| Africatime
(AFP 23/05/15)
L'ex-président égyptien Mohamed Morsi doit être jugé à partir de samedi au Caire pour "outrage à magistrat", aux côtés de dirigeants de l'opposition islamiste mais aussi laïque et de gauche, un procès qui illustre la répression implacable lancée par les autorités contre toute dissidence. M. Morsi, détenu depuis sa destitution en juillet 2013 par l'ex-chef de l'armée et actuel président Abdel Fattah al-Sissi, a été condamné à mort il y a une semaine pour son rôle dans des évasions massives de prison et des attaques visant la police durant la révolte de 2011 qui chassa Hosni Moubarak du pouvoir. Dans le procès devant s'ouvrir samedi, 25 personnes sont jugées aux côtés de M. Morsi, dont...
(AFP 22/05/15)
Plus d'un millier d'islamistes soudanais ont manifesté vendredi à Khartoum contre la peine de mort prononcée au Caire contre l'ex-président islamiste égyptien Mohamed Morsi, selon un journaliste de l'AFP. Quelque 700 protestataires ont marché de la Grande mosquée jusqu'aux bureaux du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), après la prière hebdomadaire. Ils ont été rejoints par quelque 500 autres manifestants venus d'une autre mosquée. "A bas le régime militaire!", scandaient notamment les protestataires, qui ont brûlé une photographie du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi...
(AFP 22/05/15)
Le roi Abdallah II de Jordanie s'est entretenu jeudi à Amman avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi de la lutte contre le terrorisme et du processus de paix israélo-palestinien, selon un communiqué du palais royal. M. al-Sissi est arrivé jeudi dans la capitale jordanienne pour rencontrer le roi et participer au Forum économique mondial du Moyen-Orient et Afrique du Nord (WEF) qui s'ouvre vendredi à Shouneh, sur la mer morte. Après un entretien en tête à tête, les deux...
(AFP 21/05/15)
La branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) a appelé ses partisans à s'attaquer aux juges en riposte à la pendaison d'hommes reconnus coupables d'avoir mené des attaques au nom de l'organisation jihadiste. Dans un enregistrement sonore partagé sur Twitter dans la nuit de mercredi à jeudi, le groupe affirme que ses "frères" ont été "tués", en référence à six membres du groupe pendus dimanche. "Par Dieu, nous vengerons nos frères et d'autres comme eux, (et nous nous en prendrons)...
(AFP 21/05/15)
Le chef du commandement militaire américain au Moyen-Orient (Cenctom), le général Llyod Austin a discuté mercredi en Egypte avec le président Abdel Fattah al-Sissi des efforts pour "éradiquer le terrorisme" et des conflits régionaux, a annoncé la présidence au Caire. La rencontre a porté sur "la lutte contre le terrorisme et M. Sissi a souligné les efforts de son pays pour combattre ce phénomène sur le plan intérieur et extérieur", a indiqué le porte-parole de la présidence Alaa Youssef dans un communiqué. Les relations entre Washington et le Caire, un allié clé de longue date dans la région, s'étaient légèrement...
(RFI 21/05/15)
En Egypte, un nouveau ministre de la Justice controversé a pris ses fonctions mercredi 20 mai. Son prédécesseur avait démissionné le 11 mai à la suite de propos ségrégationistes qui avaient provoqué une vive polémique. Ahmed al-Zend, le nouveau ministre de la Justice, est surtout connu pour ses positions hostiles aux Frères musulmans. Le Club des magistrats qu'il dirigeait, l'équivalent d'un syndicat, avait été un des foyers de la contestation populaire contre le pouvoir islamiste. Une attitude qui lui a...
(Afrik.com 21/05/15)
Selon la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), les violences sexuelles pratiquées par les forces de l’ordre égyptiennes contre les opposants et la société civile sont en hausse depuis la prise du pouvoir par l’armée, en 3013. Dans un rapport accablant dévoilé mardi, la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) accuse la police et l’armée égyptiennes de commettre des violences, notamment sexuelles, contre les opposants politiques et la société civile, précisant que ces pratiques...
(AFP 20/05/15)
La chancelière Angela Merkel recevra comme prévu le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, a déclaré mercredi son porte-parole, alors que le président du Bundestag y a renoncé, évoquant les violations des droits de l'Homme dans le pays. Norbert Lammert, président du Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand, a déclaré mardi avoir écrit à l'ambassadeur d'Egypte à Berlin pour annuler le rendez-vous initialement prévu avec M. al-Sissi. "A la place de la mise en oeuvre, prévue de longue date, des...
(AFP 20/05/15)
Un nouveau ministre de la Justice connu pour ses positions anti-islamistes a pris ses fonctions mercredi en Egypte, neuf jours après la démission de son prédécesseur pour des propos qui avaient fait polémique. "Ahmed al-Zind a prêté serment devant le président (...), en présence du Premier ministre", a indiqué la présidence dans un communiqué. M. Zind, qui dirigeait l'influent Club des juges, organe de représentation des juges du pays, n'a jamais caché son animosité envers les islamistes et était un...
(AFP 19/05/15)
Un universitaire égyptien de renom, condamné à mort dans un procès concernant aussi l'ex-président islamiste Mohamed Morsi, a dénoncé dans un entretien avec l'AFP le "règne de la terreur" instauré par les autorités pour réprimer l'opposition au président Abdel Fattah al-Sissi. Emad Shahin, qui a quitté l'Egypte en janvier 2014 et enseigne à la prestigieuse université américaine de Georgetown, a écopé samedi de la peine capitale aux côtés de 15 autres personnes, dans un procès pour espionnage au profit du Hamas palestinien, du Hezbollah libanais et de l'Iran. M. Morsi, destitué par l'armée en juillet 2013, est également jugé dans cette affaire...
