Lundi 20 Novembre 2017
(AFP 06/11/17)
Le ministère des Affaires étrangères égyptien a annoncé dimanche qu'il convoquait les ambassadeurs de Grande-Bretagne, du Canada, d'Italie, des Pays-Bas et d'Allemagne après un communiqué de ces cinq pays dénonçant l'arrestation d'un avocat en Egypte. Me Ibrahim Metwally, avocat travaillant sur des dossiers de disparitions forcées, a été arrêté le 10 septembre à l'aéroport du Caire alors qu'il se rendait à Genève pour participer à une session du Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires des Nations unies. Me Metwally est le responsable de l'Union des familles de disparus en Egypte. Les cinq pays avaient publié vendredi un communiqué commun affirmant qu'ils étaient "profondément inquiets au sujet de la détention en cours" de l'avocat égyptien. "Nous sommes inquiets...
(Xinhua 06/11/17)
L'Egypte a convoqué les ambassadeurs d'Italie, d'Allemagne et des Pays-Bas et convoquera plus tard ceux du Royaume-Uni et du Canada en signe de protestation contre les critiques faites par ces pays à propos de la récente arrestation d'un avocat égyptien, a affirmé dimanche le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué. L'Egypte adressera aux cinq pays occidentaux une protestation officielle contre leurs positions que Le Caire considère comme une "ingérence flagrante et inacceptable dans les affaires intérieures égyptiennes", a déclaré dans le communiqué le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères Ahmed Abu Zeid. Récemment, dans un communiqué, les cinq pays concernés ont reproché à l'Egypte l'arrestation de l'avocat égyptien Ibrahim Metwally et les conditions des droits de l'homme...
(RFI 06/11/17)
Le militant Nubien Gamal Sourour a été enterré dimanche 5 novembre au Caire, au lendemain de sa mort, après une grève de la faim de quatre jours dans une prison du sud de l'Egypte. Gamal Sourour, 58 ans, avait été arrêté le 4 septembre à Assouan et accusé de participation à une manifestation illégale. Il avait entamé une grève de la faim début novembre, suite au renouvellement de sa garde à vue par le tribunal. Selon sa famille, Gamal Sourour est mort en prison à cause du refus des autorités carcérales de le soigner, alors que son état de santé s’était détérioré suite à sa grève de la faim. Les autorités affirment, elles, que le militant nubien a été pris...
(Xinhua 06/11/17)
L'Égypte effectue des vérifications et mène une enquête sur le décès d'un ressortissant égyptien qui aurait été tué par un gang en Afrique du Sud, a écrit samedi le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué. M. Mohamed Ahmed Sherif a été porté disparu le 29 septembre et l'ambassade d'Égypte à Pretoria a communiqué avec les autorités sud-africaines jusqu'à ce que celles-ci fassent état de son décès après plus d'un mois de recherches, a déclaré le vice-ministre égyptien des Affaires étrangères chargé des affaires consulaires et des expatriés, Khaled Rezq. "La police sud-africaine a recherché le téléphone cellulaire du ressortissant porté disparu et a retrouvé sa voiture qui était entre les mains d'un ressortissant sud-africain. Celui-ci a été arrêté...
(Agence Ecofin 06/11/17)
La Société financière internationale (SFI), organisation du Groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, prévoit de fournir, au secteur privé égyptien, entre 1 milliards $ et 1,5 milliard $ de financement, au cours des deux prochaines années. L’allocation de cette enveloppe financière fait suite à un accord conclu avec le gouvernement égyptien a déclaré Walid Labadi, directeur de la SFI pour l'Égypte, le Yémen et la Libye, rapporte la presse égyptienne. Toujours selon Walid Labadi, ces financements bénéficieront à plusieurs secteurs et projets, notamment dans le gaz, le pétrole, la production alimentaire, le système financier et l'entrepreneuriat. En plus de cet appui au secteur privé, la ministre de l'investissement et de la coopération internationale, Sahar Nasr (photo) a...
