Lundi 24 Juillet 2017
(AFP 08/07/17)
La branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) a revendiqué l'attentat perpétré vendredi contre un barrage de l'armée dans la péninsule du Sinaï qui a fait 26 victimes. Dans un communiqué publié dans la nuit de vendredi à samedi sur les réseaux sociaux, le groupe "Province du Sinaï" a indiqué que des "soldats du califat" ont attaqué une position de l'armée au sud de la localité de Rafah, proche de la frontière avec la bande de Gaza. L'armée avait déclaré avoir riposté à une attaque "terroriste" commise par des combattants extrémistes en tuant une quarantaine d'assaillants à plusieurs points de contrôle.
(France 24 08/07/17)
De nombreux ressortissants ouïghours, une communauté turcophone musulmane de 10 millions de personnes du nord de la Chine, font depuis une semaine les frais d’une traque d’envergure de la part de la police égyptienne. Ceux qui y échappent tentent de fuir le pays. Si le Caire ne communique pas officiellement sur cette répression, l’ombre de Pékin semble y planer lourdement. Beaucoup d’images ont été supprimées des réseaux sociaux par leurs auteurs, effrayés des conséquences qu’elles pourraient avoir sur ceux qui se trouvent encore au Caire. Mais sur celles qui circulent encore, on voit des appartements sens dessus dessous, comme s’ils avaient fait l’objet d’un cambriolage. Des vidéos, filmées discrètement, montrent elles des jeunes assis par terre dans un poste de...
(AFP 07/07/17)
Vingt-six soldats égyptiens ont été tués ou blessés vendredi dans une vague d'attaques, dont des attentats à la voiture piégée, contre plusieurs barrages dans le nord du Sinaï, a indiqué l'armée dans un communiqué. Elle a affirmé avoir tué 40 des assaillants lors des affrontements avec des combattants extrémistes dans la région où sévit la branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI). Des ambulances ont été dépêchées sur les lieux des attaques au sud de la localité de Rafah, proche de la...
(AFP 06/07/17)
L'Egypte a annoncé jeudi une hausse des tarifs d'électricité pour les ménages variant entre 18% et 42%, au moment où les autorités poursuivent des réformes économiques drastiques en contrepartie d'un prêt de 12 milliards de dollars du Fonds monétaire international (FMI). Les nouveaux tarifs, entrés en vigueur au début du mois de juillet, ont été annoncés en conférence de presse par le ministre de l'Electricité Mohamed Chaker, qui a expliqué que les augmentations variaient en fonction des plafonds de consommation. "En principe, pour l'année fiscale en cours et l'année fiscale suivante, on en aurait fini avec les subventions, mais au vue des circonstances, nous avons prolongé (les subventions) de trois années supplémentaires", a précisé le ministre. Les subventions devraient ainsi...
(Jeune Afrique 06/07/17)
Des entreprises affiliées à Amesys, une société française, auraient vendu en 2014 un système d'écoute à 10 millions d'euros à l'Égypte, officiellement pour lutter contre les Frères Musulmans. C'est ce qu'affirme un article de Télérama publié mercredi 5 juillet selon lequel l'entreprise - déjà condamnée pour des faits similaires en Libye - continuerait d'en assurer le service après vente. Accusée de « complicité de torture » pour avoir vendu des systèmes de surveillance à la Libye de Kadhafi pendant...
(AFP 05/07/17)
Deux officiers à la retraite et un soldat égyptiens ont été tués par balle à un péage d'autoroute au sud du Caire, a annoncé mercredi l'armée. Depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en 2013, militaires et policiers sont régulièrement la cible d'attaques jihadistes, particulièrement dans le nord du Sinaï, bastion de la branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI). "Un élément terroriste a ouvert le feu à un péage d'autoroute", à une cinquantaine de km au sud du Caire, selon le communiqué...
(AFP 05/07/17)
L'Arabie saoudite et ses alliés, engagés dans un bras de fer avec le Qatar, étaient réunis au Caire mercredi pour discuter des démarches futures face à Doha, qui a appelé au "dialogue" pour résoudre la crise inédite dans le Golfe. La rencontre des chefs de diplomatie d'Egypte, d'Arabie saoudite, des Emirats arabes unis et de Bahreïn avait lieu dans un bâtiment du ministère égyptien des Affaires étrangères. Elle devait s'achever plus tard dans la journée. Ryad et ses alliés ont rompu le 5 juin les relations diplomatiques avec ce petit émirat riche en gaz qu'ils accusent de soutenir "le terrorisme" et d'entretenir des relations trop étroites avec l'Iran, grand rival de l'Arabie saoudite au Moyen-Orient. Ils ont également imposé à...