(AFP 19/05/15)
Les violences sexuelles commises par les forces de sécurité en Egypte ont connu "une hausse notable" depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi en 2013, a affirmé mardi la FIDH, qui dénonce une "stratégie politique" visant à "bâillonner" toute opposition. Depuis que l'armée a destitué le président Morsi, les organisations de défense des droits de l'Homme dénoncent régulièrement les violations commises dans ce domaine par les autorités. Policiers et soldats ont ainsi tué plus de 1.400 manifestants islamistes, emprisonnés au moins 15.000 personnes, tandis que des centaines ont été condamnées à mort dans des
(BBC 19/05/15)
Selon un rapport de la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme(FIDH), il y a eu une augmentation de la violence sexuelle en Egypte depuis le renversement de Mohamed Morsi. L’organisation de défense des droits de l’homme indique que les hommes, les femmes et les enfants en détention sont soumis à des abus, y compris le viol et des agressions sexuelles. LA FIDH estime que l'ampleur de la violence et le fait que les auteurs ne sont pas punis,...
(L'Express 19/05/15)
Depuis la prise du pouvoir par l'armée en 2013, les violences sexuelles commises par les forces de sécurité se sont accrues en Egypte, selon un rapport de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) publié ce mardi. La Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH) publie mardi un rapport accablant sur la situation en Egypte. Le pays connaît une vague de violences sexuelles commises par les forces de sécurité. Un moyen de répression utilisé par...
(Xinhua 19/05/15)
Bon nombre de composantes de la société civile et d'hommes politiques en Tunisie ont critiqué la peine de mort infligée à l'ancien président égyptien Mohamed Morsi ainsi qu'à certaines figures des Frères musulmans pour espionnage et intrusion forcée dans des prisons. Parmi ces composantes figurent le Syndicat national des journalistes tunisiens, la Ligue tunisienne des droits de l'homme ainsi que l'Association tunisienne des Femmes démocrates. La condamnation à la peine de mort "constitue une atteinte au droit de l'homme le...
(Afrik.com 19/05/15)
Les Etats-Unis ont condamné, lundi, la condamnation à mort de l’ancien Président égyptien Mohamed Morsi ainsi que ses 121 co-accusés. Les Etats-Unis ont exprimé leur profonde inquiétude après la condamnation à mort par un tribunal égyptien de l’ancien Président du pays, Mohamed Morsi. « Nous nous sommes toujours élevés contre la pratique des procès et des condamnations de masse, qui sont tenus dans le non-respect des obligations internationales de l’Egypte et qui sont souvent utilisés contre les membres de l’opposition...
(AFP 18/05/15)
L'Egypte a pendu dimanche six hommes reconnus coupables d'avoir mené des attaques pour le compte du groupe armé Ansar Beit al-Maqdess, qui a prête allégeance à l'organisation extrémiste sunnite Etat islamique, selon des responsables de la police. Les six hommes avaient été condamnés à la peine capitale pour des attaques menées quelques mois après la destitution par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013. Un tribunal militaire avait confirmé cette sentence en mars 2014. Le procureur avait alors affirmé qu'ils étaient membres du groupe Ansar Beït al Maqdess...
(AFP 18/05/15)
L'Union européenne a dit dimanche espérer que la décision de condamner à mort l'ex-président égyptien Mohamed Morsi serait "révisée" en appel. "La décision de la cour de condamner à mort l'ancien président Mohamed Morsi et plus de cent de ses partisans à l’issue d'un procès de masse n'est pas conforme aux obligations internationales de l'Egypte", a réagi la haute représentante de la diplomatie européenne Federica Mogherini dont les propos ont été rendus publics par ses services. "Les autorités judiciaires égyptiennes doivent garantir, en conformité avec les normes internationales, le droit des accusés à un procès équitable et à des enquêtes appropriées et indépendantes...
(AFP 18/05/15)
Les Etats-Unis ont exprimé dimanche leur "profonde préoccupation" après la condamnation à mort de l'ex-président égyptien Mohamed Morsi, un verdict qui selon les experts traduit la "guerre totale" lancée par le pouvoir contre la confrérie islamiste des Frères musulmans. L'ex-président, renversé par l'armée en juillet 2013, et une centaine de ses co-accusés ont été condamnés samedi à la peine capitale pour leur rôle dans des évasions massives de prison et des attaques visant la police durant la révolte de 2011,...
(AFP 18/05/15)
Un tribunal égyptien a interdit samedi les associations de supporteurs ultras de football, après une plainte accusant ces mouvements, régulièrement à la pointe de la contestation politique, d'être impliqués dans des violences. Les groupes d'ultras en Egypte sont connus pour leur hostilité vis-à-vis de la police et étaient en première ligne du soulèvement populaire de 2011 qui chassa Hosni Moubarak du pouvoir. Ils ont souvent participé ces dernières années aux manifestations de l'opposition brutalement réprimées par les autorités. Samedi, le...
(AFP 16/05/15)
L'ex-président islamiste égyptien Mohamed Morsi, destitué par l'armée en 2013, a été condamné à mort en première instance samedi pour des évasions de prison et des violences durant la révolte populaire de 2011. Une centaine d'autres hommes et une femme, dont des dirigeants éminents de sa confrérie des Frères musulmans, ont également écopé de la peine capitale qui doit, pour tous les accusés, recueillir l'avis, non contraignant, du mufti d'Egypte avant d'être confirmée ou infirmée le 2 juin. M. Morsi,...

Pages