| Africatime
Samedi 25 Mars 2017
(Agence Ecofin 21/03/17)
Dans une déclaration à la branche arabe de CNBC jeudi dernier, Stephen Dick, vice-président de l'agence de notation Moody's, a annoncé que l’économie égyptienne devrait connaitre une croissance de 4% cette année. Moody's attribue cette augmentation potentielle à la consommation privée et aux investissements étrangers qui stimuleront le développement économique du pays. Pour Moody’s, les changements majeurs opérés depuis fin 2016 qui ont favorisé l’octroi de la première tranche d’un prêt triennal du FMI, affecteront positivement, à moyen terme, l’économie égyptienne. La croissance du PIB devrait progresser à 5%, l’année prochaine, sous réserve de la bonne conduite des réformes aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé, en particulier le retour des investissements étrangers. Toutefois, l'économie égyptienne...
(Agence Ecofin 21/03/17)
Le ministre égyptien des Finances, Amr El Garhy (photo), a annoncé le 20 mars que son pays table sur des investissements directs étrangers d’un montant global situé entre 13 et 15 milliards de dollars durant l’exercice 2017-2018, grâce notamment à la récente libéralisation du taux de change de la monnaie nationale. M. Garhy, qui s’exprimait sur le plateau d’une chaîne de télévision locale, a également précisé que le budget de l’Etat pour l’exercice 2017-2018 sera présenté au Parlement d’ici fin mars. Les investisseurs étrangers ont misé quelque 3,5 milliards de dollars dans des bons de trésor et des obligations souveraines depuis la mise en flottaison de la livre égyptienne début novembre dernier. Depuis la libéralisation de son taux de change,...
(Le Monde 21/03/17)
Malgré la censure et la répression des médias, le journal égyptien est l’un des derniers bastions de la liberté d’expression dans le pays. Pour les journalistes égyptiens, les lignes rouges, comme critiquer l’armée ou le chef de l’Etat, sont toujours plus nombreuses. Elles sont aussi de plus en plus imprédictibles. L’élection, vendredi 17 mars, d’Abdel Mohsen Salama, un sympathisant du pouvoir, à la tête du syndicat des journalistes, l’un des derniers bastions tenus par l’opposition, laisse présager l’arrêt de la résistance manifestée par la direction sortante. Alors que le pouvoir du président Abdel Fattah Al-Sissi accroît son contrôle sur les médias, de nombreux journalistes se livrent – à regret – à l’autocensure pour se protéger. Un choix que réfute la...
(Agence Ecofin 21/03/17)
L’Egyptien Elsewedy Electric et le Japonais Marubeni Corp ont signé un mémorandum d’entente avec l’Egyptian Electricity Transmission Company (EETC) pour la construction d’une centrale éolienne d’une capacité pouvant aller à 500 MW. Les deux entreprises conduiront le projet dans le cadre d’un consortium. La centrale sera construite en deux phases d’une capacité de 250 MW chacune dans le cadre d’un modèle BOO (Build Own and Operate). Elle sera implantée à Gabal Elzeit dans la région côtière de la mer rouge et entrera dans sa phase opérationnelle à mi-2020. Les deux entreprises ont déjà eu accès au site où elles réalisent leurs dernières études, selon Elsewedy. La complétion de cette centrale permettra d’augmenter la capacité du parc éolien égyptien qui s’élève...
(AFP 20/03/17)
Abdel Fattah al-Sissi rencontrera Donald Trump en avril à Washington, où les dirigeants égyptien et américain s'entretiendront notamment du conflit israélo-palestinien, a indiqué lundi la présidence égyptienne. "La question palestienne sera abordée", a-t-elle indiqué dans un communiqué. Le président Sissi "a souligné l'importance" du "rôle pivot" de l'administration américaine dans "la promotion du processus de paix" pour trouver une solution permettant de mettre fin au conflit et de créer un Etat palestinien, selon ce communiqué. Le nouveau président américain a récemment rompu avec plusieurs dizaines d'années de diplomatie sur le conflit israélo-palestinien en semblant prendre ses distances avec la solution à deux Etats. La création d'un Etat palestinien coexistant avec Israël est pourtant la référence de la communauté internationale dans...
