| Africatime
Dimanche 26 Février 2017
(Agence Ecofin 25/02/17)
L'EGX 30, le principal indice de l'Egyptian Exchange, le marché financier égyptien, a terminé sa semaine (le jeudi pour le calendrier arabe) sur une baisse de 1,29% à 12 240 points, soit son niveau le plus bas depuis le début de l'année 2017, apprend-on des indications fournies par le site African Markets. Les investisseurs dont certains ont accumulé des plus-values de près de 100% sur les 12 derniers mois, semblent afficher aujourd’hui une certaine inquiétude, à mesure que la réintroduction de la taxe sur les transactions boursières se précise. Le ministère des finances se préparerait à transmettre dès le mois de mars prochain, un projet de loi qui introduira un droit de timbre de 4...
(AFP 23/02/17)
Le retour en force des investisseurs étrangers en Egypte, attendu avec impatience par les autorités pour relancer une économie en berne, risque de prendre du temps en dépit de l'adoption de réformes drastiques, selon des experts. Depuis la révolte de 2011 contre Hosni Moubarak, le plus peuplé des pays arabes souffre d'une chute des revenus du tourisme et du ralentissement des investissements. En novembre, le Fonds monétaire international (FMI) a accordé un prêt de 12 milliards...
(AFP 20/02/17)
La livre égyptienne remontait lundi face au dollar après avoir fortement chuté ces derniers mois, à la suite d'une décision de la Banque centrale de faire flotter la devise qui a entraîné une dévaluation. En novembre, les autorités ont libéré le taux de change de la livre, qui était alors échangée au taux officiel de 8,83 pour un dollar. La monnaie s'est considérablement affaiblie, et le taux de change en décembre a parfois frôlé les 20 livres pour un dollar...
(AFP 19/02/17)
Les touristes ont entamé ces derniers mois un timide retour en Egypte au grand soulagement des professionnels du secteur ravagé par l'instabilité politique et l'attentat en 2015 contre un avion russe dans le Sinaï. "Il y a une augmentation du nombre de touristes. En janvier, la situation a été bien meilleure que les années précédentes", se félicite la porte-parole du ministère du Tourisme, Omaïma al-Husseini. Ce frémissement au pays des pyramides et des célèbres sites antiques du Nil est perceptible depuis le mois d'octobre, ont indiqué à l'AFP plusieurs agents de tourisme au Caire.
(Euronews 16/02/17)
Après avoir obtenu la promesse d’un prêt de 12 milliards de dollars sur trois ans auprès du FMI pour soutenir son économie, après avoir dévalué sa monnaie, l’Egypte remanie son gouvernement pour mener à bien d’importantes réformes économiques. Des réformes indispensables pour redresser le pays et tenter d’insuffler un climat de confiance pour attirer les investisseurs. Car le pays continue de s’enfoncer dans la crise économique. Premier indicateur, l’inflation devenue galopante. De 13 % en septembre 2016, le taux d’inflation a fait un bond spectaculaire...
(AFP 11/02/17)
L'inflation sur un an en Egypte est montée à 29,6% en janvier, trois mois après que le gouvernement a décidé de laisser flotter sa monnaie, entraînant une forte dévaluation, a indiqué samedi le bureau des statistiques. Les Egyptiens ont été touchés par une accélération de la hausse des prix depuis que les autorités ont libéré en novembre le taux de change de la livre égyptienne dans le cadre d'un plan de réformes économiques lié à l'obtention d'un prêt du Fonds monétaire internationale (FMI).
(Agence Ecofin 02/02/17)
Malgré les défis économiques qu'ont connus le Nigéria, l'Egypte et l'Afrique du sud au cours de l'année 2016, les investissements étrangers ont progressé dans ces pays en 2016, pour atteindre la somme globale de 13,9 milliards $, soit 27,25% des 51 milliards $ captés par toute l'Afrique sur la période, apprend-on du récent rapport de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement. La meilleure progression des trois revient à l'Afrique du sud qui a connu une...
(Agence Ecofin 27/01/17)
Le gouvernement nigérian a plusieurs fois retardé l'émission de ses obligations souveraines sur le marché international des capitaux, dans l'attente de meilleures conditions de la part des investisseurs et d'un cadre de finance internationale beaucoup plus stable. Mais aujourd'hui, il est presque contraint de se jeter à l'eau. La grande question est celle de savoir quel accueil lui réserveront les investisseurs. Son dernier eurobond de référence, émis en 2013 et qui arrive à maturité en 2023, avait reçu un taux...
(AFP 23/01/17)
Le gouvernement égyptien a autorisé l'armée à fonder une compagnie pharmaceutique alors que les prix des médicaments se sont envolés ces derniers mois et que certains viennent à manquer, a-t-on appris de source officielle lundi. Le Premier ministre Chérif Ismaïl "autorise l'Autorité nationale de la production militaire à participer à la mise en place d'une société commune cotée, la Compagnie nationale pour les produits pharmaceutiques", selon la décision publiée dimanche dans le Journal officiel. Le texte ne précise pas quels sont les médicaments qui pourront être produits par cette compagnie.
(Agence Ecofin 21/01/17)
National Bank of Egypt déclare avoir soutenu les importations égyptiennes à hauteur de 4,3 milliards $ depuis la libéralisation des taux de change, le 3 novembre 2016, jusqu'au 18 janvier 2017. Le secteur public a bénéficié de 2 milliards $ tandis que les acteurs privés ont été servis pour 2,3 milliards $. La somme est assez importante sachant qu'à la fin septembre, les dépôts gouvernementaux et non gouvernementaux libellés en devise étrangères dans les comptes des banques commerciales, étaient de...
