Vendredi 17 Novembre 2017
(AFP 09/11/17)
Le projet de loi criminalisant l'homosexualité en Egypte est "profondément discriminatoire" et constitue "un revers pour les droits de l'Homme", a affirmé jeudi Amnesty International dans un communiqué. Actuellement, le droit égyptien ne pénalise pas l'homosexualité en tant que telle mais les tribunaux utilisent les incriminations de "débauche" ou de "prostitution" pour condamner les homosexuels. En octobre, plusieurs députés égyptiens ont proposé un texte prévoyant des peines de prison pour les personnes de même sexe ayant eu des relations sexuelles, dans les lieux publics comme privés. Les peines vont d'un an d'emprisonnement à trois, selon le projet de loi.
(La Tribune 09/11/17)
Loin des records de longévité au pouvoir ou des contestations populaires sur la volonté d’un président de sécuriser un troisième mandat, Abdel Fattah Al Sissi a réglé la question par une promesse. Candidat à sa succession à la présidentielle de mars 2018, le général-président qui a pris le pouvoir par la force, n’envisage pas de se représenter en 2022. Simple populisme ou vraie élan démocratique ? A 62 ans, Abdel Fattah Al Sissi achève début 2018, son premier mandat à la tête de l'Egypte. Quatre ans après avoir arraché le pouvoir en 2013 par un coup d'Etat avant de se faire légitimer par les urnes, le général-président est candidat à sa propre succession pour la présidentielle de 2018. Va-t-il prolonger...
(AFP 09/11/17)
La société française Amesys, au coeur d'une enquête pour du matériel de surveillance fourni à la Libye de Kadhafi, fait l'objet d'une nouvelle plainte déposée jeudi à Paris, visant la vente d'un système similaire à l'Égypte, en pleine vague répressive, ont annoncé la LDH et la FIDH. Dans leur plainte remise au pôle crimes contre l’humanité du Parquet de Paris, la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) et de la Ligue des droits de l’homme (LDH), s'interrogent sur une possible "participation" d'Amesys (devenue Nexa Technologies) "aux opérations de répression menées par le régime (du général) Al-Sissi, via la vente de matériel de surveillance", ont expliqué les ONG dans un communiqué. "Nous souhaitons que la justice française ouvre...
(AFP 09/11/17)
Booba sautille de gauche à droite sous les ordres de son gardien qui le nourrit de fruits devant la foule hilare du zoo de Guizeh, au Caire. Mais l'exubérance du chimpanzé cache une réalité accablante: les conditions de vie des animaux dans le plus ancien zoo d'Afrique restent piteuses, malgré des améliorations récentes. Le zoo de Guizeh est né en 1891, d'un projet lancé au moment de l'ouverture du canal de Suez en 1869. Il s'étend sur plus de 34 hectares parsemés d'espèces végétales rares importées de divers endroits du globe. Au milieu des eucalyptus, des palmiers et de plantes tropicales, un pont suspendu métallique conçu par le Français Gustave Eiffel témoigne encore d'une Egypte alors tournée vers la modernité...
(AFP 08/11/17)
La Cour de cassation égyptienne a confirmé mercredi une peine de cinq ans de prison pour une figure de la révolution de janvier 2011 connue aussi pour son opposition au régime du président Abdel Fattah al-Sissi. Arrêté en février 2014, Alaa Abdel Fattah avait été accusé d'avoir manifesté illégalement fin 2013 contre une série de procès militaires appliqués aux civils. Il avait été condamné à 15 ans de prison en première instance. Une cour d'appel avait réduit sa peine à cinq ans d'emprisonnement. Il en a purgé à ce jour trois ans et demi.