(AFP 20/03/17)
Le président palestinien Mahmoud Abbas est arrivé au Caire pour des entretiens prévus lundi avec son homologue Abdel Fattah al-Sissi, à l'approche de sa rencontre avec le président américain Donald Trump. Il a rencontré dimanche soir le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukri, a indiqué le porte-parole du ministère sur Twitter. Un responsable palestinien avait auparavant indiqué que M. Abbas rencontrerait le président Sissi lundi, alors qu'il doit se rendre à la Maison Blanche durant la première moitié du mois d'avril pour son premier face-à-face avec le président Trump. Avant sa visite aux Etats-Unis, le président palestinien devra aussi participer au sommet arabe prévu le 29 mars en Jordanie, pays qui comme l'Egypte, est un interlocuteur incontournable dans le...
(AFP 20/03/17)
L'Egypte a reçu durant les dernières 48 heures les deux premières livraisons de pétrole du géant saoudien Aramco après une suspension de plusieurs mois, a annoncé dimanche à l'AFP un porte-parole du ministère du Pétrole. Aramco avait décidé en octobre de ne plus approvisionner l'Egypte au moment où les deux pays avaient fait éclater leur désaccord au sujet de la Syrie. Le ministère du Pétrole égyptien avait annoncé mercredi un "accord sur la reprise des livraison de produits pétroliers, conformément au contrat commercial entre la Petroleum Corporation (égyptienne) et Aramco". "Nous avons reçu vendredi et samedi les deux premières livraisons de pétrole après la reprise du contrat avec Aramco", a indiqué le porte-parole du ministère Hamdi Abdel Aziz. "Nous recevrons...
(La Tribune 20/03/17)
Le pétrole saoudien va pouvoir ruisseler vers l’Egypte. Après près d’un an de suspension, la compagnie nationale saoudienne d'hydrocarbures (Aramco) a procédé aux premières livraisons de pétrole à destination du Caire. Les deux pays semblent avoir aplani leurs différends politiques et même territoriaux qui ont eu raison de leur accord de livraison de brut. Un signe de normalisation entre l’Arabie Saoudite et l’Egypte ? Avec l'entrée des tankers de l'Aramco dans le port du Caire, l'approvisionnement de la Petroleum Corporation, la compagnie égyptienne des hydrocarbures, en pétrole saoudien a repris. « Nous avons reçu vendredi et samedi les deux premières livraisons de pétrole après la reprise du contrat avec Aramco », a annoncé Hamdi Abdel Aziz, le porte-parole du ministère...
(Agence Ecofin 20/03/17)
En Egypte, les importations de blé de la campagne commerciale 2016/2017 par la GASC, l'autorité publique en charge des céréales, ont atteint 1 million de tonnes au cours des deux dernières semaines, indique Reuters. Ce volume affiche une hausse de 20 % par rapport à la même période un an plus tôt. Cette progression des importations est liée surtout à une demande croissante de la céréale par l’industrie de la boulangerie afin de satisfaire les besoins grandissants de la population égyptienne. En effet, face à un contexte économique marqué par une forte inflation (40 % de hausse du prix des denrées alimentaires et des boissons en février) qui pèse sur leur pouvoir d’achat, de plus en plus d’Egyptiens misent sur...
(AFP 18/03/17)
Le pape François se rendra au Caire les 28 et 29 avril, pour y rencontrer le président égyptien, le grand imam de la mosquée d'Al-Azhar et le pape copte orthodoxe, ont annoncé samedi le Vatican et la présidence égyptienne. Le grand imam d'Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb, avait effectué une visite historique au Vatican pour rencontrer le pape François en mai 2016. Selon un communiqué de la présidence égyptienne, le souverain pontife argentin rencontra le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, ainsi que le grand imam d'Alzhar, prestigieuse institution de l'islam sunnite. Une rencontre est programmée avec le pape copte orthodoxe Tawadros II en la cathédrale Saint-Marc du Caire, ainsi qu'une visite à l'église catholique. L'Egypte estime que "cette visite importante contribuera...
