| Africatime
(AFP 30/03/15)
Des fragments de poteries vieilles de plus 5.000 ans utilisées pour la production de bière par des Egyptiens ont été découvertes sur un chantier de Tel-Aviv, a annoncé dimanche l'Autorité israélienne des Antiquités. "Nous avons trouvé 17 excavations à Tel-Aviv utilisées pour stocker des produits agricoles à l'âge de bronze (3500-3000 ans avant Jésus-Christ) et parmi les centaines de poteries découvertes figurent de larges bassines en céramique qui servaient à produire de la bière", a précisé Diego Barkan, directeur des fouilles de l'Autorité. Cette découverte prouve "l'occupation égyptienne" dans la région de Tel-Aviv il y plus de 5.000 ans, a ajouté l'Autorité dans un communiqué.
(AFP 28/03/15)
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a réitéré samedi le besoin de créer une force multinationale arabe à l'ouverture du sommet de la Ligue arabe, face aux "menaces sans précédent" représentées par les "groupes terroristes" et les conflits dans la région. Il s'exprimait à l'ouverture du sommet des chefs d'Etat arabes qui doit se pencher sur la création de cette force militaire, à Charm el-Cheikh, station balnéaire dans le Sinaï égyptien. Depuis plusieurs semaines, à l'unisson de l'organisation panarabe, M. Sissi était le chef d'Etat qui réclamait avec le plus d'insistance cette force arabe pour lutter en particulier le groupe Etat islamique (EI), qui multiplie les atrocités en Irak et en Syrie et gagne du terrain en Libye et en...
(AFP 28/03/15)
Le sommet annuel des chefs d’Etat de la Ligue arabe, focalisé sur la création d’une force militaire conjointe, s’est ouvert samedi à Charm el-Cheikh en Egypte, l’opération de la coalition menée par l’Arabie saoudite au Yémen faisant figure de test pour cette initiative. Le sommet s'est ouvert par la récitation d'un verset du Coran en présence du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi qui va présider les débats et, entre autres, des monarques des pays du Golfe et du chef de l'Etat yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, selon un journaliste de l'AFP sur place. La Ligue arabe jugeait depuis plusieurs semaines "pressant" le besoin...
(AFP 27/03/15)
Le président yéménite, Abd Rabbo Mansour Hadi, est arrivé vendredi en Egypte où il doit participer à un sommet arabe, au lendemain du lancement d'une intervention militaire aérienne dirigée par l'Arabie Saoudite contre les rebelles chiites au Yémen, selon la télévision d'Etat égyptienne. M. Hadi a été accueilli à la descente de son avion par son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi, à l'aéroport de la station balnéaire de Charm el-Cheikh, selon des images de la télévision d'Etat. Son arrivée a...
(AFP 27/03/15)
Quatre navires de guerre égyptiens sont entrés jeudi dans le canal de Suez, en route pour le Golfe d'Aden, ont indiqué des responsables du canal alors que Le Caire a confirmé sa participation à l'intervention militaire au Yémen. Les quatre vaisseaux vont participer à la "protection" du Golfe d'Aden, qui est stratégiquement important en raison de sa situation au sud de la mer rouge, à l'entrée du canal de Suez.
(AFP 26/03/15)
L'ex-ministre de l'Intérieur du président égyptien déchu Hosni Moubarak est sorti de prison mercredi après avoir été récemment acquitté dans une affaire de corruption, ont indiqué le ministère de l'Intérieur et son avocat. Le général Habib al-Adly dirigeait d'une main de fer la toute-puissante police égyptienne, dont les exactions et les abus ont été l'un des déclencheurs de la révolte populaire, qui chassa Moubarak du pouvoir en 2011. "Il a terminé les procédures et il est sorti", a indiqué à...