(AFP 06/11/17)
L'Egypte a récupéré auprès des Emirats arabes unis 354 objets antiques présumés volés de diverses périodes, a indiqué le ministère égyptien des Antiquités. "La police dans l'émirat de Charjah a pu saisir ces pièces", a annoncé le ministre égyptien des Antiquités Khaled El-Enany, cité par dans un communiqué après avoir inspecté les pièces samedi soir au musée égyptien du Caire. Le ministère n'a pas donné de détails sur les circonstances de la saisie des pièces aux Emirats arabes unis, mais il a précisé que l'émir de Charjah, cheikh Sultan Bin Mohammed al Qasimi, avait ordonné le retour des pièces en Egypte. "Les objets antiques récupérés sont de diverses périodes depuis l'ère pharaonique, jusqu'à des pièces de la période islamique", a...
(AFP 04/11/17)
La justice égyptienne a condamné cette semaine à trois ans de prison une présentatrice de télévision qui a consacré une émission au droit de la femme de devenir mère hors mariage. Doaa Salah qui présente une émission hebdomadaire sur une chaîne privée a été reconnue coupable d'"outrage à la décence publique" et devra payer une caution de 10.000 livres égyptiennes (environ 488 euros) pour un sursis à l'exécution de la peine, en attendant un possible appel, selon des sources judiciaires. En juillet, Mme Salah a présenté une émission durant laquelle elle a évoqué la maternité des femmes célibataires et s'est demandé s'il était possible pour une femme enceinte de "se marier uniquement pour la naissance de son enfant puis de...
(Jeune Afrique 04/11/17)
Un avocat égyptien a affirmé sur un plateau télévisé que violer une femme portant un pantalon déchiré révélant « ses cuisses ou ses fesses » était dans l'ordre des choses. Une déclaration qui suscite l'indignation des féministes et des défenseurs des droits de l'homme, dans un pays où 60% des femmes ont déjà subi au moins une agression sexuelle. « Agresser sexuellement une femme qui se promène avec un pantalon déchiré laissant apparaître ses cuisses ou ses fesses est un devoir national ! Et son viol, un devoir communautaire ! » Auteur de ce véritable appel au viol lancé lors d’un débat télévisé, le 19 octobre, sur la chaîne satellitaire Al Assima, l’avocat égyptien Nabih Al Wahsh s’est naturellement attiré...
(AFP 03/11/17)
Un groupe jihadiste non connu a revendiqué l'attaque meurtrière ayant coûté la vie à au moins 16 policiers le 20 octobre, selon un communiqué relayé vendredi sur les réseaux sociaux. Dans un communiqué, le supposé groupe Ansar al-Islam a indiqué que l'un de ses chefs, Emad al-Din Abdel Hamid, avait été tué dans des frappes aériennes de l'armée égyptienne menées en représailles à l'attaque. Le communiqué n'a pas pu être vérifié de manière indépendante. L'armée a indiqué cette semaine avoir pourchassé et tué tous les assaillants et libéré un officier de police pris en otage durant l'embuscade. La police égyptienne était depuis des années à la recherche d'un combattant...
