommée "Sinaï 2018", centrée notamment sur cette péninsule où le groupe Etat islamique (EI) a été très actif. "Trente éléments takfiristes (extrémistes) armés ont été éliminés durant un échange de tirs", a déclaré dans un communiqué le porte-parole des forces armées, Tamer el-Refaï. Une "cellule terroriste très dangereuse" a également été "éliminée"...
(AFP 19/03/18)
A Gamaliya, au cœur du vieux Caire, les habitants voteront à la présidentielle de la fin du mois pour l'enfant du quartier, Abdel Fattah Al-Sissi, non sans oser quelques récriminations sur la crise économique. "Même si je souffre de la hausse des prix, j'aime (M. Sissi) et ma confiance en lui est sans limite", lance Mohamed Al Assouad, 46 ans, propriétaire d'une fabrique de chaussettes adjacente à l'immeuble où vivait la famille du chef de l'Etat. Comme M. Assouad, de nombreux habitants de Gamaliya assurent qu'ils iront voter pour M. Sissi, grandissime favori à l'élection présidentielle prévue du 26 au 28 mars. C'est au quatrième et dernier étage de cet immeuble dans l'allée al-Barqouqiya que Sissi passa ses vingt premières...
(Agence Ecofin 19/03/18)
La République d’Egypte souhaite renforcer sa coopération dans le domaine des technologies de l’information et de la communication avec l’Allemange, particulièrement dans les projets de transformation numérique, les villes intelligentes, la fabrication électronique et l'innovation. Le 15 mars 2018, le ministre des Communications et des technologies de l’information, Yasser El-Kady, a échangé à cet effet avec Julius Luy, l’ambassadeur d’Allemagne en Egypte. Au terme de la rencontre, Yasser El-Kady a révélé qu'une délégation du ministère des Communications et des technologies de l'information devrait se rendre en Allemagne en avril 2018 pour approfondir la question de cette coopération renforcée. Lors de ce voyage, le ministre égyptien devrait mettre l’accent sur une collaboration avec l’Allemagne dans la formation d’une jeunesse égyptienne qualifiée...
(Agence Ecofin 19/03/18)
L’Egypte et le système des Nations Unies ont signé un accord-cadre définissant les modalités d’un appui financier d’un montant global de 1,2 milliard $, en faveur du Caire, sur la période 2018-2022, annonce un communiqué rendu public, ce dimanche. Cet accord, signé par la ministre égyptienne de l’Investissement et de la Coopération internationale, Sahar Nasr (photo), et le coordonnateur résident du système des Nations Unies en Egypte, Richard Dictus, vise à soutenir le gouvernement égyptien pour la réalisation de son plan national de développement. En ce sens, il permettra une intervention des différentes agences du système des Nations Unies en Egypte autour de certains axes stratégiques. Il s’agit notamment : du développement économique de façon globale ; de la justice...
(AFP 19/03/18)
Les représentations d'une pièce de théâtre qui devaient débuter ce dimanche dans le cadre du Downtown Contemporary Arts Festival (D-CAF), important évènement artistique qui se tient au Caire depuis 2012, ont été annulées à cause de la censure, a annoncé le festival. "La troupe Al-Mabad et D-CAF ont le regret d'annoncer que les représentations prévues ce dimanche et demain lundi (de la pièce) +Avant la révolution+ du metteur en scène Ahmad Attar ont été annulées", a indiqué D-CAF sur Facebook. Les autorités de la censure ont exigé la suppression de cinq scènes de la pièce...
(Jeune Afrique 17/03/18)
Mise à mal par des décennies de mal-gouvernance, un "printemps" chaotique et la dégradation des sources de devises, l'économie égyptienne montre, sur le papier, des signes d'amélioration depuis l'arrivée de 12 milliards de dollars du FMI. Mais l'inflation est partie en flèche et le salaire des fonctionnaires n'a pas suivi. Le rapport du Fonds monétaire international (FMI) sur l’état de l’économie égyptienne publié le 23 janvier se réjouit qu’elle soit « sur la bonne voie » (« on track »). À l’évidence, ce n’est pas ce que pense la majorité des Égyptiens qui voteront du 26 au 28 mars pour ou contre le président Sissi. Certes, quand celui-ci s’est fait élire en 2014, l’Égypte était en faillite après des décennies...
(Agence Ecofin 17/03/18)
Ezdehar Egypt Mid-Cap Fund, une firme de private equity qui investit dans des entreprises de taille moyenne en Egypte, et groupe financier NBK Capital, la branche investissement de National Bank of Kuweit, ont chacune formulé des offres pour l’acquisition d’une participation majoritaire au sein de MisrCafé, une entreprise égyptienne spécialisée dans la production de café instantané et torréfié. Les médias égyptiens qui donnent l’information, ne fournissent pas de détails sur les offres. Arqaam Capital, la banque d’investissement spécialisée dans les marchés émergents, intervient en qualité de conseiller financier pour MisrCafé, et l’aidera à analyser les offres faites. En 2015, la société d’investissement émirati Abraaj Capital avait également entamé des négociations avec les principaux actionnaires de MisrCafe dans l’optique d’acquérir une...
(AFP 16/03/18)
Les rares opposants au président Abdel Fattah Al-Sissi n'ont pas leur mot à dire à quelques jours de la réélection assurée du maître absolu de l'Egypte pour un deuxième mandat de quatre ans. Aujourd'hui, ceux qui ne sont pas d'accord avec M. Sissi n'ont rien d'autre à espérer qu'un départ du président en 2022. Dans la course à la présidentielle, avant le scrutin des 26, 27 et 28 mars, les candidats potentiels ont été évincés un à un. Et M. Sissi n'a qu'un seul adversaire: Moussa Mostafa Moussa... l'un de ses soutiens. "Attention. Cette chose qui s'est passée il y a sept ou huit ans (la révolte de 2011) ne se reproduira pas en Egypte...", a martelé le président Sissi...
(AFP 16/03/18)
La compagnie aérienne nationale EgyptAir a annoncé vendredi la reprise le 12 avril des vols directs entre le Caire et Moscou, près de trois ans après leur interruption consécutive à un attentat contre un charter russe au-dessus du Sinaï. Trois jours plus tôt, le groupe aérien russe Aeroflot avait annoncé la reprise des vols directs entre Moscou et Le Caire le 11 avril. Les vols des deux compagnies avaient été suspendus après un attentat à la bombe en octobre 2015 contre un Airbus d'une compagnie russe au décollage de la station balnéaire de Charm el-Cheikh dans la péninsule du Sinaï, dans l'est de l'Egypte. L'attaque a fait 224 morts et a été revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI)...

Pages