(AFP 08/11/17)
Une lettre ouverte a été publiée lundi par des militants égyptiens à l'adresse de l'actrice américaine Helen Hunt pour dénoncer sa présence à un Forum international organisé par le régime du président Abdel Fattah al-Sissi, accusé de violations des droits de l'Homme. "Alors que vous serrez la main d'al-Sissi, souriez, prenez des photos, laissez l'histoire souligner que vous avez choisi de soutenir un dictateur responsable de milliers de morts, de détentions arbitraires et de disparitions", ont asséné les auteurs de la lettre publiée sur la plate-forme internet change.org. Son régime "emprisonne des journalistes ayant fait leur travail, des jeunes ayant exprimé leurs opinions, des écrivains pour des fictions ayant +violé la morale...
(Xinhua 08/11/17)
La Cour de cassation égyptienne a annulé mardi la condamnation à mort d'un accusé, ainsi que les peines de dix ans de prison de six autres accusés, et a ordonné l'ouverture d'un nouveau procès pour leur implication dans la création d'une cellule terroriste et la participation à des activités antigouvernementales, a rapporté l'agence de presse officielle MENA. La Cour de cassation a accepté la demande des sept accusés, qui ont fait appel de leur condamnation en septembre 2016 pour "création d'une cellule terroriste destinée à organiser des opérations offensives contre la police, l'armée et les institutions de l'Etat" dans la province de Gharbiya, au nord du Caire, la capitale égyptienne. Les affaires remontent à novembre 2014, et concernent au total...
(Agence Ecofin 08/11/17)
La Fédération des PME du secteur de la construction en Egypte souhaitent que soient levés les obstacles qui empêchent ses membres d’accéder facilement au financement bancaire, a-t-on appris de la presse locale citant Daker Abd Allah, un responsable de cette organisation. Selon M. Abd Allah, recevoir facilement des crédits bancaires et des lettres de crédit, permettrait aux membres de cette fédération de mener à bien les projets qui leurs sont confiés, avec un respect plus rigoureux de la qualité, des délais et du temps. Cette requête est encore plus forte pour les PME du secteur de la construction qui participent au plan de développement du pays, et qui ne souffrent donc pas de risque d’insolvabilité. La fédération est cependant consciente,...
(Xinhua 08/11/17)
Les pays de la région MENA sont tous confrontés au défi de répondre aux aspirations de leurs populations, notamment les jeunes qui sont particulièrement exposés au risque de céder à l'intégrisme, a indiqué mardi à Rabat la directrice des opérations pour le Maghreb et Malte à la Banque mondiale (BM), Marie Françoise Marie-Nelly. Intervenant à l'ouverture de la deuxième conférence du chapitre Moyen-Orient et Afrique du Nord du réseau parlementaires sur le groupe de la Banque mondiale (BM) et le Fonds monétaire international (FMI), la responsable dans la BM a plaidé pour une gouvernance à même d'instaurer un nouveau contrat social, pour l'amélioration des services publics, via un investissement optimal des nouvelles technologies et la promotion de la transparence et...
(AFP 07/11/17)
L'avocat défenseur des droits de l'Homme Khaled Ali, célèbre pour avoir mené une bataille judiciaire contre le régime du président Abdel Fattah al-Sissi, a lancé lundi sa campagne pour l'élection présidentielle en Egypte, prévue au printemps 2018. Candidat à la présidentielle de 2012, ce militant de gauche de 45 ans, figure populaire de la révolution du 25 janvier 2011, s'était opposé au transfert de deux îles à l'Arabie Saoudite. "Nous nous préparons à ces élections sans illusion quant à l'intégrité de l'adversaire ou l'équité du contexte dans lequel se déroulera le processus électoral", a déclaré M. Ali lors d'une conférence de presse. M. Ali a toutefois précisé qu'il annoncerait sa décision finale au sujet de sa candidature après consultation de...