(Xinhua 03/11/17)
L'Egypte a versé à la Libye 250 millions de dollars pour compléter un paiement total d'1,5 milliard de dollars sur un prêt de 2 milliards de dollars signé en mars 2013, a déclaré jeudi la banque centrale égyptienne (CBE) à l'agence de presse officielle MENA. "Il reste seulement deux versements de 500 millions de dollars qui seront payés l'année prochaine", a rapporté MENA, citant le gouverneur adjoint de la CBE, Rami Abu-Naga. Il a ajouté que l'Egypte avait versé mercredi à la Turquie le dernier versement de 200 millions de dollars d'un prêt signé en octobre 2012, soulignant que "l'Egypte est déterminée à payer toutes ses dettes étrangères à temps". Le gouverneur de la CBE, Tarek Amer, a déclaré début...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Le ministre égyptien des Communications et des Technologies de l'information souhaite renforcer la coopération dans les TIC avec la Serbie et la Russie. Il y a encouragé, à cet effet, l'ambassadeur d’Egypte, nouvellement nommé en Serbie, Amr Al-Goueli, et Ihab Talaat, le nouveau diplomate égyptien accrédité en Russie, également ambassadeur non-résident en Biélorussie, au Turkménistan et au Tadjikistan. Le ministre des télécoms a reçu tour à tour les deux hommes au cours d’une audience qu’il leur a accordé, le 28 octobre dernier. Au cours de son entretien avec l’ambassadeur d’Egypte en Serbie, Yasser ElQady a passé en revue les développements positifs réalisés par le secteur des TIC égyptien, et proposé la conception d’un cadre de coopération égypto-serbe plus élargi, dont...
(Agence Ecofin 03/11/17)
Mercredi, face à la presse, Tarek el-Molla (photo), le ministre égyptien du pétrole est revenu sur la question de la dette pétrolière de son pays envers les compagnies internationales opérant dans le pays. Le responsable a assuré qu’à l’allure où les paiements sont effectués maintenant, les dettes pétrolières seront totalement remboursées d’ici les deux prochaines années. « Il est difficile de déterminer une date précise mais nous pensons que si le rythme de paiement actuel se maintient, nous serons en mesure d'atteindre zéro dette extérieure dans le secteur, dans deux ans. », a-t-il expliqué, selon des propos relayés par Al Akhbar. Cette prévision fait aussi partie des efforts du Caire pour assainir ses finances et le secteur, pour y attirer...
(Agence Ecofin 03/11/17)
La compagnie énergétique française Engie construira avec l’appui de plusieurs entreprises réunies au sein d’un consortium, une centrale éolienne de 250 MW, en Egypte. Les autres membres de ce regroupement sont Toyota Tsusho Corporation qui codétient avec Eurus Energy Corporation 40% des actifs du consortium et Orascom Construction Limited qui a 20% des parts. La centrale à construire sera implantée dans la localité de Ras Gharib, sur le golfe de Suez. Sa construction qui débutera à la fin de l’année en cours, durera 24 mois. L’énergie qui y sera produite, sera cédée au réseau national dans le cadre d’un contrat de rachat d’électricité de 20 ans. Son coût, estimé à 400 millions $, sera financé avec l’apport de la Japan...
(Jeune Afrique 02/11/17)
Une fois de plus, si l’on en croit les prévisions qu’a publiées le mardi 30 octobre le Fonds monétaire international (FMI) pour les 23 pays du Maghreb et du Moyen-Orient, la cassure est franche entre les pays exportateurs de pétrole et les pays qui l’importent. Même si leur point commun est que le pire est passé. Pour les premiers (87 millions d’habitants), la croissance continue d’être médiocre, car les prix du pétrole demeurent bas et erratiques. Leur croissance moyenne atteindrait 1,7% en 2017 et 3% en 2018. En queue de peloton, figurent le Yémen en guerre et en récession (-2% et – peut-être – +8%), le Koweït (-2,1% et +4,1%), Oman (0% et 3,7%), l’Arabie saoudite (+0,1% et 1,1%), les...
(Agence Ecofin 02/11/17)
Le groupe financier égyptien EFG Hermes, à travers sa filiale en charge des services de leasing, s'est associé à la filiale en Egypte de la société de technologie hollandaise Philips, pour soutenir les activités des professionnels de la santé exerçant en consultation privée ou dans de petites et moyennes structures du secteur. Les deux organisations prévoient de tirer parti de leur expérience respective dans les secteurs du crédit-bail et de la santé en Égypte, pour développer des plans de financement adaptés surtout aux besoins spécifiques des startups qui pénètrent le marché des soins de santé dans le pays. Au sein de la troisième économie d'Afrique, les grandes villes sont largement couvertes par des centre de santé suffisament équipés, tandis que...