(RFI 18/03/17)
L'opposition en Egypte a perdu un de ses derniers bastions, le syndicat des journalistes. Un sympathisant du pouvoir a remporté ce vendredi 17 mars les élections pour la présidence du syndicat face au président sortant et opposant, par 2 457 voix contre 1 890. Une victoire qui va renforcer le contrôle étatique sur les médias. Le nouveau président du syndicat des journalistes, Abdel Mohsen Salama, est rédacteur en chef au grand journal étatique Al Ahram et n'a jamais caché ses sympathies. « Oui, j'ai de bonnes relations avec le pouvoir et ceci sera bénéfique pour les journalistes », a-t-il déclaré dans une récente interview.
(AfricaNews 18/03/17)
L‘Égypte travaille à renforcer son système des examens scolaires. Le ministère égyptien de l‘Éducation envisage de faire recours à l’armée pour la supervision des examens scolaires cette année. La proposition est pour l’heure à l‘étude. Mais, Reda Hegazi, directeur des examens du secondaire, a confié mardi au site égyptien Ahram Online que si jamais elle était approuvée, ce sera l’armée qui imprimera les épreuves et s’assurera de brouiller les signaux de la téléphonie mobile dans les salles d’examen le Jour-J, c’est-à-dire le 4 juin 2017. Ces nouvelles mesures devraient permettre de contourner, selon l‘Égypte, la fuite des épreuves. L’an dernier, un vaste scandale avait éclaté quand les sujets de l’examen dans le secondaire avaient été dévoilés sur les réseaux sociaux...
(AFP 17/03/17)
Une statue découverte il y a une semaine dans la banlieue du Caire pourrait représenter le pharaon Psammétique I, a indiqué jeudi le ministère des Antiquités. Les restes de deux statues ont été découverts le 9 février par une équipe d'archéologues égyptiens et allemands dans une friche à Matareya, une banlieue populaire au nord-est du Caire construite sur le site antique du temple solaire d'Héliopolis. Mais des hiéroglyphes sur des fragments de l'une des statues de huit mètres suggèrent qu'elle aurait représenté Psammétique I qui a régné de 664 à 610 avant J.C, a ajouté le ministère dans un communiqué. Lors d'une conférence de presse au musée du Caire...
(BBC 17/03/17)
Les archéologues égyptiens viennent de confirmer que la grande statue découverte dans une banlieue pauvre du Caire, la semaine dernière n'est pas celle du Pharaon Ramsès 2 comme affirmé plutôt. L'effigie massive de quartzite découverte dans la boue sur le site d'Héliopolis, l'ancienne capitale égyptienne, serait celui d'un autre roi. Le ministre égyptien des Antiquités, Khaled El-Enany, a déclaré que les hiéroglyphes inscrits sur la base de la statue de huit mètres comprennent l'un des cinq noms de Psamtek le premier, qui a régné au VIIe siècle avant JC, environ six cents ans après Ramsès. Selon lui, ce serait la plus grande statue jamais découverte de l'ancienne Egypte.
(Jeune Afrique 17/03/17)
Soucieux de restaurer la grandeur de la Russie et de laver l’affront occidental en Libye, Vladimir Poutine nourrit de grandes ambitions en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, où il est désormais incontournable. Ancien du KGB réputé plus froid que l’acier, le président russe aurait rugi comme un ours blessé devant les images de la longue et brutale mise à mort de Kadhafi, lynché le 20 octobre 2011 par des miliciens révolutionnaires. Un nouveau chapitre de l’histoire de Poutine avec les Arabes avait commencé quelques mois plus tôt, en mars 2011, quand les puissances de l’Otan avaient outrepassé les dispositions de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU pour faire de la mission de protection de la population...