(AFP 07/11/17)
Le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi a affirmé, à quelques mois de la présidentielle de 2018, qu'il n'avait pas l'intention de briguer un troisième mandat en 2022 dans une interview diffusée lundi soir sur la chaîne américaine CNBC. Le président égyptien, ex-chef de l'armée, avait renversé en 2013 son prédécesseur, le président issu de la confrérie des Frères musulmans Mohamed Morsi, conduisant une répression impitoyable contre ses partisans. Il avait ensuite été élu en 2014 avec 96,9% des voix dans une élection sans opposant sérieux. M. Sissi, élu pour un mandat de quatre ans, devrait se présenter de nouveau à la prochaine présidentielle prévue en 2018. "Nous envisageons (de l'organiser) en mars ou avril prochains", a affirmé M. Sissi lors...
(AFP 07/11/17)
La campagne anti-harcèlement, qui a vu des femmes du monde entier partager leurs expériences sous le hashtag #MeToo (#MoiAussi), a atteint l'Egypte, pays arabe le plus peuplé. Mais le fléau y reste particulièrement coriace, et fait l'objet d'un combat au quotidien. "J'ai cessé de marcher dans la rue (...) et j'ai dépensé la moitié de mon salaire, environ 1.500 livres (70 euros) en taxis juste pour éviter d'être draguée ou harcelée", témoigne Youstina Tharwat, une jeune égyptienne sur Facebook. Une autre jeune femme égyptienne, Basma Moustafa, explique, également sur Facebook, qu'elle a été harcelée sur un marché alors qu'elle était enceinte. "Lorsque que je l'ai frappé au thorax, il m'a giflée", écrit-elle. Comme Youstina et Basma, d'autres femmes égyptiennes ont...
(Xinhua 07/11/17)
Le ministre égyptien des Affaires étrangères a déclaré lundi que l'Egypte abrite environ cinq millions d'immigrants et que son pays a réussi à éliminer complètement l'immigration illégale par son littoral. Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, s'est exprimé à ce propos devant un groupe de discussion réuni autour du thème "Les impacts négatifs de la migration irrégulière sur la jeunesse dans le monde", en marge du Forum mondial de la jeunesse organisé dans la ville balnéaire de Charm-el-Cheikh. "Les efforts des garde-côtes et garde-frontières ont abouti à l'élimination complète de l'immigration illégale par le littoral", a souligné le ministre des Affaires étrangères. M. Choukry a cité des statistiques de l'Agence européenne des garde-côtes et garde-frontières montrant qu'aucun bateau...
(La Tribune 07/11/17)
Le pays des Pharaons vient de verser à la Libye une somme de 250 millions de dollars, a-t-on appris de la banque centrale égyptienne. Ce versement vient porter à un total de 1,5 milliard de dollars le remboursement d'un emprunt total de 2 milliards octroyé à l'Egypte en mars 2013. Le Caire est décidé à se débarrasser assez vite de sa dette. L'Egypte vient de verser à la Libye une enveloppe de 250 millions de dollars, représentant une autre partie de son payement d'une dette de 2 milliards de dollars contractée en 2013. A en croire, la Banque centrale égyptienne (CBE) qui a révélé l'information ce jeudi 02 novembre 2017, ce versement vient porter à 1,5 milliard de dollars la...
(Agence Ecofin 07/11/17)
Le ministère égyptien de l’agriculture a rendu publiques de nouvelles lignes directrices en matière d’inspection des cargaisons de blé dans les ports, rapporte Reuters qui cite un document officiel. D’après lesdites dispositions, les inspecteurs égyptiens sont désormais tenus d’accepter les chargements de blé contenant des graines de pavot non nocives ainsi que ceux possédant un taux d’ergot inférieur à 0,05%, après tamisage. Par ailleurs, indique Reuters, les cargaisons de blé contenant des insectes morts devront être libérées pour les opérations de tamisage en lieu et place d’un stationnement coûteux dans les ports. Ces nouvelles normes qui s’inscrivent dans la volonté du gouvernement d’harmoniser les pratiques d’inspection en vigueur sur le territoire ont déjà reçu un accueil favorable de la part...