(AFP 03/07/17)
L'Egypte accueillera mercredi les chefs de la diplomatie d'Arabie saoudite, des Emirats arabes unis et de Bahreïn pour discuter de la crise avec le Qatar, mis au ban pour son soutien présumé au "terrorisme", a annoncé le ministère des Affaires étrangères au Caire. Les trois pays du Golfe et leur allié égyptien ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar le 5 juin et lui ont imposé des sanctions. Ils accusent le richissime petit émirat gazier de soutenir "le terrorisme" et lui reprochent ses liens avec l'Iran, grand rival régional de l'Arabie saoudite. Ils ont donné à Doha 10 jours pour accepter une liste de 13 demandes officielles -exigeant notamment la fermeture de la télévision Al-Jazeera et d'une base militaire...
(AFP 03/07/17)
Un tribunal égyptien a confirmé dimanche la peine de mort prononcée à l'encontre de 20 personnes, condamnées pour le meurtre de 13 policiers lors des violences qui avaient suivi la destitution de l'ancien président Mohamed Morsi en 2013, ont indiqué des responsables judiciaires. En outre, 80 personnes ont écopé de la prison à vie --soit 25 années de détention-- pour ces violences intervenues en août 2013 en représailles à la dispersion meurtrière de...
(Agence Ecofin 03/07/17)
Peu à peu, les titres de dette égyptiens sont en train de regagner la confiance des investisseurs étrangers après la libéralisation de la livre égyptienne. Dans une déclaration relayée par Reuters, ce dimanche, le vice-ministre des Finances Ahmed Kojak (photo) a confirmé cet appétit des étrangers pour les titres publics émis sur le marché local égyptien. Selon le responsable, la nation nord-africaine a attiré 9,8 milliards $ étrangers au cours de l’année fiscale 2016/17, qui a pris fin vendredi dernier, dans sa dette domestique, largement au-dessus du milliard...
(AFP 02/07/17)
A l'approche de son mariage, Hicham Gaber ne cache pas son appréhension: l'Egypte, qui poursuit un douloureux programme de réformes économiques, pourrait connaître une nouvelle vague inflationniste, après une nouvelle coupe des subventions aux carburants. "Je ne suis pas du tout optimiste", lâche cet ingénieur égyptien de 28 ans. "Dans les circonstances actuelles, se marier et avoir des charges supplémentaires n'est pas une bonne idée", ajoute-t-il inquiet. Jeudi...
(RFI 30/06/17)
Le gouvernement égyptien a annoncé jeudi matin, le 29 juin, une augmentation du prix du carburant allant de 40 à 50%. Le prix de la bonbonne de gaz, lui, a augmenté de 100%. Une mesure visant à réduire le déficit budgétaire mais qui provoquera une hausse généralisée des prix. C’est pour prévenir une éventuelle flambée de colère populaire que le gouvernement a annoncé la hausse des prix du carburant au début d’un long week-end de trois jours. Une augmentation qui provoquera une...
(Autre média 29/06/17)
La rencontre entre les Lions de l’Atlas et l’Egypte (locaux) pourrait être annulée et le Maroc pourrait remplacer le Kenya pour l’organisation du prochain CHAN à cause du retard cumulé. La rencontre devant opposer le Maroc et l’Egypte comptant pour les qualifications au prochain Championnat d’Afrique des nations des locaux (CHAN) pourrait être annulée. Et pour cause, la Confédération africaine de football pourrait retirer l’organisation de la prochaine édition au Kenya, selon le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghibia daté du 29 juin. Le pays a été désigné pour abriter cette compétition entre le mois de janvier et février de l’année prochaine.
(AFP 28/06/17)
Le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a entamé mercredi la construction d'une nouvelle zone tampon le long de la frontière sud avec l'Egypte, alors que le mouvement islamiste cherche à améliorer ses liens avec Le Caire. Cette "zone de sécurité" large de 100 mètres s'étendra sur 12 kilomètres le long de la frontière entre l'enclave palestinienne et l'Egypte, et sera équipée de caméras de surveillance et de postes militaires, ont indiqué des responsables. "Ce sera une zone militaire fermée et il sera donc plus facile de surveiller la frontière et d'empêcher le trafic de drogue et les infiltrations", a déclaré à l'AFP le vice-ministre de l'Intérieur du Hamas, Tawfiq Abou Naïm. Des bulldozers devaient démolir une série...