(Agence Ecofin 19/01/17)
Après les 2,7 milliards $ de novembre 2016, l'Egypte devrait recevoir très prochainement, la deuxième tranche du prêt global de 12 milliards $ récemment accordé par le FMI. « Bien que les rapports sur la situation économique à fin décembre ne soient pas encore disponibles, nous pensons que la plupart des indicateurs de référence seront respectés », a fait savoir Chris Jarvis, le chef de mission du FMI en Egypte. Le rapport de 72 pages publié par l'institution de Bretton...
(Agence Ecofin 18/01/17)
L’agence de notation Moody’s a annoncé, dans un rapport publié le 15 janvier, avoir maintenu une perspective stable pour la solvabilité souveraine de l’Egypte, du Maroc, de la Tunisie, de la Jordanie et du Liban en 2017. Intitulé «Les perspectives souveraines 2017/ Proche Orient et l’Afrique du Nord: L’impulsion de la réforme appuie les perspectives stables en dépit des défis continus», ce rapport explique le maintien de cette perspectives stable par la baisse des prix des produits énergétiques et l’élan...
(Agence Ecofin 17/01/17)
Le Britannique SDX Energy est entré en négociations avec l’Irlandais Circle Oil pour reprendre certains de ses actifs marocains et égyptiens. C’est ce qu’a annoncé SDX dans un communiqué publié, le week-end écoulé. Les négociations sont prévues pour durer 30 jours. «Les actifs de Circle Oil représentent une opportunité intéressante pour SDX Energy, qui lui permettrait d’augmenter sa production et de constituer des réserves à des prix attractifs», a déclaré Paul Welch, le PDG de SDX, selon des propos rapportés...
(Agence Ecofin 12/01/17)
La banque centrale égyptienne a annoncé que le pays allait créer un fonds, d'une valeur de 5 milliards de livres égyptiennes (257 millions de dollars), qui permettra de relancer un secteur touristique mal en point. Ce fonds servira essentiellement à moderniser les hôtels, les centres touristiques et les bateaux flottants du Nil. Le nouveau fonds financera également l'entretien et la modernisation d'hôtels, de centres touristiques et d'autres installations touristiques à un taux d'intérêt de 10%. Des capitaux...
(AFP 10/01/17)
L'inflation sur un an en Egypte est montée à 24,3% en décembre, deux mois après que le gouvernement a décidé de laisser flotter sa monnaie, entraînant une forte dévaluation, a indiqué mardi le bureau des statistiques. Les Egyptiens ont été touchés par une accélération de la hausse des prix depuis que les autorités ont libéré en novembre le taux de change de la livre égyptienne dans le cadre d'un plan de réformes économiques lié à l'obtention d'un prêt du Fonds...
(Agence Ecofin 29/12/16)
(Agence Ecofin) - En Egypte, les pétro-gaziers français Total, britannique BP et italien Eni ont signé avec le ministre du pétrole, Tarek El Molla un accord d’exploration et de production de pétrole et de gaz pour un montant de 220 millions de dollars. Ces accords sont le résultat d’un appel d’offre lancé il y a quelques mois par EGAS, la compagnie d’Etat égyptienne du gaz. Dans un communiqué du ministère égyptien du pétrole, on append que l’accord permettra le forage d’un total de six puits sur des blocs situés dans la méditerranée et ceci, à travers trois volets.
(Jeune Afrique 23/12/16)
En rachetant la filiale locale de Barclays Bank, qu’il veut transformer en banque universelle, le groupe marocain réalise la plus grande acquisition de son histoire. Et pose la première brique de son programme Énergies 2020. «L’Égypte a toujours été prioritaire. » Assis dans le hall d’un grand hôtel de Tunis, à la veille de la conférence Tunisia 2020 (les 29 et 30 novembre), Mohamed El Kettani savoure ce qui est la plus importante acquisition d’Attijariwafa Bank : la reprise de 100...
(Agence Ecofin 21/12/16)
Les 19 opérateurs télécoms et fournisseurs de connectivité Internet d’Asie de l’Est, d’Europe de l’Ouest et d’Afrique, membres du consortium détenteur du câble sous-marin de fibre optique Sea-Me-We 5, ont annoncé l’achèvement du chantier de déploiement de cette infrastructure. Pour l’Egypte et Djibouti, seul pays africains dans le projet, leur capacité Internet vont bientôt augmenter car le système de communications sera rendu opérationnel d’ici peu. Longue de 20 000 km, l’autoroute de communication à très haut débit ...
(AFP 07/12/16)
Le gouvernement égyptien, engagé dans un ambitieux programme de réformes économiques se donne trois ans, avec l'aide étrangère, pour relancer son économie en lambeaux, a assuré la ministre de la Coopération internationale Sahar Nasr dans un entretien avec l'AFP. L'objectif de l’État, selon Mme Nasr, est de mettre en place des dispositifs pour le retour de l'investissement, le redémarrage de la production industrielle et de l'emploi dans le cadre d'une "stratégie de 3 ans", assure la ministre. En attendant, 27,8%...
(AFP 05/12/16)
Le ministère égyptien des Finances a annoncé dimanche avoir augmenté ses droits de douanes pour 320 produits d'importation afin d'attirer davantage d'investisseurs et de soutenir l'industrie locale. Cette mesure a été prise "en plus d'une réduction des importations qui ont éprouvé l'économie égyptienne ces dernières années et qui ont augmenté le déficit commercial de plus de 49 milliards de dollars", précise le ministère dans un communiqué. L'Egypte respectera les accords de libre échange qu'elle a signés avec les autres pays,...

Pages