(AFP 26/03/15)
L'Egypte a confirmé jeudi sa participation à une coalition militaire arabe annoncée par l'Arabie saoudite pour défendre le président du Yémen Abd Rabbo Mansour Hadi face à l'avancée des rebelles chiites Houthis qui menacent son fief d'Aden. L’Arabie saoudite a lancé dans la nuit ses avions de combat pour bombarder des positions des Houthis, notamment à Sanaa, dans une opération militaire "impliquant plus de 10 pays", selon elle. "L'Egypte annonce son soutien politique et militaire à l'action de la coalition des pays soutenant le gouvernement légitime au Yémen", lit-on dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères égyptien. "La coordination est en cours avec l'Arabie saoudite et les pays...
(AFP 26/03/15)
Les autorités saoudiennes ont annoncé jeudi que l'Egypte, le Maroc, la Jordanie, le Soudan et le Pakistan s'étaient portés volontaires pour participer à l'opération militaire contre les rebelles chiites au Yémen. "La Jordanie, le Soudan, le Maroc, l'Egypte et le Pakistan ont exprimé leur souhait de participer à l'opération" au Yémen, a rapporté l'agence officielle Spa, indiquant que cette opération avait été baptisée "Tempête de fermeté". Ces pays s'ajoutent à cinq monarchies du Golfe (Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït et Qatar) engagés dans l'opération, conduite par le royaume saoudien. Les Emirats ont envoyé 30 avions de combat en Arabie saoudite, et la Jordanie doit engager...
(AFP 25/03/15)
Une fillette de 10 ans est morte mercredi au sud-ouest du Caire dans l'explosion d'une bombe qu'elle avait trouvée en sortant de l'école, a annoncé un responsable de la police. L'explosion a eu lieu dans la province du Fayoum, à une centaine de kilomètres au sud-ouest du Caire, a affirmé le responsable. La fille a ramassé l'engin explosif, trouvé près de son école, et il lui a explosé dans les mains, a ajouté cette source qui n'était pas en mesure...
(AFP 25/03/15)
L'ancien président égyptien Mohamed Morsi, destitué par l'armée, sera jugé à partir du 23 mai pour "outrage à magistrat", aux côtés de plusieurs autres islamistes mais aussi des figures du courant libéral, a annoncé mercredi un responsable judiciaire. M. Morsi, détenu depuis sa destitution en juillet 2013 par l'ex-chef de l'armée et actuel président Abdel Fattah al-Sissi, encourt la peine de mort dans d'autres procès pour espionnage ou pour des violences durant la révolte de 2011 qui chassa Hosni Moubarak...
(AFP 25/03/15)
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a appelé mercredi à l'ouverture "d’un nouveau chapitre" avec l'Ethiopie, en insistant sur les droits de l’Egypte à conserver sa part des eaux du Nil, dans un discours devant le Parlement éthiopien à Addis-Abeda. "Je vous invite à poser les bases d'un futur où toutes les salles de classes d’Ethiopie seront éclairées et où tous les enfants d’Egypte boiront l’eau du Nil, comme leurs pères et leurs grands-pères avant eux", a lancé le président...
(AFP 25/03/15)
Le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi et le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn ont annoncé mardi à Addis Abeba leur intention de renforcer leur coopération sur le partage des eaux du Nil, après des années de relations houleuses. Ce réchauffement diplomatique intervient au lendemain de la signature à Khartoum entre les dirigeants égyptien, éthiopien et soudanais d'un accord de principe sur la construction par l'Ethiopie d'un immense barrage hydro-électrique sur le Nil bleu. L'Egypte s'est longtemps opposé à ce barrage,...
(Euronews 25/03/15)
 
00:00
Un projet pharaonique qui est bel et bien lancé.. Celui du barrage Grande Renaissance, sur le Nil, et sur la construction duquel les chefs d’Etat égyptien, soudanais et éthiopien se sont mis d’accord en signant un accord de coopération. Si L’Egypte craignait que le barrage menace son approvisionnement en eau d’irrigation, les brouilles entre les trois partenaires semblent
(BBC 25/03/15)
De sources médicales et sécuritaires, deux soldats et un policier ont péri mardi dans des attaques séparées dans le Sinaï dans le nord du pays. Il s'agit d'un officier de l'armée et d'un sous-officier qui effectuaient une patrouille près de la ville de Cheikh Zoweid dans le Sinaï. Une bombe a explosé au passage de leur voiture blindée. Dix soldats ont également été blessés dans cette attaque. Dans un incident séparé, un policier a été tué près d'un complexe de...