(AFP 06/11/17)
Le ministère des Affaires étrangères égyptien a annoncé dimanche qu'il convoquait les ambassadeurs de Grande-Bretagne, du Canada, d'Italie, des Pays-Bas et d'Allemagne après un communiqué de ces cinq pays dénonçant l'arrestation d'un avocat en Egypte. Me Ibrahim Metwally, avocat travaillant sur des dossiers de disparitions forcées, a été arrêté le 10 septembre à l'aéroport du Caire alors qu'il se rendait à Genève pour participer à une session du Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires des Nations unies. Me Metwally est le responsable de l'Union des familles de disparus en Egypte. Les cinq pays avaient publié vendredi un communiqué commun affirmant qu'ils étaient "profondément inquiets au sujet de la détention en cours" de l'avocat égyptien. "Nous sommes inquiets...
(Xinhua 06/11/17)
L'Egypte a convoqué les ambassadeurs d'Italie, d'Allemagne et des Pays-Bas et convoquera plus tard ceux du Royaume-Uni et du Canada en signe de protestation contre les critiques faites par ces pays à propos de la récente arrestation d'un avocat égyptien, a affirmé dimanche le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué. L'Egypte adressera aux cinq pays occidentaux une protestation officielle contre leurs positions que Le Caire considère comme une "ingérence flagrante et inacceptable dans les affaires intérieures égyptiennes", a déclaré dans le communiqué le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères Ahmed Abu Zeid. Récemment, dans un communiqué, les cinq pays concernés ont reproché à l'Egypte l'arrestation de l'avocat égyptien Ibrahim Metwally et les conditions des droits de l'homme...
(RFI 06/11/17)
Le militant Nubien Gamal Sourour a été enterré dimanche 5 novembre au Caire, au lendemain de sa mort, après une grève de la faim de quatre jours dans une prison du sud de l'Egypte. Gamal Sourour, 58 ans, avait été arrêté le 4 septembre à Assouan et accusé de participation à une manifestation illégale. Il avait entamé une grève de la faim début novembre, suite au renouvellement de sa garde à vue par le tribunal. Selon sa famille, Gamal Sourour est mort en prison à cause du refus des autorités carcérales de le soigner, alors que son état de santé s’était détérioré suite à sa grève de la faim. Les autorités affirment, elles, que le militant nubien a été pris...
(Xinhua 06/11/17)
L'Égypte effectue des vérifications et mène une enquête sur le décès d'un ressortissant égyptien qui aurait été tué par un gang en Afrique du Sud, a écrit samedi le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué. M. Mohamed Ahmed Sherif a été porté disparu le 29 septembre et l'ambassade d'Égypte à Pretoria a communiqué avec les autorités sud-africaines jusqu'à ce que celles-ci fassent état de son décès après plus d'un mois de recherches, a déclaré le vice-ministre égyptien des Affaires étrangères chargé des affaires consulaires et des expatriés, Khaled Rezq. "La police sud-africaine a recherché le téléphone cellulaire du ressortissant porté disparu et a retrouvé sa voiture qui était entre les mains d'un ressortissant sud-africain. Celui-ci a été arrêté...
(Agence Ecofin 06/11/17)
La Société financière internationale (SFI), organisation du Groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, prévoit de fournir, au secteur privé égyptien, entre 1 milliards $ et 1,5 milliard $ de financement, au cours des deux prochaines années. L’allocation de cette enveloppe financière fait suite à un accord conclu avec le gouvernement égyptien a déclaré Walid Labadi, directeur de la SFI pour l'Égypte, le Yémen et la Libye, rapporte la presse égyptienne. Toujours selon Walid Labadi, ces financements bénéficieront à plusieurs secteurs et projets, notamment dans le gaz, le pétrole, la production alimentaire, le système financier et l'entrepreneuriat. En plus de cet appui au secteur privé, la ministre de l'investissement et de la coopération internationale, Sahar Nasr (photo) a...

Pages