(Agence Ecofin 02/11/17)
La Jordanie a levé le blocus qui frappe les importations de pommes de terre en provenance de l’Egypte, a annoncé hier, le Ministère égyptien de l’agriculture. Cette barrière commerciale avait été imposé, un an plus tôt pour raison de présence de pourriture brune. Cette nouvelle abolition s’inscrit dans le cadre des efforts gouvernementaux visant à promouvoir les exportations agricoles et intervient quelques jours après la levée des suspensions d’importation du Bahreïn, du Koweït et des Emirats Arabes Unis. Pour rappel, l’Egypte fait partie des principaux fournisseurs mondiaux de pomme de terre. Le pays des pharaons a exporté environ 753 000 tonnes de pommes de terre durant le premier semestre 2017. Espoir Olodo
(AFP 31/10/17)
L'armée de l'air égyptienne a éliminé plusieurs "éléments terroristes" impliqués dans une attaque le 20 octobre contre des policiers dans le désert occidental, a annoncé mardi le porte-parole des forces armées. L'attaque avait coûté la vie à 16 policiers et blessé 13 autres, à moins de 200 kilomètres du Caire, selon un bilan officiel du ministère de l'Intérieur. "L'armée de l'air a attaqué une cache d'éléments terroristes sur la route d'El Wahat (oasis) dans une région montagneuse à l'ouest du Fayoum", a indiqué le porte-parole des forces armées dans un communiqué relayé par les médias d'Etat.
(MondAfrique 31/10/17)
Reçu par le président Macron à l’Elysée le 24 octobre, le chef de l’Etat Egyptien affiche un bilan catastrophique en matière de droits de l’homme.Sans que le président français ne s’en émeuve. La colère générale des ONG de défense des droits humains provoquée par la visite officiel du maréchal-président Al-Sissi à Paris n’a pas eu l’effet escompté. Le président Macron a en effet considéré que la question humanitaire n’était pas de son ressort. « De la même façon que je n’accepte qu’aucun autre dirigeant ne me donne des leçons sur la manière de gouverner mon pays (…) je n’en donne pas aux autres. », déclarait-il à l’issu du déjeuner de travail, ce mardi 24 octobre, tandis que le président Al-Sissi...
(Agence Ecofin 31/10/17)
Une consortium sino-égyptien envisage de construire en Egypte une zone industrielle dédiée au textile d’une valeur de 5 milliards de yuans (environ 753 millions $). L’information a été donnée, mercredi dernier, par le Président de l'autorité de développement industriel de l’Egypte, Abdel Razek. C’était à l’occasion d'une réunion avec une délégation industrielle chinoise qui comprenait 25 grandes entreprises spécialisées dans l'industrie textile. Cette future zone industrielle devrait être construite à Fayoum, à 100 kilomètres au sud-ouest du Caire, sur une superficie de 2 millions de mètres carrés. Les discussions sont d’ores et déjà en cours entre les entreprises chinoises et les autorités égyptiennes pour le démarrage de la mise en œuvre...
(La Tribune 31/10/17)
Après la révolution de 2011 qui a plongé la compagnie aérienne dans la tourmente, Egyptair s’efforce aujourd’hui de rentabiliser ses activités en renouvelant sa flotte. La compagnie annonce une acquisition record de 45 nouveaux avions, entre autres mesures. Détails. Si aujourd'hui Egyptair se targue d'une flotte composée d'une soixantaine d'avions avec un âge moyen de douze ans, ces dernières années n'ont été faciles pour la compagnie égyptienne. Avec sa flotte composée d'appareils « jeunes » comme ceux d'Air France, d'après AirFleets, un site aéronautique sur les compagnies aériennes, Egyptair peine toujours à sortir de sa zone de turbulence depuis la crise politique de 2011. Les nombreux accidents tragiques de ces dernières années et les grèves répétées de ses pilotes qui...

Pages