(AFP 24/03/15)
Deux militaires égyptiens et un policier ont été tués mardi dans deux attentats dans le nord de la péninsule du Sinaï, où des attaques jihadistes visent régulièrement les forces de l'ordre, ont indiqué des responsables de la sécurité. Les attentats les plus spectaculaires et les plus meurtriers qui secouent régulièrement le nord du Sinaï sont le plus souvent revendiqués par des groupes jihadistes qui disent agir en représailles à la sanglante répression visant les partisans de l'ex-président islamiste Mohamed Morsi,...
(AFP 24/03/15)
Le porte-parole de la médecine légale en Egypte a annoncé mardi avoir été renvoyé pour un entretien télévisé "non autorisé" durant lequel il avait notamment expliqué qu'une manifestante avait succombé aux tirs de la police parce qu'elle était "très mince". Shaïmaa al-Sabbagh, 34 ans et mère d'un enfant de 5 ans, a été tuée en janvier durant la dispersion d'une manifestation organisée par son parti de gauche pour commémorer le quatrième anniversaire de la révolte de 2011 qui chassa Hosni Moubarak du pouvoir. Mardi, le porte-parole du département médico-légal, Hicham Abdel Hamid...
(AFP 24/03/15)
Un professeur de religion dans une école primaire en Egypte a été placé en détention provisoire pour avoir battu une écolière et lui avoir coupé une mèche de cheveux parce qu'elle ne portait pas le voile islamique, a indiqué mardi un responsable du parquet. Cet enseignant dans une école primaire de la province du Fayoum, à 100 km à l'ouest du Caire, a été mis lundi en détention provisoire pour quatre jours pour les besoins de l'enquête, a précisé le...
(RFI 24/03/15)
On l'appelle le barrage Grande renaissance. C'est un immense chantier dont l'accord de principe vient d'être signé à Khartoum. L'Egypte et le Soudan ont donné leur feu vert à la construction par l'Ethiopie d'un immense barrage sur le Nil bleu. Un projet pharaonique Une déclaration de principe concernant l'édification du barrage Grande renaissance, en Ethiopie, a été signé ce lundi par le président soudanais Omar el-Béchir, le pays hôte, son homologue égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, et le Premier ministre éthiopien...
(Jeune Afrique 24/03/15)
Fini la discorde entre l'Éthiopie, l'Égypte et le Soudan. Ce lundi 23 mars, les trois pays ont signé un accord de principe pour la construction du barrage éthiopien Grande renaissance. Si l'Égypte est un don du Nil, le Nil est un cadeau de l'Éthiopie. Environ 80 % des eaux de ce fleuve long de 6 700 km viennent en effet de ce pays... Leur importance stratégique n'est pas une découverte récente puisque leur partage fut longtemps régi par un accord...
(AFP 23/03/15)
Le Soudan, l'Egypte et l'Ethiopie ont signé lundi à Khartoum un accord de principe pour la construction du barrage éthiopien Grande renaissance, dont Le Caire craignait qu'il ne diminue ses approvisionnements en eau du Nil, a indiqué un correspondant de l'AFP. Le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi et son homologue soudanais Omar el-Béchir ainsi que le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn étaient présents lors de la cérémonie de signature. "Je confirme que la construction du barrage Grande renaissance ne nuira pas à nos trois Etats, et en particulier au peuple égyptien", a déclaré M. Desalegn, dont le pays est à l'origine du projet. L'Egypte, qui dépend du Nil pour s'approvisionner en eau potable....

Pages