(AFP 27/06/17)
L'armée de l'air égyptienne a bombardé douze véhicules transportant des armes et qui s'apprêtaient à traverser illégalement la frontière en provenance de Libye, a indiqué mardi un porte-parole militaire. "Des informations faisaient état de la présence d'éléments criminels qui s'apprêtaient à infiltrer la frontière ouest de l'Egypte à bord de véhicules 4X4", selon un communiqué publié sur la page Facebook du porte-parole militaire, le colonel Tamer Al-Refai. Un responsable militaire a précisé à l'AFP que les véhicules venaient de Libye.
(AFP 24/06/17)
Plus de 500 détenus ont bénéficié d'une grâce présidentielle en Egypte, dont un magnat de l'immobilier condamné pour avoir commandité le meurtre d'une chanteuse, a-t-on appris vendredi auprès de responsables de la sécurité et de la télévision d'Etat. Au total, 502 détenus doivent être ou ont été libérés en vertu de cette grâce accordée à l'occasion de l'Aïd al-Fitr, qui marque la fin du mois de jeûne du ramadan, selon la télévision. Un magnat de l'immobilier, Hicham Talaat Moustafa, a bénéficié de la grâce pour raisons de santé, a indiqué à l'AFP un haut...
(Jeune Afrique 24/06/17)
L’accès à l’eau potable est indispensable pour assurer à l’humanité une qualité de vie minimum. En Égypte, l'accès à l'eau reste toujours difficile dans de nombreuses zones. Pour tenter de faire face à cette crise, des bénévoles de la start-up "Bassita" ont lancé une initiative permettant de récolter des fonds grâce aux clics des utilisateurs de réseaux sociaux. Un article du journal égyptien Al Masri Al Yom. L’accès à l’eau potable est indispensable pour assurer à l’humanité une qualité de vie minimum. Dans de nombreuses régions et tout particulièrement dans les villages défavorisés de la Haute-Égypte, les Égyptiens peinent depuis...
(Agence Ecofin 24/06/17)
Le président égyptien Abdel Fatah El Sissi a signé un décret qui consacre l'entrée en vigueur de la taxe sur les transactions boursières, aussi bien pour les acheteurs que pour les vendeurs. Au cours de la première année d'exécution de cette loi, il sera exigé un droit de timbre de 1,25 livre égyptienne (LE) pour chaque bloc de transaction de 1000 LE. Ce montant sera porté à 1,5 LE au cours de la deuxième année et à 1,75 LE à la troisième année. Evoquant le sujet au mois de mars dernier, le ministre égyptien des finances faisait savoir, que le gouvernement espère mobiliser à travers ce mécanisme, des recettes oscillant entre 1 et 1,5 milliard LE (55 et 80 millions...
(AFP 23/06/17)
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a prolongé de trois mois l'état d'urgence, initialement instauré en avril après un double attentat contre des églises, selon un décret publié jeudi au journal officiel. Cet état d'urgence renouvelé prendra effet à partir du 10 juillet, selon le décret. Le Parlement avait approuvé l'état d'urgence en avril après un double attentat contre des églises de Tanta et d'Alexandrie, au nord de la capitale, qui avait fait 45 morts. Le groupe jihadiste État islamique (EI), qui avait revendiqué ces attaques, a multiplié les menaces contre la minorité chrétienne égyptienne copte. L'organisation extrémiste sunnite a également revendiqué un attentat à la bombe dans une église du Caire en décembre, qui avait tué 29 personnes. L'état...
(AFP 21/06/17)
La Haute cour constitutionnelle égyptienne a suspendu mercredi tous les jugements rendus sur la décision controversée de rétrocéder deux îlots à l'Arabie saoudite, le temps de choisir la juridiction habilitée à juger cette affaire. Dans ce dernier développement d'une longue saga judiciaire, un porte-parole de la Haute cour constitutionnelle a indiqué que le président de cette instance avait "émis un ordre provisoire pour suspendre tous les jugements rendus sur l'accord de Tiran et Sanafir". Le gouvernement avait annoncé en avril 2016 un accord sur la rétrocession...

Pages