(AFP 16/03/17)
Le géant pétrolier Aramco va reprendre ses livraisons de produits pétroliers à destination de l'Egypte, qui ont été suspendues depuis octobre sans explications, a-t-on appris jeudi auprès du ministère égyptien du pétrole. "Nous nous sommes mis d'accord sur la reprise des livraison de produits pétroliers, conformément au contrat commercial entre la Petroleum Corporation (égyptienne) et Aramco", a annoncé le ministère du pétrole dans un communiqué publié mercredi soir. "Le calendrier pour les livraisons est en débat", selon le ministère qui ajoute que les deux parties ont eu des discussions récentes au sujet de la reprise de la fourniture de pétrole. L'Arabie saoudite avait passé un accord en avril 2016 avec l'Egypte pour la fourniture, sur cinq ans, de 700.000 tonnes...
(The Associated Press 16/03/17)
LE CAIRE — Des centaines d’enfants ont été hospitalisés cette semaine en Égypte après avoir été apparemment victimes d’un empoisonnement alimentaire, a fait savoir tard mardi le ministère de la Santé. Le ministère a précisé que le problème touchait 2262 enfants qui fréquentaient huit écoles dans la province du Sohag, dans le sud du pays. Les écoliers ont commencé à présenter des symptômes après avoir mangé des repas fournis par le gouvernement. Le ministère a dit que la plupart des enfants ont maintenant reçu leur congé de l’hôpital. Des échantillons de nourriture ont été analysés pour identifier la source du problème.
(Le Monde 16/03/17)
Les attaques djihadistes se multiplient contre les chrétiens d’Egypte. Sur les bords du canal de Suez, à Ismaïlia, l’après-midi se voudrait joyeux. Des ballons, de la musique à plein volume, un saltimbanque qui danse tel un derviche tourneur sont là pour distraire un parterre d’enfants en état de choc dans le jardin d’une auberge de jeunesse transformée en refuge. Vêtus chichement, les adultes ont le visage fermé, les traits tirés. Ces familles coptes égyptiennes ont fui la ville d’Al-Arich, dans le nord du Sinaï, après une série d’attaques contre leur communauté : sept chrétiens ont été brutalement tués depuis la fin du mois de janvier dans cette région où sévit l’organisation Etat islamique (EI). Les mots de solidarité prononcés par...
(Agence Ecofin 16/03/17)
La société pétrolière saoudienne Aramco va reprendre l’approvisionnement du marché égyptien, selon un communiqué du ministère du pétrole égyptien. Cette reprise intervient conformément au contrat commercial signé entre les deux parties, a expliqué le ministre du pétrole et de la richesse minière d’Egypte, Taregh Al Moula. Les cargaisons de pétrole saoudien pour l’Egypte avaient été suspendues en novembre dernier et celle-ci avait annoncé son intention de s’approvisionner sur le marché mondial. La valeur du contrat initial entre l’Egypte et Aramco s’élève à 23 milliards de dollars. Nombre d’analystes avaient cru savoir que la décision de suspension prise par Riad était motivée par un différend...
(Agence Ecofin 16/03/17)
La société égyptienne Advanced Computer Technology (ACT) a l’ambition de faire mieux que les 600 millions de livres égyptiennes (32 760 000 dollars) enregistrées en 2016. La compagnie spécialisée dans la fourniture de solutions et produits TIC aux entreprises et administrations vise 1,2 milliard de livres égyptiennes (65 520 000 dollars) au terme de l’année 2017. Pour atteindre son objectif, la société qui a relevé son capital de près de 50 millions de livres égyptiennes (2 730 000 dollars) supplémentaires songe à former une coalition avec quatre autres sociétés du secteur TIC. Ce regroupement lui permettra de se renforcer aussi bien sur le marché égyptien qu’international. D’après Hazem Mansy, le directeur marketing d'ACT, « pour le marché intérieur, nous continuerons...

Pages